UNION EUROPÉENNEPolitique agricole commune

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La réforme de la PAC de 1992 (ou réforme Mac Sharry)

Un nouveau contexte économique, politique et géopolitique

Sur le plan de l’économie et des marchés, on entre, à la fin des années 1980 et au début des années 1990, dans une situation d’excédents structurels : il devient incontournable de répondre davantage aux signaux des marchés.

Sur les plans politique et géopolitique, dans le contexte d’une guerre froide finissante, les produits agricoles font pour la première fois depuis la création du GATT (General Agreement on Tariffs and Trade) l’objet de négociations commerciales internationales : 1986 marque les débuts de l’Uruguay Round. L’organisation des marchés mise en œuvre par la première PAC (en particulier les aides ou restitutions accordées aux exportations) y est vivement attaquée par les États-Unis ainsi que par les pays du groupe des fair traders (« exportateurs loyaux » de produits agricoles), menés par l’Australie, le Canada, le Brésil et l’Argentine, tous inquiets de la montée en puissance de la concurrence européenne sur les marchés mondiaux de produits agricoles.

De nouveaux mécanismes

Venant après la mise en place dans les années 1980 de différents mécanismes partiels de stabilisation de la production (quotas laitiers en 1984, quantités maximales garanties concernant les graines oléagineuses à partir de 1986-1987, puis les céréales à partir de 1988-1989), la PAC instaurée en 1992 est fondée sur de nouveaux mécanismes de soutien des revenus des agriculteurs et de contrôle de l'offre. Elle répond à de nouveaux objectifs : aller vers un meilleur équilibre des marchés, sauvegarder l'environnement, maintenir en place un nombre élevé d'agriculteurs tout en améliorant la compétitivité de l'agriculture.

Superficies agricoles, taille moyenne et nombre d’exploitations, main-d’œuvre agricole dans l’Union européenne à 28 (en 2013)

Tableau : Superficies agricoles, taille moyenne et nombre d’exploitations, main-d’œuvre agricole dans l’Union européenne à 28 (en 2013)

Diversité des structures d'exploitation des agricultures de l'Union européenne. Quatre pays (la France, l'Espagne, le Royaume-Uni et l'Allemagne) rassemblent en 2013 près de la moitié (49 p. 100) des superficies agricoles utilisées de l'Union européenne à 28. Les exploitations agricoles... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les évolutions ne sont pas seulement liées à des pressions venues de l’extérieur, mais aussi à des pressions internes à l’Union européenne, qu’il s’agisse de la nécessité d'une meilleure maîtrise de la production, de celle d'une distribution géographique et sociale moins inégale des soutiens ou de l’évolution vers une gestion améliorée d’un environnement malmené par les agricultures productivistes.

Dans ce nouveau contexte, la PAC est passée de soutiens principalement fondés sur des prix élevés et financés par les consommateurs à des soutiens principalement fondés sur des paiements compensateurs versés aux agriculteurs et financés par les contribuables. Les aides apportées à l'agriculture européenne et aux agriculteurs européens sont ainsi devenues beaucoup plus visibles, ce qui a renforcé l'exigence de leur justification. En prenant des formes nouvelles, les aides européennes se sont beaucoup rapprochées des mécanismes de soutien qui avaient été utilisés aux États-Unis dans le cadre des grandes lois-cadres agricoles qui jalonnent la politique fédérale américaine depuis l'époque du New Deal. Cette transformation a joué un rôle décisif dans la conclusion des négociations commerciales conduites dans le cadre de l'Uruguay Round : les accords de Marrakech de 1994.

La mise en place d’aides directes

Pour les oléagineux, les changements ont été plus limités que pour d'autres productions : le prix sur le marché intérieur européen correspondait déjà au cours mondial. Les paiements compensateurs jusque-là versés aux industriels assurant la trituration des graines oléagineuses ont été versés désormais directement aux agriculteurs eux-mêmes. Mais, à la demande des États-Unis, les Européens ont dû accepter, pour être autorisés à verser ces paiements, de limiter leur superficie cultivée en oléoprotéagineux à un peu plus de 5 millions d'hectares et de demeurer ainsi fortement déficitaires dans ce domaine, ce qui est encore le cas aujourd’hui. Il s'agissait pourtant là d'un enjeu stratégique, compte tenu de la place que tiennent les farines et tourteaux d'oléagineux dans la bonne conduite des élevages industriels européens.

Pour les céréales, le prix d'intervention européen a été abaissé de plus d'un tiers. Cette forte baisse a été étalée sur trois campagnes (1993-1994, 1994-1995 et 1995-1996). Le prix d'intervention pour les céréales européennes s’est ainsi nettement approché des cours mondiaux, du moins en période de relatif équilibre des marchés.

Cette baisse du prix d'intervention a été compensée par le versement d'aides directes, ou DPU (droits à paiement unique), à l’hectare.

Malgré leur découplage par rapport à la production, ces DPU, oscillant le plus souvent en France entre 250 et 350 euros pa [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Les budgets successifs de la PAC (en euros constants de 2007)

Les budgets successifs de la PAC (en euros constants de 2007)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Superficies agricoles, taille moyenne et nombre d’exploitations, main-d’œuvre agricole dans l’Union européenne à 28 (en 2013)

Superficies agricoles, taille moyenne et nombre d’exploitations, main-d’œuvre agricole dans l’Union européenne à 28 (en 2013)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Manifestation contre la P.A.C., février 1999

Manifestation contre la P.A.C., février 1999
Crédits : Mossay/ Belga/ AFP

photographie

Spécialisation des exploitations agricoles européennes (en pourcentage du nombre total d’exploitations, en 2013)

Spécialisation des exploitations agricoles européennes (en pourcentage du nombre total d’exploitations, en 2013)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 7 médias de l'article

Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, membre de l'Académie d'agriculture de France

Classification

Autres références

«  UNION EUROPÉENNE (UE)  » est également traité dans :

UNION EUROPÉENNE - Communauté européenne

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves MONJAL
  •  • 7 850 mots
  •  • 4 médias

L'histoire de la Communauté européenne (C.E.), appelée Communauté économique européenne (C.E.E.) jusqu'au traité de Maastricht en 1992, ne se confond formellement avec celle de l'Union européenne (U.E.) que depuis le 1er décembre 2009, date d’entrée en vigueur du traité de Lisbonne. Elle est même appelée sans doute à disparaître au profit de cette dernière.Réunis à Messine l […] Lire la suite

UNION EUROPÉENNE - Justice communautaire

  • Écrit par 
  • Rostane MEHDI
  •  • 6 583 mots

La justice communautaire s'incarne en une juridiction permanente, obligatoire et souveraine disposant de compétences très étendues dans l'ensemble des matières couvertes par le droit communautaire. La Cour de justice des Communautés européennes (C.J.C.E.), autant par les moyens qui lui furent affectés que par l'idée qu'elle se fait de sa mission, a tenu et assume encore un rôle central dans l'une […] Lire la suite

UNION EUROPÉENNE - Politique commune des pêches

  • Écrit par 
  • Jean BONCOEUR, 
  • Jean-Paul TROADEC
  •  • 2 246 mots

Pour enrayer la dégradation alarmante des ressources halieutiques et diminuer les surcapacités de pêche, la Commission européenne a proposé, en mai 2002, de réformer la politique commune des pêches. Les mesures relatives à la réduction de la flotte et à la suppression des aides publiques à l'exploitation suscitent, dans plusieurs pays de l'Union européenne, un […] Lire la suite

UNION EUROPÉENNE : ÉLARGISSEMENT VERS L'EST - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Edith LHOMEL
  •  • 696 mots

11-12 décembre 1992 Le Conseil européen d'Édimbourg annonce que des décisions vont être prises « afin de préparer les pays associés à l'adhésion à l'Union ».22-23 juin 1993 Le Conseil européen de Copenhague précise que les pays associés devront remplir trois critères s'ils désirent devenir membres de l'UE : présenter les caractéristiques d'une économ […] Lire la suite

CRISE DE L'UNION EUROPÉENNE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 311 mots

Au printemps de 2005, l'Union européenne entre dans une crise politique grave, d'autant plus marquante que cette dernière vient contredire une dynamique apparemment irrésistible. Un an plus tôt, en effet, l'U.E. semblait être parvenue à mener de front les processus d'élargissement et d'approfondissement, deux axes majeurs de la construction européenne depuis l'origine. Passée le 1 […] Lire la suite

UNION EUROPÉENNE (U.E.), chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

BÂLE ACCORDS DE (1972)

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 299 mots

Le 24 avril 1972, les accords monétaires de Bâle sont signés. Ils mettent en place l'une des propositions du plan rédigé par l'équipe réunie autour de Pierre Werner, Premier ministre luxembourgeois de l'époque, proposant de parvenir par étapes à la création d'une Union économique et monétaire. C'est alors la création du fameux serpent monétaire européen, la première tentative européenne de stabili […] Lire la suite

ACIER - Économie

  • Écrit par 
  • Franco MANNATO
  •  • 10 109 mots

Dans le chapitre « Un problème de surcapacités »  : […] Depuis 1973 et le premier choc pétrolier, la sidérurgie mondiale souffre d'un problème de surcapacités, problème qui n'a pas été résolu malgré plusieurs dizaines d'années d'efforts. Ces capacités excédentaires grèvent les producteurs et ont souvent limité les bénéfices de l'industrie sidérurgique. Au niveau mondial, les capacités de production d'acier brut ont été profondément restructurées après […] Lire la suite

AGENCE SPATIALE EUROPÉENNE ou ESA (European Space Agency)

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 2 470 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L’E.S.A. et ses membres »  : […] Vingt pays d’Europe sont désormais membres de l’E.S.A. L’Autriche, la Finlande, la Grèce, l’Irlande, le Luxembourg, la Norvège, la Pologne, le Portugal, la République tchèque et la Roumanie sont venus rejoindre les pays fondateurs. Le Canada est membre associé ; il contribue à des projets au titre d’un accord de coopération. La Hongrie, la Lettonie, la Slovénie et l’Estonie participent égalemen […] Lire la suite

AGRICULTURE - Histoire des agricultures depuis le XXe siècle

  • Écrit par 
  • Marcel MAZOYER, 
  • Laurence ROUDART
  •  • 9 956 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La révolution agricole dans les pays développés »  : […] Dans les pays développés, cette révolution agricole s'est déroulée par étapes, au fur et à mesure que l'industrie et la recherche en ont produit les moyens mécaniques, chimiques et biologiques : tracteurs et machines de puissance, de capacité et de complexité croissantes, permettant de réduire la force de travail humaine et animale ; engrais minéraux pour les plantes et aliments concentrés pour l […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

23 novembre 2021 Union européenne. Adoption de la réforme de la Politique agricole commune.

Le Parlement européen adopte la réforme de la Politique agricole commune (PAC) qui doit entrer en vigueur le 1er janvier 2023. Celle-ci a fait l’objet de trois ans et demi de négociations. La PAC est dotée d’un budget annuel de 50 milliards d’euros, soit près du tiers du budget européen. La France en est le principal bénéficiaire. Une part croissante des aides est conditionnée au respect de mesures environnementales et le quart d’entre elles est réservé aux « écorégimes » ou « programmes pour l’environnement et le climat » encore plus ambitieux que les États doivent mettre en œuvre dans le cadre de leurs plans stratégiques nationaux qui devront être présentés d’ici à la fin de l’année. […] Lire la suite

11-12 décembre 2019 Union européenne. Présentation d'un « green deal ».

Le 11, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen présente devant le Parlement son projet de « green deal » qui doit constituer la « stratégie de croissance » de l’Union au cours de son mandat. Elle annonce l’affectation du quart du budget européen à la transition écologique dont est chargé le vice-président de la Commission Frans Timmermans. […] Lire la suite

8 février 2013 Union européenne. Compromis sur le budget communautaire

Les chefs d'État ou de gouvernement des Vingt-Sept réunis à Bruxelles parviennent à un compromis sur le budget communautaire pour la période 2014-2020. Son montant est pour la première fois en diminution, sous la pression du Royaume-Uni: 960 milliards d'euros de crédits d'engagements contre 993 milliards sur la période 2007-2013. Les postes les plus touchés sont la politique agricole commune – dont le financement passe de 420 à 373 milliards d'euros – et la « politique de cohésion » (les aides aux régions défavorisées) – de 355 à 325 milliards d'euros. […] Lire la suite

16 novembre 2012 France – Pologne. Visite du président François Hollande à Varsovie

Il s'engage à défendre la place de la Pologne dans l'Union européenne ainsi que dans la zone euro à laquelle celle-ci souhaite adhérer. Dans la perspective du débat sur le prochain budget européen, les dirigeants français et polonais s'accordent à ne pas vouloir choisir entre le maintien des fonds structurels qui profitent à la Pologne et celui de la politique agricole commune dont la France est la grande bénéficiaire. […] Lire la suite

17 décembre 2005 Union européenne. Accord sur le budget 2007-2013

À l'issue de longues et âpres négociations, les dirigeants de l'Union européenne réunis à Bruxelles parviennent à un accord sur le budget 2007-2013. Ils avaient échoué en juin à s'entendre sur le sujet. Le montant total de celui-ci doit s'élever à 862,4 milliards d'euros – 1,045 p. 100 du P.I.B. de l'Union. Ne pouvant obtenir des économies dans le cadre de la politique agricole commune (P. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Paul CHARVET, « UNION EUROPÉENNE - Politique agricole commune », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 février 2023. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/union-europeenne-politique-agricole-commune/