URUGUAY

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique orientale de l'Uruguay (UY)
Chef de l'État et du gouvernementLuis Alberto Lacalle Pou (depuis le 1er mars 2020)
Note :
CapitaleMontevideo
Langue officielleespagnol
Unité monétairepeso uruguayen (UYU)
Population3 544 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)193 356

L'Uruguay, officiellement nommé République orientale de l'Uruguay, est un État issu de la colonisation espagnole du Nouveau Monde. Situé dans le cône sud, limité à l'ouest par la République Argentine et au nord-est par le Brésil, le pays, une immense plaine coupée en deux par le rio Negro, s'étale sur 176 215 kilomètres carrés et compte une population d'un peu plus de 3,28 millions d'habitants en 2004, largement concentrée dans les centres urbains et, avant tout, dans la capitale Montevideo.

Après l'indépendance, conquise en 1828, l'Uruguay était un pays d'immigration, en grande partie italienne et espagnole ; mais, depuis la seconde moitié du xxe siècle, la tendance s'est inversée et le pays connaît des phénomènes d'émigration massive. De plus, les relations commerciales avec le Royaume-Uni, d'une part, et l'importance de l'influence culturelle française, d'autre part, participent également à sa relation privilégiée avec l'Europe. Mais cette situation a changé à partir de la Seconde Guerre mondiale avec la fin de l'hégémonie britannique en Amérique latine remplacée par l'hégémonie nord-américaine.

La production agricole, et avant tout l'élevage extensif, a toujours joué un rôle de premier ordre dans l'économie uruguayenne, même lorsque ce modèle alterna avec l'industrialisation par substitution d'importations (particulièrement prégnante dans les années 1950), puis avec le pari plus récent de créer un pôle économique régional.

Jusque dans les années 1960, l'Uruguay pouvait se targuer, dans le contexte latino-américain, d'avoir réussi une forte intégration sociale. Mais depuis les années 1960, et surtout depuis la crise financière de 2002, les inégalités et la pauvreté, la fragmentation sociale et l'exclusion ont progressé de manière inquiétante, malgré l'arrivée au pouvoir de la gauche (Frente Amplio) en 2005 et les politiques sociales menées depuis lors.

Uruguay : carte physique

Carte : Uruguay : carte physique

Carte physique de l'Uruguay. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Uruguay : drapeau

Dessin : Uruguay : drapeau

Uruguay (1828 ; modif. 1830). Neuf raies blanches et bleues, alternées, se partagent la surface du drapeau uruguayen, dont le canton est occupé par un carré blanc chargé d'un soleil jaune à seize rayons. Tout comme les teintes choisies, le soleil, symbole d'indépendance, est inspiré du... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Géographie

Avec 176 220 kilomètres carrés, la république orientale d'Uruguay est l'un des plus petits pays d'Amérique du Sud, situé sur la façade atlantique du continent. Le relief, mollement ondulé, constitue une dégradation méridionale du socle brésilien, comme en témoigne les sierras Haedo et Grande, d'orientation méridienne, qui se terminent sur l'estuaire de la Plata par quelques pains de sucre granitiques, disséminés le long de la côte, et suffisamment isolés les uns des autres pour offrir des points de repère aux navigateurs. La présence de l'un de ces cerros à l'entrée de la baie de Montevideo aurait inspiré le toponyme de cette place forte fondée en 1726 : Monte VI E-O, le sixième mont d'est en ouest depuis l'entrée dans l'estuaire.

Un nain coincé entre deux géants

La région de l'Uruguay, inscrite sur les cartes de l'époque coloniale comme « la terre d'aucun profit », ne disposait ni de ressources minières ni de main-d'œuvre indigène. Elle constituait donc un « espace à viande », mal contrôlé par son autorité de tutelle – Buenos Aires, capitale de la vice-royauté de La Plata – et ouvert aux appétits portugais qui voulaient s'approprier la rive nord de l'estuaire et donner ainsi une extension méridionale à leur domaine brésilien. En 1828, l'indépendance de l'Uruguay est acquise grâce à l'appui des Britanniques qui ne souhaitaient pas voir l'estuaire de la Plata devenir une mer intérieure argentine et qui étaient soucieux de créer un État tampon entre les deux puissances du continent, l'Argentine et le Brésil. Dès lors, la ville de Montevideo, initialement lieu de défense terrestre contre les ambitions portugaises, affirme ses fonctions de cité portuaire face à sa rivale argentine Buenos Aires. Le port devient la clé de voûte d'une économie agro-exportatrice tournée vers le trafic transatlantique et dont le Royaume-Uni est l'acteur principal. Aussi l'organisation territoriale du pays est-elle marquée par la centralisation des fonctions politiques et économiques dans la capitale portuaire, par l'omniprésence de l'élevage et du latifundisme, et par la récurrence de la question nationale face aux ambitions hégémoniques de ses voisins. De plus, l'arrivée massive, entre 1880 et 1950, de migrants, espagnols et italiens principalement [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages

Médias de l’article

Uruguay : carte physique

Uruguay : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Uruguay : drapeau

Uruguay : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Colonia del Sacramento, Uruguay

Colonia del Sacramento, Uruguay
Crédits : Maria Swärd/ Getty Images

photographie

Luis Batlle Berres et Juan Domingo Perón, 1948

Luis Batlle Berres et Juan Domingo Perón, 1948
Crédits : Hulton Getty

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur en géographie, maître de conférences en géographie à l'université d'Orléans
  • : chroniqueur
  • : docteur en histoire, chercheur associé au Centre de recherche sur les mondes américains (École des hautes études en sciences sociales), chercheur contractuel à l'université de la République, Uruguay

Classification

Autres références

«  URUGUAY  » est également traité dans :

URUGUAY, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

ARTIGAS JOSÉ (1764-1850)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 297 mots

Héros national et père de l'indépendance de l'Uruguay, José Artigas dut lutter contre les forces conjuguées de l'Espagne et du Portugal, contre la jeune Argentine et contre le futur Brésil qui, sur leur lancée conquérante, se disputaient le territoire de son pays. Héros combattant, Artigas commence sa carrière comme une sorte de Robin Hood gaucho, puis sert dans la cavalerie espagnole. Lors de la […] Lire la suite

FRASCONI ANTONIO (1919-2013)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 322 mots

L’artiste et illustrateur américano-uruguayen Antonio Frasconi s’est fait connaître aux États-Unis par son travail dans le domaine de la gravure sur bois. Il a réalisé la conception graphique et les illustrations de plus d’une centaine d’ouvrages. Son œuvre est exposée dans de nombreux musées, notamment à la National Gallery of Art et à la National Portrait Gallery de la Smithsonian Institution, […] Lire la suite

GALEANO EDUARDO (1940-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 375 mots

L’écrivain et journaliste Eduardo Galeano naît le 3 septembre 1940 à Montevideo (Uruguay). Il commence à publier des caricatures dans l’hebdomadaire El Sol alors qu’il est encore adolescent, puis dirige l’hebdomadaire politique et culturel Marcha . À la suite d’un coup d’État militaire en Uruguay (1973), il fait un court séjour en prison, avant de s’enfuir à Buenos Aires, où il fonde et dirige l […] Lire la suite

GARIBALDI GIUSEPPE (1807-1882)

  • Écrit par 
  • Pierre MILZA
  •  • 2 649 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le noir et le rouge (1807-1848) »  : […] Issu d'une famille relativement aisée de marins et de petits armateurs ligures installés à Nice au xviii e  siècle, Giuseppe Garibaldi est né en 1807 dans cette ville devenue française en 1793. Domenico, son père, construit et répare les tartanes, tout en pratiquant lui-même le cabotage entre la Toscane et la Catalogne. Homme d'ordre, politiquement conservateur, bon catholique comme son épouse Ro […] Lire la suite

LISCANO CARLOS (1949- )

  • Écrit par 
  • Jean-Marie SAINT-LU
  •  • 800 mots

Lorsque paraît en 2005 La Route d ’ Ithaque (1994, El Camino a Í taca ), son premier roman traduit en France, Carlos Liscano, né à Montevideo en 1949, n’est pas tout à fait un inconnu. « Ma Famille », nouvelle tirée de son recueil El Informante (1997 ; Le Rapporteur et autres r é cits , 2005) et adaptée au théâtre, est représentée avec succès depuis 1998 sur différentes scènes et dans différent […] Lire la suite

MERCOSUR ou MERCOSUL (Marché commun du Sud)

  • Écrit par 
  • Liliana GALVEZ
  •  • 1 103 mots
  •  • 2 médias

Le traité d'Asunción, signé le 26 mars 1991 dans la capitale paraguayenne par les présidents d'Argentine, du Brésil, du Paraguay et de l'Uruguay, par lequel ces quatre pays de l'Amérique du Sud décidaient de constituer un marché commun, instaurait un processus d'intégration économique. Il est entré en vigueur le 31 décembre 1994. Ce Marché commun du Sud (Mercado común del Sur – Mercosur, en espag […] Lire la suite

MONTEVIDEO

  • Écrit par 
  • Anne COLLIN DELAVAUD
  •  • 602 mots
  •  • 1 média

Capitale de l' Uruguay , Montevideo regroupe, depuis les années 1960, la moitié de la population du pays avec près de 1,26 million d'habitants dans l'aire métropolitaine (2004). Cette concentration humaine dans un si petit pays révèle un profond déséquilibre, non seulement du peuplement uruguayen mais aussi des activités économiques. Fondé en 1725, dans l'unique baie en eau profonde de l'estuaire […] Lire la suite

PARAGUAY

  • Écrit par 
  • Rubén BAREIRO-SAGUIER, 
  • Renée FREGOSI, 
  • Sylvain SOUCHAUD
  •  • 13 247 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Guerre d'extermination et reconstruction »  : […] À sa mort, son fils aîné, le général Francisco Solano López, lui succéda à la présidence de la République (1862). De nature impulsive, il ne ménagea pas ses puissants voisins, désireux de voir disparaître ce petit pays dont la farouche volonté d'indépendance constituait une gêne constante. Promu maréchal, il apparaît – par erreur historique – comme l'initiateur de la guerre de la triple alliance […] Lire la suite

PLATA RÍO DE LA

  • Écrit par 
  • Romain GAIGNARD
  •  • 388 mots

L'immense estuaire (36 500 km 2 ) du río de La Plata constitue l'embouchure des fleuves Uruguay et Paraná. Long de 250 kilomètres, large d'une centaine à la hauteur de Montevideo, mais d'une profondeur toujours inférieure à 10 mètres, il sépare l'Argentine de l'Uruguay et constitue un obstacle pour la navigation : à peine recouvertes d'une mince épaisseur d'eau par la dernière transgression marine […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

7 décembre 2021 Chili. Adoption de la loi sur le mariage entre personnes de même sexe.

En Amérique latine, le mariage pour tous est déjà en vigueur en Argentine, au Brésil, en Colombie, au Costa Rica, en Équateur, en Uruguay et dans plusieurs États mexicains.  […] Lire la suite

30 décembre 2020 Argentine. Légalisation de l'avortement.

Après Cuba, le Guyana et l’Uruguay, l’Argentine est le quatrième pays latino-américain à adopter cette position. […] Lire la suite

18 septembre 2020 France. Rejet du projet d'accord commercial avec le Mercosur.

Le Premier ministre Jean Castex rejette le projet d’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Mercosur, qui regroupe l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay, signé en juin 2019. Avalisant le rapport remis le même jour par la commission d’experts chargée par son prédécesseur d’étudier l’impact de cet accord sur le développement durable, il déclare que la déforestation entraînée par l’augmentation des productions agricoles de ces pays « met en péril la biodiversité et dérègle le climat ». […] Lire la suite

24 novembre 2019 Uruguay. Élection de Luis Alberto Lacalle Pou à la présidence.

Luis Alberto Lacalle Pou, candidat du Parti national (droite), remporte une victoire étroite au second tour de l’élection présidentielle, avec 50,8 p. 100 des suffrages. Il était opposé au candidat socialiste de la coalition Front élargi (Frente amplio, centre gauche) Daniel Martínez. Le taux de participation est de 90,1 p. 100. Luis Alberto Lacalle Pou dispose d’une majorité au Parlement, constituée de plusieurs partis de droite. […] Lire la suite

27 octobre 2019 Uruguay. Élections générales.

Le candidat de la coalition du Front élargi (Frente Amplio, gauche), Daniel Martínez, arrive en tête au premier tour de l’élection présidentielle avec 40,5 p. 100 des suffrages. Il doit être opposé, au second tour en novembre, à Luis Alberto Lacalle Pou, candidat du Parti national (droite), qui recueille 29,7 p. 100 des voix. Le taux de participation est de 90,1 p. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Éric FOULQUIER, Georges FOURNIAL, Maria Laura REALI, « URUGUAY », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/uruguay/