UNIVERS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Il peut paraître illusoire, inutile ou présomptueux d'oser consacrer quelques lignes à l'Univers dans son ensemble. Nous sommes écrasés par son immensité et sa diversité. Néanmoins, l'intelligence de l'homme l'a conduit à inventer un très grand nombre de techniques qui lui permettent d'appréhender à la fois l'infiniment petit (grâce aux techniques de la physique des particules et de la physique nucléaire) et l'infiniment grand (grâce aux télescopes, fonctionnant au sol dans les domaines optique et radio, et grâce aux nombreuses missions spatiales). La figure 1 présente les constituants majeurs de l'Univers.

Constituants majeurs

Constituants majeurs

Dessin

Constituants majeurs de l'Univers. L'ensemble des constituants de l'Univers observé sont portés sur un diagramme « masse-rayon ». La partie droite correspond au domaine des trous noirs, pour lesquels le rayon est inférieur à une échelle calculée par la relativité générale ; ce rayon... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

D'après les dictionnaires, l'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe. Dans sa perception immédiate, l'Univers se limite au seul environnement qui soit accessible à nos sens. L'astronomie a cependant permis, dès l'Antiquité, de concevoir que la Terre, le système solaire et les étoiles ont des dimensions, ou sont à des distances, considérablement plus grandes que ce que nous pouvons imaginer facilement.

Cependant, ce n'est guère qu'au début du xxe siècle que l'on a commencé à pouvoir réellement estimer la distance d'objets astronomiques très éloignés, et que l'on a pleinement réalisé l'immensité de la partie observable de l'Univers. Notre système solaire, la seule parcelle de l'Univers qui ait pu faire l'objet d'une exploration directe, a des dimensions de l'ordre de douze milliards de kilomètres ; la lumière met onze heures à le traverser. Mais la lumière met quatre ans à nous parvenir de l'étoile la moins éloignée, trois millions d'années pour venir de la galaxie d'Andromède, notre plus proche voisine parmi les galaxies spirales, tandis que les objets les plus lointains détectables avec les grands télescopes et radiotélescopes sont à plus de dix milliards d'années-lumière. Devant de telles valeurs, diffi [...]


Médias de l’article

Constituants majeurs

Constituants majeurs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Distance dans l'Univers

Distance dans l'Univers
Crédits : VMGROUP

vidéo

Nébuleuse dans le Grand Nuage de Magellan

Nébuleuse dans le Grand Nuage de Magellan
Crédits : STScI/ ESA/ NASA

photographie

Edwin Powell Hubble

Edwin Powell Hubble
Crédits : The Observatories of the Carnegie Institution of Washington

photographie

Tous les médias



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

  • : directeur de recherche CNRS, Institut d'astrophysique de Paris
  • : astronome émérite à l'Observatoire de Paris

Classification


Autres références

«  UNIVERS  » est également traité dans :

UNIVERS (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 767 mots
  •  • 17 médias

Observer et dénombrer les constituants de l’Univers, comprendre son organisation, son fonctionnement et retracer son histoire font partie des aspirations que l’homme a toujours voulu satisfaire. Depuis cinquante ans, ses connaissances ont considérablement progressé, grâce à la maîtrise de nouvelles techniques. Mais bien des questions restent posées car les récentes découvertes apportent aussi leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/univers-notions-de-base/#i_21249

ANTHROPIQUE PRINCIPE

  • Écrit par 
  • Marc LACHIÈZE-REY
  •  • 1 293 mots

L' anthropocentrisme a connu un tournant décisif à l'époque de la Renaissance. Jusqu'à Copernic (1473-1543), les « systèmes du monde » étaient explicitement centrés sur la Terre. Qu'elle fût considérée comme « centrale » ou comme « inférieure », la position occupée par l'homme possédait un caractère spécifique interdisant de considérer ces systèmes autrement que dans leur rapport à celui-ci. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/principe-anthropique/#i_21249

ANTIMATIÈRE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE, 
  • Jean-Marc RICHARD
  •  • 6 912 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Antimatière dans l'Univers »  : […] Puisqu'on a découvert l'antiparticule associée à chaque particule et vérifié que les antiparticules interagissaient entre elles comme le font les particules, il est certain que tous les antinoyaux et tous les antiatomes ou antimolécules peuvent exister. Le problème est de savoir s'il y a réellement de l'antimatière en abondance dans l'Univers. Les interrogations à ce sujet viennent en fait de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antimatiere/#i_21249

ARISTOTE

  • Écrit par 
  • Pierre AUBENQUE
  •  • 23 833 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'Univers »  : […] L'œuvre physique d'Aristote est loin de se limiter à l'ouvrage intitulé Physique , qui n'est, à vrai dire, que l'introduction théorique à un vaste programme d'investigations cosmologiques, météorologiques et biologiques. Le traité Du Ciel n'est pas essentiellement consacré, contrairement à ce que l'on pourrait attendre, à une étude des phénomènes astronomiques, mais plutôt à une étude générale de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aristote/#i_21249

ASTRONOMIE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 11 308 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « 1950-1970 : nouveaux domaines, nouveaux objets »  : […] La Seconde Guerre mondiale est pour l'astronomie une période de stagnation ; cependant, les développements techniques réalisés dans des buts militaires, surtout en électronique, vont changer peu après la face de l'astronomie. Ce sont eux qui ont permis le rapide développement de la radioastronomie vers 1950. Certes, la découverte de l'émission d’ondes radio par la Voie lactée par l'Américain Karl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astronomie/#i_21249

B.I.C.E.P. (Background Imaging of Cosmic Extragalactic Polarization)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 708 mots
  •  • 1 média

Le télescope B.I.C.E.P. (pour Background Imaging of Cosmic Extragalactic Polarization , soit Imagerie de polarisation du fond cosmique extragalactique) est un instrument dédié à l’étude du rayonnement primordial. Il est installé sur le continent Antarctique et utilisé par des équipes de physiciens du Caltech (l’Institut de technologie de Californie à Pasadena) et de l’université de Californie. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/background-imaging-of-cosmic-extragalactic-polarization/#i_21249

BIG BANG

  • Écrit par 
  • Marc LACHIÈZE-REY
  •  • 2 528 mots
  •  • 4 médias

Le terme big bang fut proposé pour la première fois en 1948, par l'astrophysicien britannique Fred Hoyle (1915-2001). L'idée remonte cependant aux années 1930 : on la doit au physicien belge Georges Lemaître (1894-1966), sous l'appellation originelle d'« atome primitif ». L' expansion de l'Univers vient alors tout juste d'être découverte et admise par la communauté scientifique. Si la matière se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/big-bang/#i_21249

BRAHIC ANDRÉ (1942-2016)

  • Écrit par 
  • Isabelle GRENIER
  •  • 884 mots
  •  • 1 média

Un des pionniers de la planétologie française, l’astronome André Brahic est connu pour avoir codécouvert les anneaux de la planète Neptune et pour son enthousiasme à transmettre les connaissances sur l’Univers et les valeurs de la science dans la société . […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-brahic/#i_21249

BRUNO GIORDANO (1548-1600)

  • Écrit par 
  • Jean SEIDENGART
  •  • 5 287 mots

Dans le chapitre « L'infinitisation de l'Univers »  : […] La révolution intellectuelle que G. Bruno tenta d'opérer pour repenser les rapports de l'infini et du fini n'est qu'un effort d'unification de la pensée, sans concession à quelque autorité que ce soit. Aristote avait fondé son finitisme cosmologique sur des arguments rationnels, mais aussi sur des données d' observation. C'est cet attachement aux évidences sensibles que dénonce Bruno. Non qu'il ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giordano-bruno/#i_21249

CARDAN JÉRÔME (1501-1576)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 1 962 mots

Dans le chapitre « De l'algèbre à l'astrologie »  : […] « Médecin milanais », comme il aime à se désigner lui-même sur la page de titre de ses œuvres imprimées, Cardan s'est pourtant assuré la réputation la plus durable dans le domaine des mathématiques, et notamment de l'algèbre. En 1539, il publie à Milan un ouvrage d'arithmétique, la Practica arithmeticè et mensurandi singularis (réimprimé à Nuremberg). Mais c'est surtout en 1545, avec son Ars mag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerome-cardan/#i_21249

CHINOISE (CIVILISATION) - Sciences et techniques

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARTZLOFF
  •  • 6 597 mots

Dans le chapitre « Astronomie »  : […] L'astronomie ( tianwen ) constitue un ensemble de spéculations et de pratiques tournées vers l'utilisation des phénomènes célestes à des fins politiques. Les astronomes-astrologues-calendéristes ( chouren ) étaient des fonctionnaires affectés au bureau d'Astronomie (significativement, la nomenclature chinoise des étoiles et constellations s'inspire bien plus de la terminologie administrative que d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-sciences-et-techniques/#i_21249

CONTINGENCE

  • Écrit par 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 4 892 mots

Dans le chapitre « Formes composées »  : […] Ces remarques nous acheminent vers des formes plus complexes de l'idée de contingence, celles qui mettent en jeu non plus un, mais deux des trois termes dont nous étions parti : nature, liberté, Dieu. L'idée de contingence revêt alors des sens fort différents suivant qu'on se place ou non dans une philosophie athée. Si, en effet, on met entre parenthèses le problème de l'existence de Dieu, et qu'o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contingence/#i_21249

COPERNIC NICOLAS (1473-1543)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VERDET
  • , Universalis
  •  • 5 383 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Sens et limite d'une révolution »  : […] Parmi les grandes œuvres qui jalonnent la route de l'astronomie, celle de Copernic est peut-être la plus contestée. Ainsi ce dernier apparaît-il comme ayant été par deux fois fauteur de troubles. Fauteur de troubles en son temps, parmi les astronomes, les philosophes et les théologiens. Fauteur de troubles aujourd'hui, parmi les historiens des sciences, les uns le considérant, non seulement comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-copernic/#i_21249

COSMOLOGIE

  • Écrit par 
  • Marc LACHIÈZE-REY
  •  • 9 326 mots
  •  • 6 médias

La cosmologie se range parmi les plus anciennes disciplines intellectuelles de l'humanité. Bien qu'elle se consacre à l'étude de l' Univers, du cosmos englobant la totalité de ce qui nous est accessible dans la nature, elle possède une spécificité qui la distingue des autres sciences naturelles : elle ne s'intéresse aux différentes parties qui composent l'Univers que dans la mesure où elles sont e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cosmologie/#i_21249

DÉCOUVERTE DE L'EXPANSION DE L'UNIVERS

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 282 mots

En 1916 et 1917, Vesto Melvin Slipher et Francis G. Pease mesurent les composantes radiales des vitesses d'un certain nombre de « nébuleuses » grâce à l'effet Doppler-Fizeau qui affecte leurs raies spectrales. En 1919, Harlow Shapley remarque que la plupart de ces objets s'éloignent de nous, mais ne fournit pas d'interprétation satisfaisante à ce phénomène, car il est convaincu qu'ils appartiennen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-de-l-expansion-de-l-univers/#i_21249

DÉCOUVERTE DU RAYONNEMENT COSMOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 289 mots

Comme Karl Guthe Jansky, le fondateur de la radioastronomie, Arno A. Penzias et Robert W. Wilson sont ingénieurs radio aux Bell Telephone Laboratories. En mettant au point à la station de Holmdel (New Jersey) une antenne particulièrement sensible destinée aux télécommunications par satellite à 7 centimètres de longueur d'onde, ils constatent que cette antenne capte un signal continu inexplicable, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-du-rayonnement-cosmologique/#i_21249

DE SITTER WILLEM (1872-1934)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 657 mots

Le Néerlandais Willem De Sitter est connu pour ses importants travaux en physique mathématique, et en particulier pour avoir le premier établi en 1917 la possibilité mathématique d’un Univers en expansion dans le cadre de la théorie de la relativité générale dont Albert Einstein venait de proposer le formalisme. Issu d’une lignée de juristes, fils d’un juge, de Sitter est né le 6 mai 1872 à Sneek […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willem-de-sitter/#i_21249

EINSTEIN ALBERT (1879-1955)

  • Écrit par 
  • Michel PATY
  •  • 6 510 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Cosmologie et théorie unitaire »  : […] En 1917, se préoccupant de la question des espaces-limites vides de masse dans le cas d'un Univers infini, Einstein s'interrogea à nouveau sur l'origine de l'inertie et sur le principe de Mach : pour préserver l'unicité du lien de l'inertie aux corps matériels à l'exclusion d'un espace absolu, appliquant les équations de la relativité générale à l' Univers entier, il fut amené à conclure à la nat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-einstein/#i_21249

ÉLÉMENTS THÉORIES DES

  • Écrit par 
  • René ALLEAU
  •  • 8 234 mots

Le pluriel latin elementa désignait, le plus souvent, les « quatre éléments » : le Feu, l'Air, l'Eau et la Terre (cf. Sénèque, Naturales Quaestiones , III, 12 ; Cicéron, Academica , I, 26) et le singulier elementum , d'un usage bien plus rare, l'un des « quatre éléments » (cf. Pline, Naturalis Historia , X, 191). Les alchimistes grecs, s'agissant de l'ensemble des « quatre éléments », employaient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theories-des-elements/#i_21249

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - L'espace et l'homme

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 5 024 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre «  L'espace pour connaître l'Univers »  : […] L'espace a indéniablement permis d'accomplir dans la connaissance de l'Univers un bond de géant qui aurait été impossible avec les seuls instruments terrestres. Les progrès qui ont été accomplis durant le premier demi-siècle de l'ère spatiale sont plus importants que ceux qui avaient été réalisés dans tous les siècles précédents. Près de 200 sondes ont été lancées vers la plupart des objets du s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-l-espace-et-l-homme/#i_21249

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Des pionniers à la fin de la guerre froide

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 14 608 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « Cosmologie et astrométrie »  : […] Le reste de l'Univers a aussi fait l'objet de toutes les attentions. Il a été observé dans toutes les longueurs d'ondes. En 1989, le satellite américain Cobe (Cosmic Background Explorer) a renforcé la théorie du big bang, en parvenant à mesurer le rayonnement fossile de l'Univers . Le satellite Wilkinson Microwave Anisotropy Probe (W.M.A.P.) de la N.A.S.A. qui lui succède est lancé en 2001. Son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-des-pionniers-a-la-fin-de-la-guerre-froide/#i_21249

ÉTAT STATIONNAIRE THÉORIE DE L', cosmologie

  • Écrit par 
  • Marc LACHIÈZE-REY
  •  • 1 011 mots

En 1948, l'Américain Thomas Gold et le Britannique Hermann Bondi publient dans les Monthly Notices of the Royal Astronomical Society (vol. 108, n o  3, pp. 252-270) un article intitulé « The Steady-State Theory of the Expanding Universe » (« La Théorie de l'Univers en expansion considéré comme stationnaire »). Ils proposent de nouveaux modèles cosmologiques, qui reposent sur un principe fondamen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-de-l-etat-stationnaire-cosmologie/#i_21249

EXOBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • François RAULIN
  •  • 6 918 mots
  •  • 16 médias

Quelle est l'origine de la vie sur Terre ? Les processus qui ont permis son apparition ont-ils pu se produire ailleurs ? Sinon, sommes-nous seuls dans l'Univers ? Avec le développement de l'exploration spatiale, ces questions sont devenues le thème central d'un nouveau domaine de recherche, l'exobiologie. En effet, dès les premières missions Apollo ayant atteint la surface lunaire, en 1969, les s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exobiologie/#i_21249

GALAXIES

  • Écrit par 
  • Danielle ALLOIN, 
  • André BOISCHOT, 
  • François HAMMER
  •  • 10 079 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Classification et nature des galaxies »  : […] Les galaxies comprennent de un à cent milliards d'étoiles chacune, et les grands télescopes permettent d'en distinguer des millions sur la sphère céleste. Leurs dimensions varient de quelques dizaines de milliers à quelques centaines de milliers de parsecs. Leurs formes variées (ellipses, spirales, irrégulières) ont conduit à une première classification connue sous le nom de séquence de Hubble. Ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galaxies/#i_21249

GÉOCENTRISME

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VERDET
  •  • 3 225 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'imbroglio des excentriques et épicycles »  : […] Premier verrou : le géocentrisme, qui veut que la Terre, rigoureusement immobile, centre d'attraction de tous les graves, siège au milieu de l'univers, unique centre de tous les mouvements célestes. Puis, deuxième verrou, la dichotomie de l'univers : d'une part, le monde terrestre, qui va de la Terre à l'orbe lunaire, monde du changement, du périssable, de la génération et de la corruption, monde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geocentrisme/#i_21249

GRAVITATION ET ASTROPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Brandon CARTER
  •  • 8 941 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Théorie newtonienne de la gravitation et cosmologie »  : […] Il est remarquable qu'en dépit des nombreux efforts pour obtenir une preuve expérimentale en faveur de modèles théoriques beaucoup plus compliqués, on puisse toujours donner une représentation satisfaisante de ce que nous savons des propriétés de l'Univers à l'aide d'un modèle cosmologique de la plus grande simplicité concevable, à savoir celui d'une explosion isotrope et homogène. Autrement dit, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gravitation-et-astrophysique/#i_21249

HASARD & NÉCESSITÉ

  • Écrit par 
  • Ilya PRIGOGINE, 
  • Isabelle STENGERS
  • , Universalis
  •  • 9 586 mots

« Avec la généralisation de la thermodynamique, on arrive à comprendre que la vie est la règle dans certaines conditions et que le dualisme de la nécessité et du hasard est dépassé. » (Ilya Prigogine) La vie est caractérisée par l' ordre  : le métabolisme des cellules nécessite la coordination de milliers de réactions chimiques, c'est l' ordre fonctionnel  ; le code génétique détermine un arrangem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hasard-et-necessite/#i_21249

HAWKING STEPHEN WILLIAM (1942-2018)

  • Écrit par 
  • Simon MITTON
  • , Universalis
  •  • 2 502 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Du big bang aux trous noirs »  : […] Dès le début, les recherches de Hawking sont centrées sur les singularités dans l'Univers. Une singularité est un concept mathématique qui peut être visualisé comme une région de l'espace-temps qui a acquis une courbure si grande que les grandeurs physiques normales y sont infinies et que les lois ordinaires de la physique cessent d'être applicables. L'espace-temps est un réseau à quatre dimensio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephen-william-hawking/#i_21249

HÉLIOCENTRISME

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VERDET
  •  • 3 226 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Limites d'une révolution »  : […] S'il est vrai que l'œuvre scientifique de Copernic est déroutante – déroutante par sa minceur même, par les conditions de son apparition et, il faut bien l'avouer, par certaines de ses faiblesses –, s'il est vrai que Copernic a été ignorant de ses propres richesses, la simple objectivité oblige à cette constatation : avec Copernic, et avec lui seul, s'amorce un bouleversement d'où sortiront l'astr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heliocentrisme/#i_21249

HIPPARCOS, mission

  • Écrit par 
  • Catherine TURON
  •  • 1 376 mots
  •  • 1 média

Lancé par Ariane IV le 8 août 1989, le satellite européen Hipparcos (High Precision Parallax Collecting Satellite) a observé le ciel durant quatre ans. Cette mission spatiale, la première à être dédiée à l’astrométrie – branche de l’astronomie qui détermine la position et les mouvements des astres sur la sphère céleste par des mesures d’angles –, a révolutionné notre connaissance des étoiles situ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hipparcos-mission/#i_21249

HOYLE FRED (1915-2001)

  • Écrit par 
  • Marek A. ABRAMOWICZ
  •  • 2 830 mots

Dans le chapitre « La théorie de l'état stationnaire »  : […] Né le 24 juin 1915 à Bingley, dans le Yorkshire (aujourd'hui le West Yorkshire), Fred (Frederick) Hoyle étudie les mathématiques et la physique théorique à Cambridge de 1933 à 1939. Lorsque les hostilités éclatent, il s'engage dans la Royal Navy pour travailler au développement du radar au centre de recherche ultrasecret de Witley. Il y rencontre deux physiciens d'origine autrichienne, Hermann Bo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fred-hoyle/#i_21249

PLATEAU DE BURE INTERFÉROMÈTRE DU

  • Écrit par 
  • Alain OMONT
  •  • 1 330 mots
  •  • 3 médias

Situé dans les Hautes-Alpes, dans le massif du Dévoluy, l’observatoire international du plateau de Bure est équipé d’un ensemble d’antennes qui, fonctionnant en réseau, constituent ce que les astronomes appellent un interféromètre. Cet outil explore depuis 1988 les zones froides de l’Univers. Le projet Noema (Northern Extended Millimeter Array), dont l’achèvement est prévu vers 2020, vise à améli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interferometre-du-plateau-de-bure/#i_21249

LANGE ANDREW E. (1957-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 346 mots

L' astrophysicien américain Andrew E. Lange est l'un des protagonistes des recherches sur l'origine, l'évolution et la géométrie de l'Univers. Né le 23 juillet 1957, à Urbana (Illinois), Andrew E. Lange obtient une licence à l'université de Princeton en 1980, puis un doctorat (PhD) à l'université de Californie à Berkeley sept ans plus tard. Enseignant à partir de 1993 au California Institute of Te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrew-e-lange/#i_21249

MASSE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 654 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La masse de l'Univers et son destin »  : […] La théorie de la relativité générale lie la masse totale de l'Univers à son destin. En deçà d'une certaine valeur (appelée masse critique et correspondant à une densité actuelle de quelques masses de proton par mètre cube, soit de l'ordre de 10 —29 g/cm 3 ), l'Univers est en expansion infinie. Au-delà de cette valeur, la phase actuelle d'expansion s'arrêtera au bout d'un certain temps et l'Unive […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masse/#i_21249

MASSE CACHÉE ou MASSE MANQUANTE ou MATIÈRE NOIRE

  • Écrit par 
  • Marc LACHIÈZE-REY
  •  • 3 642 mots

Dans le chapitre « Implications cosmologiques »  : […] Dans les galaxies spirales comme dans les amas, les analyses suggèrent donc de manière très convaincante la présence de grandes quantités de masse cachée. Aucun résultat observationnel ne contredisant cette idée, il semble légitime d'estimer cette présence comme bien établie, en quantités dépassant d'un facteur dix au moins celle de la masse visible. Bien entendu, cette question a des implication […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masse-cachee-masse-manquante-matiere-noire/#i_21249

MÉCANISME, philosophie

  • Écrit par 
  • Joseph BEAUDE
  •  • 5 205 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la notion de Cosmos à celle d'Univers »  : […] Le mécanisme n'est pas né seulement de la volonté de mieux expliquer les phénomènes que l'homme découvre dans son expérience quotidienne sur la Terre ; il est lié assez étroitement aux découvertes qui ont été faites dans le ciel, aux bouleversements qu'a connus l'astronomie. L'un de ses postulats est que la physique céleste est la même que la physique terrestre. Il est aujourd'hui difficile de con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanisme-philosophie/#i_21249

MÉDAILLE D'OR DU CNRS 2017

  • Écrit par 
  • Pierre LÉNA
  •  • 1 691 mots
  •  • 2 médias

Le 27 septembre 2017, deux physiciens français, Alain Brillet et Thibault Damour, reçoivent la médaille d’or du CNRS qui récompense leurs travaux ayant joué un rôle déterminant dans la détection des ondes gravitationnelles. Ces ondes sont d’infimes déformations de l’espace-temps, produites par un violent et soudain changement local de la répartition dans l’espace d’une masse de matière, telle qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medaille-d-or-du-cnrs-2017/#i_21249

MICROCOSME ET MACROCOSME

  • Écrit par 
  • Hélène VÉDRINE
  •  • 4 258 mots
  •  • 1 média

La théorie selon laquelle tout se répond dans l' univers fait correspondre à la totalité (macrocosme) une infinité de « modèles réduits » (microcosmes) qui imitent d'une manière plus ou moins parfaite la richesse du cosmos. Ce thème est développé, selon des modes variés, dans les conceptions du monde qui estiment que « tout est dans tout ». Souvent il s'allie à un animisme radical qui exclut tou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microcosme-et-macrocosme/#i_21249

MONDE

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 5 934 mots

Dans le chapitre « Univers et totalisation »  : […] Comme on le sait, les développements de la théorie relativiste de la gravitation sont étroitement liés à ceux de la cosmologie. Il est normal qu'une théorie générale du champ gravitationnel (liant la structure de l'espace-temps à la distribution de la matière-énergie dans l'espace-temps) serve de cadre à l'élaboration de modèles cosmologiques, dont le but est de fournir une représentation de la st […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monde/#i_21249

MULTIVERS

  • Écrit par 
  • Aurélien BARRAU
  •  • 2 095 mots

Bien qu'elle traverse toute l'histoire de la pensée, l'idée d'univers multiples a vu son statut évoluer considérablement depuis quelques années : d'une position métaphysique ou d'une image mythologique, elle s'est muée en hypothèse scientifique ou, plus exactement, en conséquence d'hypothèses scientifiques émises pour répondre à des questions bien déterminées de physique des particules ou de gravi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/multivers/#i_21249

NUCLÉOSYNTHÈSE

  • Écrit par 
  • Jean AUDOUZE
  •  • 5 434 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La nucléosynthèse primordiale »  : […] Pour expliquer le mouvement d'expansion de l'Univers marqué par le mouvement relatif des galaxies entre elles et le rayonnement fossile à 2,7 K, les cosmologistes imaginent que l'Univers est né il y a une quinzaine de milliards d'années d'une brutale explosion, le big bang. Selon les hypothèses les plus couramment retenues, l'Univers aurait atteint des températures bien supérieures à 10 12  K et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleosynthese/#i_21249

PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Caractères généraux

  • Écrit par 
  • Maurice JACOB, 
  • Bernard PIRE
  •  • 8 162 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Comprendre la naissance de l'Univers »  : […] Comprendre de plus en plus finement la structure de la matière implique la connaissance de la physique à des énergies de plus en plus élevées (100 MeV à 10 —15  m, 100 GeV à 10 —18  m). Cela nous permet aussi de comprendre les premières fractions de seconde suivant la naissance de l'Univers. Si nous vivons dans un Univers en expansion, la densité et la température (énergie moyenne par particule) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-elementaires-caracteres-generaux/#i_21249

PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Fermions

  • Écrit par 
  • Jean-Eudes AUGUSTIN, 
  • Michel PATY, 
  • Bernard PIRE
  •  • 16 242 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les neutrinos fossiles du fond du ciel »  : […] Dans l'hypothèse cosmologique couramment admise du big bang, des neutrinos ont nécessairement été émis en grande quantité aux premiers instants de l' Univers (ère leptonique), les neutrinos de chaque type se trouvant alors en équilibre thermique avec les particules de matière et le rayonnement électromagnétique. Leur évolution, avec l'expansion et le refroidissement de l'Univers, est à peu près se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-elementaires-fermions/#i_21249

PENZIAS ARNO ALLAN (1933- )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 431 mots

Né le 26 avril 1933 à Munich (Allemagne) dans une famille israélite victime des persécutions nazies, Arno Allan Penzias rejoignit, à l'âge de six ans, Londres avec son frère cadet, première étape d'une fuite vers les États-Unis. Fils d'émigrés pauvres, il bénéficia de l'enseignement offert par la municipalité new-yorkaise par l'intermédiaire du City College de New York, puis fit ses études supérie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arno-allan-penzias/#i_21249

PERLMUTTER SAUL (1959- )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 351 mots

Astrophysicien américain, prix Nobel de physique 2011. Petit-fils d’émigrants de l’Europe de l’Est, fils d’enseignants, Saul Perlmutter est né à Champaign-Urbana dans l’Illinois (États-Unis) le 22 septembre 1959. Il fait ses études universitaires à Harvard, puis à l’université de Californie à Berkeley où il prépare son doctorat sous la direction de l’astrophysicien Richard Muller. Dans sa thèse, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saul-perlmutter/#i_21249

PLANCK MISSION

  • Écrit par 
  • Pierre LÉNA, 
  • Bernard PIRE, 
  • Cécile RENAULT
  •  • 3 649 mots
  •  • 7 médias

Pour comprendre la mission Planck de l'Agence spatiale européenne (E.S.A.), dont le satellite a été placé sur orbite par un lanceur Ariane-5, le 14 mai 2009, en même temps que le télescope spatial Herschel d'astronomie infrarouge et submillimétrique, également de l'E.S.A., il faut dresser une brève histoire de l'Univers . Les germes des grandes structures étaient présents dans l'Univers primordia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mission-planck/#i_21249

PLANÉTAIRES SYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Dominique PROUST
  •  • 5 144 mots
  •  • 3 médias

Depuis les débuts de l'ère spatiale, les astronomes ont mis beaucoup d'espoirs dans l'observation des planètes du système solaire pour connaître les conditions dans lesquelles celui-ci s'est formé. Cette interrogation trouve ses prolongements naturels dans deux questions essentielles : comprendre comment la vie est apparue sur (au moins) une planète et dans quelles conditions elle pourrait s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-planetaires/#i_21249

PLASMA DE QUARKS ET DE GLUONS

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 780 mots

Dans le chapitre « LE PLASMA DE QUARKS ET DE GLUONS DANS L'UNIVERS »  : […] Dans le scénario du big bang, les densités et températures originales étaient si élevées que quarks et gluons ne pouvaient se confiner en hadrons avant que l'expansion de l'Univers n'ait suffisamment joué son rôle de modérateur. On estime ainsi que c'est vers l'âge d'une microseconde que se réalisa la transition de phase qui nous occupe ici, bien après les autres transitions de phase que la théor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plasma-de-quarks-et-de-gluons/#i_21249

PLATON

  • Écrit par 
  • Monique DIXSAUT
  •  • 13 741 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Causalité intelligente et causalité nécessaire »  : […] Âme, cité et monde posent un même problème : comment inscrire, dans des réalités qui ne sont pas intelligibles par elles-mêmes, l'ordre et l'arrangement qui leur conférera unité et valeur ? Si l'analogie de structure entre l'âme et l' État sous-tend toute La République , de telle sorte que les mêmes principes d'organisation garantissent la bonne constitution de l'une et de l'autre et qu'elles sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/platon/#i_21249

PRIX NOBEL DE PHYSIQUE 2019

  • Écrit par 
  • Pierre LÉNA, 
  • Alain RIAZUELO
  •  • 2 382 mots

Dans le chapitre « L’Univers sculpté par les galaxies »  : […] La moitié du prix Nobel de physique 2019 vient récompenser la carrière de James Peebles , cosmologiste canado-américain qui est l’architecte de la représentation que nous nous faisons désormais de l’Univers. Né le 25 avril 1935 à Saint-Boniface (Manitoba) au Canada, Phillip James Edwin Peebles fait ses études dans son pays d’origine jusqu’à la préparation de son doctorat qu’il effectue à l’univers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-physique-2019/#i_21249

PULSARS

  • Écrit par 
  • Jean-François LESTRADE
  •  • 2 945 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Pulsars millisecondes et fond d'ondes gravitationnelles primordiales »  : […] Les pulsars millisecondes tournent sur eux-mêmes à une vitesse phénoménale en effectuant une rotation complète en moins de 10 millisecondes. Le premier fut découvert en 1982 à Arecibo, et une cinquantaine étaient connus au milieu des années 1990. Leur âge est comparable à celui de l'Univers (supérieur à 1 milliard d'années), leur champ magnétique est faible (10 000 T) relativement à celui des pul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pulsars/#i_21249

QUASARS

  • Écrit par 
  • Philippe VÉRON
  •  • 5 606 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'évolution cosmique des quasars »  : […] Lorsqu'on eut constaté que les quasars non radioémissifs sont beaucoup plus nombreux que ceux qui sont associés à une radiosource intense, et réalisé qu'il était relativement aisé de les découvrir, on entreprit de faire des recherches systématiques de ces objets dans des aires limitées du ciel en s'efforçant d'atteindre des magnitudes de plus en plus élevées, c'est-à-dire des objets d'éclat appare […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quasars/#i_21249

RÉALITÉ CONCEPT DE

  • Écrit par 
  • Jean HAMBURGER
  •  • 4 338 mots

Dans le chapitre « L'indécise réalité »  : […] La bataille que livre la science pour connaître la « réalité » inspire donc une nouvelle modestie. Il apparaît clairement que, dans nos habitudes de raisonnement, dans l'image ordinaire que nous nous formons du monde, nous ne cessons d'extrapoler sans vergogne, usant, pour des échelles bien différentes de la nôtre, de modes logiques qui ne sont acceptables qu'à notre échelle quotidienne. La leçon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concept-de-realite/#i_21249

RIESS ADAM GUY (1969- )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 346 mots
  •  • 1 média

Astrophysicien américain, prix Nobel de physique 2011. Né à Washington D.C. (États-Unis) le 16 décembre 1969, Adam Guy Riess mène ses études universitaires à l’Institut de technologie du Massachusetts (M.I.T.), puis à l’université Harvard où il prépare son doctorat en astrophysique à partir de 1992, sous la direction de Robert Kirshner et de William Press, en même temps et dans la même équipe que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adam-guy-riess/#i_21249

SCHMIDT BRIAN P. (1967- )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 371 mots

Astrophysicien américain et australien, prix Nobel de physique 2011. Né à Missoula dans le Montana (États-Unis) le 24 février 1967, Brian P Schmidt effectue ses études universitaires à l’université de l’Arizona puis à Harvard où il soutient sa thèse de doctorat en 1993 sous la direction de l’astronome Robert Kirchner. Sa thèse est consacrée à l’observation des supernovae de type II et à la déterm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brian-p-schmidt/#i_21249

TURBULENCE

  • Écrit par 
  • Fabien ANSELMET, 
  • Michel COANTIC, 
  • Gérard TAVERA
  •  • 24 115 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « L'univers primordial, la formation des galaxies, des étoiles et des planètes »  : […] D'après le modèle cosmologique standard, matière et rayonnement se découplent dans l'Univers environ un million d'années après le big-bang initial, la température étant tombée à moins de 10 4  K : les premières galaxies et les premières étoiles peuvent alors à se former. Les radiotélescopes embarqués en ondes millimétriques ou submillimétriques permettent de remonter à cette époque, la températur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turbulence/#i_21249

UN ATOME D'UNIVERS. LA VIE ET L'ŒUVRE DE GEORGES LEMAÎTRE (D. Lambert)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 136 mots

Parfois surnommé le « père du big bang », Georges Lemaître est un scientifique d'exception tant par ses travaux en cosmologie que par son état de prêtre catholique et ses prises de position originales au sujet des rapports entre la science et la religion. La biographie très documentée Un atome d'Univers (éd. Lessius, Bruxelles, 2011) que lui consacre Dominique Lambert, docteur en physique et en p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/un-atome-d-univers-la-vie-et-l-oeuvre-de-georges-lemaitre-d-lambert/#i_21249

WILSON ROBERT WOODROW (1936- )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 349 mots

Né le 10 janvier 1936 à Houston (Texas), Robert Woodrow Wilson est le fils d'un technicien travaillant pour une compagnie pétrolière. Après des études à l'université Rice à Houston, puis au Caltech (l'institut californien de technologie) de Pasadena où il soutint sa thèse en radioastronomie en 1962, il rejoignit un an plus tard Arno Penzias et les laboratoires de la compagnie Bell à Holmdel (New J […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-woodrow-wilson/#i_21249

Voir aussi

AMAS DE GALAXIES    CÉPHÉIDES    CHONDRITES    CONSTANTE COSMOLOGIQUE    COSMOGONIE ou ÉTUDE DE LA FORMATION DES OBJETS CÉLESTES    DÉCALAGE SPECTRAL    DENSITÉ DE L'UNIVERS    DISTANCE astronomie    ÉCLAT photométrie    ÉNERGIE NOIRE ou ÉNERGIE SOMBRE    ÉTOILES À NEUTRONS    ÉTOILES GÉANTES    ÉTOILES GÉANTES ROUGES    ÉTOILES MASSIVES    EXPANSION DE L'UNIVERS    FOND DIFFUS COSMOLOGIQUE ou RAYONNEMENT COSMOLOGIQUE    GALAXIES ELLIPTIQUES    GALAXIES IRRÉGULIÈRES    GALAXIES LENTICULAIRES    GALAXIES SPIRALES    GAZ INTERGALACTIQUE    GROUPES DE GALAXIES    HADRONS    CONSTANTE DE HUBBLE    LOI DE HUBBLE    INFLATION DE L'UNIVERS    INTERACTIONS FONDAMENTALES    LEPTONS    NÉBULEUSES GAZEUSES    NOYAU ACTIF DE GALAXIE    NOYAU ATOMIQUE    NOYAU DE GALAXIE    NUAGE INTERSTELLAIRE    NUAGE MOLÉCULAIRE    NUAGES DE MAGELLAN    RÉACTIONS NUCLÉAIRES    NUCLÉONS    ONDES DE DENSITÉ    PARALLAXE    PARSEC unité    PHOTOMÉTRIE CÉLESTE    POSITION astronomie    POUSSIÈRE INTERSTELLAIRE    RELATIVITÉ GÉNÉRALE    SATELLITES NATURELS    SONDES SPATIALES    SUPERAMAS DE GALAXIES    SUPERNOVAE    SYSTÈME SOLAIRE    TROUS NOIRS MASSIFS ET SUPERMASSIFS    VENT STELLAIRE    W.M.A.P

Pour citer l’article

Jean AUDOUZE, James LEQUEUX, « UNIVERS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/univers/