MEIJI ÈRE (1868-1912)

Médias de l’article

1850 à 1914. L'Europe émigre

1850 à 1914. L'Europe émigre
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Funérailles du mikado

Funérailles du mikado
Crédits : Hulton Getty

photographie


Période de l'histoire du Japon, allant de 1868 à 1912. Meiji est avant tout un nengō, c'est-à-dire un nom d'années. Le 23 octobre 1868, la cour impériale du Japon promulgua un décret annonçant que le nouveau nengō serait Meiji (« politique éclairée ») pour commémorer l'instauration du nouveau régime impérial. Mais, en même temps, elle modifiait la coutume se rapportant au changement de nengō. Antérieurement, l'année pouvait, en effet, recevoir un nouveau nom à l'occasion d'un événement quelconque de grande importance, faste ou néfaste ; désormais, seul le décès de l'empereur pourrait déterminer le changement du nengō. C'est ainsi que, l'empereur Meiji étant mort en la quarante-cinquième année de son règne, le 30 juillet 1912, le nengō devint aussitôt Taishō (« grande justice »), avec rétroactivité jusqu'au 1er janvier de la même année : pour l'historiographie japonaise, toute l'année 1912 est la première année Taishō. De même, l'empereur Taishō ayant disparu le 25 décembre 1926, toute cette année-là est considérée comme la première année Shōwa (« paix brillante ») ; 1975 est donc la cinquantième année Shōwa. Par conséquent, le nengō correspond aussi, depuis 1868, au nom de règne d'un empereur. Et le nom du règne n'est décerné à l'empereur qu'à son décès, à titre honorifique posthume ; de son vivant, l'empereur ne reçoit, protocolairement, aucun nom, il est simplement l'« empereur régnant » (Kinjō).

1850 à 1914. L'Europe émigre

1850 à 1914. L'Europe émigre

vidéo

Expansion mondiale des Blancs. Ère victorienne. Unité de l'Allemagne et de l'Italie.Les empires coloniaux atteignent leur apogée à la charnière des XIXe et XXe siècles. L'ensemble de l'Afrique ainsi qu'une grande partie de l'Asie sont alors sous la domination d'une... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Funérailles du mikado

Funérailles du mikado

photographie

Les funérailles, en 1912, de l'empereur du Japon Mutsu-hito, qui inaugura l'ère Meiji en 1868. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Toutefois, s'agissant de Meiji, quelques remarques s'imposent. En premier lieu, l'empereur Meiji a succédé immédiatement à son père décédé le 30 janvier 1867 : les années Meiji ne correspondent donc pas à la totalité de la durée de son règne. En second lieu, le premier acte du changement du régime consacrant la réforme du règne date du 3 janvier 1868. Cependant, selon l'ancien calendrier luni-solaire alors en vigueur au Japon, l'année n'a changé que le 25 janvier 1868 : le 3 janvier correspondait au 9e jour de la 12e lune de l'année précédant celle pendant laquelle le nengō a été renouvelé. Certains historiens respectent l'ancienne datation. Le gouvernement de Meiji n'a adopté le calendrier grégorien que le 1er janvier 1873. Enfin, il arrive souvent que toute l'année 1912 soit considérée comme la 45e année Meiji, en raison de l'éclat particulier de ce règne qui a vu la naissance du Japon moderne et la transformation radicale de sa culture, tant dans le domaine linguistique et littéraire que technique et artistique.

—  Paul AKAMATSU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MEIJI ÈRE (1868-1912)  » est également traité dans :

CHARTE CONSTITUTIONNELLE DE MEIJI

  • Écrit par 
  • Éric SEIZELET
  •  • 195 mots
  •  • 1 média

La « Constitution de l'empire du Grand Japon » a été promulguée le 11 février 1889, date anniversaire de l'accession au trône de l'empereur Jimmu selon la tradition, et est entrée en vigueur le 29 novembre 1890, en même temps que se tenait la première session de la Diète impériale. D'inspiration autoritaire et prussienne, et à ce titre centrée sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charte-constitutionnelle-de-meiji/#i_24481

BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme japonais

  • Écrit par 
  • Jean-Noël ROBERT
  •  • 13 527 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La séparation du bouddhisme et du shintō »  : […] La Restauration de Meiji, en 1868, apporta de profonds bouleversements dans la situation du bouddhisme japonais. Les attaques des partisans des études nationales s'étaient faites plus violentes et culminèrent avec le mouvement haibutsu kishaku (« destruction du bouddhisme »), qui accompagna la séparation forcée du bouddhisme et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouddhisme-les-grandes-traditions-bouddhisme-japonais/#i_24481

DÉBUT DU DHARMA AU JAPON

  • Écrit par 
  • François MACÉ
  •  • 218 mots

L'arrivée officielle du bouddhisme au Japon aurait eu lieu en 552, selon le Nihon shoki, première histoire officielle du Japon. Une autre source, le Gankōji engi, donne la date de 538. Cette arrivée correspondrait à l'envoi, par le roi Syöng-Myöng du royaume coréen de Paekche, d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/debut-du-dharma-au-japon/#i_24481

ITŌ HIROBUMI (1841-1909)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 1 268 mots
  •  • 1 média

Fils d'un valet attaché aux armées seigneuriales de Chōshū, Itō Hirobumi ne fut reconnu comme officier qu'en 1863. Il fut disciple de Yoshide Shōin, qui fut l'éducateur de la plupart des réformateurs issus de Chōshū, des premières années de Meiji. Parti clandestinement faire des études à Londres avec quatre compagnons, il revint précipitamment au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ito-hirobumi-1841-1909/#i_24481

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 076 mots
  •  • 48 médias

Dans le chapitre « Le changement de régime »  : […] La réforme administrative, toutefois, ne suffisait pas. Le gouvernement proclama l'ouverture d'une ère nouvelle, Meiji (litt. « politique éclairée »), qui donna son nom au règne de l'empereur, intronisé solennellement en 1868 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_24481

JAPON (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques ORIGAS, 
  • Cécile SAKAI, 
  • René SIEFFERT
  •  • 20 418 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Jalons (1885-1896) »  : […] et ses « techniques ». Il reflétait la préoccupation majeure de cette première génération de l'ère Meiji : soudain confrontée à toutes les sciences et techniques d'Occident, elle cherchait d'abord à en saisir le principe. La création d'une littérature nouvelle s'inscrivit dans le cadre de ce gigantesque effort. Mais, aussitôt, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-la-litterature/#i_24481

JAPON (Arts et culture) - Les arts

  • Écrit par 
  • François BERTHIER, 
  • François CHASLIN, 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Anne GOSSOT, 
  • Chantal KOZYREFF, 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Françoise LEVAILLANT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Shiori NAKAMA, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 56 375 mots
  •  • 35 médias

Dans le chapitre « L'évolution des arts plastiques »  : […] Après le renversement du régime shogunal commence en 1868 l'ère Meiji, période capitale pour l'instauration de la modernité au Japon. Trois conditions réunies : un État centralisateur, l'adoption d'institutions et de modes de vie imités de l'Occident et – ce qu'on oublie trop souvent – l'émergence d'une conscience critique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-les-arts/#i_24481

KIDO TAKAYOSHI (1833-1877)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 293 mots

Homme d'État japonais. Issu d'une famille d'officiers de Chōshū, Kido Takayoshi fut disciple de Yoshida Shōin. Actif dans le gouvernement seigneurial, il fit partie des réformistes qui contribuèrent à faire évoluer la politique de leur fief de la xénophobie agressive vers la guerre civile contre le bakufu. Plus à l'aise dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kido/#i_24481

NAISSANCE DU JAPON MODERNE

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 226 mots
  •  • 1 média

L'année 1868, début de l'ère Meiji, marqua la naissance du Japon moderne. Le nouvel empereur Mutsu-hito, plus tard désigné sous le nom de « Meiji Tenno » (« gouvernement éclairé »), n'avait que quatorze ans et, jusqu'à la fin des années 1870, n'exerça presque aucun pouvoir. Les affaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-du-japon-moderne/#i_24481

PRÉSENTATION DU KOJIKI À LA COUR

  • Écrit par 
  • François MACÉ
  •  • 191 mots

Selon sa Préface, le Kojiki (Récit des temps anciens) fut offert en 712 à l'impératrice Gemmyō (661-721). Il rapporte les événements fondateurs du Japon et de sa dynastie depuis le temps des dieux dans un récit continu fortement marqué par la pensée mythique. Rédigé en parallèle avec le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/presentation-du-kojiki/#i_24481

RUSSO-JAPONAISE GUERRE (1904-1905)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 232 mots
  •  • 1 média

Engagée depuis la fin du xixe siècle en Extrême-Orient, la Russie cherche à occuper la Mandchourie et à élargir son influence en Corée, où ses intérêts se heurtent à ceux du Japon. L'échec des négociations entre les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-russo-japonaise/#i_24481

SATSUMA

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 643 mots

Nom d'un fief qui, sous les Tokugawa, comprenait au Japon les anciennes provinces impériales de Satsuma, d'Ōsumi et la partie sud-ouest de celle de Hyūga, c'est-à-dire l'actuel département de Kagoshima et une partie de celui de Miyazaki. Les daimyō titulaires de Satsuma étaient les Shimazu, qui avaient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/satsuma/#i_24481

SHINTŌ

  • Écrit par 
  • René SIEFFERT
  •  • 6 598 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le shintō politique »  : […] les Tokugawa et le renversement de ceux-ci. Un des premiers soins du gouvernement de Meiji fut de créer une administration des cultes, dont les fonctionnaires furent, sans exception, recrutés dans cette école. Pendant plus de quatre ans, ils s'évertuèrent à mettre en pratique leur théorie de « l'unité du religieux et du politique », dans une sorte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shinto/#i_24481

YEN

  • Écrit par 
  • Sophie BRANA, 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 7 672 mots

Dans le chapitre « La création du yen  »  : […] Le début de l'ère Meiji marque la naissance d'un État-nation moderne au sens occidental. Le Japon unifie alors sa monnaie par la loi relative à la frappe des monnaies (Shinka Jorei-New Coinage Act) du 10 mai 1871. Celle-ci crée une monnaie nationale, le yen, dont la centième partie est le sen et la millième […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yen/#i_24481

Pour citer l’article

Paul AKAMATSU, « MEIJI ÈRE - (1868-1912) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ere-meiji/