BENOÎT JEAN (1922-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Artiste surréaliste, Jean Benoît est né en 1922 à Québec, Canada. Il suit des études à l'école des Beaux-Arts de Montréal, où il est l'élève d'Alfred Pellan. Avec ce dernier, Léon Bellefleur, Albert Dumouchel, Mimi Parent et Jeanne Rhéaume, il est cosignataire en 1948 du manifeste « Prisme d'Yeux », rédigé par Jacques de Tonnancour, qui entend réagir contre une définition trop étroite de l'avant-garde en peinture. La même année, il quitte le Québec avec Mimi Parent pour s'installer à Paris. La rencontre avec André Breton en 1959 marque le début de la participation de Jean Benoît aux activités des surréalistes jusqu'à la dissolution du mouvement. Il apporte une touche personnelle, non conformiste et iconoclaste, notamment lors de la performance Exécution du testament du marquis de Sade présentée dans l'appartement parisien de Joyce Mansour en 1959. Pendant qu'André Breton lit le testament du marquis de Sade, Jean Benoît devient l'officiant d'un cérémonial, qui s'achève lorsqu'il s'applique au fer rouge les quatre lettres du nom de Sade. En 1965, il réalise les masques, les costumes et les outils nécessaires à ses performances (Le Bouledogue de Maldoror, hommage à Lautréamont) ou encore un décor et un costume de nécrophile pour La Communion solennelle, une pièce de Fernando Arrabal, dont il rejoint le mouvement Panique en 1963. Jean Benoît crée des objets surréalistes qui montrent son goût pour la dérision et la provocation. Il mêle os de poulet et élytres de coléoptères à une pâte de sa composition qu'il modèle afin de réaliser des présences érotiques hallucinées tenant du fantastique et du morbide. En 1996, à l'occasion de son unique exposition individuelle à la galerie 1900-2000 à Paris, Annie Le Brun publie un ouvrage retraçant l'ensemble de l'œuvre de Jean Benoît.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« BENOÎT JEAN - (1922-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-benoit/