Molécules biologiques spécifiques


ACÉTYLCHOLINE

  • Écrit par 
  • Paul MANDEL
  •  • 1 916 mots
  •  • 3 médias

L'acétylcholine (ACh) est l'ester acétique de la choline, corps basique azoté dérivé de l'ammonium quaternaire.Formule de l'acétylcholine : β-acétoxyéthyl-triméthyl-ammonium.L'ACh a été préparée par voie synthétique en 1867 et peut être obtenue aisément en chauffant de la choline avec l'anhydride acétique. Elle se conserve longtemps en milieu acide (pH 3,9) mais son hydrolyse est très rapide en mi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acetylcholine/#i_0

ADÉNOSINE TRIPHOSPHORIQUE ACIDE (ATP)

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN, 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 209 mots

L'adénosine triphosphorique (ATP) est un mononucléotide diphosphorylé du métabolisme intermédiaire découvert en 1929 par Lohmann. Véritable « monnaie énergétique de la cellule », ce composé assure la fourniture ou la mise en réserve d'énergie dans la plupart des réactions biochimiques. Son rôle dans le transport de radicaux phosphoriques est par ailleurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acide-adenosine-triphosphorique/#i_0

ADÉNYLIQUE CYCLIQUE ACIDE ou ADÉNOSINE MONOPHOSPHATE CYCLIQUE (AMP cyclique)

  • Écrit par 
  • Paolo TRUFFA-BACHI
  •  • 489 mots

En 1956, l'Américain E. W. Sutherland et ses collaborateurs découvrent un facteur thermostable indispensable à l'activation, par l'adrénaline, de la phosphorylase du tissu hépatique. La caractérisation chimique de la substance montre qu'il s'agit d'un nucléotide : l'adénosine 3′,5′-monophosphate cyclique. L'AMP cyclique a été depuis mis en évidence chez t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adenylique-cyclique-adenosine-monophosphate-cyclique/#i_0

ADRÉNALINE

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 3 572 mots
  •  • 2 médias

On regroupe sous le nom de catécholamines trois composés dérivés de la phényléthylamine, tous hydroxylés en position 3 et 4 sur le noyau aromatique. Ce sont l'adrénaline, la noradrénaline et la dopamine. L'adrénaline, dont l'action est essentiellement hormonale, provient surtout de la glande médullo-surrénale, bien qu'on la trouve aussi dans le cerveau. La noradrénaline est le neuromédiateur des t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adrenaline/#i_0

ALCALOÏDES

  • Écrit par 
  • Jacques E. POISSON
  •  • 5 700 mots
  •  • 5 médias

Les alcaloïdes représentent un ensemble de molécules d'origine naturelle, renfermant du carbone, de l'hydrogène et, plus spécialement, de l'azote. La plupart possèdent une activité biologique marquée qui a suscité de longue date un intérêt thérapeutique. Leur dénomination – de l'arabe al kali (qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcaloides/#i_0

ALDOSTÉRONE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 1 648 mots

Dès 1934, Wintersteiner démontrait que l'animal, privé de surrénales, pouvait être maintenu en vie à l'aide d'une fraction amorphe extraite de la partie corticale de ces glandes.En1953, Wettstein et Reichstein ont isolé, à partir de cette fraction, une substance hormonale comportant une fonction aldéhyde et ils lui ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aldosterone/#i_0

ANDROGÈNES

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Jacques PERRONNET
  •  • 994 mots

Hormones stéroïdes à dix-neuf atomes de carbone, les androgènes naturels sont biosynthétisés par les gonades, ovaires et testicules (et dans ces derniers par les cellules de Leydig), et par les corticosurrénales (zone réticulée). La testostérone est chez le mâle le principal androgène parmi ceux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/androgenes/#i_0

ASCORBIQUE ACIDE ou VITAMINE C

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 834 mots

Facteur vitaminique hydrosoluble indispensable à l'homme et à de nombreuses espèces animales, l'acide L-ascorbique, de formule brute C6H8O6, est aussi appelé vitamine C. Sa carence alimentaire provoque l'apparition de tuméfactions douloureuses gingivales et articulaires, de lésions osseuses et d'hémorragies, l'ensemble constituant la plus anciennement dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ascorbique-vitamine-c/#i_0

ATROPINE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 417 mots

Substance cristalline, toxique, appartenant à la classe des alcaloïdes. On l'obtient à partir de la L-hyociamine qui est un composant de plantes de la famille des Solanaceae telles que la belladone (Atropa), la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atropine/#i_0

AUXINES

  • Écrit par 
  • Catherine PERROT-RECHENMANN
  •  • 5 022 mots
  •  • 6 médias

Les auxines sont des hormones végétales, ou phytohormones, présentes dans tout le règne végétal, qui jouent un rôle majeur dans le contrôle de la croissance et du développement des plantes. Elles interviennent dès les premiers stades de l'embryogenèse, puis contrôlent auss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auxines/#i_0

BIOTINE

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 600 mots

Vitamine du groupe B, appelée aussi vitamine H ou bios II. Elle a été isolée par F. Kögl et B. Tonnis en 1936 à partir du jaune d'œuf. Sa formule a été élucidée par V. du Vigneaud : c'est l'acide D-2′-oxo-(3,4)-imidazolido-2-tétrahydrothiopène valérique :Elle existe à l'état naturel. Sa synthèse fut réalisée aux laboratoires Merck par S. A. Harris et ses collaborateurs entre 1943 et 1945 à partir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biotine/#i_0

BRASSINOSTÉROÏDES

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 292 mots

En 1970, était identifiée, à partir de 226 kg de pollen de colza, une substance capable de provoquer l'élongation et la division des cellules de la tige chez le haricot (un effet qui avait fourni le bioessai nécessaire pour suivre la purification de cette substance). Il s'agissait d'un nouveau stéroïde, le brassinolide ; e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brassinosteroides/#i_0

BUFOTÉNINE

  • Écrit par 
  • Michel HAMON
  •  • 484 mots

Alcaloïde indolique isolé pour la première fois des glandes cutanées des crapauds (Bufo sp.). Il s'agit, en réalité, d'un dérivé de la sérotonine, la N,N-diméthyl-sérotonine.Administrée à l'homme, la bufoténine provoque des effets mixtes, périphériques et centraux, de courte durée. La dilatation pupillaire, des mouvements oscillatoires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bufotenine/#i_0

CANNABINOÏDES

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE, 
  • Eleni TZAVARA
  •  • 2 339 mots

Depuis des millénaires, dans des contextes sociaux et juridiques très différents, la marijuana et le hachisch, c'est-à-dire les pousses et les préparations résineuses de la plante Cannabis sativa (var. indica), ont été parmi les psychotropes les plus consommés pour leurs propriétés euphorisantes et relaxantes. Les alcalo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cannabinoides/#i_0

CHLOROPHYLLES

  • Écrit par 
  • Alexis MOYSE
  •  • 3 557 mots
  •  • 4 médias

Le nom de chlorophylle a été donné en 1818 par P. J. Pelletier et J. B. Caventou aux pigments verts des feuilles. Trente ans plus tard environ, leur parenté chimique avec les pigments sanguins fut soupçonnée, puis la diversité des chlorophylles reconnue. Au début du xxe siècle, commencèrent les travaux qui en r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chlorophylles/#i_0

COCAÏNE

  • Écrit par 
  • A. M. HAZEBROUCQ
  •  • 678 mots
  •  • 1 média

L'Erythroxylon coca (famille des Linacées), cultivée surtout en Amérique du Sud d'où la plante est originaire, produit la cocaïne au niveau des feuilles par transformation de l'ornithine. Les racines paraissent totalement dépourvues d'alcaloïde. La teneur en alcaloïde varie selon les échantillons et, en particulier, selon l'âge des feuilles récoltées, de cinq à vingt grammes pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cocaine/#i_0

CODÉINE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 303 mots

Alcaloïde naturel constituant de l'opium, la codéine, ou méthylmorphine, dérive de la morphine par méthylation. Elle est utilisée en médecine comme anti-tussif et comme analgésique, mais cette dernière action est six à sept fois plus faible que celle de la morphine. La codéine est administrée par voie orale en sirops co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/codeine/#i_0

CRÉATINE & CRÉATININE

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 474 mots

La créatine est l'acide α-méthylguanidino-acétique de formule : HNC (NH2)N (CH2COOH) (CH3).C'est un constituant essentiel du muscle. La créatinine, produit du catabolisme de la créatine, est son amide cyclique de formule : HN (C–NH–CO–CH2–NCH3).son dérivé phosphorylé, le phosphagène, possède une liaison riche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creatine-et-creatinine/#i_0

CYANINES

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 143 mots

Il existe deux composés connus sous le nom de cyanines. L'un a pour formule brute C27H30O16 et sa masse moléculaire est de 620,23 g. On l'appelle également cyanidine diglucoside-3-5. C'est un glucoside extrait des fleurs de bleuet, qui s'hydrolyse en cyanidine. Il fait partie de la famille des anthocyanes : ce sont des composés qui constituent les pigments […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyanines/#i_0

DIGITALINE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 420 mots

De formule chimique brute C41H64O13, la digitaline, utilisée en pharmacopée (tableau A) comme cardiotonique, est un hétéroside très toxique extrait des feuilles de la digitale pourprée (Digitalis purpurea) et de la digitale laineuse (Digitalis lanata), de la famille des Scrofulariacées. La digitale pourprée pousse en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/digitaline/#i_0

EFFECTEURS

  • Écrit par 
  • Armand TIBI
  •  • 142 mots

En physiologie, effecteurs se dit des cellules cibles (ou, mais improprement, « récepteurs ») qui, excitées par un stimulus (hormone, influx nerveux, antigène), répondent par une réaction spécifique de l'espèce cellulaire : sécrétion, motricité, synthèse d'anticorps. En enzymologie, ce terme désigne, au contraire, certaines substances chimiques (appelées activateurs ou inhibiteurs), généralement d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effecteurs/#i_0

ÉMÉTINE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 332 mots

De formule brute C29H40O4N2, l'émétine a été isolée en 1817 par Pelletier et Magendie des racines et du rhizome de différents ipécas (Ipecacuanha), plantes de la famille des rubiacées. C'est le principal alcaloïde des ipécas, qui contiennent aussi de la céphéline, de la psychotrine, de l'émétamine et de l'horthométhylpsychotrine.On isole […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emetine/#i_0

ENDOCRINIEN SYSTÈME

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 5 276 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les molécules de la communication hormonale »  : […] Les hormones des animaux, vertébrés et invertébrés, appartiennent à différentes catégories chimiques : des dérivés d'acides aminés, des peptides/(glyco)protéines et des lipides.Les dérivés d'acides aminés sont les catécholamines (adrénaline et noradrénaline), la dopamine, la thyro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-endocrinien/1-les-molecules-de-la-communication-hormonale/

ÉPHÉDRINE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 430 mots

De formule brute C10H15ON, l'éphédrine est un alcaloïde extrait des rameaux de plantes de la famille des gnétacées, les éphédras, dont il existe de nombreuses variétés ; celles de Chine, du Tibet et du Pakistan sont les plus employées ; elles poussent généralement à l'état sauvage dans ces régions.Pour extraire l'éphédrine, qui représente 1,8 p. 100 de tous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ephedrine/#i_0

ÉRYTHRITE, chimie

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 116 mots

Polyol de formule :CH2OH—CHOH—CHOH—CH2OH.Masse moléculaire : 122,12 g.Masse spécifique : 1,45 g/cm3.Point de fusion : 119-120 0C.Point d'ébullition : 331 0C.Corps polymorphe, cristallisé à partir de ses solutions aqueuses, l'érythrite (syn. érythritol) se présente sous la forme de gros prismes pyramidaux. Sa saveur est nettement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erythrite-chimie/#i_0

ÉSÉRINE ou PHYSOSTIGMINE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 417 mots

Alcaloïde de formule brute C15H21O2N3, extrait de la fève de Calabar (Physostigma venenosum), plante de la famille des légumineuses qui se développe de façon sauvage en Afrique, dans la région du Niger. On l'appelle également, évoquant le nom scientifique de la plante, physostigmine. Outre l'ésérine, on isole aussi de cette plante d'autres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eserine-physostigmine/#i_0

ESTROGÈNES ou ŒSTROGÈNES

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Jacques PERRONNET
  •  • 1 231 mots

L'appellation de ces substances dérive du terme œstrus (ou estrus) qui désigne, chez les mammifères femelles, la période où l'ovulation et la réceptivité vis-à-vis du mâle coïncident. Les estrogènes naturels sont des hormones stéroïdes à dix-huit atomes de carbone ; il s'ag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/estrogenes-oestrogenes/#i_0

FLAVINE MONONUCLÉOTIDE (FMN)

  • Écrit par 
  • Paul DI COSTANZO
  •  • 305 mots

Coenzyme flavinique dérivée de la riboflavine (vitamine B2). C'est une cotranshydrogénase qui représente le groupement prosthétique du « ferment jaune de Warburg et Christian ». Avec le flavine adénine dinucléotide (FAD), elle constitue le groupement actif des enzymes jaunes ou flaviniques qui participent aux processus d'oxydoréduction.Le FMN est formé par d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flavine-mononucleotide/#i_0

GHRÉLINE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHARVET
  •  • 507 mots

La ghréline est une hormone naturelle isolée de l'estomac de certains mammifères, dont l'homme, par l'équipe japonaise de Kosima (Nature, no 402, pp. 656-660, 1999).Lorsqu'on l'injecte par voie intraveineuse ou dans le ventricule cérébral, ce peptide relâche l'hormone de croissance, growth hormone, ou GH (d'où le GH […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ghreline/#i_0

GIBBÉRELLINES

  • Écrit par 
  • Paul ROLLIN
  •  • 1 532 mots
  •  • 1 média

Il est de coutume de considérer que le premier régulateur de croissance qui fut découvert est l'auxine (1928). En fait, quelques années auparavant, un jeune chercheur japonais, Kurosawa, consacrait ses recherches à une maladie du riz (le bakanae) due à un champignon pathogène, le Fusarium heterosporum appelé encore Gibberella fujikuroi ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gibberellines/#i_0

GLYCÉRINE (glycérol)

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 610 mots

La glycérine est le propane-1,2,3-triol, alcool de formule CH2OH—CHOH—CH2OHMasse moléculaire : 92,11 gPoint d'ébullition : 290 0C, avec décompositionPoint de fusion : 20 0C (17 0C pour certains auteurs) ; le composé présente un phénomène de surfusion et se solidifie seulement par refroidissement prolongé à 0 0 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glycerine/#i_0

HISTAMINE

  • Écrit par 
  • Serge BONFILS, 
  • Bernard HALPERN
  •  • 3 700 mots
  •  • 4 médias

L'histamine, tout comme l'adrénaline, l'acétylcholine, la 5-hydroxytryptamine, appartient à une série de substances pharmacologiques emmagasinées dans les cellules vivantes et dotées à la fois d'une puissante activité et d'une grande toxicité. L'histamine possède certainement dans les conditions normales, une fonction régulatrice de la vasomotricité ; mai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histamine/#i_0

HORDÉNINE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 260 mots

Alcaloïde, dont la formule brute est C10H15ON, extrait des touraillons d'orge (germes d'orge séparés du malt des brasseries). Il s'agit de l'orge Hordenum vulgare, de la famille des graminées. Léger remarqua que les infusions de touraillons d'orge donnaient des résultats satisfaisants quand on les utilisait pour le traitement de la diarrhée. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hordenine/#i_0

HORMONES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Yves-Alain FONTAINE, 
  • René LAFONT, 
  • Jacques YOUNG
  • , Universalis
  •  • 14 392 mots
  •  • 11 médias

La coordination des fonctions exercées par les différents organes qui composent le corps des animaux repose sur des systèmes de communication qui opèrent au sein de l'organisme pour maintenir l'équilibre fonctionnel indispensable à la vie.L'un de ces systèmes est dit endocrinien, parce qu'il agit par l'intermédiaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hormones/#i_0

IONOPHORES

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 421 mots

On nomme ionophores des substances qui perméabilisent les membranes cellulaires vis-à-vis du passage des ions. C'est le cas notamment de certains antibiotiques qui perturbent le fonctionnement des mitochondries, rendant leur membrane perméable aux ions alcalins et découplant les phosphorylations des oxydoré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ionophores/#i_0

MATRICE INTERCELLULAIRE ou MATRICE EXTRACELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Jacqueline LABAT-ROBERT, 
  • Ladislas ROBERT
  •  • 2 412 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les protéoglycannes »  : […] Les protéoglycannes et la matrice intercellulaire étaient primitivement connus en tant que mucopolysaccharides acides, car c'est leur partie glycosaminoglycannique qui a été d'abord isolée et caractérisée. On ne devait reconnaître que beaucoup plus tard qu'il s'agissait en fait de produits de dégradation de protéoglycannes qui, depuis, ont été isolés à l'état natif et étudiés.Les protéoglycannes s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matrice-intercellulaire-matrice-extracellulaire/1-les-proteoglycannes/

MÉLATONINE

  • Écrit par 
  • Yvan TOUITOU
  •  • 876 mots

La mélatonine (N-acétyl-5-méthoxy-tryptamine) est une hormone sécrétée principalement par la glande pinéale ou épiphyse et également produite, mais en beaucoup plus faible quantité, par la rétine.Durant les trente dernières années, l'intérêt pour la glande pinéale a été relancé à la suite de l'isolement et de la caractérisation de la mélatonine, par Lerner […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melatonine/#i_0

MESCALINE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 435 mots

Alcaloïde naturel qui constitue le principe actif du peyotl (Echinocactus williamsii, cactus du Mexique et du sud-ouest des États-Unis), la mescaline (β-triméthoxy-3, 4, 5 phényl-éthylamine) a été utilisée comme hallucinogène à partir de la fin du xixe s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mescaline/#i_0

MORPHINE

  • Écrit par 
  • Hélène MOYSE, 
  • René Raymond PARIS, 
  • Michel PARIS
  •  • 2 125 mots
  •  • 3 médias

Les propriétés narcotiques du pavot somnifère et de l'opium (latex desséché obtenu par incision de ses capsules) ont été reconnues dès la plus lointaine Antiquité. Mais l'isolement de leur principe actif principal, la morphine, date seulement du début du xixe siècle. Deux phar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morphine/#i_0

MOTILINE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis SCHLIENGER
  •  • 73 mots

La motiline est une hormone que libèrent les cellules EC2 du duodénum et du jéjunum, après alcalinisation de la muqueuse duodénale chez le chien (mais acidification chez l'homme). Favorisant l'activité motrice gastrique et intestinale, cette hormone aurait un rôle régulateur de la vidange gastrique. Elle est susceptible d'intervenir dans la pathogénie du reflux œsophagien. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/motiline/#i_0

MUSCARINE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 238 mots
  •  • 1 média

Alcaloïde, de formule brute C9H21O2N, que l'on trouve dans divers champignons supérieurs comme l'amanite tue-mouches (Amanita muscaria), l'amanite panthère (Amanita pantherina) et les inocybes. Ces champignons poussent dans les régions tempérées et sont responsables chaque année de nombreuses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muscarine/#i_0

OLIGOÉLÉMENTS

  • Écrit par 
  • Jean LAVOLLAY
  •  • 3 585 mots
  •  • 1 média

Le terme « oligoéléments » a été introduit en biologie par Gabriel Bertrand pour désigner les éléments trouvés en petite proportion, mais d'une manière constante, à l'analyse chimique des organismes vivants. L'arsenic, par exemple, est un oligoélément de la matière animale comme de la matière végétale.Certains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oligoelements/#i_0

OUABAÏNE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 452 mots

Hétéroside cardiotonique de formule brute C29H44O12 extrait pour la première fois par Arnaud en 1888 de lianes et des racines d'un arbre qui pousse en Abyssinie, l'ouabaïo, Acokanthera ouabaio, de la famille des apocynacées. L'ouabaïne (ou G-strophantine) se trouve aussi dans les graines d'autres apocynacées comme le Strophantus gratus. Ses propriétés très t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouabaine/#i_0

OXYDORÉDUCTIONS, biologie

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 5 898 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Les transporteurs d'électrons »  : […] En général, les oxydoréductions biologiques ne s'effectuent pas directement entre les deux métabolites intéressés, mais par l'intermédiaire de transporteurs d'électrons souvent accompagnés de protons. Ils peuvent être fixés sur une membrane et assurent alors le transport des électrons d'un site réactionnel de cette membrane à un autre. Ils peuvent aussi être mobiles, s'incorpo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oxydoreductions-biologie/3-les-transporteurs-d-electrons/

PAPAVÉRINE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 310 mots

Alcaloïde de formule brute C20H21O4N, que l'on trouve en faible quantité dans l'opium (environ 0,01 p. 100 des alcaloïdes totaux de celui-ci) extrait d'une variété de pavot, Papaver somniferum, de la famille des papavéracées. Produit très toxique, elle appartie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/papaverine/#i_0

PHÉROMONES

  • Écrit par 
  • Charles DESCOINS
  •  • 5 589 mots

Le transfert d'informations par signaux chimiques entre individus d'espèces différentes ou entre individus de la même espèce est courant chez les êtres vivants. Cependant, on réserve le terme de « phéromone », du grec pherein (transporter) et hormân (exciter), aux signaux chimiques intervenant dans la communication intraspécifique. Il a été introduit en 1959 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pheromones/#i_0

PHOSPHAGÈNE

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 385 mots

Composé phosphoré labile, découvert dans le muscle, en 1927, par Eggleton et dénommé phosphagène parce que son hydrolyse libère une molécule d'acide phosphorique. Il a été identifié à la phosphocréatine :Les muscles contiennent, plus que les autres tissus, deux composés phosphorés riches en énergie : le phosphagène et l'adénosine triphosphate (ATP) qui dispa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phosphagene/#i_0

PHYTIQUE ACIDE

  • Écrit par 
  • Armand TIBI
  •  • 568 mots

Extrait par Palladin, en 1891, de diverses graines et étudié par Winterstein qui, en 1897, montra qu'il s'agit d'un sel double de calcium et de magnésium dont l'hydrolyse libère un polyol cyclique, le méso-inositol, l'acide phytique est donc l'ester hexa-orthophosphorique du méso-inositol.L'acide phytique est le constituant phosphoré le plus abondant des végétaux ; il est localisé exclusivement da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acide-phytique/#i_0

PHYTOCHROME

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BOULY, 
  • René HELLER, 
  • Émile MIGINIAC
  •  • 3 176 mots
  •  • 3 médias

Pour les plantes, la lumière n'est pas seulement la source énergétique de la photosynthèse. Elle contrôle aussi leur développement, de la germination à la mise à fleur, et intervient dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phytochrome/#i_0

PHYTOHORMONES ou HORMONES VÉGÉTALES

  • Écrit par 
  • Robert BOURIQUET
  •  • 2 800 mots
  •  • 1 média

Les phytohormones ou hormones végétales répondent exactement à la définition des hormones dans le monde animal ; ce sont des substances organiques, de poids moléculaire moyen, diffusibles et cristallisables. Produites par certaines cellules, elles sont généralement transportées à quelque distance de leur lieu de formation et règlent, à dose oligodynamique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phytohormones-hormones-vegetales/#i_0

PIGMENTS

  • Écrit par 
  • Michel BARBIER
  •  • 5 370 mots
  •  • 11 médias

Les substances naturelles colorées ont très tôt suscité la curiosité et l'intérêt des hommes. Le simple fait qu'elles soient visibles a stimulé leur étude tout en facilitant les techniques de recherche. L'emploi de préparations naturelles pour l'embellissement des demeures, des poteries, des étoffes remonte aux époques les plus reculées. La transmission orale des recettes est responsable de la dis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pigments/#i_0

PILOCARPINE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 376 mots

De formule brute C11H16O2N2, la pilocarpine est un alcaloïde extrait des feuilles de jaborandi, Pilocarpus microphyllus, de la famille des rutacées. C'est un arbuste grêle, à petites feuilles, qui se trouve à l'état sauvage au Brésil.Il existe de nombreux procédés pour extraire cet alcaloïde ; le plus connu est le procédé Hardy : il consiste à épuiser les feuilles (teneur en pi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pilocarpine/#i_0

PORPHYRINES

  • Écrit par 
  • Alfred GAJDOS
  •  • 3 205 mots
  •  • 3 médias

Les porphyrines sont des pigments d'un très grand intérêt biologique. Elles constituent une partie fonctionnellement essentielle de certaines macromolécules protéiniques indispensables aux processus d'oxydation. On retrouve en effet une porphyrine combinée au fer (l'hème) : dans les hémoglobines […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/porphyrines/#i_0

PREMIÈRE HORMONE VÉGÉTALE : L'AUXINE

  • Écrit par 
  • Claude LANCE
  •  • 214 mots

En isolant, en 1928, à partir du coléoptile d'avoine (gaine entourant les jeunes feuilles au début de la germination), une substance (ultérieurement nommée auxine et identifiée à l'acide β-indolylacétique ou AIA) qui est capable de promouvoir l'élongation de cet organe, Fritz W. Went (1903-1990) a ouvert la voie à l'étude des facteurs chimiques (hormones végétales) qui conditionnent la croissance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-hormone-vegetale-l-auxine/#i_0

PROGESTATIFS

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Jacques PERRONNET
  •  • 598 mots

Sous le terme de progestatifs on regroupe l'hormone naturelle, la progestérone, et toutes les molécules artificielles capables d'induire à des degrés divers des réponses biologiques. La progestérone est l'un des intermédiaires possibles de la biosynthèse des hormones stéroïdes des mammifères : c' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/progestatifs/#i_0

PROLANS ou GONADOTROPHINES CHORIONIQUES

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 376 mots

Substances gonadotropes découvertes en 1927 chez la souris par Aschheim et Zondek, et qui se retrouvent en quantités considérables chez les mammifères supérieurs, dans le sang et dans les urines, au décours de la grossesse. Leur origine est placentaire, mais elles sont très proches des gonadotrophines hypophysaires, tant par leur nature que par leurs acti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prolans-gonadotrophines-chorioniques/#i_0

PYRIDOXINE & PYRIDOXAL

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 616 mots

Ester phosphorique du pyridoxal (aldéhyde dérivé de la pyridine), qui constitue, avec le phosphate de pyridoxamine (forme amine) et la pyridoxine (forme alcool), la vitamine B6.Le pyridoxal phosphate, dont le rôle biologique est très étendu, est la coenzyme de nombreuses enzymes intervenant dans le métabolisme des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyridoxine-et-pyridoxal/#i_0

QUINIDINE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 413 mots

Alcaloïde de formule brute C20H24O2N2, extrait de l'écorce de divers quinquinas (Cinchona), plantes de la famille des rubiacées ; ce sont de petits arbustes découverts à l'état sauvage en Amérique du Sud, plus particulièrement dans la cordillère des Andes, et cultivés de nos jours sous des climats tropicaux chauds et humides.Pour extraire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quinidine/#i_0

QUININE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 107 mots
  •  • 2 médias

Isolée pour la première fois en 1820, la quinine est, après la morphine et l’émétine, un des premiers alcaloïdes à usage thérapeutique extraits de plantes. Cette substance a dominé le traitement et la prévention du paludisme jusqu’à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quinine/#i_0

RÉSERPINE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 312 mots

Drogue antihypertensive et tranquillisante extraite des racines de certaines espèces de Rauwolfia, plantes tropicales et semi-tropicales. La racine de Rauwolfia serpentina réduite en poudre a été utilisée en Inde pendant des siècles pour son effet tranquillisant chez les malades m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reserpine/#i_0

SCOPOLAMINE ou HYOSCINE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 326 mots

Alcaloïde de formule brute C17H21O4N, extrait des racines de Scopolia atropoides et de nombreuses autres plantes de la famille des solanacées : jusquiame noire, daturas (surtout Datura metel) et bellado […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scopolamine-hyoscine/#i_0

SÉNEVOL

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 58 mots

Essence sulfurée, en général volatile et à action piquante sur les muqueuses, qui se trouve libérée par l'hydrolyse d'un des hétérosides soufrés existant chez les crucifères (sinigroside de la moutarde) et les familles voisines (capparidacées : câprier), dans toute la plante et surtout les graines. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/senevol/#i_0

SÉROTONINE

  • Écrit par 
  • Michel HAMON
  •  • 3 903 mots
  •  • 1 média

La distribution de la sérotonine dans l'ensemble du monde vivant, depuis les bactéries jusqu'à l'homme, au sein de lignées cellulaires extrêmement différenciées, suggère que cette substance joue un rôle fondamental dans le métabolisme cellulaire. En physiologie humaine, la sérotonine est impliquée dans des foncti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serotonine/#i_0

STÉROÏDES

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Jacques PERRONNET, 
  • Daniel PHILIBERT
  •  • 7 630 mots
  •  • 13 médias

Les stéroïdes forment une vaste famille chimique qui regroupe toutes les molécules naturelles dont le squelette carboné polycyclique s'apparente au gonane (perhydro-1,2-cyclopenténophénanthrène). Ils sont très répandus dans la nature où on les rencontre à tous les échelons du règne végétal et du règne animal.Leur biosynthèse comporte une ou deux étapes pri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/steroides/#i_0

STRYCHNINE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 295 mots

Alcaloïde de formule brute C21H22O2N2, extrait de la graine du vomiquier (Strychnos nux vomica) ou noix vomique, de la famille des loganiacées. Très toxique, la strychnine est inscrite au tableau A de la pharmacopée. On trouve le vomiquier à l'état sauvage aux Indes, au Sri Lanka et en Indochine.Pour extraire la strychnine, on râpe la noix vomique dans de l'alcool bouillant, on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/strychnine/#i_0

TANINS ou TANNINS

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 534 mots

Substances d'origine végétale, inodores, qui possèdent la propriété de tanner la peau, c'est-à-dire de la rendre imputrescible en se fixant sur les protéines. Les tanins sont répandus dans tout le règne végétal et l'on en trouve des quantités importantes chez les arbres en général, dans les rosacées, les éricacées, les sterculiacées, les légumineuses, aussi bien dans les écorces que dans les racin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tanins-tannins/#i_0

TERPÈNES

  • Écrit par 
  • Guy OURISSON
  •  • 2 529 mots
  •  • 10 médias

Les terpénoïdes forment une classe de substances naturelles organiques dont beaucoup sont rencontrées quotidiennement et dont les noms traduisent souvent ce caractère familier. Elles comprennent le menthol, à l'origine de l'odeur des feuilles de menthe froissées, le cédrène, responsable de l'odeur des crayons de bois, l'acide abiétique, constituant important […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terpenes/#i_0

VENINS

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe CHIPPAUX, 
  • Max GOYFFON
  •  • 6 957 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Diversité de la composition des venins »  : […] Les venins sont constitués d'un cocktail complexe de molécules biologiques dont certaines sont des toxines. Ces dernières sont généralement représentées par des protéines de structure et d'effets très variés. Notons cependant la remarquable exception des venins d'amphibiens, animaux venimeux passifs, qui sont cara […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venins/3-diversite-de-la-composition-des-venins/

VITAMINE E

  • Écrit par 
  • Alain MARIÉ
  •  • 344 mots

Connue historiquement pour son effet antiabortif chez la rate gestante, la vitamine E (alphatocophénol) a fait l'objet de nombreuses recherches depuis la mise en évidence de ses propriétés antioxydantes au niveau des membranes cellulaires et des lipoprotéines. Elles expliquent son utilisation en dermatologie pour freiner le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitamine-e/#i_0

VITAMINES

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD
  •  • 4 779 mots
  •  • 7 médias

Nos connaissances sur les vitamines, molécules organiques indispensables au métabolisme cellulaire, micronutriments indispensables car non synthétisés par la plupart des animaux, n'ont progressé, à titre biomédical et expérimental, qu'avec retard par rapport à nos connaissances sur les macronutriments (glucides, proté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitamines/#i_0

XANTHINES

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 900 mots
  •  • 1 média

On groupe sous cette terminologie l'ensemble des trois bases puriques : caféine, théophylline et théobromine.La xanthine est un composé dérivé de la purine, dont Fischer a déterminé la structure. Elle comporte deux cycles accolés, l'un étant un cycle hexagonal, la pyridine, l'autre un cycle pentagonal, la glyoxaline ; elle renferme en plus deux atomes d'oxygène : c'est une dioxy-2, 6 purine. La xa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xanthines/#i_0

YOHIMBINE ou CORYNINE ou APHRODINE

  • Écrit par 
  • Michel HAMON
  •  • 399 mots

Principal alcaloïde indolique extrait de l'écorce de Corynanthe yohimbe (rubiacée), encore connu sous les noms de corynine et d'aphrodine. Ce dernier vocable rappelle que la yohimbine aurait des propriétés aphrodisiaques, probablement en raison de son action vasodilatatrice portant plus particulièrement sur les organes génitaux. Il s'agit essentiellement, en réalité, d'un bloqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yohimbine-corynine-aphrodine/#i_0


Affichage 

Auxines : structure chimique

Auxines : structure chimique

dessin

Structure chimique des principales auxines naturelles. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Peptides et système endocrinien

Peptides et système endocrinien

dessin

La maturation des messagers peptidiques ou protéiques comporte le clivage d'un peptide signal, suivi selon le cas de plusieurs étapes de clivage spécifiques libérant les peptides biologiquement actifs. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Hormones : transporteurs plasmatiques

Hormones : transporteurs plasmatiques

dessin

Les différents rôles des transporteurs plasmatiques des hormones. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Système endocrinien : niveaux de complexité

Système endocrinien : niveaux de complexité

dessin

L'organisation des systèmes endocrines présente plusieurs niveaux de complexité. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Système endocrinien : rétrocontrôle

Système endocrinien : rétrocontrôle

dessin

Différents exemples de boucles de rétroaction (a, b, c : négatives ; d : positives). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Phytochrome : chromophore

Phytochrome : chromophore

dessin

Structure du phytochrome : chromophore. Selon la lumière absorbée (rouge ou rouge sombre), le chromophore change de configuration, ce qui modifie les propriétés de la molécule (d'après R. Heller et coll., 2000). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cnidoblastes de cnidaires

Cnidoblastes de cnidaires

dessin

Les cnidoblastes de cnidaires sont des cellules spécifiques de l'ectoderme qui comprennent l'appareil venimeux de ces animaux. On y distingue le cnidocyste qui est composé de deux éléments : la cavité renfermant le venin et le filament urticant enroulé dans celle-ci. En... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Serpents : types de dentures

Serpents : types de dentures

dessin

Schéma caractérisant les différents types de dentures observés chez les serpents. À droite de chaque squelette de la tête, est représentée la coupe du crochet venimeux montrant sa structure. Les serpents aglyphes (en a), dépourvus de dents spécialisées (crochets), ne sont... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Messagers chimiques

Messagers chimiques

tableau

tabl. 1 - Classification fonctionnelle des messagers chimiques. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Hormones des invertébrés

Hormones des invertébrés

tableau

tabl. 2 - Les principales hormones des invertébrés (hors neurohormones). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Formule

Formule

dessin

 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Fixation sur la cholinestérase

Fixation sur la cholinestérase

dessin

Mode de fixation de l'acétylcholine sur la cholinestérase (d'après Nachmansohn, 1952). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Anticholinestérasiques et pyridine

Anticholinestérasiques et pyridine

dessin

Formule générale des anticholinestérasiques organo-phosphorés.Pyridine 2 aldoxime méthiodide (PAM) réactiveur de l'acétylcholinestérase. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Concentration ATP/ADP

Concentration ATP/ADP

graphique

Le rapport de concentration ATP/ADP donne la valeur de l'énergie disponible. La valeur &Dgr;G0 = 7 kcal, obtenue au cours de l'hydrolyse expérimentale in vivo, est supérieure : de l'ordre de 9 kcal/mole (d'après Karlson). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Récepteurs adrénergiques : Classification

Récepteurs adrénergiques : Classification

tableau

Classification des récepteurs adrénergiques. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Action de drogues sur les récepteurs adrénergiques

Action de drogues sur les récepteurs adrénergiques

dessin

Spectre d'action de drogues qui agissent sur les différents récepteurs adrénergiques. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Dicotylédones produisant des alcaloïdes

Dicotylédones produisant des alcaloïdes

tableau

Principales familles de dicotylédones produisant des alcaloïdes. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Groupes principaux

Groupes principaux

tableau

Groupes principaux d'alcaloïdes d'après leur structure (voir tableaux de formules). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Formules et masses moléculaires

Formules et masses moléculaires

tableau

Formules et masses moléculaires de quelques alcaloïdes. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Chlorophylle a : molécule

Chlorophylle a : molécule

dessin

La molécule de chlorophylle a. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Spectres d'absorption dans le méthanol

Spectres d'absorption dans le méthanol

graphique

Spectres d'absorption d'une solution de chlorophylle a et d'une solution de chlorophylle b dans le méthanol. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Biosynthèse du noyau pyrole

Biosynthèse du noyau pyrole

dessin

Biosynthèse du noyau pyrrole muni de ses chaînes latérales, ou porphobilinogène. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Action de l'histamine

Action de l'histamine

tableau

Action de l'histamine sur divers types de récepteurs. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Protéoglycannes du cartilage

Protéoglycannes du cartilage

dessin

Représentation schématique des protéoglycannes (PG) et des glycosaminoglycannes (GAG) du cartilage. La protéine porteuse (P) représente l'épine dorsale de l'édifice sur lequel sont greffées les chaînes polysaccharidiques (« mucopolysaccharides ») appelées glycosaminoglycannes... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Glycosaminoglycannes

Glycosaminoglycannes

tableau

Composition chimique des unités disaccharidiques des glycosaminoglycannes. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Phénomène du volume exclu

Phénomène du volume exclu

dessin

Représentation schématique du phénomène de volume exclu, d'après Balazs et Laurent (4, 12). L'accès de l'espace qui contient les agrégats de protéoglycannes ou, en l'occurrence, le gel d'hyaluronate est fortement limité aux macromolécules, proportionnellement à leur propre... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Glycoprotéines

Glycoprotéines

tableau

Énumération de quelques glycoprotéines de structure (GPS) isolées et partiellement caractérisées. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Fibronectine plasmatique

Fibronectine plasmatique

dessin

Représentation schématique de la structure de la fibronectine plasmatique. Dans la partie supérieure, sont représentées les 2 chaînes peptidiques A et B avec le poids moléculaire des sous-unités (75 K = 75 000 daltons) et avec la désignation des spécificités des sous-unités... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Dérivés

Dérivés

dessin

Morphine et dérivés 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Nitrogénase

Nitrogénase

dessin

Réduction de N2 par la nitrogénase. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Glutathion

Glutathion

dessin

Rôle du glutathion dans la protection de l'hémoglobine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cytokinine et acide abscissique : structures

Cytokinine et acide abscissique : structures

dessin

Structures chimiques de deux substances de croissance antagonistes de la division cellulaire : la 6-furfuryl-aminopurine (ou kinine ou cytokinine) et la dormine ou abscissine II ou acide abscissique. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Biosynthèse des vitamines A

Biosynthèse des vitamines A

dessin

Biosynthèse des vitamines A1 et A2 à partir du ß-carotène 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Quinones

Quinones

dessin

Quinones 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Flavonoïdes

Flavonoïdes

dessin

Flavonoïdes 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Ptérines

Ptérines

dessin

Ptérines 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Eumélanines : biosynthèse

Eumélanines : biosynthèse

dessin

Biosynthèse des eumélanines 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Ommochromes

Ommochromes

dessin

Ommochromes 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Xanthommatine : biosynthèse

Xanthommatine : biosynthèse

dessin

Biosynthèse de la xanthommatine 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Catabolisme de l'hémoglobine

Catabolisme de l'hémoglobine

dessin

Catabolisme de l'hémoglobine et formation des pigments biliaires. La destruction de l'hémoglobine a lieu au niveau du système réticulo-endothélial (moelle osseuse, foie). Une partie des pigments ainsi formés est réabsorbée par l'intestin et va dans le foie (cycle entéro-hépatique),... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Bétacyanines et indigoïdes

Bétacyanines et indigoïdes

dessin

Pigments divers 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Structures chimiques principales

Structures chimiques principales

dessin

Structures chimiques des porphyrines les plus importantes 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Voie de la biosynthèse

Voie de la biosynthèse

dessin

Voie de la biosynthèse des porphyrines 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Biosynthèse et catabolisme

Biosynthèse et catabolisme

dessin

Biosynthèse et catabolisme de la sérotonine 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cholestérol

Cholestérol

dessin

Squelette du cholestérol. La molécule possède un squelette gonane A – B – C – D sur lequel sont fixés en 10 et en 13 des chaînons méthyle et en 3 un hydroxyle. En 17 est attachée une longue chaîne aliphatique, typique d'un stérol. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Biosynthèse des stérols

Biosynthèse des stérols

dessin

Biosynthèse des stérols. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Saponines hétérosides cardiotoniques

Saponines hétérosides cardiotoniques

dessin

Saponines hétérosides cardiotoniques. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Stéroïdes fossiles

Stéroïdes fossiles

dessin

Exemples de stéroïdes fossiles. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Bio-hopanoïdes

Bio-hopanoïdes

dessin

Bio-hopanoïdes. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Hormones dérivées du cholestérol

Hormones dérivées du cholestérol

dessin

Les hormones dérivées du cholestérol. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Protéines de transport

Protéines de transport

tableau

Protéines de transport. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Transformation de la diosgénine

Transformation de la diosgénine

dessin

Transformation de la diosgénine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Diosgénine

Diosgénine

dessin

Synthèse totale de nor-19 stéroïdes (schéma simplifié). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Terpénoïdes : unité structurale

Terpénoïdes : unité structurale

dessin

Unité structurale des terpénoïdes 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Terpènes naturels : synthèse

Terpènes naturels : synthèse

dessin

Synthèse théorique de terpènes naturels à partir d'un précurseur acyclique commun, le géraniol 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Substances partiellement terpéniques

Substances partiellement terpéniques

dessin

Quelques substances partiellement terpéniques 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Terpénoïdes : différentes classes

Terpénoïdes : différentes classes

dessin

Les différentes classes de terpénoïdes 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Terpènes : catabolisme

Terpènes : catabolisme

dessin

Catabolisme des terpènes. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Triterpène dégradé : fraxinellone

Triterpène dégradé : fraxinellone

dessin

Un triterpène dégradé : la fraxinellone. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Structures terpéniques : transposition

Structures terpéniques : transposition

dessin

Transposition dans les structures terpéniques. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Biosynthèse des terpénoïdes

Biosynthèse des terpénoïdes

dessin

Biosynthèse des terpénoïdes. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Terpénoïdes : biodégradation

Terpénoïdes : biodégradation

dessin

Biodégradation des terpénoïdes. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Marqueurs paléobiologiques terpéniques

Marqueurs paléobiologiques terpéniques

dessin

Marqueurs paléobiologiques terpéniques 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Molécule de rhodopsine

Molécule de rhodopsine

dessin

Molécule de rhodopsine incluse dans la couche membranaire phospholipidique d'un saccule. Les sites de phosphorylation (P) et le carboxyle terminal (C) sont du côté externe, dans le cytoplasme, le N terminal étant à l'intérieur du saccule. Les hélices ont été interrompues... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Rhodopsine : courbe d'absorption spectrale

Rhodopsine : courbe d'absorption spectrale

graphique

Courbe d'absorption spectrale (densité) de la rhodopsine (d'après Wald). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cycle de la rhodopsine

Cycle de la rhodopsine

dessin

Cycle de la rhodopsine. Seule la métarhodopsine II a été indiquée parmi les formes intermédiaires de dissociation. La présence d'isomérase est discutée dans la rétine (flèches en tireté). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cycle de la transducine T

Cycle de la transducine T

dessin

Cycle de la transducine T, activé par la stimulation lumineuse h? et conduisant à la fermeture du canal cationique par hydrolyse du GMPc. R et R*, rhodopsine activée ; Ta, Tßɣ, sous-unités de la transducine ; PDE*aß, phosphodiestérase activée ; PDE1/2 sous-unité inhibitrice... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Métabolisme cellulaire : intervention des vitamines

Métabolisme cellulaire : intervention des vitamines

dessin

Interventions des vitamines dans le métabolisme cellulaire. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Vitamines d'oxydoréduction

Vitamines d'oxydoréduction

dessin

Vitamines d'oxydoréduction (les atomes réactifs sont signalés en bleu), les coenzymes dérivés sont NAD, NADP, FMN et FAD. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Métabolisme carboné : intervention des vitamines

Métabolisme carboné : intervention des vitamines

dessin

Vitamines intervenant dans le métabolisme carboné. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Acide folique, vitamine B12 et coenzymes

Acide folique, vitamine B12 et coenzymes

dessin

Acide folique, vitamine B12 et coenzymes dérivés intervenant dans le métabolisme carboné des nucléotides. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Métabolisme azoté : intervention des vitamines B6

Métabolisme azoté : intervention des vitamines B6

dessin

Vitamines B6 intervenant dans le métabolisme azoté. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Vitamines D

Vitamines D

dessin

Vitamines D : cholécalciférol D3 et 1,25 (OH) cholécalciférol. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Auxines : structure chimique

Auxines : structure chimique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Peptides et système endocrinien

Peptides et système endocrinien
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Hormones : transporteurs plasmatiques

Hormones : transporteurs plasmatiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Système endocrinien : niveaux de complexité

Système endocrinien : niveaux de complexité
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Système endocrinien : rétrocontrôle

Système endocrinien : rétrocontrôle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Phytochrome : chromophore

Phytochrome : chromophore
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cnidoblastes de cnidaires

Cnidoblastes de cnidaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Serpents : types de dentures

Serpents : types de dentures
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Messagers chimiques

Messagers chimiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Hormones des invertébrés

Hormones des invertébrés
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Formule

Formule
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Fixation sur la cholinestérase

Fixation sur la cholinestérase
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Anticholinestérasiques et pyridine

Anticholinestérasiques et pyridine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Concentration ATP/ADP

Concentration ATP/ADP
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Récepteurs adrénergiques : Classification

Récepteurs adrénergiques : Classification
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Action de drogues sur les récepteurs adrénergiques

Action de drogues sur les récepteurs adrénergiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Dicotylédones produisant des alcaloïdes

Dicotylédones produisant des alcaloïdes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Groupes principaux

Groupes principaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Formules et masses moléculaires

Formules et masses moléculaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Chlorophylle a : molécule

Chlorophylle a : molécule
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Spectres d'absorption dans le méthanol

Spectres d'absorption dans le méthanol
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Biosynthèse du noyau pyrole

Biosynthèse du noyau pyrole
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Action de l'histamine

Action de l'histamine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Protéoglycannes du cartilage

Protéoglycannes du cartilage
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Glycosaminoglycannes

Glycosaminoglycannes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Phénomène du volume exclu

Phénomène du volume exclu
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Glycoprotéines

Glycoprotéines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Fibronectine plasmatique

Fibronectine plasmatique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Dérivés

Dérivés
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Nitrogénase

Nitrogénase
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Glutathion

Glutathion
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cytokinine et acide abscissique : structures

Cytokinine et acide abscissique : structures
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Biosynthèse des vitamines A

Biosynthèse des vitamines A
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Quinones

Quinones
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Flavonoïdes

Flavonoïdes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Ptérines

Ptérines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Eumélanines : biosynthèse

Eumélanines : biosynthèse
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Ommochromes

Ommochromes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Xanthommatine : biosynthèse

Xanthommatine : biosynthèse
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Catabolisme de l'hémoglobine

Catabolisme de l'hémoglobine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Bétacyanines et indigoïdes

Bétacyanines et indigoïdes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Structures chimiques principales

Structures chimiques principales
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Voie de la biosynthèse

Voie de la biosynthèse
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Biosynthèse et catabolisme

Biosynthèse et catabolisme
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cholestérol

Cholestérol
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Biosynthèse des stérols

Biosynthèse des stérols
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Saponines hétérosides cardiotoniques

Saponines hétérosides cardiotoniques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Stéroïdes fossiles

Stéroïdes fossiles
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Bio-hopanoïdes

Bio-hopanoïdes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Hormones dérivées du cholestérol

Hormones dérivées du cholestérol
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Protéines de transport

Protéines de transport
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Transformation de la diosgénine

Transformation de la diosgénine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Diosgénine

Diosgénine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Terpénoïdes : unité structurale

Terpénoïdes : unité structurale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Terpènes naturels : synthèse

Terpènes naturels : synthèse
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Substances partiellement terpéniques

Substances partiellement terpéniques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Terpénoïdes : différentes classes

Terpénoïdes : différentes classes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Terpènes : catabolisme

Terpènes : catabolisme
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Triterpène dégradé : fraxinellone

Triterpène dégradé : fraxinellone
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Structures terpéniques : transposition

Structures terpéniques : transposition
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Biosynthèse des terpénoïdes

Biosynthèse des terpénoïdes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Terpénoïdes : biodégradation

Terpénoïdes : biodégradation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Marqueurs paléobiologiques terpéniques

Marqueurs paléobiologiques terpéniques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Molécule de rhodopsine

Molécule de rhodopsine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Rhodopsine : courbe d'absorption spectrale

Rhodopsine : courbe d'absorption spectrale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Cycle de la rhodopsine

Cycle de la rhodopsine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cycle de la transducine T

Cycle de la transducine T
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Métabolisme cellulaire : intervention des vitamines

Métabolisme cellulaire : intervention des vitamines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Vitamines d'oxydoréduction

Vitamines d'oxydoréduction
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Métabolisme carboné : intervention des vitamines

Métabolisme carboné : intervention des vitamines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Acide folique, vitamine B12 et coenzymes

Acide folique, vitamine B12 et coenzymes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Métabolisme azoté : intervention des vitamines B6

Métabolisme azoté : intervention des vitamines B6
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Vitamines D

Vitamines D
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin