Algérie

Algérie : carte de situation

carte de situation

Algérie : carte générale

carte générale

Algérie : carte administrative

carte administrative

Algérie : carte physique

carte physique

drapeau national

Toutes les données

Data Pays
Nom officiel
République algérienne démocratique et populaire (DZ)
Forme de gouvernement
république avec deux chambres législatives (Conseil de la nation [144 1], Assemblée populaire nationale [462])
Chef de l'État et du gouvernement
Abdelmadjid Tebboune (depuis le 19 décembre 2019). Premier ministre : Aïmen Benabderrahmane (depuis le 30 juin 2021)
Capitale
Alger
Superficie (km2)
2 381 741
Langues officielles
arabe, tamazight
Religion officielle
islam
Unité monétaire
dinar algérien (DZD)
Population
45 258 000 (estim. 2021)
Densité (hab./km2)
19.0 (estim. 2021)
Répartition urbains-ruraux
population urbaine : 72,6 % (2018)
population rurale : 27,4 % (2018)
Projection de population 2030
49 373 000
Taux de natalité
23,58 ‰ (2019)
Taux de mortalité
4,72 ‰ (2019)
Indice de fécondité
2,99 (2019)
Espérance de vie à la naissance
hommes : 77,2 ans (2019)
femmes : 78,6 ans (2019)
Alphabétisation des 15 ans et plus
hommes : 87,3 % (2015)
femmes : 72,6 % (2015)
IDH
0,748 (2019)
R.N.B. par habitant (USD)
3 550 (2020)
sources des données : Encyclopædia Britannica, Banque mondiale, Programme des Nations unies pour le développement

Pays limitrophes (frontières terrestres uniquement)



Les derniers événements

21 février 2022 Maroc. Création d'une nouvelle région militaire frontalière de l'Algérie.

La Revue des Forces armées royales annonce la création d’une troisième région militaire le long de la frontière avec l’Algérie. Cette « zone est » s’ajoute aux régions militaires nord et sud existantes. Cette création fait suite à l’accroissement des tensions avec l’Algérie au sujet du Sahara occidental depuis la rupture du cessez-le-feu en novembre 2020. […]  Lire la suite

8-17 février 2022 France. Commémoration des victimes de Charonne et adoption de la loi sur les « réparations » à destination des harkis.

Le 8, à l’occasion du soixantième anniversaire de l’événement, l’Élysée diffuse une déclaration dans laquelle le président Emmanuel Macron « rend hommage à la mémoire des victimes » de la « manifestation unitaire organisée pour la paix et l’indépendance en Algérie et contre les attentats de l’OAS », qui a eu lieu en février 1962 aux abords du métro Charonne, à Paris, qui avait été « violemment réprimée par la police ». […]  Lire la suite

5 février 2022 France. Première séance du Forum de l'islam de France.

Il annonce l’intention du gouvernement de mettre fin en 2024 au système des imams « détachés » en France par la Turquie, l’Algérie et le Maroc. […]  Lire la suite

26 janvier 2022 France. Reconnaissance par le président Emmanuel Macron des « drames » vécus par les rapatriés.

Le président Emmanuel Macron reçoit à l’Élysée les représentants d’associations de rapatriés auxquels il exprime « la reconnaissance des injustices » et des « drames » subis par les Européens d’Algérie en 1962, lors de l’indépendance de l’Algérie. La principale association, le Cercle algérianiste, boycotte l’événement, faute d’avoir obtenu du chef de l’État qu’il retire ses propos, tenus en février 2017 à Alger, sur le « crime contre l’humanité » que représentait à ses yeux la colonisation. […]  Lire la suite

9 janvier 2022 Algérie. Condamnation du porte-parole du Mouvement démocratique et social.

Le tribunal de Bab el-Oued, à Alger, condamne le porte-parole du Mouvement démocratique et social (MDS) Fethi Ghares, arrêté en juin 2021, à deux ans de prison pour « atteinte à la personne du président de la République, outrage à corps constitué, diffusion […] de publications pouvant porter atteinte à l’intérêt national, diffusion d’informations pouvant porter atteinte à l’unité nationale et diffusion d’informations pouvant porter atteinte à l’ordre public ». […]  Lire la suite

6 janvier 2022 Algérie – France. Retour à Paris de l'ambassadeur d'Algérie.

L’ambassadeur d’Algérie à Paris, Mohamed Antar Daoud, reprend ses fonctions. Il avait été rappelé à Alger en octobre 2021, à la suite des propos du président français Emmanuel Macron sur la « rente mémorielle » exploitée selon ce dernier par le « système politico-militaire » algérien.  […]  Lire la suite

8-23 décembre 2021 France – Algérie. Ouverture des archives judiciaires de la guerre d'Algérie.

Le 8, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian rencontre à Alger le président algérien Abdelmadjid Tebboune, deux mois après l’émergence d’une crise diplomatique entre les deux pays, consécutive aux propos du président Emmanuel Macron sur la « rente mémorielle » entretenue par l’Algérie aux dépens de la France. Le 10, la ministre de la Culture Roseline Bachelot, qui détient la tutelle sur les Archives nationales, annonce l’ouverture prochaine des archives judiciaires « en relation » avec la guerre d’Algérie, « avec quinze ans d’avance » sur le calendrier légal. […]  Lire la suite

13 octobre 2021 Algérie. Dissolution de l'ONG Rassemblement actions jeunesse.

Le tribunal administratif d’Alger prononce la dissolution de l’ONG Rassemblement actions jeunesse pour violation de la loi sur les associations. Celle-ci était aux premiers rangs du mouvement de contestation du Hirak. En avril 2020, son président Abdelwahab Fersaoui avait été condamné à un an de prison pour « atteinte à l’intégrité nationale » et « incitation à la violence ». […]  Lire la suite

12 octobre 2021 Algérie. Nouvelle condamnation de Saïd Bouteflika.

Le tribunal criminel de Dar el-Beida, à l’est d’Alger, condamne Saïd Bouteflika à deux ans de prison pour « entrave au bon fonctionnement de la justice ». Acquitté en janvier de l’accusation de complot contre l’autorité de l’État et atteinte à l’autorité de l’armée, le frère de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika était poursuivi avec d’autres anciens responsables pour « incitation à falsification de documents officiels », « abus de fonction », « entrave à la justice », « incitation à la partialité de la justice » et « outrage à magistrat ». […]  Lire la suite

2-10 octobre 2021 France – Algérie. Crise diplomatique à la suite des propos du président Emmanuel Macron sur la « rente mémorielle ».

Le 2, Alger rappelle son ambassadeur à Paris en réaction aux propos tenus par le président Emmanuel Macron le 30 septembre, lors d’une rencontre à l’Élysée avec dix-huit jeunes – petits-enfants de combattants du Front de libération nationale (FLN), d’appelés du contingent, de harkis et de rapatriés d’Algérie – pour évoquer cette « blessure mémorielle » que représente la guerre d’Algérie. […]  Lire la suite