GAMMA-AMINOBUTYRIQUE ACIDE (GABA)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En 1950, J. Awapara et ses collaborateurs, E. Roberts et S. Frankel, ont réussi à isoler du système nerveux central le GABA, un acide aminé

Ils identifièrent aussi l'enzyme de synthèse : l'acide glutamique décarboxylase (AGD), enzyme particulièrement abondante au niveau des terminaisons nerveuses présynaptiques. Peu à peu, on démêlait l'ensemble du métabolisme de cet acide aminé, sans pourtant déterminer d'une façon précise son rôle physiologique : le GABA résulte de la décarboxylation de l'acide glutamique.

La libération du GABA dans le système nerveux est favorisée par les ions calcium. En outre, le mécanisme d'action du GABA s'explique par une stimulation de la perméabilité de la membrane postsynaptique, notamment aux ions chlore, provoquant une hyperpolarisation de ladite membrane, donc une excitabilité diminuée : comme la glycine, le GABA est donc un médiateur inhibiteur de la transmission synaptique dans le système nerveux central.

En 1957, Bazemore, Elliot et Florey extrayaient, à partir de broyats de cerveau, une substance, appelée facteur I de Florey (I pour inhibiteur), capable d'inhiber très activement les récepteurs à l'étirement et les jonctions neuromusculaires de divers crustacés. Le GABA a été retrouvé par la suite dans les tissus végétaux, chez les amphibiens et chez les oiseaux. En outre, toute une série d'expériences prouvait qu'il répondait aux différents critères d'identification d'un médiateur chimique de diverses synapses ou jonctions inhibitrices des crustacés.

Son rôle a été établi par les travaux de K. Krnjevic sur certaines synapses corticales, et par des expériences qui ont prouvé qu'il existe un système de recapture à haute affinité spécifique du GABA.

—  Philippe COURRIÈRE

Écrit par :

  • : docteur ès sciences, docteur en pharmacie, biologiste hospitalier, professeur de biophysique à la faculté des sciences pharmaceutiques de Toulouse, université Paul-Sabatier

Classification

Autres références

«  GAMMA-AMINOBUTYRIQUE ACIDE (GABA)  » est également traité dans :

AGRESSIVITÉ, éthologie

  • Écrit par 
  • Philippe ROPARTZ
  •  • 3 918 mots

Dans le chapitre « Les facteurs génétiques »  : […] Il existe essentiellement deux méthodes pour tester l'intervention d'éventuels facteurs génétiques dans le déterminisme des comportements d'agression chez l'animal ; tout d'abord, on dispose aujourd'hui de plusieurs dizaines de lignées ou souches de souris consanguines entre lesquelles des comparaisons de niveau d'agression peuvent être réalisées. L'autre méthode consiste à sélectionner artificiel […] Lire la suite

AMINOACIDES ou ACIDES AMINÉS

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  • , Universalis
  •  • 3 481 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Décarboxylation »  : […] C'est un processus général des tissus animaux et végétaux et des micro-organismes. Elle s'effectue suivant la réaction 7 . La plupart des enzymes responsables utilisent le pyridoxal-5 phosphate comme coenzyme (vitamine B6) . L' aromatique L aminoacide-décarboxylase permet la décarboxylation de la 3,4dihydroxy-phénylalanine (DOPA) en dopamine, de l'hydroxy5 tryptophane en hydroxy5 tryptamine (o […] Lire la suite

ANXIÉTÉ

  • Écrit par 
  • Daniel WIDLÖCHER
  •  • 2 615 mots

Dans le chapitre « Thérapeutique »  : […] La complexité des mécanismes impliqués dans le cycle de l'anxiété explique la diversité des modalités thérapeutiques. Les thérapies comportementales ont surtout pour effet de réduire la peur phobique, particulièrement si elle est secondaire à la survenue d'événements traumatiques (J. Cottraux et E. Mollard). Les thérapies d'inspiration psychanalytique portent sur les mécanismes d'inhibition des pl […] Lire la suite

CHIMIE - La chimie aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 10 832 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Neurochimie »  : […] Le cerveau contient un très grand nombre de neurones. Ceux-ci communiquent, non seulement de façon morphologique, par leurs synapses et l'influx nerveux, mais aussi par l'intermédiaire des messagers chimiques, les neurotransmetteurs. La neurochimie a pour objet d'étudier ces molécules, leurs influences et interactions in vivo, leurs dosages optimaux et leurs déficiences éventuelles, et les consé […] Lire la suite

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurobiologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc GOAILLARD, 
  • Michel HAMON, 
  • André NIEOULLON, 
  • Henri SCHMITT
  •  • 13 735 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les systèmes fonctionnels »  : […] Ce concept concerne des réseaux à organisation anatomique très précise, où les synapses seraient très différenciées, à forte vitesse de conduction des messages nerveux et dont le rôle serait notamment de produire les réponses sensorimotrices. Ces réseaux ont été nommés réseaux exécutifs pour rendre compte de leur action centrale. Un autre type d'information neuronale circulerait dans des réseaux […] Lire la suite

PRIX LASKER 2018

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 535 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le prix Lasker-DeBakey pour la recherche clinique »  : […] Ce prix est attribué en 2018 au Britannique John Baird Glen, chercheur retraité de la société AstraZeneca, « pour la découverte et la mise au point du propofol, une molécule dont l’action rapide et l’absence d’effets secondaires en ont fait l’anesthésique le plus largement utilisé dans le monde ». John Baird Glen est né le 22 octobre 1940 à Glasgow. Il étudie la médecine vétérinaire à l’université […] Lire la suite

PYRIDOXINE & PYRIDOXAL

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 612 mots

Ester phosphorique du pyridoxal (aldéhyde dérivé de la pyridine), qui constitue, avec le phosphate de pyridoxamine (forme amine) et la pyridoxine (forme alcool), la vitamine B 6 . Le pyridoxal phosphate, dont le rôle biologique est très étendu, est la coenzyme de nombreuses enzymes intervenant dans le métabolisme des acides aminés : transaminases, décarboxylases, racémases, désulfhydrases des acid […] Lire la suite

SOMMEIL

  • Écrit par 
  • Patrice FORT, 
  • Michel JOUVET, 
  • Patrick LÉVY, 
  • Véronique VIOT-BLANC
  •  • 18 052 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La découverte du VLPO, le centre hypnogène imaginé par Constantin von Economo »  : […] Une étape essentielle dans ce processus a été franchie quand il a été astucieusement envisagé de déterminer chez le rongeur les relations entre la quantité de sommeil lent et l'activité spontanée de neurones, évaluée par quantification de l'expression de la protéine transcrite du proto-oncogène cfos , en l'occurrence utilisée comme un indice de l'activité neuronale. Ce travail fondateur de neuro- […] Lire la suite

SYNAPSES

  • Écrit par 
  • Alfred FESSARD, 
  • Patrice GUYENET, 
  • Michel HAMON, 
  • Jacques TAXI
  •  • 19 458 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Mécanismes d'inactivation »  : […] Diffusion . Lorsque le volume de distribution du médiateur augmente, sa concentration dans l'espace synaptique diminue jusqu'au seuil en deçà duquel la dépolarisation membranaire postsynaptique provoquée est incapable d'engendrer un potentiel d'action. Enzymes d'inactivation . La catéchol-O-méthyltransférase (COMT) et la monoamine oxydase ( MAO) dans le cas des catécholamines et de la sérotonine, […] Lire la suite

VITAMINES

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD
  •  • 4 765 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Pyridoxine, vitamine B6 »  : […] Le terme pyridoxine désigne l'ensemble des molécules dérivées du noyau pyridine douées d'activité vitaminique du type B 6 , opérant essentiellement dans le métabolisme des acides aminés . La forme coenzymatique active, phosphate de pyridoxal, intervient dans des réactions de décarboxylation, désamination, transamination. Les aminotransférases ou transaminases interconvertissent un couple d'acides […] Lire la suite

Pour citer l’article

Philippe COURRIÈRE, « GAMMA-AMINOBUTYRIQUE ACIDE (GABA) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/acide-gamma-aminobutyrique/