Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PHILOSOPHIAE NATURALIS PRINCIPIA MATHEMATICA (I. Newton)

Isaac Newton - crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Isaac Newton

Isaac Newton (1642-1727) expose dans ses Philosophiae naturalis principia mathematica (1687) la mécanique sous une forme logique parfaite. À partir de quelques lois décrivant les forces qui s'exercent sur les astres, il explique un grand nombre de phénomènes célestes. Il justifie les lois de Kepler en postulant une force centrale d'attraction inversement proportionnelle au carré des distances. La généralisation de ces concepts au monde terrestre fonde l'universalité de la gravitation et explique la notion de poids. Newton attache à tout corps une masse (m) dont « le poids constitue la mesure » ; sa seconde loi lie la force F exercée sur un corps et l'accélération a qui en résulte par l'équation vectorielle : F = ma.

— Bernard PIRE

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : directeur de recherche émérite au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer cet article

Bernard PIRE. PHILOSOPHIAE NATURALIS PRINCIPIA MATHEMATICA (I. Newton) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 10/02/2009

Média

Isaac Newton - crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Isaac Newton