Soudan du Sud

Soudan du Sud : carte de situation

carte de situation

Soudan du Sud : carte générale

carte générale

Soudan du Sud : carte administrative

carte administrative

Soudan du Sud : carte physique

carte physique

drapeau national

Toutes les données

Data Pays
Nom officiel
Soudan du Sud (SS)
Forme de gouvernement
république avec deux chambres législatives 1 (Assemblée législative nationale [332 2], Conseil des États [50 3], )
Chef de l'État et du gouvernement
Salva Kiir Mayardit (depuis le 9 juillet 2011)
Capitale
Djouba 4
Superficie (km2)
644 329
Langue officielle
anglais 5
Religion officielle
aucune
Unité monétaire
livre sud-soudanaise (SSP) 6, 7
Population
13 735 000 (estim. 2021)
Densité (hab./km2)
21.3 (estim. 2021)
Répartition urbains-ruraux
population urbaine : 19,6 % (2018)
population rurale : 80,4 % (2018)
Projection de population 2030
18 682 000
Taux de natalité
34,65 ‰ (2019)
Taux de mortalité
10,34 ‰ (2019)
Indice de fécondité
4,62 (2019)
Alphabétisation des 15 ans et plus
hommes : 40 % (2009)
femmes : 16 % (2009)
IDH
0,433 (2019)
R.N.B. par habitant (USD)
373 (2019)
sources des données : Encyclopædia Britannica, Banque mondiale, Programme des Nations unies pour le développement



Les derniers événements

22 février 2020 Soudan du Sud. Accord sur la formation d'un gouvernement d'union nationale de transition.

Riek Machar, de retour à Djouba, est intronisé au poste de premier vice-président d’un gouvernement d’unité nationale de transition dirigé par le président Salva Kiir Mayardit, en application d’un accord de paix conclu en septembre 2018. Le cabinet compte quatre autres vice-présidents, dont Rebecca Garang, veuve du chef historique de la guerre d’indépendance John Garang. […]  Lire la suite

28 juillet 2017 Japon. Démission de la ministre de la Défense.

La ministre de la Défense Tomomi Inada quitte ses fonctions à la suite de la publication des résultats d’une enquête sur la mission des Forces d’autodéfense au Soudan du Sud en 2016. Les soupçons liés à la dissimulation de documents relatifs à la nature exacte de la mission effectuée en zone de combats n’ont toutefois pas été confirmés par l’enquête. […]  Lire la suite

20 février 2017 Soudan du Sud. Situation de famine déclarée.

Le gouvernement déclare l’état de famine dans l’État d’Unité, dans le nord du pays, conséquence de la guerre civile qui secoue le pays depuis décembre 2013. Cent mille personnes sont directement menacées, selon les agences de l’ONU. Quatre millions neuf cent mille personnes ont besoin d’une aide alimentaire d’urgence. La famine menace d’autres États de l’Afrique de l’Est où vingt millions de personnes présentent ce même besoin. […]  Lire la suite

8-25 juillet 2016 Soudan du Sud. Affrontements entre les forces du président Salva Kiir Mayardit et celles du vice-président Riek Machar.

Les combats, face auxquels la Mission de l’ONU au Soudan du Sud (Minuss) est restée impuissante, ont fait des centaines de morts. Le 25, Salva Kiir Mayardit nomme le général Taban Deng Gai au poste de vice-président en remplacement de Riek Machar qui, craignant pour sa sécurité, a quitté le Soudan du Sud. […]  Lire la suite

26 avril 2016 Soudan du Sud. Retour du vice-président Riek Machar.

L’ancien vice-président Riek Machar, qui avait, en décembre 2013, pris la tête d’une rébellion contre le président Salva Kiir Mayardit à la suite de son éviction du pouvoir, fait son retour à Djouba comme le prévoyait l’accord de paix conclu en août 2015. Il prête aussitôt serment comme nouveau vice-président, exhortant ses compatriotes à la « réconciliation ». […]  Lire la suite

17-26 août 2015 Soudan du Sud. Signature d'un accord de paix.

Le 17, l’ancien vice-président Riek Machar, chef de la rébellion contre le régime du président Salva Kiir Mayardit, signe l’accord de paix établi sous l’égide de médiateurs régionaux, qui prévoit un cessez-le-feu et un partage du pouvoir. Un poste de vice-président doit ainsi être attribué aux rebelles durant une période transitoire, et ceux-ci doivent obtenir la majorité des postes ministériels dans l’État pétrolier du Haut-Nil. […]  Lire la suite

15-17 avril 2014 Soudan du Sud. Poursuite des massacres ethniques

Le 15, les rebelles de l'ethnie nuer, partisans de l'ancien vice-président Riek Machar, reprennent la ville stratégique de Bentiu, située dans la région pétrolière du nord du pays, faisant des centaines de morts parmi les civils de l'ethnie dinka fidèles au président Salva Kiir Mayardit. Les rebelles avaient déjà conquis la ville en décembre 2013 – date de la reprise des combats dans le pays –, avant d'en être chassés en janvier. […]  Lire la suite

18-23 janvier 2014 Soudan du Sud. Signature d'un accord de cessez-le-feu

Le 18, l'armée, fortement soutenue par des forces ougandaises, reprend le contrôle de la ville stratégique de Bor. Des combats meurtriers opposent depuis décembre 2013 les forces loyalistes fidèles au président Salva Kiir Mayardit aux mutins de l'ethnie nuer partisans de l'ancien vice-président Riek Machar. Des enquêteurs de l'O.N.U. envoyés sur place font état de nombreuses atteintes aux droits de l'homme de la part des deux camps. […]  Lire la suite

14-19 décembre 2013 Soudan du Sud. Affrontements meurtriers entre l'armée et des rebelles

Elle doit permettre au pouvoir de débloquer les négociations avec Khartoum sur le passage à travers le Soudan de l'oléoduc transportant le pétrole sud-soudanais. Le 15, à Djouba, la capitale, des affrontements opposent, au sein de la garde présidentielle, des soldats de l'ethnie majoritaire dinka – celle du président Kiir – à des soldats nuers – l'ethnie de l'ancien vice-président Riek Machar, limogé en juillet. […]  Lire la suite

7 juin 2012 Israël. Expulsion de clandestins sud-soudanais

Un tribunal de Jérusalem rejette le recours déposé par des organisations de défense des droits de l'homme contre l'expulsion d'immigrés clandestins venus du Soudan du Sud. Le gouvernement donne huit jours aux clandestins, qui sont quelques centaines, pour quitter le pays. « Ce n'est pas une guerre contre les infiltrés, mais une guerre pour la préservation du rêve sioniste et juif sur la terre d'Israël », déclare le ministre de l'Intérieur Eli Yishai, qui indique son intention d'expulser du pays l'ensemble des immigrants clandestins. […]  Lire la suite