CARLSSON ARVID (1923-2018)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

pharmacologue suédois Arvid Carlsson a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 2000 (conjointement à Paul Greengard et Eric Kandel), pour avoir démontré que la dopamine est un neurotransmetteur important dans le cerveau.

Né le 25 janvier 1923 à Uppsala, en Suède, Arvid Carlsson termine ses études de médecine en 1951, à l'université de Lund, où il enseigne jusqu'en 1959, avant de devenir professeur de pharmacologie à l'université de Göteborg.

À l'époque où Carlsson commence ses travaux novateurs, dans les années 1950, les scientifiques pensaient que la dopamine agissait uniquement indirectement, en commandant aux cellules cérébrales de sécréter un autre neurotransmetteur, la noradrénaline. En utilisant un test sensible qu'il avait mis au point, Carlsson détecte des concentrations particulièrement élevées de dopamine dans des régions du cerveau qui contrôlent la marche et d'autres mouvements volontaires. Il observe sur des animaux de laboratoire qu'un déficit en dopamine altère les mouvements. Quand il traite par l'acide aminé L-dopa des animaux ayant un déficit en dopamine, les symptômes disparaissent et les animaux se déplacent à nouveau normalement. Ces travaux ont conduit à utiliser la L-dopa pour le traitement de la maladie de Parkinson et ce produit est devenu le principal médicament de cette affection. Les recherches d'Arvid Carlsson ont contribué également à mieux comprendre le rôle des neurotransmetteurs dans les pathologies mentales et ont permis le développement de nouveaux médicaments antidépresseurs.

Arvid Carlsson meurt le 29 juin 2018 à Göteborg.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« CARLSSON ARVID - (1923-2018) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arvid-carlsson/