ANTONOV An-22, avion

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’Antonov An-22 est un avion-cargo soviétique tout-terrain qui a inauguré l’ère des « poids lourds » de l’air.

Le 16 juin 1965, au Bourget, les visiteurs du plus grand salon mondial de l’aéronautique et de l’espace assistent à l’arrivée spectaculaire d’un mastodonte, l’Antonov An-22 Anteus, encore à l’état de prototype. Ils s’attendaient à une surprise de taille en provenance de l’Union soviétique mais pas à un tel poids lourd, qui va d’ailleurs ravir la vedette aux appareils américains. Comment imaginer que ce cargo géant, alors le plus gros du monde, venait seulement d’effectuer son premier vol le 27 février de cette même année ?

Décidés à impressionner le monde de l’aéronautique, les Soviétiques exposent également à ce salon le projet de la version civile de l’appareil, allongée de 15 mètres, mais qui ne verra jamais le jour. On remarque que le fuselage se partage en deux ponts reliés par six escaliers et aménagés de telle façon que le pont supérieur puisse accueillir 423 passagers, contre 301 sur le pont inférieur. Un record, si l’on établit la comparaison avec le B-747 dont la capacité ne dépasse pas 500 passagers.

D’une longueur d’environ 58 mètres pour une envergure proche de 65 mètres, l’Antonov An-22 en impose aussi par sa hauteur, soit quelque 12,5 m, et la surface de ses ailes de 345 mètres carrés. Avec une masse à vide de 114 tonnes et une masse maximale de 250 tonnes, ce gros porteur cargo peut emporter 80 tonnes de fret, 29 passagers et de 5 à 6 membres d’équipage sur des distances variant de 5 250 à 10 950 kilomètres, selon la charge, à une vitesse de 560 à 760 km/h que lui permettent ses quatre turbopropulseurs (des Kouznetsov NK-12MA) d’une puissance unitaire de 15 000 chevaux.

Antonov An-22, avion

Photographie : Antonov An-22, avion

L'Antonov An-22, au centre de la photographie, domine par sa taille tous les autres avions du stand soviétique lors du salon du Bourget de 1965. Impressionnant, cet aéronef, vedette de ce salon, est alors le plus gros avion au monde.  

Crédits : Musée de l’Air et de l’Espace - Le Bourget

Afficher

L’Antonov An-22 correspond alors aux besoins de l’Armée rouge de transporter notamment ses chars sur des distances de l’ordre de 3 500 kilomètres. Il répond également à une demande pressante d’Aeroflot, la compagnie aérienne nationale russe, pour acheminer des charges lourdes d’au moins 50 tonnes vers la Sibérie et l’Extrême-Orient soviétique.

Comme les spécifications militaires et civiles se ressemblent, il a été décidé de mêler les deux projets pour finalement lancer ce programme commun de gros-porteur le 9 novembre 1960. Naît ainsi un quadri-turbopropulseur doté d’une soute non pressurisée de 4 mètres de largeur et 4,4 m de hauteur pour une longueur de 33,4 m. Juste devant cette soute, une section pressurisée est aménagée pour accueillir 29 passagers.

Ce monoplan à aile haute, d’allongement moyen et aux deux dérives de grande taille, peut décoller en seulement 1 400 mètres, une distance relativement courte si l’on considère que l’avion peut alors peser 250 tonnes. Il doit cette caractéristique à une sustentation importante et, bien sûr, à la puissance de ses moteurs. Une autre particularité le rend fort appréciable dans les régions aux pistes sommaires : c’est son train d’atterrissage. En effet, celui-ci possède 14 roues dont l’équipage peut faire varier la pression, en vol, en fonction de l’état du sol : cela le rend apte à décoller de partout ou à se poser presque n’importe où.

L’assemblage du premier An-22, qui sera baptisé Cock par l’O.T.A.N. (Organisation du traité de l'Atlantique nord), a débuté à la fin de l’année 1961 à Kiev pour s’y achever le 18 août 1964. La production de série a été lancée à Tachkent dès le 10 juin 1965. Cette usine produira 44 appareils en version de base et 22 exemplaires de la version modernisée définie en 1972. Le dernier An-22 est sorti en janvier 1976.

Détrôné de sa place de plus gros avion du monde en 1968 par le C-5 Galaxy – appareil de transport militaire lourd conçu par le constructeur américain Lockheed –, l’An-22 n’en remporte pas moins 27 records internationaux avec charge et démontre ses qualités de robustesse, d’endurance et de puissance qui ont fait de lui un moyen de transport idéal, notamment pour la desserte de la Sibérie aux conditions d’exploitation rudimentaires.

Depuis la mise en service en 1967 du premier An-22, ce type d’appareil est encore utilisé par l’armée russe. Il a aussi été déployé pour des missions humanitaires, notamment au Pérou, pour venir en aide aux sinistrés du tremblement de terre de 1970, ou encore, cette même année, en Inde lors de terribles inondations. On a aussi pu juger de son efficacité pour le transport de véhicules dans le cadre de la course Paris-Dakar.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : historien de l'aviation, membre de l'Académie de l'air et de l'espace

Classification

Pour citer l’article

Bernard MARCK, « ANTONOV An-22, avion », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/antonov-an-22-avion/