Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

NEUROMÉDIATEURS ou NEUROTRANSMETTEURS

Articles

  • ACÉTYLCHOLINE

    • Écrit par Paul MANDEL
    • 1 910 mots
    • 2 médias
    Chaque neurone libère, au niveau de toutes ses terminaisons synaptiques, une seule substance jouant le rôle de transmetteur ; ceux qui libèrent de l'ACh sont appelés cholinergiques ; on les distingue par exemple des neurones adrénergiques libérant de la noradrénaline. Selon la théorie classique, les...
  • ADRÉNALINE

    • Écrit par Jacques HANOUNE
    • 3 565 mots
    • 2 médias

    On regroupe sous le nom de catécholamines trois composés dérivés de la phényléthylamine, tous hydroxylés en position 3 et 4 sur le noyau aromatique. Ce sont l'adrénaline, la noradrénaline et la dopamine. L'adrénaline, dont l'action est essentiellement hormonale, provient surtout de la glande médullo-surrénale,...

  • AGRESSIVITÉ, éthologie

    • Écrit par Philippe ROPARTZ
    • 3 931 mots
    Parallèlement à cette approche de la génétique de l'agression, de nombreuses équipes travaillent pour tenter de mettre au jour les médiateurs du système nerveux central susceptibles d'intervenir dans l'expression des comportements d'agression. Il y a déjà longtemps que l'on a remarqué que l'inhibition...
  • ATTENTION

    • Écrit par Éric SIÉROFF
    • 1 928 mots
    ...détermine, en fonction des buts du sujet, les éléments vers lesquels elle va se diriger. Ce contrôle attentionnel est d’origine frontale et repose sur des neuromédiateurs comme la dopamine. Le deuxième est l’orientation attentionnelle qui permet à l’attention de s’exprimer dans des domaines différents, comme...
  • AUDITION - Acoustique physiologique

    • Écrit par Pierre BONFILS, Yves GALIFRET, Didier LAVERGNE
    • 14 809 mots
    • 17 médias
    La passage de l'excitation des cellules ciliées aux terminaisons afférentes s'effectue grâce au médiateur chimique présent dans les vésicules synaptiques et dont la libération est déclenchée par la dépolarisation des cellules.
  • AXELROD JULIUS (1912-2004)

    • Écrit par Jean-Luc TEILLAUD
    • 860 mots

    Biochimiste et pharmacologue américain, Julius Axelrod a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1970 pour ses travaux fondamentaux sur les neurotransmetteurs, qui ont permis de mieux comprendre la physiologie du système nerveux central et qui ont été à l'origine du développement de nouveaux...

  • CANAUX IONIQUES

    • Écrit par Laurent COUNILLON, Mallorie POËT
    • 4 298 mots
    • 8 médias
    ...récepteurs canaux sont la cible de molécules modifiant l'activité du système nerveux, comme les barbituriques, les benzodiazépines, l'éthanol ou la nicotine. Brièvement, il est possible de les regrouper en deux familles selon leurs caractéristiques structurales. Il s'agit de la famille des récepteurs ionotropiques...
  • CARLSSON ARVID (1923-2018)

    • Écrit par Universalis
    • 291 mots

    Le pharmacologue suédois Arvid Carlsson a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 2000 (conjointement à Paul Greengard et Eric Kandel), pour avoir démontré que la dopamine est un neurotransmetteur important dans le cerveau.

    Né le 25 janvier 1923 à Uppsala, en Suède, Arvid Carlsson...

  • CELLULE - L'organisation

    • Écrit par Pierre FAVARD
    • 11 028 mots
    • 15 médias
    L'entrée du sodium provoquée par un neurotransmetteur provoque une dépolarisation de la surface cellulaire ; s'il s'agit d'une cellule nerveuse il y a propagation de cette dépolarisation depuis la région synaptique sur toute la surface cellulaire (cf. electrophysiologie) ; s'il s'agit...
  • CERVEAU ET ÉMOTION

    • Écrit par Patrik VUILLEUMIER
    • 1 618 mots
    • 1 média
    Enfin, les processus d’évaluation émotionnelle influencent des noyaux sous-corticaux produisant des neurotransmetteurs modulateurs (acétylcholine, noradrénaline, dopamine, sérotonine) et des hormones (cortisol) qui modifient à leur tour la réactivité de plusieurs circuits affectifs et cognitifs....
  • CERVEAU ET MUSIQUE

    • Écrit par Séverine SAMSON
    • 1 030 mots

    Identifier les zones du cerveau qui traitent la musique et préciser leur rôle respectif dans la perception, la mémoire, les émotions et la pratique musicale font l’objet de nombreux travaux en neuroscience de la musique. C’est à partir de l’observation des patients présentant des lésions cérébrales...

  • CERVEAU HUMAIN

    • Écrit par André BOURGUIGNON, Cyrille KOUPERNIK, Pierre-Marie LLEDO, Bernard MAZOYER, Jean-Didier VINCENT
    • 12 782 mots
    • 9 médias
    ...neurones est fixé dès la fin de leur migration, la formation de synapses continue à se faire en fonction des informations reçues, donc de l'épigenèse. Une synapse devient fonctionnelle à partir du moment où elle assure une transmission d'information entre neurone émetteur et neurone récepteur, par l'intermédiaire...
  • CHIMIE - La chimie aujourd'hui

    • Écrit par Pierre LASZLO
    • 10 856 mots
    • 3 médias
    ...communiquent, non seulement de façon morphologique, par leurs synapses et l'influx nerveux, mais aussi par l'intermédiaire des messagers chimiques, les neurotransmetteurs. La neurochimie a pour objet d'étudier ces molécules, leurs influences et interactions in vivo, leurs dosages optimaux et leurs déficiences...
  • COMMUNICATION CELLULAIRE

    • Écrit par Yves COMBARNOUS
    • 6 596 mots
    • 7 médias
    Les hormones ne sont pas les seuls médiateurs intercellulaires sécrétés. C’est le cas également des neuromédiateurs qui assurent la communication entre neurones ou d’un neurone à une cellule musculaire ou endocrine. C’est également le cas des facteurs de croissance que l’on distingue des hormones...
  • CONTRÔLE CENTRAL DE L'APPÉTIT

    • Écrit par Serge LUQUET
    • 5 946 mots
    • 6 médias
    ...puissamment la prise alimentaire. Ces cellules sont donc appelées « neurones NPY/AgRP ». De nature inhibitrice, elles produisent et libèrent aussi le neurotransmetteur inhibiteur acide gamma-amino butyrique (GABA), s’activant lors de périodes de déplétion en énergie. Des études utilisant des méthodes...
  • DOULEUR

    • Écrit par François BOUREAU, Jean-François DOUBRÈRE
    • 4 970 mots
    • 1 média
    ...terminent dans les couches superficielles (couches I et II) et dans des couches profondes (couche V). On ne connaît pas actuellement avec certitude le (ou les) médiateur(s) entre les afférences primaires et les cellules de relais médullaires. La substance P est la mieux connue. De nombreux autres peptides sont...
  • ENDOCRINIEN SYSTÈME

    • Écrit par René LAFONT
    • 5 266 mots
    • 7 médias

    La coordination des activités au sein d'un organisme pluricellulaire nécessite l'existence de « dialogues » entre les différentes cellules qui le constituent. Cette communication peut se réaliser selon trois grandes modalités : communication directe, grâce à l'existence de jonctions...

  • EXPÉRIENCES DE LOEWI : LA NEUROSÉCRÉTION

    • Écrit par Pascal DURIS
    • 199 mots
    • 1 média

    Le rôle de certains nerfs dans la régulation du rythme cardiaque avait été reconnu dès la seconde moitié du xixe siècle. Mais comment l'excitation des fibres nerveuses se transmettait-elle au cœur ? Le pharmacologue allemand Otto Loewi (1873-1961) aborde expérimentalement la...

  • GAMMA-AMINOBUTYRIQUE ACIDE (GABA)

    • Écrit par Philippe COURRIÈRE
    • 311 mots

    En 1950, J. Awapara et ses collaborateurs, E. Roberts et S. Frankel, ont réussi à isoler du système nerveux central le GABA, un acide aminé

    Ils identifièrent aussi l'enzyme de synthèse : l'acide glutamique décarboxylase (AGD), enzyme particulièrement abondante au niveau des terminaisons nerveuses...

  • GREENGARD PAUL (1925-2019)

    • Écrit par Universalis
    • 389 mots

    Le neurobiologiste américain Paul Greengard a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 2000, conjointement à Arvid Carlsson et Eric Kandel, pour avoir élucidé le mode d'action de la dopamine et d'autres neurotransmetteurs dans le système nerveux.

    Paul Greengard est né le...

Média

Connexions de l'hypothalamus chez le chat - crédits : Encyclopædia Universalis France

Connexions de l'hypothalamus chez le chat