Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

GRAVITATION

Articles

  • MACLAURIN COLIN (1698-1746)

    • Écrit par Universalis
    • 518 mots

    Mathématicien écossais, né à Kilmodan, qui a développé et poursuivi l'œuvre de sir Isaac Newton en analyse, en géométrie et en mécanique. Enfant prodige, Colin Maclaurin entra à l'université de Glasgow à l'âge de onze ans. À dix-neuf ans, il fut élu professeur de mathématiques...

  • MARÉES

    • Écrit par Françoise COMBES, André GOUGENHEIM, Christian LE PROVOST, Jean-Paul ZAHN
    • 9 720 mots
    • 14 médias
    L' attraction gravitationnelle agissant de façon différentielle sur un astre donne lieu au phénomène bien connu des marées. Sur la Terre, on l'a vu, les attractions de la Lune et du Soleil (mais surtout de la première car les forces de marée décroissent comme le cube de la distance) produisent les déformations...
  • MASSE (notions de base)

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 1 633 mots
    • 1 média
    L'étude du mouvement des planètes introduit la notion de masse grave (ou pesante), coefficient mesurant la relation entre un corps et le champ gravitationnel qu'il crée autour de lui ou qu'il subit. Ainsi, l'interaction gravitationnelle entre deux corps, de masses graves m1 et m...
  • MASSE, physique

    • Écrit par Jean-Marc LÉVY-LEBLOND, Bernard PIRE
    • 4 013 mots
    ...pesanteur lui-même, et c'est là encore une contribution majeure de Newton, est engendré par les masses des corps autres que celui sur lequel il agit. Ainsi, dans le cas le plus simple, deux masses ponctuelles m1 et m2 s'attirent-elles avec une force f :
    d est la distance qui les sépare, la fameuse...
  • MASSE CACHÉE ou MASSE MANQUANTE ou MATIÈRE NOIRE

    • Écrit par Marc LACHIÈZE-REY
    • 3 644 mots

    Les astrophysiciens sont persuadés que la plupart des objets cosmiques – essentiellement les galaxies –, et l'Univers entier, sont emplis de grandes quantités d'une substance dont ils ne connaissent ni la nature ni la distribution, mais qui gouverne pourtant leur dynamique, et même...

  • MATIÈRE

    • Écrit par Jacques GUILLERME, Hélène VÉRIN
    • 10 696 mots
    • 1 média
    ...l'expression mathématique de lois phénoménales extensives à l'Univers, sans atteindre délibérément les causes, au sens métaphysique. Sa théorie de la gravitation se conforme à ce programme et témoigne d'une grande économie de pensée ; mais, en refusant à la matière la capacité d'action à distance par...
  • MÉCANIQUE CÉLESTE

    • Écrit par Bruno MORANDO
    • 6 044 mots
    • 4 médias

    Le but de la mécanique céleste est de prévoir, avec le plus d'exactitude possible et pour des époques aussi éloignées que possible dans le passé ou dans l'avenir, la position dans l'espace des corps célestes : planètes, satellites, étoiles...

    La mécanique céleste classique...

  • MÉCANIQUE SPATIALE

    • Écrit par Jean-Pierre CARROU
    • 6 610 mots
    • 13 médias
    Lorsque deux particules de masses m1 et m2 sont mises en présence l'une de l'autre à la distance d, il apparaît entre elles des forces d'attraction mutuelle ; il s'agit de la loi de l'attraction newtonienne :
    F1 | est le module de la force qui s'exerce sur la particule...
  • MÉDAILLE D'OR DU CNRS 2017

    • Écrit par Pierre LÉNA
    • 1 696 mots
    • 2 médias

    Le 27 septembre 2017, deux physiciens français, Alain Brillet et Thibault Damour, reçoivent la médaille d’or du CNRS qui récompense leurs travaux ayant joué un rôle déterminant dans la détection des ondes gravitationnelles. Ces ondes sont d’infimes déformations de l’espace-temps,...

  • MICHELL JOHN (1724-1793)

    • Écrit par Universalis
    • 495 mots

    Géologue et astronome britannique né en 1724 dans le Nottinghamshire (Angleterre), mort le 21 avril 1793 à Thornhill, dans le Yorkshire.

    Considéré comme l'un des pères de la sismologie, John Michell est élu membre de la Royal Society de Londres en 1760. La même année, il termine de rédiger...

  • MONDE

    • Écrit par Jean LADRIÈRE
    • 5 956 mots
    ...débarrasser de la condition restrictive qui, dans la réalité restreinte comme dans la mécanique classique, imposait aux systèmes de référence d'être inertiaux, mais aussi de créer un cadre adéquat pour une théorie satisfaisante de la gravitation. Or le phénomène de gravitation demande à être représenté au...
  • NEWTON ISAAC (1642-1727)

    • Écrit par Michel PATY
    • 4 656 mots
    • 4 médias
    Si Newton conçut l'idée d'une gravitation universelle et la loi de l'inverse carré des distances pour sa force dès ses « années merveilleuses », quand il s'intéressait déjà aux mouvements curvilignes et au problème de la Lune, il ne donna cependant tout leur développement à ses conceptions que dans...
  • NOTION DE COURBURE DE L'ESPACE-TEMPS

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 344 mots

    En 1912, selon ses propres termes, Einstein « travaille comme un fou au problème de la gravitation ». Il s'aperçoit que, dans le cas simplifié d'un champ statique, les équations du mouvement d'un point peuvent s'interpréter comme des équations de Lagrange issues d'un principe de...

  • ONDES GRAVITATIONNELLES

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 6 832 mots
    • 6 médias
    Après avoir proposé en 1905 la relativité restreinte,une nouvelle cinématique permettant de décrire de façon cohérente les phénomènes physiques qui mettent en jeu des vitesses proches de celle de la lumière, Albert Einstein entreprit de généraliser le principe de relativité qui la sous-tend...
  • OPPOSITION CONCEPT D'

    • Écrit par Émile JALLEY
    • 18 859 mots
    • 4 médias
    ...philosophie le concept de grandeur négative, 1763). Dans la Théorie du ciel, Kant s'efforce de dépasser les limites du principe newtonien de la gravitation, applicable en toute rigueur au seul système solaire, en direction d'un modèle d'une histoire de l'univers, qui est encore considéré aujourd'hui...
  • PHILOSOPHIAE NATURALIS PRINCIPIA MATHEMATICA (I. Newton)

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 133 mots
    • 1 média

    Isaac Newton (1642-1727) expose dans ses Philosophiae naturalis principia mathematica (1687) la mécanique sous une forme logique parfaite. À partir de quelques lois décrivant les forces qui s'exercent sur les astres, il explique un grand nombre de phénomènes célestes. Il justifie les ...

  • PHYSIQUE - Les fondements et les méthodes

    • Écrit par Roland OMNÈS
    • 10 710 mots
    • 8 médias
    ...γ, où F est la force, m la masse inertiale et γ l'accélération. Cette loi n'a d'utilité que si la force F elle-même est simple. Newton en déduit alors qu'un corps céleste de masse M, tel que la Terre, exerce sur un autre corps de masse m, tel que la Lune, situé à la distance...
  • PREMIÈRE OBSERVATION D'UNE LENTILLE GRAVITATIONNELLE À L'ÉCHELLE D'UNE GALAXIE

    • Écrit par Pierre LÉNA
    • 1 478 mots
    • 1 média
    Albert Einstein a formulé la théorie de la relativité générale – encore dite théorie de la gravitation – en 1915. Elle relie la structure de l’espace-temps, définie par la relativité restreinte (1905), à la présence des masses qu’il contient. La représentation de cette relativité générale, donnée par...
  • PREMIER TEST DE LA RELATIVITÉ GÉNÉRALE AUTOUR D'UN TROU NOIR SUPERMASSIF

    • Écrit par Pierre LÉNA
    • 2 347 mots
    • 3 médias

    L’existence d’objets ultradenses, appelés trous noirs, est une prédiction de la relativité générale, théorie physique formulée par Albert Einstein en 1915 et qui relie l’espace-temps aux masses qu’il contient. Les trous noirs, dont le premier fut mis en évidence en 1971, sont abondants...

  • PRIX NOBEL DE PHYSIQUE 2019

    • Écrit par Pierre LÉNA, Alain RIAZUELO
    • 2 387 mots
    • 2 médias
    ...d’approche ou d’éloignement relativement à un observateur terrestre. Une telle précision, véritable défi instrumental et observationnel, permet de détecter l’effet gravitationnel, sur le mouvement de l’étoile, de l’éventuelle présence d’une ou plusieurs planètes et d’en déterminer une limite inférieure de...