BELGIQUEHistoire

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La vitalité économique

Pour que ces sociétés pussent s'épanouir politiquement, il fallait qu'il y eut des changements profonds d'abord dans la société rurale. À partir de 950, la poussée démographique entraîna le morcellement de la propriété foncière. Les grands domaines créèrent de nouvelles tenures et les réserves domaniales se divisèrent en exploitations. De ce fait, les corvées furent souvent remplacées par des paiements en espèces (bail) et en nature. En outre, le défrichement de terres nouvelles consistait à mettre en valeur des jachères appartenant aux communautés villageoises, des marécages, et à y implanter des colons. Ceux-ci recevaient des avantages extraordinaires pour l'époque : affranchissement, suppression des corvées, etc. L'élevage et les cultures spécialisées y prenaient une plus grande place. L'assolement triennal et le remplacement du bœuf par le cheval furent généralisés. Ces défrichements entraînèrent l'affranchissement de nombreux serfs, surtout en Flandre et au Brabant. Ailleurs en Europe, la fin du Moyen Âge se caractérisa par la stagnation de l'agriculture, mais dans les régions belges l'approvisionnement des villes (à quelque 25 km de distance l'une de l'autre) poussait à la spécialisation, à l'introduction de nouvelles cultures (production laitière, houblon, lin, vigne, plantes tinctoriales, raves). Les villes fournirent à l'agriculture un fumier supplémentaire. À plus d'un titre, l'agriculture médiévale de la Flandre et du Brabant était la plus évoluée d'Europe.

Belgique, vers 1300

Dessin : Belgique, vers 1300

Les principales ressources économiques des provinces belges au XIVe siècle. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'essor du commerce prit une orientation tout à fait remarquable au cours des xiie et xiiie siècles. Pour des raisons de sécurité, les marchands itinérants s'organisaient en corporation dans leur ville. Les associations regroupant les marchands de plusieurs villes en vue du commerce avec l'étranger s'appelaient « hanses » : hanse flamande de Londres, hanse de Saint-Omer. La Gascogne attirait les Flamands par ses vignobles, ainsi que la baie de Bourgneuf par son sel. Bruges et Damme détenaient le monopole des marchés du vin et du sel pour le nord de l'Europe. Les marchands se rendaient plusieurs fois par an aux foires de Champagne (xiiie s.) où se nouaient les contacts avec les Italiens. Le marché français fut dominé par la hanse des Dix-Sept Villes. Les Gantois s'orientèrent vers le Rhin, le nord de l'Allemagne et la mer Baltique. Le drap flamand restait la principale marchandise. Vers 1200, Bruges, avec le Zwin et Damme, était le point de rencontre entre le nord et le sud de l'Europe occidentale. Allemands, Anglais, Italiens et Flamands y échangeaient des biens de toutes sortes. Dès le xiie siècle, les Italiens firent de Bruges le quartier général de leur commerce septentrional. Dès le xiiie siècle, ils l'atteignirent par mer. Des bateaux génois arrivèrent pour la première fois à Bruges en 1277, bientôt suivis par d'autres Italiens et par des Catalans. Les Brugeois apprirent des Italiens les finesses du métier de banquier que ceux-ci exerçaient pour le Saint-Siège et pour des ordres religieux comme les templiers, les cisterciens.

Aux xe et xie siècles, les tisserands flamands acquirent une incontestable supériorité technologique grâce à l'adaptation du métier large, utilisé par deux hommes. De riches marchands prirent en main le financement, la production et la vente de ces produits. La division du travail du drap ne comptait pas moins d'une trentaine d'opérations. Femmes et enfants faisaient le travail préparatoire, un maître avec quelques compagnons tissaient pour le compte d'un gros marchand (début du capitalisme commercial), puis, après le xiiie siècle, souvent pour leur propre compte. Ypres comptait à cette époque 20 000 habitants. Plus de 10 000 d'entre eux produisaient quelque 90 000 pièces de drap par an ! Le Brabant suivit la Flandre avec un siècle de retard. Les salaires y étaient plus bas et les produits plus diversifiés et moins chers. En outre se développa dès le xiiie siècle une industrie rurale du drap ; pendant l'hiver, les paysans fabriquaient des produits moins finis, mais également exportables. Ils n'étaient pas liés par le système rigide des corporations urbaines. Les grandes villes, Gand [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 31 pages

Médias de l’article

Belgique, Antiquité

Belgique, Antiquité
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Belgique, vers 1300

Belgique, vers 1300
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

La Flandre au XVIe siècle

La Flandre au XVIe siècle
Crédits : Hulton Getty

photographie

Prise de La Brielle

Prise de La Brielle
Crédits : Hulton Getty

photographie

Afficher les 16 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur en droit, licencié en sciences politiques et diplomatiques

Classification

Autres références

«  BELGIQUE  » est également traité dans :

BELGIQUE - Géographie

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 6 518 mots
  •  • 6 médias

Pays densément peuplé au cœur de l'Europe du nord-ouest, traversé par d'énormes flux de circulation, la Belgique (België en néerlandais) présente une variété de milieux assez exceptionnelle pour une surface aussi restreinte : extrémité de la grande plaine germano-polonaise, bas plateaux limoneux, massif ancien, bordure du […] Lire la suite

BELGIQUE - La période contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean FANIEL, 
  • Xavier MABILLE
  •  • 8 985 mots
  •  • 2 médias

Après la question royale (1945-1950) et la question scolaire (1950-1958), la Belgique se trouve confrontée, à partir des années 1960, à la montée des enjeux linguistiques et régionaux. Son histoire se confond dès lors avec un long processus de réformes institutionnelles, ponctué de multiples étapes, qui se traduit par l'affaiblissement progressif de l'État central et le renforcement simultané des […] Lire la suite

BELGIQUE - Lettres françaises

  • Écrit par 
  • Marc QUAGHEBEUR, 
  • Robert VIVIER
  •  • 17 542 mots
  •  • 3 médias

Comment se présente le problème même d'une littérature française en Belgique ?Si des éléments comme la race, le peuple, le climat ou le décor de la vie ont leur importance dans la formation de l'esprit des écrivains et, par là, dans l'aspect de leurs produits, il n'en reste pas moins que ce qui les crée écrivains, ce qui les fait entrer en littérature, c'est le fait que cet esprit se donne un moul […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

26-27 octobre 2021 Belgique. Publication de rapports sur le passé colonial.

Le 27, le Groupe de travail interuniversitaire « Passé colonial de la Belgique », institué en août 2020 par le Conseil des recteurs francophones et son équivalent flamand, le Vlaamse Interuniversitaire Raad, remet également son rapport. Celui-ci présente des recommandations en vue de favoriser la reconnaissance du passé colonial et de repenser l’enseignement de l’histoire dans le pays. […] Lire la suite

16 octobre - 2 novembre 2020 France. Assassinat du professeur d'histoire Samuel Paty.

Le 16, un professeur d’histoire du collège du Bois-d’Aulne, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), Samuel Paty, est tué à l’arme blanche et décapité près de son lieu de travail par un homme qui est rattrapé et abattu par la police. L’assaillant est un jeune Russe d’origine tchétchène, Abdouallakh Abouyezidovitch Anzorov, dont les parents ont obtenu l’asile politique en France en 2011. […] Lire la suite

2-30 juin 2020 Belgique. Mouvement de protestation contre le racisme

Le 2, un groupe baptisé « Réparons l’histoire » lance une pétition électronique demandant le retrait de toutes les statues du roi Léopold II de la ville de Bruxelles. Cette initiative fait suite au mouvement de lutte contre la discrimination raciale qui se développe aux États-Unis après le meurtre de l’Afro-Américain George Floyd par un policier blanc en mai. […] Lire la suite

31 janvier 2017 Belgique. Discours du roi Philippe aux corps constitués.

Dans son discours aux corps constitués, le roi Philippe, évoquant le Brexit et l’élection du président américain Donald Trump, note que « la décision prise par deux grands pays de se recentrer sur eux-mêmes […] semble vouloir inverser le cours de l’histoire et tranche avec leur tradition d’ouverture et de générosité, leur adhésion à un rêve et un engagement communs ». […] Lire la suite

10 novembre - 1er décembre 2009 Belgique – Rwanda. Condamnation d'Ephrem Nkezabera pour crimes de guerre

Il est reconnu coupable de tous les chefs d'accusation, qualifiés de crimes de guerre, y compris les viols, et ce pour la première fois dans l'histoire judiciaire de la Belgique, avec toutefois la circonstance atténuante d'avoir collaboré à l'enquête.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Guido PEETERS, « BELGIQUE - Histoire », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-histoire/