BRETON ANDRÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Aux quatre coins du monde

Autour de 1935, l'audience des conceptions surréalistes s'élargit ; de nouveaux esprits viennent à Breton qui anime la revue Minotaure. Avant même que se tienne à Paris la première exposition internationale du surréalisme, en 1937 (Dictionnaire abrégé du surréalisme en collaboration avec Eluard), des manifestations du mouvement l'appellent en divers points du monde. Malgré son peu de goût pour les voyages, il se rend en 1935 successivement à Bruxelles, à Prague, aux Canaries, en 1936 à Londres. Une série de conférences sur l'art et la littérature, dont l'ont chargé les services culturels, l'amène en 1938 à Mexico. Il y fait la connaissance de Trotski, qu'il a toujours admiré ; de cette rencontre sort le manifeste Pour un art révolutionnaire indépendant, fruit de leur collaboration, bien qu'il ait paru signé de Breton et du peintre Diego Rivera, pour des raisons d'opportunité ; il doit servir de base à la constitution d'une Fédération internationale de l'art révolutionnaire indépendant, dont Breton met sur pied la section française, avec son bulletin Clé. Mais la cassure provoquée par la guerre coupe court à cette tentative. Une autre cassure, d'ordre personnel celle-là, était survenue peu de temps auparavant : l'amitié avec Eluard qui, durant les dix dernières années surtout, avait tenu dans sa vie une très grande place, se brise à l'automne de 1938, en raison de divergences d'appréciation que Breton juge insurmontables, de nature à la fois politique et littéraire.

Mobilisé dans les services médicaux à l'école d'aviation de Poitiers, il se replie après la débâcle de juin 1940 à Salon chez son ami le Dr Mabille, puis à Marseille où il est avec d'autres écrivains l'hôte du Comité de secours américain aux intellectuels. Le visa de censure est refusé à son poème Fata Morgana comme à son Anthologie de l'humour noir, leur auteur figurant « la négation de l'esprit de révolution nationale ». Privé de toute possibilité d'expression, suspect aux autorités, Breton obtient un visa pour les États-Unis ; il part au printemps de 1941, d'abord pour la Mart [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  BRETON ANDRÉ (1896-1966)  » est également traité dans :

BRETON ANDRÉ - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 683 mots

19 février 1896 Naissance de Breton à Tinchebray, dans l'Orne.1914-1918 Première Guerre mondiale.1916 Infirmier militaire à Nantes, Breton y fait la connaissance de Jacques Vaché. En mai, il rencontre Guillaume Apollinaire. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/breton-reperes-chronologiques/

L'AMOUR FOU, André Breton - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 979 mots

À l'instar de Nadja, publié neuf ans plus tôt et dont il est à la fois le prolongement et le versant opposé, L'Amour fou est un ouvrage inclassable, qui mêle réflexions théoriques, récit autobiographique et poésie pure, le tout accompagné d'illustrations photographiques. Véritable « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-amour-fou/#i_5863

L'ATELIER D'ANDRÉ BRETON (collection)

  • Écrit par 
  • Cécile DEBRAY
  •  • 957 mots

Quelque trente-sept ans après la mort d'André Breton (1896-1966), son atelier, qui renfermait ses collections d'objets et d'œuvres d'art, ses archives et sa bibliothèque, a été dispersé en vente publique, à l'hôtel Drouot à Paris, du 7 au 17 avril 2003.L'annonce de cette dispersion suscita de vives réactions dès le mois de décembre 2002. Une pétition fu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-atelier-d-andre-breton/#i_5863

CLAIR DE TERRE, André Breton - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 968 mots

Après Mont de piété (1919), Clair de terre est le deuxième recueil poétique d'André Breton (1896-1966). Paru en 1923 dans la collection Littérature associée à la revue homonyme dirigée par Breton, il contient des textes écrits pour la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clair-de-terre/#i_5863

MANIFESTE DU SURRÉALISME (A. Breton)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 239 mots

Pour l'histoire, le Manifeste du surréalisme d'André Breton, publié en 1924 à Paris, signe l'« acte de naissance » d'un mouvement, d'une tendance, d'un esprit créateur dont les contours (chronologiques, esthétiques) et la définition même restent toutefois difficilement saisissables. Dans le s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manifeste-du-surrealisme/#i_5863

NADJA, André Breton - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 930 mots

Lorsque paraît Nadja en mai 1928, André Breton (1896-1966) est une des figures les plus reconnues de l'avant-garde poétique en France. Depuis 1924, la biographie du poète et théoricien du surréalisme en est venue à se confondre, pratiquement, avec le surréalisme même. D'où une condition dès sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nadja/#i_5863

LE SURRÉALISME ET LA PEINTURE, André Breton - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guitemie MALDONADO
  •  • 875 mots

Avec Le Surréalisme et la peinture, publié en 1928 par la N.R.F., André Breton (1896-1966), poète et théoricien du surréalisme, précise la position du mouvement à l'égard de l'expression plastique. Très tôt, en effet, la question de l'existence d'une peinture surréaliste s'est imposée dans les débats du groupe, tandis que les expérim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-surrealisme-et-la-peinture/#i_5863

ANTI-ART

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 3 052 mots

Dans le chapitre « Les langages en miettes »  : […] La rupture avec les cubistes, par laquelle se consomme à Paris la première rupture de la pensée des artistes avec l'art, s'est opérée après le retour de Picabia à Paris, au printemps de 1919, et après l'arrivée de Tzara chez Picabia, le 5 janvier 1920. Georges Ribemont-Dessaignes et Picabia y contribuèrent ensemble, en dirigeant la revue 391 . La légende de Tzara, qui inspira […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anti-art/#i_5863

BATAILLE GEORGES (1897-1962)

  • Écrit par 
  • Francis MARMANDE
  •  • 2 721 mots

Dans le chapitre « La vie à l'envers »  : […] « Ce n'est pas le moindre paradoxe de cette œuvre, plus que toute autre dénudante, qu'elle ne dise de la vie privée que le minimum et généralement le pire » : Michel Surya, biographe de Bataille, ne manque pas de signaler aussi qu'elle laisse plus d'un point en suspens. Écrite « avec la vie même », elle semble portée par une avidité d'enfant, au-delà de l'espoir et du sérieux. Né le 10 septembre 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-bataille/#i_5863

BENOÎT JEAN (1922-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 327 mots

Artiste surréaliste, Jean Benoît est né en 1922 à Québec, Canada. Il suit des études à l'école des Beaux-Arts de Montréal, où il est l'élève d'Alfred Pellan. Avec ce dernier, Léon Bellefleur, Albert Dumouchel, Mimi Parent et Jeanne Rhéaume, il est cosignataire en 1948 du manifeste « Prisme d'Yeux », rédigé par Jacques de Tonnancour, qui entend réagir contre une définition trop étroite de l'avant- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-benoit/#i_5863

DADA

  • Écrit par 
  • Henri BEHAR, 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 5 736 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Dada à Paris »  : […] À Paris, l'atmosphère avait été préparée par un certain nombre d'individus isolés qui, avant même l'existence de Dada, participaient de son esprit. Outre Marcel Duchamp et Francis Picabia dont l'activité allait se manifester essentiellement à New York et qui avaient déjà contribué à faire descendre l'artiste de son piédestal, il faut citer Arthur Cravan, poète-boxeur, éditeur vers 1913 d'une petit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dada/#i_5863

DALÍ SALVADOR (1904-1989)

  • Écrit par 
  • Guitemie MALDONADO
  •  • 2 751 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Dalí et le surréalisme »  : […] Dalí est sans conteste l'un des principaux animateurs et l'un des peintres les plus connus du mouvement surréaliste , figure emblématique de la peinture ultra-réaliste inspirée par les toiles de De Chirico et incarnée en outre par Tanguy et Magritte. Thuriféraire de la tradition académique européenne, admirateur inconditionnel de la « photographie conforme » d'un Vermeer ou d'un Meissonier, sa ten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salvador-dali/#i_5863

DAUMAL RENÉ (1908-1944)

  • Écrit par 
  • Patrick KRÉMER
  •  • 1 148 mots

Né à Reims en 1908, fils d'un instituteur qui ne dédaignera pas la plume, René Daumal semble avoir été porté très jeune à une forme d'hermétisme dont son œuvre portera toujours la trace. Il pressent que l'essentiel est ailleurs, sans doute dans les univers parallèles qu'il sait exister. Cette conviction, il la fait partager aux rares condisciples du lycée de sa ville natale avec lesquels il se se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-daumal/#i_5863

DEGOTTEX JEAN (1918-1988)

  • Écrit par 
  • Servane ZANOTTI
  •  • 509 mots

C'est à vingt et un ans, lors d'un voyage en Algérie et en Tunisie, que Jean Degottex (né à Sathonay dans l'Ain) commence à peindre. Il obtient le prix Kandinsky en 1951 et participe à la création du Salon d'octobre, qui défend l'abstraction lyrique. « La vision s'efface au profit de l'impulsion gestuelle », dit Renée Beslon, qui signale que, dès 1953, l'expression par le signe est acquise. André […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-degottex/#i_5863

DESNOS ROBERT (1900-1945)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 2 183 mots

Dans le chapitre « Une vie de franc-tireur »  : […] Robert Desnos est né le 4 juillet 1900 à Paris, près de la Bastille. Très tôt, ses parents viennent s'installer dans la maison qui fait le coin de la rue Saint-Martin et de la rue des Lombards (au sixième étage), en face de l'église Saint-Merri. C'est un quartier auquel il restera attaché toute sa vie, et dont il parlera souvent dans ses poèmes. Son père est rôtisseur de volailles et mandataire au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-desnos/#i_5863

DIVINATION

  • Écrit par 
  • René ALLEAU
  •  • 6 942 mots

Dans le chapitre « L'établissement de l'horoscope »  : […] Quatre opérations permettent d'établir un horoscope quand on connaît l'heure légale de la naissance donnée par l'état civil. On calcule l'heure locale qui a varié selon l'heure légalement en usage en France depuis le 14 mars 1891, et qui change selon la distance entre le lieu de naissance et le méridien considéré, de Paris ou de Greenwich. On transforme ensuite cette heure locale en heure sidérale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/divination/#i_5863

DUCHAMP MARCEL (1887-1968)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 3 909 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le passage du « rétinien » à la pensée »  : […] Ayant bénéficié à ses débuts des chances que lui a accordées son père, Eugène Duchamp, notaire à Blainville, qui l'a aidé financièrement, de même que ses deux frères aînés : Gaston Duchamp, alias Jacques Villon, peintre, Raymond-Duchamp-Villon, sculpteur, et sa sœur cadette, Suzanne Duchamp, Marcel Duchamp a commencé à peindre à l'âge de quinze ans, en 1902. En 1907, il a marqué sa prédilection p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-duchamp/#i_5863

FOYERS DE CULTURE

  • Écrit par 
  • Gilbert GADOFFRE
  •  • 9 694 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Modernité et primitivité : le Bateau-Lavoir, les cabarets »  : […] Le Bateau-Lavoir, ce lieu de légende associé à la naissance de la peinture moderne, désignait un bâtiment vétuste, entrepôt de poutres, de planches et de ferrailles rouillées, flanqué d'un groupe d'ateliers d'artistes obscurs et délabrés. C'est là que quelques peintres, après 1904, avaient installé leurs ateliers : Picasso, Juan Gris, Brancusi , Modigliani, suivis par des écrivains tels que Max Ja […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foyers-de-culture/#i_5863

GORKY ARSHILE (1904-1948)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 852 mots

Né en Arménie turque, Gorky, le premier peintre américain qui ait suscité une véritable légende, avait perdu l'usage de la parole à l'âge de trois ans, sous le choc du départ de son père, qui s'enfuit en Amérique pour se dérober au service militaire turc. Un professeur lui rendit l'usage de la parole deux ans plus tard en faisant semblant de se jeter devant lui du haut d'un rocher. À seize ans, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arshile-gorky/#i_5863

GRACQ JULIEN (1910-2007)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LEUTRAT
  •  • 1 989 mots

Dans le chapitre « Palimpsestes »  : […] Julien Gracq est vraisemblablement l'écrivain contemporain qui suscite le plus de malentendus depuis ses débuts. Son premier livre, un roman ( Au château d'Argol , 1939), paraît la même année que La Nausée  : d'emblée, Gracq est hors de toute mode, et, comme son ouvrage est immédiatement salué par André Breton, un premier malentendu s'instaure : désorma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julien-gracq/#i_5863

GRAND JEU LE

  • Écrit par 
  • Patrick KRÉMER
  •  • 1 932 mots

Dans le chapitre « La rupture avec les surréalistes »  : […] Si Breton a, dans un premier temps, accueilli avec bienveillance la naissance du Grand Jeu, il ne tarde pas à être agacé par ces jeunes gens trop soucieux de leur autonomie. Le 11 mars 1929, les surréalistes organisent une assemblée générale. Plus que « l'examen critique du sort fait récemment à Léon Trotski », thème annoncé, l'objectif principal de cette réunion est avant tout d'envisager une act […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-grand-jeu/#i_5863

HENRY MAURICE (1907-1984)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 780 mots

Le meilleur propagateur de l'esprit surréaliste par voie de presse fut sans doute Maurice Henry. André Breton n'a-t-il pas écrit, en 1946 : « L'idée-image surréaliste, dans toute sa fraîcheur originelle, pour moi continue à se découvrir en Maurice Henry chaque fois qu'un matin encore mal éveillé m'apporte la primeur d'un de ses dessins dans le journal. » Les désastres de la Grande Guerre, avec leu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-henry/#i_5863

HÉROLD JACQUES (1910-1987)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 964 mots

Tout destinait Jacques Hérold à rejoindre les surréalistes, et d'abord la révolte. Né en 1910 à Piatra, dans la Moldavie roumaine, il suit les cours de l'école des Beaux-Arts en même temps que ceux du lycée. Mais, découvrant avec stupeur que la « statue » autour de laquelle les élèves travaillaient en silence était une femme vivante, il ne comprend pas qu'on reste de glace devant sa nudité et ref […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-herold/#i_5863

LE BRUN ANNIE (1942- )

  • Écrit par 
  • Olivier NEVEUX
  •  • 1 135 mots
  •  • 1 média

Annie Le Brun est née à Rennes en 1942. À dix-sept ans, elle lit, d'André Breton, Nadja , L'Amour fou et L'Anthologie de l'humour noir  : « Si ces livres ne répondaient pas forcément aux questions que je me posais, j'y retrouvais des préoccupations qui me paraissaient essentielles : qu'est-ce que le désir, qu'est-ce que la pensée, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/annie-le-brun/#i_5863

LEGRAND GÉRARD (1927-1999)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 568 mots

Né en 1927 à Paris, mort le 3 décembre 1999, Gérard Legrand fut, de 1948 à la mort d'André Breton en 1966, l'un des acteurs du mouvement surréaliste, et non des moindres. Poète, essayiste et travailleur tenace, fidèle jusqu'au bout à Breton, auquel il ressemblait comme un fils, il lui a consacré, dix ans après sa mort, un essai important : André Breton en son temps (1976, Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-legrand/#i_5863

L'INFORME, MODE D'EMPLOI (exposition)

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 1 559 mots

Organiser une exposition sur l'informe comme celle qui a été proposée par Yve-Alain Bois et Rosalind Krauss au Centre Georges-Pompidou, du 22 mai au 26 août 1996, était une entreprise audacieuse, risquée. Le risque était bien sûr de toucher à la forme en art : sans elle, l'art se trouve plongé dans un flux, un tourbillon où toute possibilité de segmenter, d'identifier, et même de voir menace de di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-informe-mode-d-emploi/#i_5863

MALADES MENTAUX ŒUVRES DES

  • Écrit par 
  • Gilbert LASCAULT
  •  • 3 021 mots

Dans L'Art des fous, la clef des champs , André Breton fait l'éloge de l'art des malades en ces termes : « Les mécanismes de la création artistique sont ici libérés de toute entrave. Par un bouleversant effet dialectique, la claustration, le renoncement à tous profits comme à toutes vanités, en dépit de ce qu'ils représentent individuellement de pathétique, sont ici les gara […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvres-des-malades-mentaux/#i_5863

MANUSCRITS - La critique génétique

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 13 193 mots

Dans le chapitre « Les manuscrits d'une œuvre publiée »  : […] On peut citer, dans la collection Manuscrits (Zulma et C.N.R.S. éd., dirigée par Y. Leclerc), les Plans et scénarios de « Madame Bovary » (par Y. Leclerc), les notes préparatoires de Georges Perec ( Cahier des charges de « La Vie mode d'emploi » , par H. Hartje, B. Magné et J. Neefs, 1993), ou encore une version des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuscrits-la-critique-genetique/#i_5863

MATTA ROBERTO ANTONIO SEBASTIAN (1911-2002)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 1 747 mots

Dans le chapitre « Un réinventeur du surréalisme »  : […] Né en 1911 à Santiago du Chili, Matta ne s'est pas identifié davantage à son pays de naissance. Il l'a quitté en 1933 pour s'embarquer vers la France, sur un bateau de la marine marchande. Ayant suivi des études d'architecture à l'université catholique de Santiago, il trouva à Paris du travail chez Le Corbusier, où il devait faire des dessins pour la Ville radieuse. En 1934, il rencontra à Madrid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roberto-antonio-sebastian-matta/#i_5863

MAURICE HENRY, LA RÉVOLTE, LE RÊVE ET LE RIRE (N. Feuerhahn)

  • Écrit par 
  • Milovan STANIC
  •  • 1 090 mots

Maurice Henry (1907-1984), authentique précurseur de l'humour nouveau qui se dessine à l'horizon avant la Seconde Guerre mondiale, fut peintre à ses heures ; il a également travaillé comme journaliste et critique d'art et de cinéma, il a illustré de nombreux ouvrages et inventé des objets surréalistes, écrit des poèmes et des scénarios, réalisé des courts-métrages... André Breton, qui était son a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-henry-la-revolte-le-reve-et-le-rire/#i_5863

MERVEILLEUX

  • Écrit par 
  • Jacques GOIMARD
  •  • 6 673 mots

Dans le chapitre « Poésie ou récit ? »  : […] Le merveilleux, au début du xx e siècle, était perçu comme un élément d'une rhétorique désuète. C'est Breton qui, dans ses textes théoriques, lui a redonné son lustre ; et le champ sémantique actuel du mot merveilleux en garde la trace. Dès 1924, il établit une relation d'identité entre le beau et le merveilleux : « Le mer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merveilleux/#i_5863

MINOTAURE, revue surréaliste

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 1 137 mots
  •  • 2 médias

Créée en 1933 à Paris, disparue en 1939, la revue Minotaure se proposait de « publier [...] la production d'artistes dont l'œuvre est d'intérêt universel ». Son éditeur, Albert Skira, conscient qu'il était alors « impossible d'isoler les arts plastiques de la poésie », s'est attaché, de son premier à son dernier numéro, à cette tentative unique et courageuse de « mise au poi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/minotaure-revue-surrealiste/#i_5863

MIRÓ JOAN (1893-1983)

  • Écrit par 
  • José PIERRE
  •  • 1 549 mots

Quel est donc cet artiste de soixante-dix-sept ans à qui furent confiées en 1970, à l'Exposition universelle d'Osaka, la conception et la réalisation du pavillon du Rire ? Joan Miró , peut-être l'artiste le plus juvénile et le plus grave du xx e  siècle. Le plus grave ? Tout le monde ne sait-il pas que Miró, ce sont les oiseaux faits de deux fauc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joan-miro/#i_5863

MOLINIER PIERRE (1900-1976)

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 1 110 mots

Pierre Molinier est de ces figures insurgées et provocatrices qui font corps avec une ville natale de province, en l'occurrence Bordeaux, nourrissant à leur égard une solide incompréhension mêlée d'indignation. Cette situation semble avoir été aussi insupportable à Molinier que nécessaire à son activité artistique. Il naquit à Bordeaux un Vendredi saint, 13 avril de surcroît, et il s'y suicida le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-molinier/#i_5863

NOUGÉ PAUL (1895-1967)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 1 006 mots

On ne peut comprendre l'œuvre du poète et théoricien Paul Nougé si l'on imagine que le groupe surréaliste de Bruxelles n'aurait été qu'un prolongement du surréalisme français. Les désaccords sont plus nombreux que les points de convergence, et la figure de Nougé est davantage celle d'un solitaire que d'un homme de groupe. Ses études le conduisent au métier de biochimiste dans un laboratoire médica […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-nouge/#i_5863

ŒUVRE D'ART TOTALE

  • Écrit par 
  • Philippe JUNOD
  •  • 8 393 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Philosophie, idéologie, mythologies »  : […] Derrière plusieurs de ces propositions apparaît comme en filigrane une Weltanschauung , une « vision du monde », caractérisée par un certain monisme. Le rôle du surréalisme, héritier ici du romantisme, mérite d'être souligné. « Diverses calamités semblent frapper l'art de ce temps. À la réflexion, elles se résument en un seul malaise que l'on serait tenté d'appeler l'Unité p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvre-d-art-totale/#i_5863

PÉRET BENJAMIN (1899-1959)

  • Écrit par 
  • André LAUDE
  •  • 388 mots

De Benjamin Péret, Eluard a dit un jour : « Péret est un plus grand poète que moi. » Celui qui, depuis l'origine du groupe surréaliste, fut, jusqu'à sa mort, le plus fidèle compagnon de route d'André Breton a ignoré et méprisé les compromis tout au long d'une existence d'homme libre, consacrée entièrement à la révolution et à la poésie. Adepte de la révolution sociale et politique, il l'est dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benjamin-peret/#i_5863

PIERRE JOSÉ (1927-1999)

  • Écrit par 
  • René PASSERON
  •  • 740 mots

L'écrivain surréaliste José Pierre est mort le 7 avril 1999. Il était né à Bénesse-Maremne (Landes) en 1927 et, après un bref passage aux Jeunesses communistes, avait rencontré André Breton en 1952 – une rencontre décisive, qui l'intégrera au Groupe surréaliste de Paris jusqu'en 1969, date de l'auto-dissolution du groupe. Dès lors, José Pierre apporte son énergie aux « interventions » surréalistes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-pierre/#i_5863

READY-MADE

  • Écrit par 
  • Didier SEMIN
  •  • 3 686 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Vingt ans pour une définition »  : […] On commencera par noter que, pour poser ainsi la question, il faut que ready-made soit un substantif. Or il s'agit en anglais prioritairement d'un adjectif qui a fait son apparition au milieu du xix e  siècle, dans le domaine de la confection, avec le sens de « prêt-à-porter », opposé au classique « sur mesure ». En 1915, date de l'arrivée de Duch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ready-made/#i_5863

LA RÉVOLUTION SURRÉALISTE (exposition)

  • Écrit par 
  • Guitemie MALDONADO
  •  • 893 mots

En 2002, le surréalisme aura eu les honneurs des cimaises du monde entier : à Londres, à New York et à Paris, les expositions rétrospectives se sont succédé, la première, avec deux étapes, mettant en exergue le désir, la seconde, présentée au Centre Georges-Pompidou du 6 mars au 24 juin 2002, la révolution ; l'une embrassant l'histoire du mouvement jusqu'au début des années 1970, l'autre en prése […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-revolution-surrealiste/#i_5863

SALVADOR DALÍ. DÉSIRS INASSOUVIS (J.-L. Gaillemin)

  • Écrit par 
  • Thierry DUFRÊNE
  •  • 1 033 mots

Tiré d'une thèse d'université, l'ouvrage de Jean-Louis Gaillemin Salvador Dalí. Désirs inassouvis. Du purisme au surréalisme 1925-1935 (éditions Le Passage, Paris, 2002) analyse un pan peu connu de l'œuvre de Dalí : son évolution du purisme au surréalisme. L'auteur se distingue de ses prédécesseurs Rafael Santos Torroella, Dawn Ades ou Ian Gibson, en ajoutant au dialogue o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salvador-dali-desirs-inassouvis/#i_5863

SOUPAULT PHILIPPE (1897-1990)

  • Écrit par 
  • Marc BLOCH
  •  • 920 mots

Poète, romancier fantaisiste, mémorialiste à trente ans, cofondateur de la revue Littérature , essayiste et traducteur, Philippe Soupault fut le plus violent des dadaïstes et le plus moderne des écrivains d'avant-garde. Son père, médecin, est peut-être le membre le plus ouvert d'une famille étriquée qui ne pense qu'à l'argent, mais il meurt du diabète alors que Philippe n'a q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-soupault/#i_5863

SURRÉALISME - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 3 234 mots

I l en va du surréalisme comme du classicisme, du romantisme, ou du baroque dans une moindre mesure : ce terme couvre au moins trois espaces de langue et de pensée, qui vont de l'histoire des formes ou des idées (un groupe actif dans la période 1924-1969) à la caractérisation transhistorique (une tendance présente depuis la « bête de Lascaux », pour reprendre le titre de l'ouvrage de Maurice Blanc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-vue-d-ensemble/#i_5863

SURRÉALISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ, 
  • Pierre DUBRUNQUEZ
  •  • 11 402 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La conscience malheureuse (1919-1922) »  : […] Le surréalisme est né d'une guerre, la première à remettre non seulement en cause l'existence de frontières, de biens et d'organisations sociales, mais les fondements mêmes d'une civilisation dont vainqueurs et vaincus participaient à titre égal. L'absurdité d'une telle situation ne pouvait que frapper quelques esprits déjà sensibilisés aux mutations culturelles qui avaient précédé, comme son prod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-histoire/#i_5863

SURRÉALISME - Surréalisme et art

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 4 884 mots
  •  • 1 média

Si l'on s'efforce d'écarter d'abord l'influence que le surréalisme (au sens strict du terme) a exercée sur l' art du xx e  siècle « en général », son originalité dans le domaine artistique peut apparaître plus clairement. Dès le premier Manifeste , Breton avertissait que le surréalisme n'était pas tellement intéressé par ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-surrealisme-et-art/#i_5863

SURRÉALISME - Les revues surréalistes

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 1 222 mots

Dans le chapitre « « Littérature » »  : […] Les « trois mousquetaires » de 1919 (Aragon, Breton, Soupault) ont l'ambition de faire du neuf et ont dégagé des leçons de quelques antécédents : la revue Maintenant (1912-1915) d'Arthur Cravan, poète et boxeur ; Nord-Sud (1917-1918) de Pierre Reverdy qui a déjà beaucoup dit sur le rôle déterminant de l'image pour « créer une réalité poétique » ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-les-revues-surrealistes/#i_5863

SURRÉALISME - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 733 mots

1917 Le terme « surréaliste » est utilisé pour la première fois par Guillaume Apollinaire (1880-1918) dont la pièce de théâtre Les Mamelles de Tirésias est sous-titrée « Drame surréaliste en deux actes et un prologue ». Mars 1919 Premier numéro de la revue Littérature dirigé par Philippe Soupault […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-reperes-chronologiques/#i_5863

TANGUY YVES (1900-1955)

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 1 417 mots

Le peintre Yves Tanguy est surréaliste en silence. Ainsi pourrait-on – en adaptant la formule appliquée par André Breton à quelques ancêtres du surréalisme – saisir le lien exclusif qui unit ce peintre taiseux au mouvement artistique le plus volubile du xx e  siècle. Et c'est avec une inégalable économie qu'il fit valoir, dans une de ses rares int […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-tanguy/#i_5863

TRAJECTOIRES DU RÊVE (exposition)

  • Écrit par 
  • Guitemie MALDONADO
  •  • 903 mots

Les organisateurs de l'exposition Trajectoires de rêve, du romantisme au surréalisme ont œuvré, comme souvent au pavillon des Arts (Paris), à brouiller les frontières tissant des fils par-delà les siècles, du romantisme au surréalisme, entre la littérature et les arts plastiques, entre l'art et la science. En cela, ils se montrèrent fidèles au but qu'assignait André Breton […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trajectoires-du-reve-exposition/#i_5863

VACHÉ JACQUES (1896-1919)

  • Écrit par 
  • Marc BLOCH
  •  • 538 mots

Comme Arthur Cravan, Jacques Vaché a à peine eu le temps de connaître le surréalisme ; sa production littéraire est remarquable par la qualité, mais infime par la quantité, et pourtant il est l'un des personnages clés du mouvement surréaliste. « Vaché, Cravan, deux météores, deux étoiles fixes au ciel du surréalisme », écrit Maurice Nadeau, l'historien du mouvement. C'est que la rencontre de Vaché […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-vache/#i_5863

VITRAC ROGER (1899-1952)

  • Écrit par 
  • Mireille LOSCO
  •  • 950 mots

Roger Vitrac est considéré comme le grand dramaturge surréaliste alors même qu'il fut exclu du mouvement dès 1925, son œuvre théâtrale à peine commencée. Cette situation est une conséquence directe du mépris dans lequel André Breton tint le théâtre, pratique sociale à ses yeux compromettante et indigne des recherches artistiques modernes. Vitrac, tout en souffrant de cette exclusion, a néanmoins é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-vitrac/#i_5863

WALDBERG PATRICK (1913-1985)

  • Écrit par 
  • José PIERRE
  •  • 728 mots

Excellent connaisseur de la peinture surréaliste, Patrick Waldberg. est né à Santa Monica (Californie) en 1913, il se présentait lui-même comme un « Américain de culture française ». À partir de 1932, à Paris, il rencontra la plupart des figures marquantes du mouvement surréaliste, mais sans s'associer lui-même aux activités de celui-ci. D'ailleurs, ses affinités le portaient plutôt du côté de Ge […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrick-waldberg/#i_5863

Pour citer l’article

Marguerite BONNET, « BRETON ANDRÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-breton/