MARTINIQUE

Martinique [France] : carte administrative

Martinique [France] : carte administrative

Martinique [France] : carte administrative

Carte administrative de la Martinique [France].

La Martinique est située au centre de l’archipel des Petites Antilles. Sur un territoire restreint (1 128 km2), l’île présente des paysages très variés, qui en font tout l’attrait. L’histoire de la Martinique est étroitement liée à celle de la France depuis la colonisation, au xviie siècle. Son peuplement, après l’extinction des premiers habitants, les Karib (Caraïbes), a eu deux origines principales : les Français et les Africains déportés dans le cadre de la traite et de l’esclavage. Au cours du xxe siècle, la colonie, devenue département d’outre-mer, a connu de graves difficultés socio-économiques et des mouvements sociaux importants. Les préoccupations culturelles et environnementales imprègnent les débats politiques dans les premières décennies du xxie siècle.

Une île volcanique des Petites Antilles

Éruption de la montagne Pelée

Éruption de la montagne Pelée

Éruption de la montagne Pelée

Le 8 mai 1902, l'éruption de la montagne Pelée, à la Martinique, anéantit la ville de Saint-Pierre,…

D’une extrémité à l’autre de l’île, orientée sud-est –nord-ouest, la distance n’est que de 64 kilomètres et aucun point n’est situé à plus de 12 kilomètres du rivage. Le relief est particulièrement accidenté. Au nord se profile la montagne Pelée avec son cône bien dessiné, qui culmine à 1 397 mètres, un volcan de terrible réputation, puisque les éruptions de mai 1902 détruisirent en totalité la ville de Saint-Pierre et ses environs (28 000 victimes). Des stations sismiques situées aux abords enregistrent en permanence son activité ; elles sont reliées à l’Observatoire volcanologique et sismologique de Martinique qui dispose de locaux fonctionnels, inaugurés en 2019, sur la commune de Saint-Pierre en contrebas du volcan.

Les pitons du Carbet – avec plusieurs sommets abrupts, dont le plus haut, le piton Lacroix, s’élève à 1 196 mètres – se situent plus au sud et dominent l’agglomération de Fort-de-France. Dans cette partie nord de l’île, les plaines sont fort exiguës. Les forêts humides constituent un espace relique intéressant avec de grands arbres (gommier blanc, acajou), des fougères arborescentes et des plantes épiphytes (orchidées et broméliacées) ; un parc naturel régional a été créé en 1976 pour protéger les espèces et favoriser un tourisme écologique.

Au centre de l’île, la plaine du Lamentin, drainée par la rivière Lézarde, permet une communication aisée entre la façade atlantique bordée d’îlets et le littoral caraïbe, échancré par la vaste baie de Fort-de-France. La Lézarde apporte une importante charge sédimentaire (argiles).

Le sud de l’île est constitué de mornes (monts) érodés correspondant à un volcanisme plus ancien. La montagne du Vauclin atteint seulement 504 mètres et le morne Larcher 477 mètres, mais leurs pentes sont fortes. Les côtes présentent une succession d’anses et de caps rocheux. La baie la plus profonde est le Cul-de-Sac Marin, au sud de l’île. Des bancs de récifs coralliens forment un ourlet le long des rivages méridionaux. À l’est, la Martinique est prolongée par une plate-forme sous-marine de faible profondeur qui s’étend jusqu’à 30 kilomètres de la côte.

Les progrès de la recherche dans cette partie des Antilles ainsi que la multiplication des observations réalisées par des navires océanographiques ont permis de préciser l’histoire géologique de la Martinique et les dynamiques en cours. Le mouvement de la plaque tectonique caraïbe vers l’est, estimé à 2 centimètres par an, et la subduction des plaques américaines qui en résulte entraînent des déformations de l’île et une forte sismicité : la Martinique est placée en zone 5 selon le zonage sismique national, qui distingue cinq niveaux.

Le milieu marin bénéficie d’un intérêt nouveau, renforcé par les études géographiques des littoraux de l’île en cours et la préoccupation de conservation des écosystèmes et de protection des ressources. En 2017 a été créé le parc naturel marin (PNM) de Martinique, qui s’étend à la[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Christian GIRAULT, « MARTINIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL :

Médias

Martinique [France] : carte administrative

Martinique [France] : carte administrative

Martinique [France] : carte administrative

Carte administrative de la Martinique [France].

Éruption de la montagne Pelée

Éruption de la montagne Pelée

Éruption de la montagne Pelée

Le 8 mai 1902, l'éruption de la montagne Pelée, à la Martinique, anéantit la ville de Saint-Pierre,…

Martinique: après le cyclone Dean, 2007

Martinique: après le cyclone Dean, 2007

Martinique: après le cyclone Dean, 2007

Ravages dans les bananeraies à la suite du passage du cyclone Dean, en août 2007.

Autres références

  • ANTILLES FRANÇAISES

    • Écrit par Christian GIRAULT
    • 1 120 mots
    • 2 médias

    Situées dans la mer des Caraïbes – dans l’est de l’arc caraïbe –, les Antilles françaises comprennent quatre collectivités : la Guadeloupe , la Martinique, Saint-Barthélemy et Saint-Martin. L’ensemble couvre une superficie de 2 832 kilomètres carrés et représente une population...

  • BOISLAVILLE LOUIS-LUCIEN (1919-2001)

    • Écrit par Universalis
    • 135 mots

    Compositeur français de musique antillaise. Il fonde en 1946, avec Misaine et Nestoret, le Groupe folklorique martiniquais, qui donnera naissance en 1966 aux Ballets martiniquais, puis, en 1979, au Grand Ballet de Martinique. Comme son compatriote le compositeur et clarinettiste Alexandre Stellio,...

  • CÉSAIRE AIMÉ (1913-2008)

    • Écrit par Jean-Louis JOUBERT
    • 1 198 mots
    • 1 média

    « Pousser d'une telle raideur le grand cri nègre que les assises du monde en seront ébranlées » : tel est le projet qui commande la vie et l'œuvre d'Aimé Césaire, homme politique martiniquais et poète négro-africain. Il fait surgir, en 1939, dans un grand poème, le ...

  • CAHIER D'UN RETOUR AU PAYS NATAL, Aimé Césaire - Fiche de lecture

    • Écrit par Guy BELZANE
    • 1 039 mots

    Cahier d'un retour au pays natal est un long poème d'Aimé Césaire (1913-2008) paru dans sa première version en août 1939 à Paris dans la revue Volontés. Césaire a alors vingt-six ans. Né en Martinique, il a quitté l'île en 1931, après son baccalauréat, pour poursuivre ses études...

  • CARAÏBES - Littératures

    • Écrit par Jean-Pierre DURIX, Claude FELL, Jean-Louis JOUBERT, Oruno D. LARA
    • 13 706 mots
    • 4 médias
    À l'inverse d'Haïti, les Antilles françaises ont longtemps connu un désespérant vide culturel. Peu de livres, peu de librairies, peu de bibliothèques. On allait en France poursuivre ses études. Beaucoup d'intellectuels antillais (du poète Léonard au romancier naturaliste Léon Hennique) se...
  • Afficher les 16 références

Voir aussi