14-19 décembre 2013Soudan du Sud. Affrontements meurtriers entre l'armée et des rebelles

 

Le 14, le congrès du Mouvement populaire de libération du Soudan (S.P.L.M.), au pouvoir, adopte des mesures renforçant les pouvoirs du président Salva Kiir Mayardit. Cette reprise en main, qui fait suite à la dissolution du gouvernement en juillet, se fait aux dépens de la vieille garde du S.P.L.M., partisane d'une ligne dure à l'égard du Soudan lors de la guerre ayant abouti à l'indépendance du pays en juillet 2011. Elle doit permettre au pouvoir de débloquer les négociations avec Khartoum sur le passage à travers le Soudan de l'oléoduc transportant le pétrole sud-soudanais.

Le 15, à Djouba, la capitale, des affrontements opposent, au sein de la garde présidentielle, des soldats de l'ethnie majoritaire dinka – celle du président Kiir – à des soldats nuers – l'ethnie de l'ancien vice-président Riek Machar, limogé en juillet. Ces combats font des centaines de morts.

Le 16, Salva Kiir Mayardit déclare que l'armée a déjoué une tentative de coup d'État fomentée par Riek Machar, qui est en fuite.

Le 19, des rebelles nuers attaquent deux installations pétrolières situées dans le nord du pays.

Le 19 également, le chef de guerre Peter Gadet s'empare de la ville de Bor, située à 200 kilomètres au nord de Djouba. Les combats s'y poursuivent jusqu'à la fin du mois.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  14-19 décembre 2013 - Soudan du Sud. Affrontements meurtriers entre l'armée et des rebelles », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 septembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/14-19-decembre-2013-affrontements-meurtriers-entre-l-armee-et-des-rebelles/