Mozambique

Mozambique : carte de situation

carte de situation

Mozambique : carte générale

carte générale

Mozambique : carte administrative

carte administrative

Mozambique : carte physique

carte physique

drapeau national

Toutes les données

Data Pays
Nom officiel
République du Mozambique (MZ)
Forme de gouvernement
république avec une chambre législative (Assemblée de la République [250])
Chef de l'État et du gouvernement
Filipe Nyusi (depuis le 15 janvier 2015)
Capitale
Maputo
Langue officielle
portugais
Religion officielle
aucune
Unité monétaire
metical (MZN)
Population
30 832 000 (estim. 2021)
Projection de population 2030
38 381 000
Superficie (km2)
799 380
Densité (hab./km2)
38,6 (2021)
Répartition urbains-ruraux
population urbaine : 36 % (2018)
population rurale : 64 % (2018)
Espérance de vie à la naissance
hommes : 51,7 ans (2019)
femmes : 57,4 ans (2019)
Alphabétisation des 15 ans et plus
hommes : 70,8 % (2015)
femmes : 43,1 % (2015)
R.N.B. par habitant (USD)
460 (2020)
sources des données : Encyclopædia Britannica, Banque mondiale, Programme des Nations unies pour le développement

Pays limitrophes (frontières terrestres uniquement)



Les derniers événements

19 octobre 2021 Suisse. Rapports de la Finma dans les affaires des « tuna bonds » et des filatures impliquant Crédit Suisse.

Dans le cadre du même dossier, la banque a accepté de verser 200 millions de dollars (177 millions d’euros) aux autorités de surveillance britanniques et d’annuler une dette du même montant contractée par le Mozambique. L’affaire concerne des crédits occultes d’un montant de 2 milliards de dollars (1,8 milliard d’euros) accordés à des entreprises publiques mozambicaines en 2013-2014 et destinées à financer la pêche au thon et la défense côtière. […]  Lire la suite

24 mars - 2 avril 2021 Mozambique. Attaque djihadiste contre Palma.

Le 24, le groupe djihadiste Al-Shabab, affilié à l’organisation État islamique (EI), attaque la ville de Palma, dans le nord du pays, proche du site d’Afungi où un consortium dirigé par le groupe français Total s’apprête à construire des installations de liquéfaction de gaz. Plusieurs dizaines de civils, policiers et militaires sont tués, et plus de dix mille habitants fuient leur foyer. […]  Lire la suite

15 octobre 2019 Mozambique. Réélection du président Filipe Nyusi.

Le président Filipe Nyusi (Front de libération du Mozambique, Frelimo) est réélu au premier tour avec 73,5 p. 100 des suffrages, contre 21,5 p. 100 pour son principal adversaire Ossufo Momade (Résistance nationale du Mozambique, Renamo). Le taux de participation est de 51,8 p. 100. Aux élections législatives qui se déroulent le même jour, le Frelimo remporte 71,3 p. […]  Lire la suite

4-10 septembre 2019 Vatican – Afrique. Visite du pape François au Mozambique, à Madagascar et à Maurice.

Du 4 au 10, le pape François effectue une visite au Mozambique, à Madagascar et à Maurice. À Maputo, François prêche la « réconciliation », après l’accord de paix conclu en août entre le pouvoir et les rebelles de la Résistance nationale mozambicaine (Renamo). À Antananarivo, le pape dénonce la mondialisation, la corruption, la déforestation et la pauvreté. […]  Lire la suite

6 août 2019 Mozambique. Signature d'un accord de paix entre le gouvernement et les rebelles.

Le président Filipe Nyusi, chef du Front de libération du Mozambique (Frelimo), et le chef rebelle de la Résistance nationale mozambicaine (Renamo), Ossufo Momade, signent un accord de paix en vue des élections générales qui doivent se tenir en octobre. Un précédent accord avait mis fin à la guerre civile en octobre 1992. En avril 2013, la Renamo, alors principal parti d’opposition, avait repris les armes dans le but d’obtenir un meilleur partage des richesses naturelles découvertes dans le pays. […]  Lire la suite

15 mars 2019 Mozambique – Zimbabwe. Cyclone meurtrier et dévastateur.

Le passage du cyclone Idai sur la région de Beira – ville du Mozambique qui compte plus de quatre cent mille habitants – provoque des inondations meurtrières et dévastatrices. Idai poursuit ensuite sa route vers le Zimbabwe. Le bilan dans les deux pays s’élève à un millier de morts. Des centaines de milliers de personnes sont sinistrées. Cette catastrophe illustre la vulnérabilité particulière de l’Afrique australe aux effets du réchauffement climatique. […]  Lire la suite

16 février 2019 Mozambique. Arrestation du fils de l'ancien président Armando Guebuza dans l'affaire de la « dette cachée ».

La police arrête le fils de l’ancien président Armando Guebuza, Ndambi Guebuza, dans le cadre de l’enquête sur l’affaire de la « dette cachée ». Celle-ci porte sur le détournement d’emprunts contractés par des entreprises publiques pour acheter des bateaux de pêche et des bateaux militaires sans en informer le Parlement ni les bailleurs de fonds internationaux. […]  Lire la suite

15 octobre 2014 Mozambique. Élection de Filipe Nyusi à la présidence

Filipe Nyusi, candidat du Front de libération du Mozambique (Frelimo), est élu président de la République, avec 57 p. 100 des suffrages, contre 36,6 p. 100 à Afonso Dhlakama, chef de la Résistance nationale du Mozambique (Renamo). Lors des élections législatives qui se tiennent le même jour, le Frelimo, en fort recul, conserve toutefois la majorité, avec 55,9 p. […]  Lire la suite

1er-7 septembre 2010 Mozambique. Émeutes contre la vie chère

Le 1er, à Maputo, la police ouvre le feu sur des manifestants qui protestent contre l'augmentation prévue de 25 p. 100 du prix du pain, laquelle s'ajoute aux hausses récentes des prix du pétrole, de l'eau, de l'électricité et des transports en commun. L'augmentation du prix du pain est principalement due à la hausse des cours mondiaux des céréales et à la dépréciation de la monnaie nationale. […]  Lire la suite

18-20 décembre 2009 Madagascar. Rupture des accords de sortie de crise par Andry Rajoelina

Il rompt ainsi l'accord de partage du pouvoir dans un gouvernement national signé, le 9 août, à Maputo (Mozambique). Il annonce également la tenue d'élections législatives hors de ce processus. Le 20, Andry Rajoelina nomme par décret un militaire, le colonel Albert Camille Vital, Premier ministre. Cette radicalisation fait suite aux tentatives des chefs de l'opposition – Marc Ravalomanana, Didier Ratsiraka et Albert Zafy – d'exclure la mouvance du président Rajoelina des postes ministériels importants dans le futur gouvernement d'union nationale, malgré la répartition fixée par les accords. […]  Lire la suite