BRETON ANDRÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Qui suis-je ? » demandait André Breton au début d'un de ses livres les plus célèbres, Nadja. C'est son œuvre tout entière qui apporte la réponse, mais la question pour lui n'a jamais été close. Homme d'une ténacité exigeante dans ses choix profonds et en même temps homme de la liberté intérieure la plus inlassable, homme du mouvement, il s'avance à la découverte des vraies valeurs de la vie et de ce qui les fonde en se cherchant lui-même. Aussi les faits et les dates de son existence sont-ils les jalons d'une aventure humaine souvent pathétique et de valeur exemplaire, dans une époque déchirée et bouillonnante, où ont été et demeurent mises en question les vieilles idées sur l'homme et le monde, ces idées reçues que Breton voulait anéantir par la force des idées à faire recevoir.

La découverte de la « résistance absolue »

André Breton est né le 19 février 1896, dans un village de l'Orne, Tinchebray, mais ses ascendances sont bretonnes et lorraines. Il passe sa petite enfance à Saint-Brieuc, auprès de son grand-père maternel auquel l'attachait une vive affection et qui lui a peut-être donné son goût des plantes, des insectes. En 1900, ses parents s'installent à Pantin. Le souvenir de l'école communale de Pantin, comme celui du collège Chaptal qu'il fréquente de 1906 à 1912, se retrouve dans quelques passages de « Saisons » (Les Champs magnétiques). De ces années, rendues moroses par le dur autoritarisme de sa mère, par l'ennui des routines scolaires, datent quelques-unes de ses aversions les plus affirmées : « Qu'avant tout l'idée de famille rentre sous terre ! » (L'Amour fou). Mais, vers sa quinzième année, une grande lumière perce la grisaille de l'existence, celle de la poésie dont il a la révélation soudaine grâce à un professeur, Albert Keim, par l'intermédiaire de Mallarmé. La passion de la poésie, désormais, l'absorbe tout entier ; il lit Baudelaire, les symbolistes, fréquente les séances poétiques du Vieux-Colombier, découvre Huysmans, un de ses grands enth [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BRETON ANDRÉ (1896-1966)  » est également traité dans :

BRETON ANDRÉ - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 683 mots

19 février 1896 Naissance de Breton à Tinchebray, dans l'Orne. 1914-1918 Première Guerre mondiale. 1916 Infirmier militaire à Nantes, Breton y fait la connaissance de Jacques Vaché . En mai, il rencontre Guillaume Apollinaire . 1917 Fait la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/breton-reperes-chronologiques/

L'AMOUR FOU, André Breton - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 979 mots

À l'instar de Nadja , publié neuf ans plus tôt et dont il est à la fois le prolongement et le versant opposé, L'Amour fou est un ouvrage inclassable, qui mêle réflexions théoriques, récit autobiographique et poésie pure, le tout accompagné d'illustrations photographiques. Véritable « livre culte », il compte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-amour-fou/#i_5863

L'ATELIER D'ANDRÉ BRETON (collection)

  • Écrit par 
  • Cécile DEBRAY
  •  • 957 mots

Quelque trente-sept ans après la mort d' André Breton (1896-1966), son atelier, qui renfermait ses collections d'objets et d'œuvres d'art, ses archives et sa bibliothèque, a été dispersé en vente publique, à l'hôtel Drouot à Paris, du 7 au 17 avril 2003. L'annonce de cette dispersion suscita de vives réactions dès le mois de décembre 2002. Une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-atelier-d-andre-breton/#i_5863

CLAIR DE TERRE, André Breton - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 968 mots

Après Mont de piété (1919), Clair de terre est le deuxième recueil poétique d' André Breton (1896-1966). Paru en 1923 dans la collection Littérature associée à la revue homonyme dirigée par Breton, il contient des textes écrits pour la plupart cette même année, qui voit aussi la publication d'un recueil d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clair-de-terre/#i_5863

MANIFESTE DU SURRÉALISME (A. Breton)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 239 mots

Pour l'histoire, le Manifeste du surréalisme d'André Breton, publié en 1924 à Paris, signe l'« acte de naissance » d'un mouvement, d'une tendance, d'un esprit créateur dont les contours (chronologiques, esthétiques) et la définition même restent toutefois difficilement saisissables. Dans le sillage du dadaïsme, l'impulsion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manifeste-du-surrealisme/#i_5863

NADJA, André Breton - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 930 mots

Lorsque paraît Nadja en mai 1928, André Breton (1896-1966) est une des figures les plus reconnues de l'avant-garde poétique en France. Depuis 1924, la biographie du poète et théoricien du surréalisme en est venue à se confondre, pratiquement, avec le surréalisme même. D'où une condition dès sa parution particulière, faite à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nadja/#i_5863

LE SURRÉALISME ET LA PEINTURE, André Breton - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guitemie MALDONADO
  •  • 875 mots

Avec Le Surréalisme et la peinture, publié en 1928 par la N.R.F., André Breton (1896-1966), poète et théoricien du surréalisme, précise la position du mouvement à l'égard de l'expression plastique. Très tôt, en effet, la question de l'existence d'une peinture surréaliste s'est imposée dans les débats du groupe, tandis que les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-surrealisme-et-la-peinture/#i_5863

ANTI-ART

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 3 052 mots

Dans le chapitre « Les langages en miettes »  : […] monde ne se recomposait plus dans aucun miroir. Il fallut que chaque homme se découvrît un chemin dans un chaos enfin révélé, dont les langages en miettes étaient la réalité en acte. L'anti-art, dans l'« opération de grande envergure portant sur le langage » dont parle André Breton à propos du surréalisme, n'a donc été, au départ, qu'un détonateur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anti-art/#i_5863

BATAILLE GEORGES (1897-1962)

  • Écrit par 
  • Francis MARMANDE
  •  • 2 721 mots

Dans le chapitre « La vie à l'envers »  : […] de Bataille à La Révolution surréaliste sera, à la demande de Breton, la transcription de poèmes médiévaux volontairement dénués de sens : les fatrasies. Son premier livre, W.C., « un cri d'horreur (horreur de moi, non de ma débauche) », est détruit. Il collabore à la revue savante Aréthuse (art, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-bataille/#i_5863

BENOÎT JEAN (1922-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 327 mots

avant-garde en peinture. La même année, il quitte le Québec avec Mimi Parent pour s'installer à Paris. La rencontre avec André Breton en 1959 marque le début de la participation de Jean Benoît aux activités des surréalistes jusqu'à la dissolution du mouvement. Il apporte une touche personnelle, non conformiste et iconoclaste, notamment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-benoit/#i_5863

DADA

  • Écrit par 
  • Henri BEHAR, 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 5 737 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Dada à Paris »  : […] de Maurice Barrès (13 mai 1921) donnera une idée des divergences inhérentes à Dada : sous l'impulsion d'André Breton, qui prônait l'efficacité, Dada allait passer à l'action, désigner des victimes et se muer en justicier. De ce jour date la rupture entre la violence anarchiste de Dada (illustrée au premier chef par Tzara, Picabia, Ribemont- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dada/#i_5863

DALÍ SALVADOR (1904-1989)

  • Écrit par 
  • Guitemie MALDONADO
  •  • 2 752 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Dalí et le surréalisme »  : […] officielle date de sa première exposition personnelle organisée à Paris par la galerie Goemans en 1929. André Breton rédige la Préface au catalogue, texte dans lequel s'affirme son admiration pour l'œuvre de Dalí : « C'est peut-être avec Dalí, la première fois que s'ouvrent toutes grandes les fenêtres mentales et qu'on va se sentir glisser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salvador-dali/#i_5863

DAUMAL RENÉ (1908-1944)

  • Écrit par 
  • Patrick KRÉMER
  •  • 1 148 mots

majeur de Daumal, exception faite du « Casse-dogme » qu'il signe avec Gilbert-Lecomte. Cette année est marquée par la première secousse sérieuse atteignant le groupe : le « procès » intenté par Breton et ses amis, lequel aboutira à terme au retrait de Vailland qui, par un article élogieux pour le préfet de police Jean Chiappe publié dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-daumal/#i_5863

DEGOTTEX JEAN (1918-1988)

  • Écrit par 
  • Servane ZANOTTI
  •  • 509 mots

C'est à vingt et un ans, lors d'un voyage en Algérie et en Tunisie, que Jean Degottex (né à Sathonay dans l'Ain) commence à peindre. Il obtient le prix Kandinsky en 1951 et participe à la création du Salon d'octobre, qui défend l'abstraction lyrique. « La vision s'efface au profit de l'impulsion gestuelle », dit Renée Beslon, qui signale que, dès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-degottex/#i_5863

DESNOS ROBERT (1900-1945)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 2 183 mots

Dans le chapitre « Une vie de franc-tireur »  : […] braises. Le jeune poète collabore à la deuxième série de Littérature. Dès que le groupe surréaliste prend forme, Péret l'emmène au Certa, bar aujourd'hui disparu du passage de l'Opéra, où Breton réunissait ses nouveaux partisans. On s'y livre à des expériences d'écriture automatique, notamment sous hypnose. Très vite, Robert […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-desnos/#i_5863

DIVINATION

  • Écrit par 
  • René ALLEAU
  •  • 6 942 mots

Dans le chapitre « L'établissement de l'horoscope »  : […] est assez dire quelle imposture représente l'astrologie commerciale contemporaine. André Breton, qui connaissait fort bien ces problèmes, a répondu de façon parfaite, en avril 1954, à la question : « Estimez-vous l'astrologie ? » « C'est, à mon regard, a-t-il dit, une très grande dame, fort belle et venue de si loin qu'elle ne peut manquer de me […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/divination/#i_5863

DUCHAMP MARCEL (1887-1968)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 3 909 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le passage du « rétinien » à la pensée »  : […] la Boîte verte, aux éditions Rrose Sélavy, qui permettent à André Breton d'écrire en 1935 le premier essai qu'on ait consacré à son œuvre : Phare de la mariée. En 1937, il fait exécuter une porte en verre silhouettant un homme et une femme se tenant côte à côte pour l'entrée de la galerie Gradiva, dirigée par Breton, et en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-duchamp/#i_5863

FOYERS DE CULTURE

  • Écrit par 
  • Gilbert GADOFFRE
  •  • 9 695 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Modernité et primitivité : le Bateau-Lavoir, les cabarets »  : […] Matisse. Le miracle ne survint qu'en 1924 quand un amateur éclairé, Jacques Doucet, l'acheta un bon prix, sur le conseil d'André Breton. En treize ans, le mouvement cubiste avait eu le temps de naître et de disparaître, non sans laisser des traces, et c'est lui qui donnait une justification rétrospective à la représentation des prostituées d'Avinyó […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foyers-de-culture/#i_5863

GORKY ARSHILE (1904-1948)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 852 mots

Né en Arménie turque, Gorky, le premier peintre américain qui ait suscité une véritable légende, avait perdu l'usage de la parole à l'âge de trois ans, sous le choc du départ de son père, qui s'enfuit en Amérique pour se dérober au service militaire turc. Un professeur lui rendit l'usage de la parole deux ans plus tard en faisant semblant de se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arshile-gorky/#i_5863

GRACQ JULIEN (1910-2007)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LEUTRAT
  •  • 1 989 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Palimpsestes »  : […] Gracq est hors de toute mode, et, comme son ouvrage est immédiatement salué par André Breton, un premier malentendu s'instaure : désormais, l'adjectif « surréaliste » sera très fréquemment associé à son nom. Gracq a été un compagnon de route du surréalisme, il ne s'est jamais associé aux textes collectifs ; en revanche, il a exprimé à plusieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julien-gracq/#i_5863

GRAND JEU LE

  • Écrit par 
  • Patrick KRÉMER
  •  • 1 932 mots

Dans le chapitre « La rupture avec les surréalistes »  : […] Si Breton a, dans un premier temps, accueilli avec bienveillance la naissance du Grand Jeu, il ne tarde pas à être agacé par ces jeunes gens trop soucieux de leur autonomie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-grand-jeu/#i_5863

HENRY MAURICE (1907-1984)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 780 mots

Le meilleur propagateur de l'esprit surréaliste par voie de presse fut sans doute Maurice Henry. André Breton n'a-t-il pas écrit, en 1946 : « L'idée-image surréaliste, dans toute sa fraîcheur originelle, pour moi continue à se découvrir en Maurice Henry chaque fois qu'un matin encore mal éveillé m'apporte la primeur d'un de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-henry/#i_5863

HÉROLD JACQUES (1910-1987)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 964 mots

Participant aux activités du groupe surréaliste jusqu'en 1940, il rejoint André Breton et ses amis réfugiés à Marseille, où le Comité américain de secours aux intellectuels de Valerian Fry s'occupait de trouver des passeports et des places sur les bateaux pour les artistes antifascistes menacés. Ils n'auront pas tous cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-herold/#i_5863

LE BRUN ANNIE (1942-    )

  • Écrit par 
  • Olivier NEVEUX
  •  • 1 136 mots
  •  • 1 média

Annie Le Brun est née à Rennes en 1942. À dix-sept ans, elle lit, d'André Breton, Nadja, L'Amour fou et L'Anthologie de l'humour noir : « Si ces livres ne répondaient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/annie-le-brun/#i_5863

LEGRAND GÉRARD (1927-1999)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 568 mots

Breton en 1966, l'un des acteurs du mouvement surréaliste, et non des moindres. Poète, essayiste et travailleur tenace, fidèle jusqu'au bout à Breton, auquel il ressemblait comme un fils, il lui a consacré, dix ans après sa mort, un essai important : André Breton en son temps (1976, Le Soleil noir). Mais il fut d'abord l'un de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-legrand/#i_5863

L'INFORME, MODE D'EMPLOI (exposition)

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 1 559 mots

qui veille avec un soin quelque peu jaloux sur les privilèges du grand art. Exemplaire est à cet égard la détestation vouée par André Breton à l'article de Bataille sur les fleurs, « Le Langage des fleurs », où sont opposés l'élégance sublime et redressée de la corolle et l'absorption de la nourriture dévolue aux racines enchevêtrées et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-informe-mode-d-emploi/#i_5863

MALADES MENTAUX ŒUVRES DES

  • Écrit par 
  • Gilbert LASCAULT
  •  • 3 021 mots

Dans L'Art des fous, la clef des champs, André Breton fait l'éloge de l'art des malades en ces termes : « Les mécanismes de la création artistique sont ici libérés de toute entrave. Par un bouleversant effet dialectique, la claustration, le renoncement à tous profits comme à toutes vanités, en dépit de ce qu'ils représentent individuellement de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvres-des-malades-mentaux/#i_5863

MANUSCRITS - La critique génétique

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 13 193 mots

Dans le chapitre « Les manuscrits d'une œuvre publiée »  : […] , de Maupassant par Y. Leclerc, 1993 ; Sido de Colette, par M. Delcroix, 1994) ont une portée génétique moins significative. En revanche, l'édition du manuscrit unique des Champs magnétiques, d'André Breton et Philippe Soupault (par S. Faucereau et L. Lachenal, éd. Lachenal et Ritter, 1988) constitue un cas historique : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuscrits-la-critique-genetique/#i_5863

MATTA ROBERTO ANTONIO SEBASTIAN (1911-2002)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 1 747 mots

Dans le chapitre « Un réinventeur du surréalisme »  : […] mot d'introduction que Lorca lui avait remis et Salvador Dalí l'incita à aller voir André Breton, qui venait d'ouvrir la galerie Gradiva, rue de Seine. Deuxième choc, déterminant, qui lui fit abandonner Le Corbusier. L'année suivante, il exposa quatre dessins à l'Exposition internationale du surréalisme et écrivit, à la demande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roberto-antonio-sebastian-matta/#i_5863

MAURICE HENRY, LA RÉVOLTE, LE RÊVE ET LE RIRE (N. Feuerhahn)

  • Écrit par 
  • Milovan STANIC
  •  • 1 090 mots

de cinéma, il a illustré de nombreux ouvrages et inventé des objets surréalistes, écrit des poèmes et des scénarios, réalisé des courts-métrages... André Breton, qui était son ami, lui a dédicacé l'ouvrage Le Surréalisme et la peinture (1945) où, à un remords significatif, il joignit un clin d'œil complice à l'adresse de l'autre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-henry-la-revolte-le-reve-et-le-rire/#i_5863

MERVEILLEUX

  • Écrit par 
  • Jacques GOIMARD
  •  • 6 673 mots

Dans le chapitre « Poésie ou récit ? »  : […] merveilleux, au début du xxe siècle, était perçu comme un élément d'une rhétorique désuète. C'est Breton qui, dans ses textes théoriques, lui a redonné son lustre ; et le champ sémantique actuel du mot merveilleux en garde la trace. Dès 1924, il établit une relation d'identité entre le beau et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merveilleux/#i_5863

MINOTAURE, revue surréaliste

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 1 138 mots
  •  • 2 médias

Créée en 1933 à Paris, disparue en 1939, la revue Minotaure se proposait de « publier [...] la production d'artistes dont l'œuvre est d'intérêt universel ». Son éditeur, Albert Skira, conscient qu'il était alors « impossible d'isoler les arts plastiques de la poésie », s'est attaché, de son premier à son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/minotaure-revue-surrealiste/#i_5863

MIRÓ JOAN (1893-1983)

  • Écrit par 
  • José PIERRE
  •  • 1 549 mots

louer ses vertus picturales pour s'adonner exclusivement, des années durant, avec son ami Artigas, à la céramique (ou aux objets, aux sculptures). Tel est ce petit homme rond, jovial et secret auquel, selon André Breton, « le surréalisme doit la plus belle plume de son chapeau » et l'art de notre temps, à n'en pas douter, sa plus fraîche lumière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joan-miro/#i_5863

MOLINIER PIERRE (1900-1976)

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 1 110 mots

tard, vers 1955, qu'il connaît une renommée dépassant les frontières de Bordeaux, ville qu'il ne quittera jamais vraiment, quand André Breton lui procure, pour reprendre l'expression de Pierre Petit, auteur d'une riche et savoureuse biographie intitulée Pierre Molinier, une vie d'enfer (Ramsay/Pauvert 1992), « un passeport pour la notoriété ». […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-molinier/#i_5863

NOUGÉ PAUL (1895-1967)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 1 006 mots

On ne peut comprendre l'œuvre du poète et théoricien Paul Nougé si l'on imagine que le groupe surréaliste de Bruxelles n'aurait été qu'un prolongement du surréalisme français. Les désaccords sont plus nombreux que les points de convergence, et la figure de Nougé est davantage celle d'un solitaire que d'un homme de groupe. Ses études le conduisent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-nouge/#i_5863

ŒUVRE D'ART TOTALE

  • Écrit par 
  • Philippe JUNOD
  •  • 8 394 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Philosophie, idéologie, mythologies »  : […] l'Unité perdue », écrivait André Masson (1896-1987) en 1939. Et André Breton, dans l'Introduction au discours sur le peu de réalité (1927) : « À quoi tend cette volonté de réduction, cette terreur de ce qu'avant moi quelqu'un a appelé le démon Pluriel ? » Et d'évoquer la création d'un « mythe nouveau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvre-d-art-totale/#i_5863

PÉRET BENJAMIN (1899-1959)

  • Écrit par 
  • André LAUDE
  •  • 388 mots

De Benjamin Péret, Eluard a dit un jour : « Péret est un plus grand poète que moi. » Celui qui, depuis l'origine du groupe surréaliste, fut, jusqu'à sa mort, le plus fidèle compagnon de route d'André Breton a ignoré et méprisé les compromis tout au long d'une existence d'homme libre, consacrée entièrement à la révolution et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benjamin-peret/#i_5863

PIERRE JOSÉ (1927-1999)

  • Écrit par 
  • René PASSERON
  •  • 740 mots

Tant qu'il est membre du groupe, et jusqu'à sa thèse de doctorat, André Breton et la peinture (soutenue en 1979 et publiée en 1987), il se place parmi les activistes. Il aide Breton dans l'organisation des expositions internationales EROS (1959, galerie Daniel Cordier, Paris), L'Écart absolu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-pierre/#i_5863

READY-MADE

  • Écrit par 
  • Didier SEMIN
  •  • 3 686 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Vingt ans pour une définition »  : […] La suite ne dissipera ces mystères que pour mieux les relancer. Il faut attendre une vingtaine d'années pour trouver, dans le fameux texte de Breton « Phare de La Mariée » (Minotaure, no 6, hiver 1935), une première définition mise en forme des Ready-mades. S'inspirant des notes de l'artiste parues dans sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ready-made/#i_5863

LA RÉVOLUTION SURRÉALISTE (exposition)

  • Écrit par 
  • Guitemie MALDONADO
  •  • 893 mots

interviennent entre l'inconscient et l'image finale pour que contrôles et barrières puissent véritablement tomber. Rapidement pourtant, dès le Second Manifeste du surréalisme paru en 1929, André Breton rallie différents artistes à sa recherche d'un « certain point de l'esprit d'où la vie et la mort, le réel et l'imaginaire, le passé et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-revolution-surrealiste/#i_5863

SALVADOR DALÍ. DÉSIRS INASSOUVIS (J.-L. Gaillemin)

  • Écrit par 
  • Thierry DUFRÊNE
  •  • 1 033 mots

Breton, qui préface sa première exposition parisienne à la galerie Goemans en novembre 1929, voit alors en Dalí le contrepoids à Georges Bataille et à Carl Einstein qui ont substitué, dans le premier numéro de la revue Documents, l'« extravagance positive » et la « figuration hallucinatoire » à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salvador-dali-desirs-inassouvis/#i_5863

SOUPAULT PHILIPPE (1897-1990)

  • Écrit par 
  • Marc BLOCH
  •  • 920 mots

Poète, romancier fantaisiste, mémorialiste à trente ans, cofondateur de la revue Littérature, essayiste et traducteur, Philippe Soupault fut le plus violent des dadaïstes et le plus moderne des écrivains d'avant-garde. Son père, médecin, est peut-être le membre le plus ouvert d'une famille étriquée qui ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-soupault/#i_5863

SURRÉALISME - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 3 234 mots

: car chaque image à chaque coup vous force à réviser tout l'Univers », tandis que Breton, dès le premier manifeste, posait les jalons de son extension à tous les domaines de la création, en reprenant pour une part la formule de l'écart posée par Reverdy : « Pour moi, la plus forte image est celle qui représente le degré d'arbitraire le plus élevé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-vue-d-ensemble/#i_5863

SURRÉALISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ, 
  • Pierre DUBRUNQUEZ
  •  • 11 401 mots

Dans le chapitre « La conscience malheureuse (1919-1922) »  : […] ils ne trouvaient guère dans le paysage littéraire français de l'époque beaucoup de ces « individus pour qui l'art avait cessé d'être une fin » (André Breton). À côté des symbolistes, de Saint-Pol-Roux et d'Apollinaire dont Breton avait médité le manifeste-programme intitulé L'Esprit nouveau (1917), de Pierre Reverdy dont la revue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-histoire/#i_5863

SURRÉALISME - Surréalisme et art

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 4 884 mots
  •  • 1 média

artistique peut apparaître plus clairement. Dès le premier Manifeste, Breton avertissait que le surréalisme n'était pas tellement intéressé par ce qui pouvait se produire sous prétexte d'art, ou comme anti-art, à propos et à côté de lui. Néanmoins, les « artistes » qui ont été amenés à se réclamer de ce mouvement de pensée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-surrealisme-et-art/#i_5863

SURRÉALISME - Les revues surréalistes

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 1 222 mots

Dans le chapitre « « Littérature » »  : […] Les « trois mousquetaires » de 1919 (Aragon, Breton, Soupault) ont l'ambition de faire du neuf et ont dégagé des leçons de quelques antécédents : la revue Maintenant (1912-1915) d'Arthur Cravan, poète et boxeur ; Nord-Sud (1917-1918) de Pierre Reverdy qui a déjà beaucoup dit sur le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-les-revues-surrealistes/#i_5863

SURRÉALISME - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 733 mots

1924 André Breton publie le Manifeste du surréalisme : « Surréalisme, n. m. Automatisme psychique pur par lequel on se propose d'exprimer [...] le fonctionnement réel de la pensée. [...] Ont fait acte de surréalisme absolu MM. Aragon, Baron, Boiffard, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-reperes-chronologiques/#i_5863

TANGUY YVES (1900-1955)

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 1 417 mots

Le peintre Yves Tanguy est surréaliste en silence. Ainsi pourrait-on – en adaptant la formule appliquée par André Breton à quelques ancêtres du surréalisme – saisir le lien exclusif qui unit ce peintre taiseux au mouvement artistique le plus volubile du xxe siècle. Et c'est avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-tanguy/#i_5863

VACHÉ JACQUES (1896-1919)

  • Écrit par 
  • Marc BLOCH
  •  • 538 mots

Comme Arthur Cravan, Jacques Vaché a à peine eu le temps de connaître le surréalisme ; sa production littéraire est remarquable par la qualité, mais infime par la quantité, et pourtant il est l'un des personnages clés du mouvement surréaliste. « Vaché, Cravan, deux météores, deux étoiles fixes au ciel du surréalisme », écrit Maurice Nadeau, l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-vache/#i_5863

VITRAC ROGER (1899-1952)

  • Écrit par 
  • Mireille LOSCO
  •  • 950 mots

homme de s'éloigner du symbolisme qui marquait ses premiers vers, de prendre part aux manifestations dada, puis de rejoindre le groupe d'André Breton en collaborant à Littérature. C'est dans la mouvance surréaliste qu'il écrit ses trois recueils de poèmes, La Lanterne noire (composé en 1925), Cruautés de la nuit et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-vitrac/#i_5863

WALDBERG PATRICK (1913-1985)

  • Écrit par 
  • José PIERRE
  •  • 728 mots

dès lors à la vie du groupe. On affirme que c'est lui qui réussit à convaincre alors Breton de participer comme speaker aux émissions de La Voix de l'Amérique à destination de la France. Lors du débarquement en Normandie, il fait partie des services de renseignement de l'armée américaine. Pour cette raison, on lui prête une certaine influence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrick-waldberg/#i_5863

Voir aussi

Pour citer l’article

Marguerite BONNET, « BRETON ANDRÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-breton/