LOEWI OTTO (1873-1961)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pharmacologiste américain d'origine allemande, né le 3 juin 1873 à Francfort et mort le 21 décembre 1961 à New York. Otto Loewi reçoit le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1936, conjointement à Henry Hallett Dale, pour la découverte de la transmission chimique des impulsions nerveuses.

Médecin diplômé de l'université de Strasbourg (1896), il renonce, devant les ravages des maladies infectieuses, à une carrière de clinicien pour celle de chercheur. Outre des études sur le métabolisme animal, la physiologie et la pharmacologie du rein, il découvre (1921) qu'au niveau des terminaisons nerveuses la transmission de l'excitation se fait par voie chimique, à l'aide de substances telles que l'acétylcholine. L'expérience célèbre des deux cœurs de grenouille isolés placés sur un même circuit de perfusion lui a permis de démontrer l'existence d'un médiateur chimique issu du premier cœur (stimulé par son nerf vague) et agissant sur le second cœur pour en ralentir le rythme.

Professeur de pharmacologie à Graz (1909), il émigre en 1938 et s'établit définitivement à New York, en 1940, où il poursuit son enseignement et ses recherches.

—  Samya OTHMAN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LOEWI OTTO (1873-1961)  » est également traité dans :

EXPÉRIENCES DE LOEWI : LA NEUROSÉCRÉTION

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS
  •  • 199 mots
  •  • 1 média

Le rôle de certains nerfs dans la régulation du rythme cardiaque avait été reconnu dès la seconde moitié du xixe siècle. Mais comment l'excitation des fibres nerveuses se transmettait-elle au cœur ? Le pharmacologue allemand Otto Loewi (1873-1961) aborde expérimentalement la question en 1921. Ayant observé qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/experiences-de-loewi-la-neurosecretion/#i_32356

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurobiologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc GOAILLARD, 
  • Michel HAMON, 
  • André NIEOULLON, 
  • Henri SCHMITT
  •  • 13 735 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les neurotransmetteurs »  : […] L' approche neurochimique du système nerveux a véritablement pris son essor avec l'émergence du concept de transmission chimique de l' influx nerveux, amenant à rechercher des molécules spécifiques impliquées dans la communication intercellulaire. Les études sur la neurotransmission ont débuté avec ce siècle au niveau du système nerveux périphérique et de la jonction neuro-m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-neurobiologie/#i_32356

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 238 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le XXe siècle et les neurosciences »  : […] À la sémiologie clinique traditionnelle les médecins associent peu à peu une sémiologie instrumentale. Dès la fin du xix e  siècle, des chercheurs travaillent dans cette voie. C'est l'entrée en scène des neurophysiologistes, qui s'intéressent aux structures histologiques, aux questions de physiologie et aux problèmes du fonctionnement du système […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurologie/#i_32356

NEUROVÉGÉTATIF SYSTÈME

  • Écrit par 
  • Paul DELL
  •  • 15 353 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Historique »  : […] La suggestion d'une transmission de nature chimique au niveau des synapses nerveuses a été émise la première fois par Elliot en 1905. Une démonstration expérimentale de cette hypothèse a été donnée par les expériences de O. Loewi (1921) et par W. B. Cannon et Uridil (1921). Loewi utilisait un dispositif, schématisé sur la figure , qui lui permettait de perfuser un premier cœur d'amphibien isol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-neurovegetatif/#i_32356

Pour citer l’article

Samya OTHMAN, « LOEWI OTTO - (1873-1961) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-loewi/