MACLAURIN COLIN (1698-1746)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mathématicien écossais, né à Kilmodan, qui a développé et poursuivi l'œuvre de sir Isaac Newton en analyse, en géométrie et en mécanique. Enfant prodige, Colin Maclaurin entra à l'université de Glasgow à l'âge de onze ans. À dix-neuf ans, il fut élu professeur de mathématiques au collège de Marischal, à Aberdeen, et fut élu deux ans plus tard membre de la Royal Society of London. C'est à cette époque qu'il rencontra Newton. Dans son ouvrage le plus important, Géométrie organique avec description des lignes courbes universelles (Geometrica organica, sive descriptio linearum curvarum universalis, 1720), il établit plusieurs théorèmes semblables à certains de ceux des Principia de Newton, introduit la méthode de génération des coniques (cercle, ellipse, hyperbole et parabole), qui porte son nom, et montre que certains types de courbes (du troisième et du quatrième degré) peuvent être décrits comme intersection de deux angles mobiles.

Sur la recommandation de Newton, il fut nommé professeur de mathématiques à l'université d'Édimbourg en 1725. En 1740, il partagea avec les mathématiciens Leonhard Euler et Daniel Bernoulli le prix offert par l'Académie des sciences pour un essai sur les marées. Il écrivit son Traité des fluxions (Treatise of Fluxions, 1742) en réponse aux critiques de l'Anglais George Berkeley, qui prétendait que le calcul infinitésimal de Newton reposait sur un raisonnement faux. C'est dans cet essai qu'il montra que les figures d'équilibre d'une masse liquide homogène animée d'un mouvement de rotation sont les ellipsoïdes de révolution (désignés depuis sous le nom d'ellipsoïdes de Maclaurin). Il donne aussi dans ses Fluxions, pour la première fois, la théorie correcte pour distinguer les maxima et les minima dans le [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  MACLAURIN COLIN (1698-1746)  » est également traité dans :

GRAVITATION ET ASTROPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Brandon CARTER
  •  • 8 942 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Mesure de la constante de gravitation universelle et structure de la Terre »  : […] À part son application à la mécanique céleste, la première répercussion importante de la théorie newtonienne de la gravitation a été l'explication de la structure de la Terre. Un résultat mathématique d'importance historique a été le calcul, par le mathématicien écossais Colin Maclaurin, vers 1740, de la configuration d'équilibre exacte d'un corps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gravitation-et-astrophysique/#i_40390

LIMITE NOTION DE

  • Écrit par 
  • Christian HOUZEL
  •  • 1 194 mots

La notion de limite fait son apparition dans un ouvrage du mathématicien anglais B. Robins intitulé A Discourse Concerning the Nature and Certainty of Sir Isaac Newton's Method of Fluxions and Prime and Ultimate Ratios (1735) ; c'est une réponse aux critiques formulées par le philosophe G. Berkeley à l'encontre du calcul infinitésimal dans son cél […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notion-de-limite/#i_40390

Pour citer l’article

« MACLAURIN COLIN - (1698-1746) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/colin-maclaurin/