FARMAN HENRI (1874-1958)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Henri Farman et Gabriel Voisin

Henri Farman et Gabriel Voisin
Crédits : Hulton Getty

photographie

Henri Farman

Henri Farman
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Aviateur et industriel français, né et mort à Paris. Le premier avion de Farman est commandé, en 1907, aux frères Voisin, nouvellement installés à Billancourt : biplan avec moteur Antoinette et gouvernail de direction à l'arrière ; gouvernail de profondeur à l'avant, manœuvré par le pilote assis au bord de l'aile inférieure. Sur cet appareil, Farman exécutera le premier vol de 1 000 mètres, en circuit fermé, pour lequel un prix de 50 000 francs était proposé, depuis 1904, par l'Aéro-Club de France. L'événement a lieu le 13 janvier 1908, au-dessus du champ de manœuvres d'Issy-les-Moulineaux : aller-retour entre deux repères à 500 mètres l'un de l'autre en une minute et vingt-huit secondes. La période des « bonds » est révolue. Quelques mois plus tard, le 30 octobre, Farman effectue le premier voyage en aéroplane. Depuis Bouy (près de Châlons-sur-Marne), où il s'est fixé, il volera d'une seule traite jusqu'à Saint-Léonard (près de Reims), couvrant les 27 kilomètres, à 25 mètres d'altitude, en vingt minutes. En 1909, avec son frère Maurice (1877-1964), Farman entreprend de construire, à Bouy, ses propres avions : biplans pourvus d'un moteur Gnome, gauchissement des ailes remplacé par un dispositif de quatre ailerons, équilibreur modifié. Un premier triplan est aussi réalisé. De l'avion d'observation (la « cage à poules », 1915) aux bombardiers utilisés pendant la Seconde Guerre mondiale, Farman devait apporter une large contribution aux équipements de l'armée de l'air.

Henri Farman et Gabriel Voisin

photographie : Henri Farman et Gabriel Voisin

photographie

Henri Farman, à gauche (1874-1958), et Gabriel Voisin, deux pionniers de l'aviation, en 1908. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Henri Farman

photographie : Henri Farman

photographie

Le 13 janvier 1908, Henri Farman (1874-1958) réussit le premier kilomètre en circuit fermé officiellement contrôlé, à Issy-les-Moulineaux, sur un appareil Voisin équipé d'un moteur Antoinette. Il s'adjuge ainsi le prix offert par les mécènes Deutsch et Archdeacon. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

—  Jacques MÉRAND

Écrit par :

Classification

Autres références

«  FARMAN HENRI (1874-1958)  » est également traité dans :

AVIATION - Histoire de l'aviation

  • Écrit par 
  • Edmond PETIT, 
  • Pierre SPARACO
  • , Universalis
  •  • 10 075 mots
  •  • 36 médias

Dans le chapitre « De 1906 à 1914 »  : […] Théoriciens et « aviateurs » travaillent ferme en même temps dans tous les pays : Phillips en Angleterre, Ellehamer au Danemark, Joukovski en Russie, Crocco en Italie, Esnault-Pelterie en France, Drzewiecki en Pologne. La grande difficulté est de trouver un moteur léger et puissant. C'est un Français, Levavasseur, qui y parvient le premier avec le moteur «  Antoinette », mais c'est un Brésilien, […] Lire la suite

LEVAVASSEUR LÉON (1863-1922)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 1 482 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un passionné de moteurs »  : […] Léon Levavasseur est né au Mesnil-au-Val, dans la Manche, le 7 décembre 1863. Après des études classiques à Rochefort et à Angoulême, il se destine à l’École des beaux-arts et à Polytechnique. Toutefois, les évolutions sur la Seine d’un canot équipé d’un moteur Daimler déclenchent son vif intérêt pour la mécanique et décident de la vocation de ce fils d’officier de marine. Il a alors vingt-quatre […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques MÉRAND, « FARMAN HENRI - (1874-1958) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 août 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-farman/