COCHRAN JACQUELINE (1910-1980)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Aviatrice américaine née vers 1910 à Pensacola (Floride), morte le 9 août 1980 à Indio (Californie).

Placée en famille nourricière, Jacqueline Cochran grandit dans la pauvreté. Très jeune, elle est envoyée en Georgie pour travailler dans une filature de coton. Plus tard, elle suit des cours et devient esthéticienne. Elle habite successivement à Montgomery (Alabama), à Pensacola (Floride), puis à partir de 1931, à New York. Elle prend ses premiers cours de pilotage en 1932 et maîtrise rapidement les aspects techniques de l'aviation et de la navigation en vol. Par la suite, un ami continue à lui donner des cours privés à San Diego (Californie). En 1934, elle fonde une entreprise de cosmétiques qui ne cesse de croître et de prospérer jusqu'à ce qu'elle la vende en 1963.

En 1935, Jacqueline Cochran devient la première femme à participer à la compétition d'aviation transaméricaine (le trophée Bendix). En 1937, elle prend la troisième place de cette compétition et, en 1938, elle la remporte en pilotant un avion de chasse Seversky. En juin 1941, elle part en Grande-Bretagne aux commandes d'un bombardier, devenant alors la première femme à traverser l'Atlantique nord. Elle devient capitaine dans le transport auxiliaire de l'armée de l'air britannique et enseigne le pilotage à un groupe de femmes. À son retour aux États-Unis, elle entreprend le même type de programme au sein de l'armée de l'air américaine. En juillet 1943, elle est nommée directrice du Women's Air Force Service Pilots, qui fournit plus d'un millier de femmes pilotes aux forces armées. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, Cochran devient pour un temps correspondante du magazine Liberty en Europe et dans le Pacifique. En 1948, elle est nommée lieutenant-colonel de réserve de l'armée de l'air américaine.

Dès 1951, Jacqueline Cochran se lance dans une compétition acharnée contre la Française Jacqueline Auriol pour obtenir le record féminin de vitesse sur 100 kilomètres en circuit fermé, qu'elle laissera finalement à sa concurrente en 1963. En 1953, désire [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  COCHRAN JACQUELINE (1910-1980)  » est également traité dans :

AURIOL JACQUELINE (1917-2000)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 484 mots
  •  • 1 média

et français en 1951, pilote moniteur de vol à voile, elle deviendra pilote d'essai au Centre d'essais en vol. Surtout, elle se lance dans une compétition de haut niveau qui l'oppose bientôt à l'Américaine Jacqueline Cochran. Ces deux aviatrices, amies hors du cockpit, se rendent vite populaires par cette rivalité aérienne à rebondissement, dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacqueline-auriol/#i_29613

Pour citer l’article

« COCHRAN JACQUELINE - (1910-1980) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacqueline-cochran/