LEE KUAN YEW (1923-2015)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique singapourien, Lee Kuan Yew se distingue d’abord par son exceptionnelle longévité politique : membre du Parlement de 1955 à sa mort, il fait partie du gouvernement de 1959 à 2011 – il sera Premier ministre de 1959 à 1990. Ensuite, par l’exceptionnelle réussite de sa politique économique, qui transforme Singapour, pays du Tiers Monde, ravagé par le chômage et le délabrement urbain, en une des nations les plus prospères et les plus attractives, tant pour les capitaux que pour la main-d'œuvre : près d'un habitant sur trois est étranger. Le bilan politique est plus contrasté, le pays jouissant d'une paix intérieure fondée sur l'adhésion des citoyens, régulièrement vérifiée dans les urnes, mais au prix d'un étroit contrôle social, d'une domestication des médias, de pressions sur l'opposition et de l'interdiction de toute vie syndicale authentique.

Lee Kuan Yew

Photographie : Lee Kuan Yew

Photographie

Peu de dirigeants de pays aussi petits que Singapour ont atteint la renommée internationale de Lee Kuan Yew, qui a fait d’une petite ville portuaire du Tiers Monde une puissance économique prospère (ici lors du forum de la Coopération économique des pays d'Asie-Pacifique à Singapour, en... 

Crédits : Julian Abram Wainwright/ EPA

Afficher

Lee est né à Singapour le 16 septembre 1923, dans une famille chinoise aisée du groupe dialectal hakka et fortement intégrée à l'univers malais et colonial : il parle anglais et malais bien avant de maîtriser le chinois. Brillant élève, il intègre la prestigieuse Raffles Institution et obtient une bourse pour suivre des études supérieures en Grande-Bretagne, qui furent retardées par la Seconde Guerre mondiale. Comme toute sa génération, il demeure très marqué par l'occupation japonaise (1942-1945). Plus tard, il stigmatise la brutalité nippone, mais souligne l'efficacité de l'ordre qui règne alors, et veut dans les années 1980 prendre le Japon pour exemple.

Ses quatre années (1946-1950) passées à la London School of Economics et à l’université de Cambridge le persuadent de l’importance d’un enseignement élitaire et de haut niveau. Le vigoureux travaillisme d’alors, frotté à l’expérience du pouvoir, lui insuffle la vision d’un État protecteur, interventionniste, visant à l’égalité des chances, et cependant pragmatique dans ses méthodes. Enfin, il y rencontre ceux qui constitueront le noyau – multiethnique – de sa future équipe, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  LEE KUAN YEW (1923-2015)  » est également traité dans :

MALAISIE

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Nathalie FAU, 
  • Denys LOMBARD
  • , Universalis
  •  • 17 179 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « La Fédération : élargissement ou novation »  : […] À partir de 1959-1960, la vie politique de la Malaisie est dominée par la question de l'éventuel élargissement de la Fédération. Singapour avait en effet obtenu l'autonomie interne en 1959, et ses dirigeants (le People's Action Party [P.A.P.], de Lee Kuan-Yew, vainqueur des communistes) estimaient que l'île n'avait pas d'avenir si elle restait coupée de son hinterland. Ils proposèrent dès l'autom […] Lire la suite

SINGAPOUR

  • Écrit par 
  • Rodolphe DE KONINCK
  •  • 6 470 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « De la forteresse Singapour à l'indépendance »  : […] Malgré l'évidente importance que représente Singapour sur le réseau des échanges maritimes avec l'Asie, malgré sa position stratégique au cœur de ce réseau, les Britanniques reportent pendant longtemps la décision de fortifier l'île et ils le font trop peu et trop tard. Surtout l'aviation n'y est pas assez présente lorsque la Seconde Guerre mondiale est déclenchée dans le Pacifique. Ainsi, après […] Lire la suite

Les derniers événements

Singapour. Élections législatives. 10 juillet 2020

Le Parti d’action populaire du Premier ministre Lee Hsien Loong, au pouvoir depuis l’indépendance du pays en 1959, domine les élections législatives avec 61,2 p. 100 des suffrages et 83 sièges sur 95. Le Parti des travailleurs de Pritam Singh obtient 11,2 p. 100 des voix et 10 élus, et le nouveau Parti du progrès de Tan Cheng Bock, 10,2 p. 100 des suffrages et 2 députés. Le taux de participation est de 95,6 p. 100. […] Lire la suite

Corée du Sud. Élections législatives. 15 avril 2020

 sièges sur 300. La coalition d’opposition dirigée par le Parti du futur uni (conservateur) de Hwang Kyo-ahn subit un revers, avec 103 élus. Le taux de participation est de 66,2 p. 100. Battu dans sa circonscription par Lee Nak-yeon, ancien Premier ministre du président Moon, Hwang Kyo-ahn démissionne […] Lire la suite

Royaume-Uni. Annulation de la suspension du Parlement. 3-24 septembre 2019

Le 3, le député conservateur Phillip Lee, opposé à une sortie de l’Union européenne sans accord, rejoint les rangs des libéraux-démocrates, privant ainsi le Premier ministre Boris Johnson de sa seule voix de majorité à la Chambre des communes. Les députés, parmi lesquels vingt et un conservateurs […] Lire la suite

Syrie – Canada. Libération d’un Canadien par Damas. 9 août 2019

La Sûreté générale libanaise annonce la libération par le régime de Damas du voyageur canadien Kristian Lee Baxter, arrêté en décembre 2018 en Syrie, près de la frontière libanaise. Ottawa, qui n’entretient pas de relations diplomatiques avec Damas, avait sollicité la médiation du Liban. […] Lire la suite

Taïwan – Chine. Manifestation d’indépendantistes. 20-25 octobre 2018

Le 20, des dizaines de milliers de personnes manifestent à Taipei pour exiger l’organisation d’un référendum sur l’indépendance, à l’appel de l’Alliance Formose, créée dans ce but en avril et soutenue par les anciens présidents Lee Teng-hui et Chen Shui-bian. Il s’agit de la première initiative […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Louis MARGOLIN, « LEE KUAN YEW (1923-2015) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lee/