Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BRUXELLES

Bruxelles est à la fois une des trois Régions de la Belgique fédérale, la capitale de l’État, celle de la Communauté française de Belgique et celle de la Communauté flamande. Cette dernière ayant fusionné ses compétences avec celles de la Région flamande, la Flandre considère dès lors aussi Bruxelles comme sa capitale, alors qu'elle n'en fait paradoxalement pas partie. À l'étranger, la ville est reconnue comme la capitale de fait de l'Europe en tant que principal siège de ses institutions.

La Région de Bruxelles-Capitale, limitée à 19 communes, parmi lesquelles la ville de Bruxelles, est une métropole internationale prospère, mais en même temps la Région belge où le revenu des habitants est le plus faible et le taux de chômage le plus élevé. La limitation étroite du territoire régional bruxellois et le fait que les parties externes les plus aisées de sa périphérie échappent ainsi à la Région-capitale expliquent ce paradoxe apparent et un certain nombre de ses problèmes sociaux et politiques ; celle-ci connaît en effet depuis la décennie 1960 un intense mouvement de périurbanisation au profit de ses périphéries flamande et wallonne, lui faisant perdre beaucoup de résidents appartenant aux classes moyennes et aisées.

Belgique : carte administrative - crédits : Encyclopædia Universalis France

Belgique : carte administrative

Très majoritairement francophone, du moins si l’on considère la langue choisie par les habitants pour effectuer leurs formalités administratives, mais officiellement bilingue, enclavée en territoire flamand et sans continuité territoriale avec la Wallonie, Bruxelles représente un enjeu majeur et une des principales pierres d’achoppement dans les conflits institutionnels qui traversent l'État fédéral belge. La voix de Bruxelles a souvent du mal à se faire entendre entre les volontés d’autonomie accrue de la Flandre, qui souhaite laisser Bruxelles enfermée dans un strict carcan, et la Région wallonne, où certains entretiennent une méfiance envers une ville qui fut le siège d'un capitalisme industriel belge dont le désengagement a précipité la Wallonie dans une crise structurelle, après plus d’un siècle de prospérité.

Bruxelles fut la première ville industrielle du pays jusqu’aux années 1960. Depuis, elle a subi une désindustrialisation intense et est devenue une ville de services. Beaucoup de nouvelles implantations du tertiaire s'installent aussi en périphérie flamande ou wallonne, posant ici aussi la question des limites de la Région.

Une grande ville au long passé

Les origines et le site

Bruxelles s'est développée à partir de la fin du xe siècle : la ville naissante relevait du duché de Basse-Lotharingie, reçu en fief en 977 par Charles de France, frère de Lothaire, roi de France, des mains de l’empereur germanique Otton II. La désagrégation de ce duché entraîna la formation des comtés de Louvain et de Bruxelles, réunis au xie siècle et formant le noyau du Brabant, érigé en duché à la fin du xiie siècle. Bruxelles y acquit une place privilégiée, affirmée au xive siècle, et devint la capitale de fait de la riche principauté, même si elle partageait formellement ce titre avec Louvain, Anvers et Bois-le-Duc. À partir du xvie siècle, les volontés centralisatrices des Habsbourg d'Espagne puis d'Autriche ont concentré à Bruxelles, ville de la cour, les administrations communes de leurs principautés des Pays-Bas.

La ville historique occupe la plaine alluviale de la Senne, large d'environ 1 200 mètres, et son versant assez raide de rive droite, jusqu’au plateau dominant le bas de la ville d'une soixantaine de mètres. À l'inverse, le versant de rive gauche, plus éloigné de la rivière, est resté hors de l’enceinte ; sa pente est plus faible. Cette dissymétrie topographique jouera dès le Moyen Âge un rôle majeur dans la différenciation sociale entre la vallée et le versant de rive droite, entre l’ouest et l’est de la ville et, aujourd’hui, jusque dans ses[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : président-directeur général du Centre de recherche et d'information sociopolitiques, Bruxelles
  • : docteur en sciences géographiques, professeur émérite à l'Université libre de Bruxelles, membre de la classe des lettres de l'Académie royale de Belgique, président de la Société royale belge de géographie

Classification

Pour citer cet article

Xavier MABILLE et Christian VANDERMOTTEN. BRUXELLES [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 12/04/2023

Médias

Belgique : carte administrative - crédits : Encyclopædia Universalis France

Belgique : carte administrative

Bruxelles : la région Bruxelles-Capitale - crédits : Encyclopædia Universalis France

Bruxelles : la région Bruxelles-Capitale

Maison Saint-Cyr, G. Strauven - crédits : Erich Lessing/ AKG-images

Maison Saint-Cyr, G. Strauven

Autres références

  • BAUDOUIN Ier (1930-1993) roi des Belges (1951-1993)

    • Écrit par
    • 1 167 mots
    • 1 média

    Fils aîné de Léopold III et d'Astrid de Suède, Baudouin est né à Bruxelles, le 7 septembre 1930. Deux grandes épreuves ont marqué son enfance : la mort accidentelle de sa mère en 1935 et la captivité dans la forteresse d'Hirschstein-sur-Elbe où les Allemands ont déporté son père...

  • BELGIQUE - Géographie

    • Écrit par
    • 6 705 mots
    • 6 médias
    ...30 528 kilomètres carrés, la Belgique est le deuxième pays le plus dense d'Europe, après les Pays-Bas. La Région flamande (13 522 km2), au nord, et Bruxelles (161 km2) rassemblent 68 % de la population sur 45 % du territoire (575 hab./km2), alors que la Région wallonne (16 844 km2), au sud,...
  • BELGIQUE - Histoire

    • Écrit par
    • 20 670 mots
    • 16 médias
    ...Bruges. Après la révolution de Juillet, qui avait éclaté en 1830 à Paris, la fièvre révolutionnaire monta en Belgique. Un soulèvement de prolétaires à Bruxelles – provoqué par le chômage et les difficultés d'approvisionnement – fournit aux futurs électeurs censitaires un motif pour s'organiser militairement....
  • BELGIQUE - La période contemporaine

    • Écrit par , et
    • 9 047 mots
    • 2 médias
    ...régions doivent être exercées par les organes politiques des communautés. Ce choix consacre l'importance donnée au lien entre Flamands de Flandre et de Bruxelles et exprime la réticence à reconnaître Bruxelles comme une région à l'égal de la Flandre et de la Wallonie. Cette disposition permettrait notamment...
  • Afficher les 18 références