Paul AKAMATSU

directeur de recherche au C.N.R.S.

ARAI HAKUSEKI (1657-1725)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 521 mots

Savant et homme d'État japonais, conseiller et précepteur des sixième et septième shōgun Tokugawa, Ienobu et Ietsugu. Fils d'un modeste officier au service du shōgun, Arai Hakuseki préféra se consacrer aux études ; il vivait dans la pauvreté, lorsque son maître et ami Kinoshita Jun'an le proposa comme précepteur d'Ien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arai/#i_0

ASHIKAGA TAKAUJI (1305-1358)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 258 mots

Homme d'État japonais, fondateur d'une dynastie de shōgun. Issu d'une famille de gouverneurs de provinces sous Kamakura, Ashikaga Takauji était descendant d'un fidèle vassal de Minamoto no Yoritomo ; il était lui-même shugo de la province de Kazusa. En 1331, il fut envoyé par le bakufu (quartier gé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ashikaga-takauji/#i_0

CHŌSHŪ

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 624 mots

Nom d'un fief au Japon sous les Tokugawa, actuellement le département de Yamaguchi. Chōshū était constitué de deux anciennes provinces impériales : Nagato et Suō. Celles-ci n'étaient pas encore d'un seul tenant sous Kamakura, puis elles firent partie du vaste fief conquis par les Ōuchi, shugo-daimyō sous Muromachi. Les Ōuchi furent renve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/choshu/#i_0

FUKUZAWA YUKICHI (1835-1901)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 886 mots

Éducateur japonais. C'est à Nakatsu, près de la côte de l'extrême ouest de la mer Intérieure, dans l'île de Kyūshū que naquit Fukuzawa Yukichi. Issu d'une famille d'officiers très modeste, il s'initia à Nagasaki, de 1854 à 1855, aux « études hollandaises » — terme qui englobe toutes les sciences et techniques que le Japon connaît par l'intermédiaire des Pays-Bas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fukuzawa/#i_0

HARA SATOSHI (1856-1921)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 1 184 mots

Homme d'État japonais. Appartenant à une famille de conseillers seigneuriaux du nord du Japon, Hara Satoshi fit tellement bien oublier ses origines nobiliaires par la suite qu'on l'appela « ministre issu du peuple ». Élève de l'École de droit, il interrompit ses études en 1879 pour devenir journaliste. Néanmoins, il rentra dans la fonction publique, occupa divers postes dans les ministères des Aff […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hara/#i_0

HIDEYOSHI TOYOTOMI (1536-1598)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 828 mots

Homme d'État japonais. Fils d'un valet du père d'Oda Nobunaga, Toyotomi Hideyoshi partit très jeune à l'aventure, en pleine période de guerre féodale ; après être entré au service d'un vassal des Imagawa, seigneur de Shizuoka, il revint dans la région de Nagoya dont il était originaire, pour être pris, en 1558, comme valet par Oda Nobunaga lui-même. Nob […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hideyoshi-toyotomi/#i_0

ITŌ HIROBUMI (1841-1909)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 1 277 mots

Fils d'un valet attaché aux armées seigneuriales de Chōshū, Itō Hirobumi ne fut reconnu comme officier qu'en 1863. Il fut disciple de Yoshide Shōin, qui fut l'éducateur de la plupart des réformateurs issus de Chōshū, des premières années de Meiji. Parti clandestinement faire des études à Londres avec quatre compagnons, il revint précipitamment au Japon pour tenter d'empêcher, mais sans succès, l'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ito-hirobumi/#i_0

IWASAKI YATARŌ (1834-1885)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 237 mots

Homme d'affaires japonais. Fils d'un rōnin de Tosa, Iwasaki Yatarō fut chargé dès avant Meiji, par le gouvernement seigneurial, de développer le commerce de son fief, à Nagasaki et à Ōsaka. En 1871, il hérita des biens seigneuriaux de son fief déposés à Ōsaka, et avec ce capital il fonda une maison commerciale qui s'appela d'abord Tsukumo, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iwasaki/#i_0

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Céline PAJON, 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET
  •  • 41 198 mots

Dans l'histoire de l'Asie, le Japon occupe une place particulière du fait de son insularité. On l'a souvent comparée à celle de l'Angleterre dans l'histoire de l'Europe. Mais cette similitude géographique ne doit pas masquer les dissemblances qui, de fait, ont donné au Japon l'élément essentiel de son originalité et le caractère spécifique de son évolution historique.L'Angleterre, face à l'Europe, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_0

KIDO TAKAYOSHI (1833-1877)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 296 mots

Homme d'État japonais. Issu d'une famille d'officiers de Chōshū, Kido Takayoshi fut disciple de Yoshida Shōin. Actif dans le gouvernement seigneurial, il fit partie des réformistes qui contribuèrent à faire évoluer la politique de leur fief de la xénophobie agressive vers la guerre civile contre le bakufu. Plus à l'aise dans les questions administratives que dans les affaires m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kido/#i_0

KONOE FUMIMARO (1891-1945)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 376 mots

Homme d'État japonais. Né dans l'une des plus grandes familles de noblesse civile, Konoe Fumimaro collabora très tôt avec Saionji Kimmochi, notamment en l'accompagnant dans la délégation japonaise pour les négociations de paix en 1919, à Versailles. Membre de la Chambre des nobles à son retour, il en fut le président à partir de 1933. Ouvert au socialisme, écouté dans les milieux militaires, il fu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/konoe/#i_0

MEIJI ÈRE (1868-1912)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 450 mots

Période de l'histoire du Japon, allant de 1868 à 1912. Meiji est avant tout un nengō, c'est-à-dire un nom d'années. Le 23 octobre 1868, la cour impériale du Japon promulgua un décret annonçant que le nouveau nengō serait Meiji (« politique éclairée ») pour commémorer l'instauration du nouveau régime impérial. Mais, en même temps, elle modifiait la coutume se rapportant au chang […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ere-meiji/#i_0

MINSEITŌ

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 988 mots

Parti politique japonais (1927-1940). Son nom complet est Rikken Minseitō, c'est-à-dire Parti constitutionnaliste de la politique populaire. Ses origines sont diverses et complexes. Elles remontent au Kaishintō (Parti de la réforme), fondé en 1882 par Ōkuma Shigenobu, qui avait quitté le gouvernement de Meiji, l'année précédente, pour n'avoir pas été écouté lorsqu'il avait suggéré la convocation i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/minseito/#i_0

MIZUNO TADAKUNI (1794-1851)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 823 mots

Homme d'État japonais. Né à Karatsu, ville située sur la côte nord de l'île de Kyūshū, Mizuno Tadakuni faisait partie d'une des familles de daimyō les plus liées aux Tokugawa par la fidélité dans le service vassalique. Karatsu était un fief riche, dont les revenus seigneuriaux atteignaient peut-être le triple ou le quadruple de la valeur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mizuno/#i_0

NOBUNAGA ODA (1534-1582)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 537 mots

Homme d'État japonais. Né dans une famille noble établie depuis longtemps dans le centre du Japon et dont les ramifications étaient déjà nombreuses au xvie siècle, Oda Nobunaga se trouva en pleine guerre féodale quand il succéda à son père comme conseiller du vice-gouverneur de la moitié de la province d'Owari. Il prit les armes pour unifier sa provin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oda-nobunaga/#i_0

ŌHIRA MASAYOSHI (1910-1980)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 983 mots

Porté au pouvoir dans le trouble des luttes intestines du Parti libéral-démocrate (P.L.- D.), dont il était l'un des membres les plus influents, Ōhira Masayoshi dut remplir sa fonction de Premier ministre quand le Japon s'imposait dans le monde comme puissance économique et tandis que la politique donnait l'impression d'errer à la recherche d'une nouvelle orientation. Il mourut en pleine activité, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ohira/#i_0

ŌKUBO TOSHIMICHI (1830-1878)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 510 mots

Homme d'État japonais. Né dans une famille d'humbles officiers de Satsuma, Ōkubo Toshimichi fut remarqué par ses seigneurs et put entrer dans le service financier du gouvernement du fief. Il fit partie du groupe des jeunes officiers réformistes et, à partir de 1866, il collabora avec Saigō Takamori en vue de la guerre contre le bakufu. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/okubo/#i_0

SAIGŌ TAKAMORI (1828-1877)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 472 mots

Homme d'État japonais. Né dans une famille d'humbles officiers de Satsuma, Saigō Takamori bénéficia néanmoins d'une promotion rapide et fut revêtu de missions spéciales par son daimyō pour œuvrer en faveur de l'entrée des daimyō dans le gouvernement shōgunal. C'est ainsi qu'il se trouvait à Kyōto, en 1858, lors de la répression organisée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saigo/#i_0

SAMURAI ou SAMOURAÏ

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 366 mots

Guerriers du Japon ancien. En vieux japonais, les hommes d'armes étaient appelés mononofu. Après la réorganisation du pouvoir impérial sur les modèles continentaux, apparaît, au plus tard au viiie siècle, le mot bushi, d'origine chinoise, pour désigner les fonctionnaires militaires. À partir de cette époque, des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samurai-samourai/#i_0

SATSUMA

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 647 mots

Nom d'un fief qui, sous les Tokugawa, comprenait au Japon les anciennes provinces impériales de Satsuma, d'Ōsumi et la partie sud-ouest de celle de Hyūga, c'est-à-dire l'actuel département de Kagoshima et une partie de celui de Miyazaki. Les daimyō titulaires de Satsuma étaient les Shimazu, qui avaient pour ancêtres des sh […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/satsuma/#i_0

SEIYŪKAI

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 996 mots

Parti politique japonais, dont le nom complet est Rikken Seiyūkai, c'est-à-dire Association constitutionnaliste des amis de la politique (1900-1940). Fondée par Itō Hirobumi, la Seiyūkai est issue des mêmes origines que le Minseitō. Lorsque la tentative d'un gouvernement que soutenait le parti constitutionnaliste unique, animé par Ōkuma Shigenobu et Itagaki Taisuke, échoua en 1898, Itō conçut l'id […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seiyukai/#i_0

SHŌGUN

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 882 mots

Abréviation du nom d'une ancienne fonction impériale du Japon, qui devait se dire, en entier, seiitaishōgun, « grand commandant militaire pour la soumission des barbares ». La fonction de shōgun fut créée à titre temporaire, sans doute pour la première fois en 794, en vue de la conquête des territoires du nord de Honshū, dont les habitants n'étaient pas enco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shogun/#i_0

TŌJŌ HIDEKI (1884-1948)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 284 mots

Général et homme d'État japonais. Né à Tōkyō, Tōjō Hideki fit sa carrière militaire sans se faire remarquer, jusqu'en 1937, où il devint chef de l'état-major de l'armée du Guangdong. Il prôna l'extension de la guerre en Chine et, rappelé au Japon, devint secrétaire d'État à l'Armée puis, en juillet 1940, ministre de l'Armée dans le deuxième cabinet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tojo/#i_0

TOKUGAWA IEMITSU (1604-1651)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 335 mots

Homme d'État japonais. Troisième shōgun de la dynastie des Tokugawa, petit-fils de Ieyasu, Tokugawa Iemitsu fut le premier des shōgun à ne pas se rendre à Kyōto pour recevoir le mandat impérial : désormais, un émissaire du souverain porta celui-ci à Edo, capitale shōgunale. Sous le gouvernement de Iemitsu, de 1623 à 1651, la cour du shōg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tokugawa-iemitsu/#i_0

TOKUGAWA IEYASU (1543-1616)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 921 mots

Homme d'État japonais. Petit-fils du daimyō Matsudaira Kiyoyasu qui avait conquis toute la province de Mikawa, Tokugawa Ieyasu fut envoyé comme otage, son père ayant été dépossédé de son fief, chez les Oda, puis chez les Imagawa, seigneurs de Shizuoka, dont il fut considéré comme le pupille. À la mort de Yoshimoto, son tuteur en titre, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tokugawa-ieyasu/#i_0

TOKUGAWA TSUNAYOSHI (1646-1709)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 473 mots

Homme d'État japonais. Cinquième shōgun de la dynastie des Tokugawa, quatrième fils de Iemitsu, Tokugawa Tsunayoshi était daimyō à Tatebayashi, lorsqu'il fut désigné pour succéder à son frère aîné Ietsuna qui mourut en 1680 sans laisser de fils. Au début de son gouvernement, il appliqua une politique d'économie, restr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tokugawa-tsunayoshi/#i_0

TOKUGAWA YOSHIMUNE (1684-1751)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 635 mots

Homme d'État japonais, huitième shōgun de la dynastie des Tokugawa. Né fils bâtard du daimyō de Wakayama, appartenant à l'une des branches cadettes des Tokugawa, c'est inopinément que Tokugawa Yoshimune hérita du fief de son père, après la mort de ses frères aînés ; et c'est gr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tokugawa-yoshimune/#i_0

TOKUGAWA YOSHINOBU (1837-1913)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 291 mots

Homme d'État japonais et dernier des shōgun. Issu de la branche cadette de Mito des Tokugawa, Tokugawa Yoshinobu fut adopté par celle de Hitotsubashi. Lorsque le shōgun Iesada mourut sans fils, en 1858, il fut proposé comme successeur par les daimyō réformistes, dont ceux de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tokugawa-yoshinobu/#i_0

TOSA

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 540 mots

Nom d'une ancienne province impériale japonaise, grand fief sous les Tokugawa, dont le territoire est devenu le département actuel de Kōchi. Pendant les guerres féodales, les daimyō Chōsokabe conquirent toute l'île de Shikoku ; Toyotomi Hideyoshi la leur enleva et plaça Yamanouchi Kazutomyo dans la seule province de Tosa, où les descenda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tosa/#i_0

YOSHINO SAKUZŌ (1878-1933)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 323 mots

Savant et homme politique japonais. Né dans le département de Miyagi, Yoshino Sakuzō fit ses études à l'université impériale de Tōkyō. Il fut invité en Chine pour enseigner le droit à l'école Beiyang, de 1906 à 1909. De retour au Japon, il devint maître de conférences avant de repartir en voyage aux États-Unis et en Europe, et d'être nommé professeur à l'université impériale de Tōkyō, en 1914. Pen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yoshino/#i_0