Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MITOSE

Mitoses

Mitoses

L'aphorisme omnis cellula e cellula (« toute cellule est issue d'une autre cellule ») a permis aux biologistes de comprendre que, au cours des générations cellulaires successives, la transmission de l'information génétique obéissait à des mécanismes d'une grande précision. La mitose est l'un d'entre eux : il caractérise les cellules eucaryotes.

Les cellules, qui composent tout organisme vivant, s'édifient, croissent et se divisent selon un programme inscrit dans les molécules bicaténaires d'ADN (acide désoxyribonucléique) que comportent les chromosomes et qui constituent leur génome. Les informations définissant et contrôlant les activités de la cellule sont portées par certaines séquences de désoxyribonucléotides de l'ADN, séquences dites « codantes » parce qu'elles constituent des gènes détenant l'information nécessaire à la biosynthèse des protéines cellulaires.

Toutes les cellules somatiques d'un organisme eucaryote dérivent les unes des autres et ainsi détiennent un même patrimoinegénétique. Cela implique que la transmission de l'information concomitante d'une génération cellulaire à la suivante se fasse selon des mécanismes et des régulations extrêmement précis impliquant des risques minimes d'erreurs.

Division cellulaire : mitose

Division cellulaire : mitose

La mitose est l'un de ces mécanismes. Elle assure un partage rigoureux, entre deux cellules filles, du matériel informationnel préalablement dupliqué dans la cellule parentale.

Cycle cellulaire chez les eucaryotes

Cycle cellulaire chez les eucaryotes

La duplication du matériel génétique porteur de l'information se produit au cours de la période précédant la mitose ou interphase : deux molécules d'ADN identiques entre elles sont synthétisées à partir d'une molécule parentale à laquelle elles sont également identiques selon un mécanisme d'une extrême précision : la réplication de l' ADN. Il s'ensuit que chaque chromosome comporte non plus une seule mais deux molécules d'ADN : chacun des chromosomes dupliqués est formé de deux chromatides, associées en une région appelée centromère. Il y a ainsi une molécule d'ADN dans chaque chromatide, de telle sorte que les chromatides peuvent ensuite être réparties entre deux cellules filles grâce aux mécanismes de la mitose. Réplication de l'ADN en interphase puis mitose sont les deux événements principaux assurant une transmission fidèle de l'information au cours d'une série de modifications caractérisant le cycle cellulaire de division.

Le cycle cellulaire

Il subdivise la vie cellulaire en quatre périodes, de durée inégale (fig. 1).

La phase G1 s'étend entre le moment où la cellule s'est individualisée (à la suite de la mitose d'une cellule parentale) et celui où elle synthétise de l'ADN, événement qui correspondra à la phase S. En G1, les chromosomes d'une cellule ne comportent chacun qu'une molécule d'ADN. Des molécules de types variés sont synthétisées en abondance pendant G1 ; le cytoplasme de la cellule augmente de volume au cours de cette période. Elle acquiert ainsi la plupart des molécules nécessaires au déroulement de la mitose, et prépare ainsi la phase suivante S.

Dans la phase S (S comme synthèse) se produit la réplication de l'ADN. Quand elle est complète, la cellule entre en phase G2, période en général courte, qui s'étend jusqu'au début de la mitose. En G2, les chromosomes sont déjà dupliqués, c'est-à-dire constitués de deux chromatides identiques issues de la réplication de la molécule d'ADN que recélait le chromosome parental. Des synthèses se produisent en phase G2 et certains de leurs produits sont nécessaires au déroulement ultérieur de la mitose : c'est le cas, par exemple, de molécules impliquées dans la condensation des chromosomes, phénomène caractéristique de la mitose, qui débute, en fait, dès la fin de la phase G2.[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : maître assistant en biologie cellulaire à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Mitoses

Mitoses

Division cellulaire : mitose

Division cellulaire : mitose

Cycle cellulaire chez les eucaryotes

Cycle cellulaire chez les eucaryotes

Autres références

  • ANIMAUX MODES DE REPRODUCTION DES

    • Écrit par Catherine ZILLER
    • 4 447 mots
    • 4 médias
    ...Souvent, les individus fils restent rattachés à l'animal souche : la reproduction asexuée produit alors une colonie (Cœlentérés, Bryozoaires, Tuniciers). Ce type de reproduction repose sur la seule division mitotique, au cours de laquelle le nombre de chromosomes reste constant, de sorte que le patrimoine...
  • BIOCHIMIE

    • Écrit par Pierre KAMOUN
    • 3 880 mots
    • 5 médias
    ...permettait d'expliquer le mécanisme de la transmission du message génétique d'une cellule à ses deux cellules filles au cours de la division cellulaire, ou mitose : un brin d'ADN est transmis à chaque cellule fille, et le brin complémentaire est synthétisé en utilisant comme matrice de copie le brin d'origine...
  • CELLULE - La division

    • Écrit par Marguerite PICARD
    • 4 983 mots
    • 3 médias
    Lesprocessus qui permettent la distribution du matériel génétique nucléaire préalablement dupliqué de manière identique en deux noyaux distincts sont décrits dans l'article chromosome - La mitose. Pendant la mitose, on constate que l'activité des chromosomes en termes de transcription...
  • CHALONES

    • Écrit par Michel PRIVAT DE GARILHE
    • 252 mots

    Les chalones (de la racine grecque évoquant l'idée de frein) sont des substances naturelles mises en évidence dans de nombreux tissus animaux et ayant pour fonction le contrôle de la multiplication cellulaire. En fait, leur rôle serait de ralentir, au moment opportun, la cadence des divisions...

  • Afficher les 17 références

Voir aussi