KAPROW ALLAN (1927-2006)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Artiste américain né le 23 août 1927 à Atlantic City (New Jersey), Allan Kaprow étudie dès 1943 à la New York High School of Music and Art ; puis en 1947, il se consacre à la peinture à la Hans Hofmann School of Fine Arts. En 1949, il s'initie à la philosophie à la New York University, et l'année suivante à l'histoire de l'art, suivant l'enseignement de Meyer Shapiro à Columbia University, où il soutiendra une thèse sur Mondrian.

Allan Kaprow enseigne à la Rutgers University (New Jersey), puis à New York (State University), enfin en Californie à partir de 1969 à l'institut CalArts et à l'University of California de San Diego. En 1952, il est le cofondateur, à New York, de la Hansa Gallery, et en 1959, celui de la Reuben Gallery. De 1956 à 1958, il devient l'un des élèves de Cage à la légendaire New School for Social Research de New York. Après avoir exposé de la peinture expressionniste abstraite, en 1957 il se tourne vers la réalisation d'environnements incluant lumières, odeurs, sons électroniques et matériaux inhabituels.

Surtout, Kaprow fut le créateur du happening (du verbe to happen : « se produire », « avoir lieu »). Le mot apparaît à la fin d'un texte paru en 1958 dans la revue Art News, sous le titre « L'Héritage de Jackson Pollock ». « Non seulement ces créateurs audacieux vont nous montrer, comme pour la première fois, le monde tel que nous l'avons toujours eu autour de nous et tel que nous l'avons ignoré, mais ils vont découvrir des happenings et des événements entièrement inconnus, trouvés dans les poubelles, les classeurs de police, les couloirs d'hôtel, vus dans les vitrines de magasins et dans les rues. » Kaprow passera en réalité de l'assemblage (Rearrangeable Panels ou Kiosk, 1957-1959) à l'environnement (Beauty Parlor, 1957-1958, ou Apple Shrine, 1960) et au happening (18 Happenings in 6 Parts, Reuben Gallery, New York, octobre 1959).

L'artiste refuse la filiation entre happening et performance, comme celle entre environnement et installation. Dans l'environnement, en effet, le public a « u [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur ès lettres, chargé de cours à l'université de Paris-I

Classification


Autres références

«  KAPROW ALLAN (1927-2006)  » est également traité dans :

18 HAPPENINGS EN 6 PARTIES (A. Kaprow)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 312 mots

Les 18 Happenings en 6 parties, organisés par l'artiste américain Allan Kaprow (1927-2006) à la galerie Reuben de New York en 1959, constituent une sorte de légende. Historiquement considérée comme la « première » d'un genre nouveau, cette manifestation artistique n'en fut pas moins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/18-happenings-en-6-parties/#i_84968

DÉVELOPPEMENT DU HAPPENING SELON ALLAN KAPROW - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 731 mots

1922 Projetant la future dissolution de l'art dans la vie, Piet Mondrian écrit : « L'art est déjà en partielle désintégration – mais sa fin serait prématurée. Les conséquences du Néoplasticisme sont effrayantes. » Allan Kaprow prolongera cette intuition. 1943 Quelques années avant qu'Allan Kaprow […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-du-happening-selon-allan-kaprow-reperes-chronologiques/#i_84968

BODY ART

  • Écrit par 
  • Anne TRONCHE
  •  • 4 585 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'action contre l'œuvre »  : […] des conférences, des exercices de peinture et de danse (concerted actions). En 1959, Allan Kaprow en développe la forme dans des actions collectives, qualifiées tout d'abord d'environnements, sortes de projections spatiales du principe du collage, accueillant des gestes picturaux, des objets et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/body-art/#i_84968

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 481 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « L'école de New York et la crise de l'expressionnisme abstrait »  : […] de 1946-1950, avait été sacrifiée à celle de son mari. L'extrême de cette stratégie de l'excès est atteint par Allan Kaprow qui, en inventant en 1958 les premiers happenings, propose de voir dans le geste même, sans réalisation d'objet, le véritable « héritage de Pollock ». D'autres encore se servent de la touche expressive de leurs aînés pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-les-arts-plastiques/#i_84968

HAPPENING

  • Écrit par 
  • François PLUCHART
  •  • 4 070 mots

Dans le chapitre « De la peinture à la mise en scène »  : […] consciemment des événements extérieurs à la musique, approchait de la notion de happening. En ce qui regarde Kaprow, la même notion s'est imposée à lui à partir d'une série de collages et d'assemblages qui ont représenté l'essentiel de son travail entre 1953 et 1956. Ses œuvres étaient, à cette époque, constituées de papier peint, de photos, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/happening/#i_84968

INSTALLATION

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 3 500 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Typologies de l'installation »  : […] et de l'hégémonie de l'expressionnisme abstrait américain, chantre de l'autonomie de l'œuvre, des artistes comme Allan Kaprow (1927-2006) ont voulu placer la discipline artistique dans le champ vital en créant des happenings et des environnements. Dans l'un d'entre eux, Words (1962), l'artiste invitait le spectateur à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/installation/#i_84968

ŒUVRE D'ART TOTALE

  • Écrit par 
  • Philippe JUNOD
  •  • 8 394 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'idéal synesthésique »  : […] l'opéra L'Aviateur Dro (1920) de F. Balilla Pratella (1880-1955) sacrifieront à la même ambition, de même que la cuisine futuriste. En 1958, Allan Kaprow (1927-2006), le théoricien des happenings, revendiquera à son tour l'utilisation des « spécificités de la vue, du son, des mouvements, des gens, des odeurs, du toucher […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvre-d-art-totale/#i_84968

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Le nouveau théâtre

  • Écrit par 
  • Bernard DORT
  •  • 5 455 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une nouvelle pratique »  : […] College en Caroline du Nord (1952) ainsi que des Happenings d'Allan Kaprow (c'est lui qui inventa le terme en 1959, à l'occasion de ses Dix-Huit Happenings en six parties à la Reuben Gallery de New York) que sort une bonne partie du théâtre américain d'alors (Kaprow monta des happenings jusqu'en 1969). Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-le-nouveau-theatre/#i_84968

Pour citer l’article

Jacques DONGUY, « KAPROW ALLAN - (1927-2006) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/allan-kaprow/