AVION BRITANNIQUE À RÉACTEUR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Gloster E 28-39, premier avion à réaction britannique, accomplit, le 15 mai 1941, au-dessus de Cranwell, son premier vol (17 min), piloté par Jerry Sawyer. Le moteur à réaction, ou turboréacteur, a été conçu par l'ingénieur et inventeur britannique Frank Whittle (1907-1996), officier de la Royal Air Force, qui avait déposé dès 1930 un brevet pour ce type de propulsion. Impressionnés par la démonstration, des observateurs américains invitent Whittle aux États-Unis, ce qui permet la réalisation du Bell-XP-59 A Airacomet : ainsi, le premier « jet » américain vole le 1er octobre 1942, propulsé par deux réacteurs General Electric I-16 fabriqués d'après le concept de Whittle. En Grande-Bretagne, les recherches débouchent bientôt sur la fabrication d'un biréacteur, le Gloster Meteor, opérationnel dès juillet 1944. Les records s'enchaînent : le 7 novembre 1945, le colonel H. J. Wilson atteint 975,875 km/h à bord d'un Gloster Meteor IV, performance qui est portée, le 7 septembre 1946, à 991 km/h, par un Gloster Meteor Mark IV à ailes rognées.

Frank Whittle

Frank Whittle

photographie

L'ingénieur britannique Frank Whittle (1907-1996), pionnier de l'aviation à réaction, à droite, explique, en 1948, le fonctionnement de son turboréacteur W2B. 

Crédits : Charles Hewitt/ Getty Images

Afficher

Rappelons que le tout premier vol d'un avion à réaction a été effectué le 27 août 1939 par l'appareil allemand Heinkel He 178, propulsé par un moteur à hydrogène de 500 kg de poussée mis au point par le physicien Hans von Ohain.

—  Bernard MARCK

Écrit par :

  • : historien de l'aviation, membre de l'Académie de l'air et de l'espace

Classification

Pour citer l’article

Bernard MARCK, « AVION BRITANNIQUE À RÉACTEUR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/avion-britannique-a-reacteur/