Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MATIÈRE

Pour l'action comme pour la connaissance, la « matière » est toujours première. Première dans ses mixtes et ses confusions, lorsqu'elle résiste aux projets de façonnage ; première dans sa présence originelle, dès qu'apparut le projet d'une construction intelligible du monde. Mais, avant même que soient déclarées ces deux ambitions de conquête, la matière, diverse et multiple, est déjà là sous l'aspect du corps pâtissant, chair corruptible dont les intimes dérangements brisent net les élans de l'âme.

La sérénité requise du physicien ou du chimiste qui règle ses expérimentations sur les exigences d'un savoir méthodique, pour retenir, au plus près du concept de matière, les effets observables de ses manipulations, cette sérénité est bien le fruit d'une double ascèse, d'un double effort d'épuration qui converge en un lieu aussi éloigné du confus et du mixte donné que des grands mythes de genèse dont le système des causes est un avatar distingué. Mais encore la matière ainsi domptée fut le produit d'une hygiène culturelle qui dénonçait la primauté du corps pâtissant, en décrétant un ordre de la raison. Sans doute les progrès réels et imaginaires de l'art de guérir y eurent leur part – Descartes se voue à la médecine, s'étant vu grisonnant, tout en invoquant le coût des expériences de mécanique ! Entre déclin du corps et mur d'argent, les mécomptes, les écarts et les suspens dans la quête d'une maîtrise raisonnée de la matière ont de quoi exciter la sagacité des analystes. Reste que, dénouant les liens de la matière et du mal, les travaux et les succès de la physique expérimentale contrariaient l'autorité morale et apologétique des Églises, même si leurs ministres s'y référaient dans l'intention de préserver les âmes des équivoques de la matière. Au demeurant, les entreprises de cette physique eurent pour effet de frayer les voies d'un déisme entaché de sensualisme dont le « matérialisme » de Diderot fut l'un des plus entraînants.

Délivrer la matière de la confusion de ses apparences et de ses ancrages métaphysiques, pour l'analyser dans la clarté de rapports quantifiés, n'alla pas cependant sans compromis. Le plus réactionnaire, par référence à une vision enchantée du progrès, consista à reproduire, selon un ordre « vraiment positif », une hiérarchie toute traditionnelle des objets de la connaissance, où la matière occupait, comme naturellement, la place de l'« inférieur ». Encore vivaces, à plus d'un titre, ces conceptions ont une histoire dont nous retraçons ici quelques segments, avant que ne s'évanouisse dans l'artifice des formalismes la figure des objets dont on a longtemps cru qu'ils composent le monde sensible.

L'hétérogène et l'homogène ou l'abstraction de la matière

Dans la proximité de toute expérience, la matière émeut le corps et nous fait épier les degrés de notre existence. Instrument de l'emprise, la main qui manipule est, comme l'on sait, le truchement et le signe de la raison. Ce n'est point hasard si ceux qui énoncèrent cette liaison conçurent des systèmes explicatifs de la matière dont notre culture demeure tout imprégnée. Assurément, les aventures de la science moderne, ses avancées successives ont paru déconsidérer l'héritage aristotélicien ; et pourtant, elles n'ont point réussi à extirper une mémoire que les suppositions fantastiques des théories récentes peuvent, sous certaines conditions, légitimer. C'est que la matière, lorsqu'on la prend au sérieux, lorsqu'on l'arraisonne dans sa permanence d'objet philosophique, fuit incessamment dans la représentation et ses énigmes. Accorderait-on que « la matière, c'est l'idée même de l'inertie ou de la pure existence », que l'on aurait bien peu dit sur le cheminement de l'[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Jacques GUILLERME et Hélène VÉRIN. MATIÈRE [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Média

Max von Laue - crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Max von Laue

Autres références

  • MATIÈRE/ESPRIT (notions de base)

    • Écrit par
    • 3 374 mots

    Alors que les sagesses orientales étaient toutes « monistes » (du grec monos, « unique »), autrement dit convaincues que le réel se réduisait à une unique dimension, les premières philosophies grecques ont choisi la voie du dualisme, opposant chacune à leur manière la matière à l’esprit,...

  • ÂGE DE LA TERRE

    • Écrit par
    • 5 143 mots
    • 5 médias
    Indépendamment du fait qu’elles divergeaient sur l’éternité du monde, sa création temporelle, ses formations et destructions périodiques, toutes les écoles grecques postulaient que la matière était éternelle. Très précocement, Parménide d’Élée (~vie-ve s. av. J.-C.) avait ainsi affirmé...
  • ALCHIMIE

    • Écrit par et
    • 13 642 mots
    • 2 médias
    Or tout art est inconcevable sans une matière, et c'est pourquoi la notion d'alchimie « spirituelle » ou purement « psychologique » est aberrante, car elle méconnaît la fonction principale de l'alchimie : délivrer l'esprit par la matière en délivrant la matière elle-même...
  • ARISTOTE (env. 385-322 av. J.-C.)

    • Écrit par
    • 23 786 mots
    • 2 médias
    ...l'illettré mourrait en devenant lettré, l'enfant en devenant adulte : thèse qui était celle de certains sophistes) : ce troisième principe est le substrat, ou matière, qui est ce qui subsiste sous le changement ; ainsi, l'argile n'en demeure pas moins argile en cessant d'être informe pour recevoir la forme de...
  • ATOMISME

    • Écrit par
    • 1 366 mots
    • 4 médias
    ...l'atomisme de Démocrite, c'est aussi parce que cette hypothèse « immunise » le monde contre les incursions des dieux. L'atomisme implique l'existence d'une matière infinie, constituée par les atomes de taille, de forme et de poids différents, disséminés dans un espace infini, tout aussi éternel que ceux-ci....
  • Afficher les 25 références