AVIATIONHistoire de l'aviation

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De 1906 à 1914

Théoriciens et « aviateurs » travaillent ferme en même temps dans tous les pays : Phillips en Angleterre, Ellehamer au Danemark, Joukovski en Russie, Crocco en Italie, Esnault-Pelterie en France, Drzewiecki en Pologne. La grande difficulté est de trouver un moteur léger et puissant. C'est un Français, Levavasseur, qui y parvient le premier avec le moteur « Antoinette », mais c'est un Brésilien, Alberto Santos-Dumont, qui va inscrire – avec ce moteur et sur un aéroplane de sa construction, le 14 bis – son nom à la première ligne d'un palmarès unique au monde, celui des records d'aviation (tabl. 1). L'Aéro-Club de France (fondé en 1898) et la F.A.I. (Fédération aéronautique internationale, fondée en 1905) s'étaient en effet portés garants de l'homologation de ces performances officielles. Le 12 novembre 1906, sur la pelouse de Bagatelle, Santos-Dumont allait donc s'attribuer les trois premiers records du monde : durée (21 s 1/5), distance (220 m) et vitesse (41,292 km/h). De l'altitude, il n'était pas encore question, puisqu'il arrivait aux commissaires de se plaquer sur l'herbe pour constater que les roues avaient bien quitté le sol. Précisons que les vols du 12 novembre 1906 s'étaient effectués en moyenne à 6 mètres de haut.

Robert Esnault-Pelterie

Photographie : Robert Esnault-Pelterie

Le Français Robert Esnault-Pelterie (1881-1957), aviateur et ingénieur, s'illustra en aéronautique et en astronautique. Il commence dès le début du XXe siècle par construire ses propres appareils, les monoplans baptisés R.E.P. selon ses initiales, puis il met au point le moteur en étoile... 

Crédits : Library of Congress, Washington D.C.

Afficher

Aviation : records entre 1906 et 1914

Tableau : Aviation : records entre 1906 et 1914

Évolution des records entre 1906 et 1914. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Une autre date importante : le 13 janvier 1908. Ce jour-là, sur un Voisin à moteur Antoinette, Henri Farman s'adjuge le prix offert par les mécènes Deutsch et Archdeacon ; il réussit le premier kilomètre en circuit fermé officiellement contrôlé. Un peu plus tard, en octobre de la même année, il réussira une autre première, la liaison de ville à ville (Bouy-Reims, 27 km). En octobre 1908 également, Wilbur Wright, en France, bat le record de distance avec 66,6 km. Il terminera l'année avec 124,7 km. Le vrai départ est donné, courses et meetings vont se succéder au cours desquels de nouveaux noms vont apparaître : Blériot, Breguet, Delagrange, Latham, Paulhan, Curtiss, Roe, Rolls, Cody, Grahame-White.

Henri Farman

Photographie : Henri Farman

Le 13 janvier 1908, Henri Farman (1874-1958) réussit le premier kilomètre en circuit fermé officiellement contrôlé, à Issy-les-Moulineaux, sur un appareil Voisin équipé d'un moteur Antoinette. Il s'adjuge ainsi le prix offert par les mécènes Deutsch et Archdeacon. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Louis Blériot va associer son nom à un exploit spectaculaire : la traversée de la Manche. Le 25 juillet 1909, en 37 min, sur un Blériot, moteur Anzani de 25 ch, il réussit, battant de justesse le courageux Latham qui, sur Antoinette, deux fois de suite, tombe dans la mer.

L'année suivante, l'Anglais Charles Rolls effectue avec succès la double traversée, tandis que son compatriote Grahame-White perd la course Londres-Manchester, au profit du Français Paulhan. 1910 est également l'année pendant laquelle le record d'altitude passe de 1 000 m (Latham) à 3 000 m (Legagneux). De même, le 10 juillet, les 100 km/h sont dépassés par Morane, et, le 25 août, les 500 km en distance par Tabuteau. Blériot, Voisin et Farman sont les marques des avions respectivement vainqueurs. Enfin, toujours en 1910, les Alpes sont traversées par un jeune Péruvien, Geo Chavez, qui se tue à l'atterrissage.

Pionniers de l'aviation

Photographie : Pionniers de l'aviation

De gauche à droite : le général Bares, Gabriel Voisin, le général Pujo, Henri Farman, Louis Blériot, le général Niesel, le maréchal Franchet d'Esperey, Santos-Dumont (vers 1920). 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Les militaires commencent alors à s'intéresser à l'aviation et organisent les premières manœuvres avec des avions avant de les employer en opérations en 1911 (guerre italo-turque en Tripolitaine).

L'année 1910 voit encore de nombreuses innovations : le premier hydravion du Français Fabre, le premier « avion à réaction » du Roumain Coanda, le premier décollage du pont d'un navire par l'Américain Ely, la première liaison radio air-sol, les premières vues cinématographiques prises d'avion. Cette année-là, l'aviation a fait vingt-neuf morts.

Hydravion

Photographie : Hydravion

Le Français Henri Fabre (1882-1984) fit décoller le premier hydravion à moteur, en 1910. 

Crédits : Topical Press Agency/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Premier appontage

Photographie : Premier appontage

Après s'être posé, le 18 janvier 1911, à l'arrière du croiseur USS Pennsylvania, l'Américain Eugene Burton Ely réussit à redécoller aux commandes de son Albany Flyer pour rejoindre Selfridge Field, son lieu de départ. 

Crédits : Center for Military History

Afficher

Cela n'empêche pas l'idée d'aviation de s'imposer dans le public. En 1911, on a construit 1 350 aéroplanes dans le monde, on a fait 13 000 voyages « au-dessus de la campagne », et 12 000 aviateurs ont parcouru un total de 2 600 000 km... Mais on a consommé 8 000 hélices ! Il faut dire que l'on « casse du bois » assez souvent à l'atterrissage. Très vite, dès 1911, nous voyons apparaître le métal dans la construction aéronautique : les frères Morane revêtent de tôles d'acier le fuselage de leur monoplan, tandis que Ponche et Primard créent le Tubavion avec voilure entièrement en aluminium.

C'est également l'époque à laquelle Levavasseur lance le « monobloc », monoplan à aile cantilever (montée en porte à faux, sans hauban), et recouvre le moteur et les roues de surfaces profilées. Bientôt, on parle d'« aérobus », puisque Bre [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages

Médias de l’article

Louis Blériot

Louis Blériot
Crédits : General Photographic Agency/ Getty Images

photographie

Montgolfière

Montgolfière
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Les frères Wright

Les frères Wright
Crédits : Fox Photos/ Getty Images

photographie

Les débuts de l'aviation

Les débuts de l'aviation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Afficher les 36 médias de l'article


Écrit par :

  • : membre fondateur de l'Académie nationale de l'air et de l'espace, historien
  • : journaliste, auteur, membre de l'Académie nationale de l'air et de l'espace

Classification

Autres références

«  AVIATION  » est également traité dans :

AVIATION - Avions civils et militaires

  • Écrit par 
  • Yves BROCARD
  •  • 9 438 mots
  •  • 21 médias

C'est Clément Ader qui créa le mot avion à partir du latin avis qui signifie oiseau. Tel est le nom, en effet, qu'il donna à l'appareil qu'il construisit en 1897, successeur de l'Éole qui le premier (le 9 octobre 1890) quitta le sol sur une distance d'environ 50 mètres sous la seule impulsion de sa force motrice. […] Lire la suite

AVIATION - Hélicoptères

  • Écrit par 
  • Louis François LEGRAND, 
  • Pierre ROUGIER
  •  • 3 115 mots
  •  • 7 médias

Aéronef sustenté et propulsé par un ou plusieurs rotors, hélices de grand diamètre, auxquels est directement appliquée la puissance motrice, l'hélicoptère diffère de l'autogire, dont le rotor, libre sur son axe, tourne en autorotation sous l'effet de la vitesse d'avancement.L'hélicoptère, lui, peut décoller ou se poser verticalement, faire du vol stationnaire prolongé, sans dommage pour l'environn […] Lire la suite

ANTENNES, technologie

  • Écrit par 
  • Jean-Charles BOLOMEY
  •  • 5 193 mots
  •  • 6 médias

Les possibilités offertes par la propagation des ondes électromagnétiques dans les milieux naturels sont exploitées à des fins multiples : radiodiffusion, télévision, radar, télécommunications, radionavigation... Dans toutes ces applications, l'antenne désigne ce composant indispensable au rayonnement et à la captation des ondes. Le mot est d'origine latine ( antenna ) et servait à désigner la ver […] Lire la suite

ANTONOV An-22, avion

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 798 mots
  •  • 1 média

L’Antonov An-22 est un avion-cargo soviétique tout-terrain qui a inauguré l’ère des « poids lourds » de l’air. Le 16 juin 1965, au Bourget, les visiteurs du plus grand salon mondial de l’aéronautique et de l’espace assistent à l’arrivée spectaculaire d’un mastodonte, l’Antonov An-22 Anteus, encore à l’état de prototype. Ils s’attendaient à une surprise de taille en provenance de l’Union soviétique […] Lire la suite

AURIOL JACQUELINE (1917-2000)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 576 mots
  •  • 1 média

Première femme à franchir le mur du son en Europe, la Française Jacqueline Auriol, rivale et amie de l’Américaine Jacqueline Cochran, a été l’une des grandes aviatrices du xx e  siècle. Née Douet à Challans (Vendée) le 5 novembre 1917, Jacqueline Auriol est brevetée pilote de tourisme en 1948. Bru du président Vincent Auriol, elle prend goût à sa nouvelle vie jusqu'à ce terrible accident du 11 jui […] Lire la suite

AVION BRITANNIQUE À RÉACTEUR

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 234 mots
  •  • 1 média

Le Gloster E 28-39, premier avion à réaction britannique, accomplit, le 15 mai 1941, au-dessus de Cranwell, son premier vol (17 min), piloté par Jerry Sawyer. Le moteur à réaction, ou turboréacteur, a été conçu par l'ingénieur et inventeur britannique Frank Whittle (1907-1996), officier de la Royal Air Force, qui avait déposé dès 1930 un brevet pour ce type de propulsion. Impressionnés par la démo […] Lire la suite

BELLONTE MAURICE (1896-1984)

  • Écrit par 
  • Edmond PETIT
  •  • 693 mots

Né à Méru (Oise) le 25 octobre 1896, Maurice Bellonte, dont le père est ingénieur mécanicien, fréquente le collège de Falaise, mais, dès 1910, à quatorze ans, il choisit la vie active : il entre comme apprenti magasinier chez le motoriste Alexandre Anzani. Il travaille le soir pour se perfectionner, et le voici, en 1913, ajusteur chez Hispano-Suiza. Ajourné en 1915 pour raison de santé, il réussit […] Lire la suite

BLÉRIOT LOUIS (1872-1936)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 355 mots
  •  • 1 média

Ingénieur de Centrale, et d'abord fabricant de phares pour automobiles, Blériot fait construire par Gabriel Voisin un planeur biplan que Voisin lui-même expérimente sur la Seine (1905) ; on frise la catastrophe. Un projet d'aéroplane suscite une brève association, puis, reprenant sa liberté, Blériot s'installe près du champ de manœuvres d'Issy-les-Moulineaux, où il va construire et piloter ses mo […] Lire la suite

BOLLAND ADRIENNE (1895-1975)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 418 mots

Aviatrice française. Septième et dernier enfant d’une famille d’origine belge, Adrienne Bolland est née le 25 novembre 1895 à Arcueil (Val-de-Marne) où son père, Henri Bolland, avait fini par s’installer après avoir fui un temps à Guernesey à cause d’ennuis d’ordre politico-financier en 1883. La mort, en 1909, de Henri Bolland, notamment écrivain géographe pour les éditions Hachette, plonge dans u […] Lire la suite

BREGUET LOUIS (1880-1955)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 362 mots

Constructeur et aviateur français, Louis Charles Breguet est l'un des grands pionniers de l'aviation. Né à Paris le 1 er  janvier 1880, major de l'École supérieure d'électricité en 1900, Breguet s'intéresse d'emblée aux voilures tournantes et construit un Gyroplane . Le 24 août 1907, en compagnie de son frère Jacques et du savant Charles Richet, il essaie à Douai un premier prototype : actionné pa […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

2-28 février 2022 Ukraine – Russie. Intervention militaire russe en Ukraine.

Les sanctions supplémentaires décrétées par l’UE visent également de nouvelles personnalités, ainsi que les exportations de technologies sensibles, l’accès aux marchés de capitaux et les secteurs de l’énergie, du raffinage, de l’aviation et des banques. Les cours des matières premières s’envolent, notamment ceux du blé et du pétrole — le baril de brent franchit le seuil des 100 dollars pour la première fois depuis 2014. […] Lire la suite

9 décembre 2002 États-Unis. Faillite de la compagnie United Airlines

Il s'agit de la plus importante faillite de l'histoire de l'aviation commerciale.  […] Lire la suite

4-11 février 1997 Israël. Accident meurtrier d'hélicoptères militaires

Cet accident, le plus meurtrier de l'histoire du pays, relance le débat sur le prix de l'occupation, par Tsahal et sa milice de l'Armée du Liban Sud, d'une « zone de sécurité » dans cette région. Le 5, le ministre de la Défense Itzhak Mordechaï exclut tout retrait militaire du Liban. Les 9 et 11, l'aviation israélienne effectue des raids au Liban contre des positions du Hezbollah et du Front populaire de libération de la Palestine-Commandement général d'Ahmed Jibril. […] Lire la suite

23-24 novembre 1985 Malte. Détournement d'un Boeing égyptien sur l'aéroport de La Valette

Le 24, le Boeing est pris d'assaut par des commandos d'élite égyptiens, mais un des terroristes lance une grenade dans la carlingue, ce qui provoque un incendie, et de nombreux passagers meurent asphyxiés : 57 personnes sont tuées, dont quatre des cinq pirates, ce qui fait de ce détournement l'un des plus meurtriers de l'histoire de l'aviation. Les autorités égyptiennes, embarrassées par le bilan dramatique de l'opération, la justifient cependant en affirmant la nécessité de lutter contre le terrorisme. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Edmond PETIT, Pierre SPARACO, « AVIATION - Histoire de l'aviation », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/aviation-histoire-de-l-aviation/