ASHIKAGA TAKAUJI (1305-1358)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme d'État japonais, fondateur d'une dynastie de shōgun. Issu d'une famille de gouverneurs de provinces sous Kamakura, Ashikaga Takauji était descendant d'un fidèle vassal de Minamoto no Yoritomo ; il était lui-même shugo de la province de Kazusa. En 1331, il fut envoyé par le bakufu (quartier général du commandement suprême) à Kyōto pour réprimer le deuxième coup d'État préparé par l'empereur Go-Daigo : le bakufu opposait Kōgon, souverain de son choix, à Go-Daigo en exil. Mais, arrivé sur les lieux, Takauji occupa le bureau du bakufu dans la capitale impériale. Il projeta de restaurer le pouvoir impérial avec Go-Daigo, tandis que Nitta Yoshisada renversait le bakufu à Kamakura, en 1333. Takauji essuya des revers dans la guerre civile qui s'ensuivit : il se réfugia dans l'île de Kyūshū. Puis, abandonnant Go-Daigo, il retourna à Kyōto avec le nouvel empereur Kōmyō, et fut nommé shōgun, en 1338. Il installa son bakufu à Kyōto même. Il ne put empêcher toutefois Go-Daigo de réunir sa cour à Yoshino et de perpétuer sa lignée dite du Sud, tandis que celle du Nord régnait à Kyōto. Takauji fut incapable de résoudre ce schisme impérial et, aux prises avec les querelles au sein de sa propre famille, il n'avait pas achevé la pacification du Japon lorsqu'il mourut. Il fut néanmoins à l'origine de la première « dynastie » proprement dite de shōgun, qui allait se perpétuer jusqu'en 1573.

—  Paul AKAMATSU

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ASHIKAGA TAKAUJI (1305-1358)  » est également traité dans :

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 060 mots
  •  • 48 médias

Dans le chapitre « Le schisme dynastique du Nord et du Sud (1336-1392) »  : […] L'empereur Go-Daigo (règne 1318-1339) participa à un premier complot contre le pouvoir de Kamakura, en 1331. La conspiration fut découverte, l'empereur exilé. Mais les partisans de celui-ci ne capitulaient pas. Afin de les réduire, Kamakura dépêcha vers Kyōto l'un des magnats du Kantō, Ashikaga Takauji (1305-1358), qui, faisant volte-face, occupa la capitale et y rétablit l'empereur (1333). La mê […] Lire la suite

Pour citer l’article

Paul AKAMATSU, « ASHIKAGA TAKAUJI (1305-1358) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ashikaga-takauji/