BLÉRIOT LOUIS (1872-1936)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ingénieur de Centrale, et d'abord fabricant de phares pour automobiles, Blériot fait construire par Gabriel Voisin un planeur biplan que Voisin lui-même expérimente sur la Seine (1905) ; on frise la catastrophe.

Louis Blériot

Louis Blériot

photographie

Louis Blériot (1872-1936), ingénieur français, industriel et pionnier de l'aviation, fut le premier à traverser la Manche, le 25 juillet 1909. 

Crédits : General Photographic Agency/ Getty Images

Afficher

Un projet d'aéroplane suscite une brève association, puis, reprenant sa liberté, Blériot s'installe près du champ de manœuvres d'Issy-les-Moulineaux, où il va construire et piloter ses monoplans. Deux ailes courbes postérieurement et entoilées par-dessous, un fuselage également habillé de tissu, le moteur (Antoinette, 24 ch) et les gouvernes à l'arrière, ainsi se présentent ces appareils dont les essais et les capotages se succèdent jusqu'au Blériot VII compris (1907). Un premier vol concluant est enfin réalisé, en octobre 1908, au-dessus de la Beauce : Toury-Avillers aller et retour, soit 7 kilomètres, en 6 minutes 24 secondes, à 20 mètres d'altitude ; la veille même, H. Farman avait effectué le premier voyage en avion, couvrant, de Bouy (près de Châlons-sur-Marne) à Saint-Honoré (près de Reims), une distance de 27 kilomètres. C'est alors que le directeur du Daily Mail annonce, pour une première traversée de la Manche en aéroplane, un prix de 1 000 livres. Latham, sur monoplan Antoinette, échouera le 19 juillet 1909, à 15 kilomètres des côtes anglaises, sauvé de justesse par un navire escorteur. Deux biplans Wright s'apprêtent ensuite à partir : montés à Wissant, ils attendent un moment favorable. Sur place, lui aussi, le Blériot XI s'envole le 25 juillet, au lever du jour, peu après 4 h 40. Il dépasse rapidement le destroyer qui prétendait l'accompagner, plafonne entre 80 et 100 mètres d'altitude et atterrit à Douvres, après une traversée de 33,7 km, dans un temps de 37 minutes. L'émotion est considérable à travers le monde, et l'événement sera décisif pour l'essor de l'aéronautique. À peine vingt ans plus tard, Blériot accueillera à Paris Lindbergh, le premier pilote ayant traversé l'Atlantique (1927).

—  Jacques MÉRAND

Écrit par :

Classification


Autres références

«  BLÉRIOT LOUIS (1872-1936)  » est également traité dans :

AVIATION - Histoire de l'aviation

  • Écrit par 
  • Edmond PETIT, 
  • Pierre SPARACO
  • , Universalis
  •  • 10 062 mots
  •  • 36 médias

Dans le chapitre « De 1906 à 1914 »  : […] Théoriciens et « aviateurs » travaillent ferme en même temps dans tous les pays : Phillips en Angleterre, Ellehamer au Danemark, Joukovski en Russie, Crocco en Italie, Esnault-Pelterie en France, Drzewiecki en Pologne. La grande difficulté est de trouver un moteur léger et puissant. C'est un Français, Levavasseur, qui y parvient le premier avec l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aviation-histoire-de-l-aviation/#i_32118

GRANDES TRAVERSÉES AÉROMARITIMES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 509 mots

1909 Le Français Louis Blériot (1872-1936) réussit la première traversée aérienne de la Manche, le 25 juillet, en 37 minutes à bord du monoplan Blériot   XI . 1912 L'Américaine Harriet Quimby (1875 ?-1912) s'envole de Douvres, le 16 avril, à 5 h 35 min, à bord d'un monoplan Blériot, pour atterrir à Hardelot, à une trentaine de kilomètres de Calai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-traversees-aeromaritimes-reperes-chronologiques/#i_32118

TRAVERSÉE AÉRIENNE DE LA MANCHE

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 146 mots
  •  • 1 média

Le 25 juillet 1909, aux commandes du frêle monoplan Blériot XI doté d'un moteur Anzani de 25 chevaux, l'aviateur français Louis Blériot (1872-1936) effectue la première traversée aérienne de la Manche, entre les Baraques, un hameau situé près de Calais, et Douvres. Ce vol historique de 37 minutes, en plafonnant entre 80 et 100 mètres d'altitude, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traversee-aerienne-de-la-manche/#i_32118

Pour citer l’article

Jacques MÉRAND, « BLÉRIOT LOUIS - (1872-1936) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-bleriot/