MÉCANIQUE SPATIALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Edwin E. « Buzz » Aldrin

Edwin E. « Buzz » Aldrin
Crédits : NASA

photographie

Station Mir survolant une dépression

Station Mir survolant une dépression
Crédits : World Perspectives/ Getty Images

photographie

Skylab

Skylab
Crédits : MPI/ Getty Images

photographie

Trajectoires képlériennes

Trajectoires képlériennes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


L'astrodynamique est la science qui s'attache à expliciter la dynamique des astres et des forces qui les font se mouvoir. Par extension, la dynamique des satellites artificiels lui a été, quelque peu abusivement, assimilée. On peut, de manière plus rigoureuse, définir la mécanique spatiale comme la branche de l'astronautique qui concerne la théorie mathématique et la commande des mouvements des satellites, sondes, vaisseaux et stations orbitales dans l'espace.

La mécanique spatiale trouve ses racines dans les travaux de mécanique céleste amorcés depuis plusieurs siècles et dans ceux, plus récents, qui sont liés à la conquête de l'espace, et qui ont par conséquent connu un essor extraordinaire à partir de la fin des années 1950.

Depuis Spoutnik-1, le premier satellite artificiel de la Terre (1957), jusqu'à la construction de la Station spatiale internationale (I.S.S.) ou à l'atterrissage de la sonde européenne Huygens sur le plus gros satellite de Saturne, Titan, le 14 janvier 2005, en passant par les premiers pas de l'homme sur la Lune (1969), des progrès considérables ont été accomplis, permettant l'évolution des premières expérimentations spatiales vers des systèmes opérationnels complexes. L'« espace utile », véritable enjeu national et international, met en exploitation des systèmes opérationnels d'observation de la Terre, de télécommunications, de télévision directe, de vie en orbite (station Mir, I.S.S.)...

Edwin E. « Buzz » Aldrin

Edwin E. « Buzz » Aldrin

Photographie

Le 21 juillet 1969, un quart d'heure après l'astronaute américain Neil A. Armstrong – qui a été le premier homme à marcher sur la Lune –, Buzz Aldrin foule à son tour le sol lunaire. Il est photographié ici par son coéquipier. On peut voir la trace de leurs pas autour de l'un des... 

Crédits : NASA

Afficher

Station Mir survolant une dépression

Station Mir survolant une dépression

Photographie

La station spatiale soviétique Mir (lancée le 20 février 1986), survole une tempête tropicale, en 1996. 

Crédits : World Perspectives/ Getty Images

Afficher

Des évolutions sensibles ont accompagné ces applications : évolutions théoriques dans les techniques des mathématiques appliquées (optimisation, contrôle optimal, identification, calculs d'orbites), évolutions technologiques des diverses composantes embarquées dans les satellites ou au sol, évolutions humaines enfin, d'ordre psychologique (adaptation à des systèmes de plus en plus complexes) et d'ordres physique et physiologique (vie en impes [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

  • : chef de la division mathématiques spatiales au Centre spatial de Toulouse

Classification


Autres références

«  MÉCANIQUE SPATIALE  » est également traité dans :

GÉODÉSIE

  • Écrit par 
  • Anny CAZENAVE, 
  • Pascal WILLIS
  •  • 7 311 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Mesures des déformations des trajectoires des satellites artificiels »  : […] Le satellite sur orbite autour de la Terre est soumis à diverses forces, dont l'attraction gravitationnelle de notre planète. Il subit aussi l'attraction de la Lune, du Soleil et des autres planètes. Il est soumis au freinage aérodynamique de l'atmosphère et à la pression de radiation du Soleil, qu'elle en provienne directement ou qu'elle soit redi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geodesie/#i_32109

MARS, planète

  • Écrit par 
  • Éric CHASSEFIÈRE, 
  • Olivier de GOURSAC, 
  • Philippe MASSON, 
  • Francis ROCARD
  •  • 18 406 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « Des débuts mouvementés »  : […] Plusieurs étapes ont marqué le début de la mission Mars Global Surveyor, placée avec succès, le 11 septembre 1997, sur une orbite martienne très elliptique (apogée : 54 000 km, périgée : 262 km). Le 17 septembre 1997 marque le début de la phase dite de circularisation, délicate manœuvre destinée à rendre l'orbite moins elliptique et plus circulaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mars-planete/#i_32109

MÉCANIQUE CÉLESTE

  • Écrit par 
  • Bruno MORANDO
  •  • 6 163 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le mouvement des satellites artificiels »  : […] Le potentiel gravitationnel créé par un corps solide, par exemple la Terre, en un point extérieur à ce corps peut se développer en fonctions harmoniques sphériques sous la forme suivante : où ϕ est la latitude du satellite au-dessus du plan équatorial, r sa distance au centre de la Terre, P 2  (sin ϕ) le polynôme de Legendre en sin ϕ d'ordre deux, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-celeste/#i_32109

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Pierre CARROU, « MÉCANIQUE SPATIALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-spatiale/