ADÉNYLIQUE CYCLIQUE ACIDE ou ADÉNOSINE MONOPHOSPHATE CYCLIQUE (AMP cyclique)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En 1956, l'Américain E. W. Sutherland et ses collaborateurs découvrent un facteur thermostable indispensable à l'activation, par l'adrénaline, de la phosphorylase du tissu hépatique. La caractérisation chimique de la substance montre qu'il s'agit d'un nucléotide : l'adénosine 3′,5′-monophosphate cyclique. L'AMP cyclique a été depuis mis en évidence chez toutes les espèces animales, chez les bactéries et chez d'autres organismes unicellulaires, où il joue un rôle essentiel dans la régulation de certaines fonctions cellulaires. La concentration d'AMP cyclique dans la cellule est contrôlée par deux enzymes : l'adénylcyclase (enzyme liée aux membranes), qui transforme l'adénosine triphosphate en AMP cyclique, et une phosphodiestérase (enzyme cytoplasmique), qui dégrade l'AMP cyclique en adénosine 5′-monophosphate.

On a montré que l'adénylcyclase est liée aux récepteurs membranaires de certaines hormones ; or la fixation d'une hormone donnée à son récepteur peut entraîner l'activation ou l'inhibition de l'adénylcyclase, c'est-à-dire modifier la concentration cellulaire d'AMP cyclique. Ce type de mécanisme a été mis en évidence dans la libération du glucose par la cellule hépatique sous l'action de l'adrénaline. Le rôle d'intermédiaire joué par l'AMP cyclique dans l'action de l'adrénaline sur la cellule hépatique a été aussi mis en évidence dans le cas d'autres hormones : thyréostimuline, hormone lutéotrope, vasopressine, glucagon, insuline, histamine. L'AMP cyclique est désigné pour cette raison comme le second messager hormonal. La spécificité de la réponse biologique finale à l'AMP cyclique dépend de la cellule effectrice et, en particulier, de son rôle dans la physiologie de l'animal.

Chez les micro-organismes, l'AMP cyclique possède aussi un rôle de régulateur dans les fonctions cellulaires : il est capable de stimuler la synthèse ou l'induction de certaines enzymes. Il agit soit au niveau de la transcri [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ADÉNYLIQUE CYCLIQUE ACIDE ou ADÉNOSINE MONOPHOSPHATE CYCLIQUE (AMP cyclique)  » est également traité dans :

ADRÉNALINE

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 3 562 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Mécanismes d'action intracellulaire »  : […] Les mécanismes d'action intracellulaire demeurent inégalement élucidés. Les mieux connus sont ceux qui rendent compte des effets β-adrénergiques. Les récepteurs β 1 et β 2 -adrénergiques activent en effet l' adénylate cyclase, conduisant à une augmentation de l' AMP cyclique intracellulaire et à la phosphorylation de toute une série de protéines enzymatiques sous l'effet d'une protéine-kinase dép […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adrenaline/#i_1794

ANTIAGRÉGANTS PLAQUETTAIRES

  • Écrit par 
  • Jacques CAEN, 
  • Jean-Luc WAUTIER
  •  • 688 mots

Les plaquettes ont un rôle dominant dans la genèse des thromboses artérielles et de l'athérosclérose, en intervenant au moins sur l'altération endothéliale ou sous-endothéliale, la prolifération des cellules musculaires lisses, ce qui a conduit à l'utilisation et à la rationalisation de médicaments capables de modifier les fonctions des plaquettes, c'est-à-dire l'adhésion à la paroi vasculaire, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antiagregants-plaquettaires/#i_1794

CELLULE - L'organisation

  • Écrit par 
  • Pierre FAVARD
  •  • 11 007 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Réception de signaux »  : […] Dans un organisme pluricellulaire (dans le corps humain il y a environ 100 milliards de cellules) les cellules communiquent entre elles afin que leurs activités soient coordonnées et harmonisées. Les communications se font par des signaux chimiques appelés médiateurs . Les uns parcourent des distances courtes, ce sont les neuromédiateurs qui mettent en relation soit deux cell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-l-organisation/#i_1794

CELLULE - Les mouvements

  • Écrit par 
  • Michel BORNENS, 
  • Matthieu PIEL
  •  • 6 558 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Signaux chimiques : la chimiotaxie »  : […] La chimiotaxie est le tactisme le mieux compris, car on peut, par manipulation génétique, découvrir peu à peu les protéines impliquées dans la transmission du signal : le principe est la liaison d'une molécule du milieu extracellulaire, une hormone ou un facteur de croissance par exemple, et d'un complexe protéique transmembranaire capable de la reconnaître. La liaison de la molécule-ligand à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-les-mouvements/#i_1794

COMMUNICATION CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Yves COMBARNOUS
  •  • 6 579 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Ponts cytoplasmiques entre cellules contiguës »  : […] Dans un organe, les cellules sont accolées les unes aux autres. Leur individualisation par leur membrane plasmique est bien visible au microscope, et encore plus chez les végétaux du fait de la présence d‘une paroi rigide externe. Cela ne signifie nullement que les cellules sont totalement isolées les unes des autres. Chez les végétaux, des structures appelées plasmodesmes sont des ponts établis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication-cellulaire/#i_1794

ENZYMES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 12 668 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Modifications d'une activité enzymatique par addition covalente »  : […] D'autres voies du contrôle de l'activité des enzymes sont au contraire réversibles. Il s'agit de la fixation covalente par voie enzymatique d'un groupement chimique qui donne à la macromolécule des propriétés différentes, fixation réversible avec retour à l'état d'origine par l'effet d'une enzyme antagoniste (par exemple le couple kinase-phosphatase). Plusieurs modalités de contrôle par modificati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enzymes/#i_1794

HYPERTENSION

  • Écrit par 
  • Xavier JEUNEMAITRE, 
  • Jacques JULIEN, 
  • Jean-Baptiste MICHEL
  •  • 6 793 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Régulation du tonus vasculaire »  : […] La régulation de la vasomotricité artérielle dépend essentiellement du taux de calcium libre dans la cellule musculaire lisse : plus il y a de calcium libre, plus l'activité phosphorylante sur la chaîne légère de la myosine (cf. muscles ) et l'activité de pontage de la chaîne lourde de la myosine avec l'actine sont importantes. Or le taux de calcium libre intracellulaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypertension/#i_1794

MYOCARDE ou MUSCLE CARDIAQUE

  • Écrit par 
  • Édouard CORABOEUF, 
  • Didier GARNIER, 
  • Bernard SWYNGHEDAUW
  •  • 6 192 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Membranes »  : […] La membrane externe de la cellule musculaire cardiaque est le siège d'un riche équipement en récepteurs, ou en molécules analogues à des récepteurs. On citera notamment la (Na + , K + )-ATPase, enzyme spécifiquement inhibée par la digitaline ; cette drogue augmente la contractilité. Cette enzyme rétablit le gradient sodique normal dans la cellule […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/myocarde/#i_1794

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurobiologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc GOAILLARD, 
  • Michel HAMON, 
  • André NIEOULLON, 
  • Henri SCHMITT
  •  • 13 735 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les récepteurs postsynaptiques »  : […] L' utilisation de techniques biochimiques, pharmacologiques et neuroanatomiques très fines a permis de préciser la nature et la localisation des récepteurs aux neuromédiateurs qui font aujourd'hui l'objet d'études considérables au niveau de la biologie moléculaire. Les résultats montrent une pluralité de sites d'action membranaires pour un seul neuromédiateur. Ces sites de reconnaissance membranai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-neurobiologie/#i_1794

PROSTAGLANDINES

  • Écrit par 
  • Jean BUENDIA
  •  • 3 602 mots

Dans le chapitre « Mécanisme d'action et sites récepteurs »  : […] Les prostaglandines sont synthétisées dans de nombreuses cellules, en quantités et proportions très différentes suivant les organes (PGE 2 et PGA 2 au niveau rénal, PGI 2 sur l'endothélium des vaisseaux et le cœur, PGD 2 au niveau du cerveau, et même une dizaine d'entre elles dans la vésicule séminale, etc.) et donnent des réponses biologiques, elles aussi différentes. Dans la plupart des tiss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prostaglandines/#i_1794

SUTHERLAND EARL W. (1915-1974)

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 227 mots

Pharmacologue et physiologiste américain. On sait, depuis les travaux de Claude Bernard réunis dans sa thèse de doctorat es sciences soutenue en 1853, que le foie fabrique du glucose à partir du glycogène. Le mérite de l'Américain Earl Wilbur. Sutherland a été de démontrer que ce phénomène de glycogénolyse, bien connu chez l'animal entier, et que l'on pouvait reproduire dans des systèmes de foie p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/earl-w-sutherland/#i_1794

THERMODYNAMIQUE - Processus irréversibles non linéaires

  • Écrit par 
  • Agnès BABLOYANTZ, 
  • Paul GLANSDORFF, 
  • Albert GOLDBETER, 
  • Grégoire NICOLIS, 
  • Ilya PRIGOGINE
  •  • 9 748 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'agrégation des acrasiales »  : […] L'agrégation des acrasiales fournit un autre exemple particulièrement approprié de structures dissipatives en biologie, car ce phénomène met en jeu au moins deux bifurcations distinctes. Les acrasiales appartiennent à une classe d'amibes dont l'espèce la plus étudiée est Dictyostelium discoideum . Ces amibes sont dites sociales parce qu'elles correspondent à une population d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-processus-irreversibles-non-lineaires/#i_1794

Pour citer l’article

Paolo TRUFFA-BACHI, « ADÉNYLIQUE CYCLIQUE ACIDE ou ADÉNOSINE MONOPHOSPHATE CYCLIQUE (AMP cyclique) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/adenylique-cyclique-adenosine-monophosphate-cyclique/