BURDEN CHRIS (1946- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 11 avril 1946 à Boston (Massachusetts), l’Américain Chris Burden est entré dans la légende dès ses toutes premières performances. Étudiant en art et architecture au Pomona College puis à l’université d’Irvine, il a incarné durant toutes les années 1970 la frange la plus extrême du body art et l'esprit californien, débridé et excessif. Sa toute première action, il la réalise en s'enfermant dans son casier d’étudiant pendant cinq jours, simplement muni d'eau (Five Day Locker Piece, 26-30 avril 1971). Cette œuvre sur la privation, la contrainte, l'enfermement précède de quelques mois seulement Shoot, performance éclair réalisée en pleine recrudescence des combats au Vietnam. Sans audience à l'exception de quelques amis, alors que la précédente performance avait cristallisé l'attention de toute l'école et concentré une présence autour de sa « geôle », Chris Burden se fait tirer dans le bras droit à la carabine par l'un de ses amis. Ces premiers actes sensationnels et pour le second, immédiatement légendaire, ne sont que pauvrement relatés. Une photo et un texte explicatif constituent les « restes » de Five Day Locker Piece et quelques images, une vidéo sonore de seulement huit secondes, restent aujourd'hui de Shoot (19 novembre 1971). Burden s'est toujours montré méfiant vis-à-vis de la fétichisation des objets de la performance et ne tient pas au statut de martyr. Cependant, la presse s'empare de son geste et extrapole un masochisme morbide. « Je pense que beaucoup de personnes n'ont pas compris mon geste, ont pensé que je faisais cela pour le sensationnalisme, pour attirer l'attention [...] Ici la violence n'était pas l'enjeu, cela se situait du côté mental. » Son exploration du corps et de ses limites portent essentiellement sur la durée et la peur. À cela s'ajoutent des préoccupations sociales et politiques, comme le Vietnam pour les deux premières performances.

Dans Sculpture in Three Parts (9-10 septembre 1974), Chris Burden s'est exposé dans la galerie Hansen-Fuller à San [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : critique d'art, historienne de l'art spécialisée en art écologique américain

Classification

Autres références

«  BURDEN CHRIS (1946- )  » est également traité dans :

BODY ART

  • Écrit par 
  • Anne TRONCHE
  •  • 4 584 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'espace de l'intime, le corps comme langage »  : […] Dès la fin des années 1960, un certain nombre d'artistes conçoivent leur performance pour un public restreint, convoqué pour la circonstance dans un appartement ou une galerie. Le sentiment de se rendre à la réunion d'une société secrète a probablement exacerbé l'idée que le corps était devenu le révélateur de pratiques subversives. La Messe pour un corps (1969), célébrée par Michel Journiac, es […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bénédicte RAMADE, « BURDEN CHRIS (1946- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/chris-burden/