Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

RESSOURCES MINÉRALES

Des stocks inépuisables ?

Comme le développement de l’économie mondiale dépend de la disponibilité en ressources minérales, il est intéressant de connaître si les ressources de notre planète sont limitées dans le temps. Cela fait l’objet d’un intense débat intellectuel récurrent depuis Adam Smith et Thomas Malthus, il y a plus de deux siècles. Certains ont une vision pessimiste soutenant que la croissance économique actuelle conduira inévitablement à un épuisement prochain des ressources associé à une dégradation de l’environnement. D’autres ont au contraire une vision optimiste, qui défend qu’une forte croissance sera associée à des progrès technologiques qui permettront d’utiliser de nouvelles ressources et de trouver des solutions de substitution tout en préservant le milieu naturel.

D’une manière générale, à la différence des ressources biologiques, les ressources minérales sont non renouvelables, même si certaines d’entre elles peuvent être considérées comme renouvelables, que d’autres ont une abondance qui dépasse toute perspective d’épuisement et, enfin, que le taux de recyclage des métaux devient de plus en plus significatif. Par exemple, les graviers qui sont arrachés des montagnes par l’érosion et transportés par les rivières peuvent être considérés comme des ressources renouvelables dans les lieux où l’extraction ne dépasse pas leur taux de renouvellement naturel. Il en est de même des substances extraites à partir de l’eau de mer.

L’hypothèse d’une future pénurie des ressources hydrocarbonées a été émise dès 1940 par le géophysicien américain Marion King Hubbert. Elle a été ensuite élargie aux ressources minérales. Selon Hubbert, la production de pétrole et de gaz devait augmenter jusqu'à atteindre un pic et retomber ensuite par épuisement progressif des réserves. Dès 1956, il avait prévu que la production de pétrole des États-Unis décroîtrait à partir de 1970. Un maximum a bien été atteint en 1971 mais, depuis 2011, la production de pétrole aux États-Unis a crû de nouveau avec la mise en exploitation du gaz de schiste. Selon certains experts, nous serions en train de passer ce pic de production pour le pétrole au niveau mondial. Toutefois, la détermination du pic est un exercice difficile, compte tenu du nombre de paramètres à prendre en compte, et fait l’objet de fortes controverses.

En ce qui concerne les substances minérales, les avis les plus pessimistes considèrent que la plupart les ressources connues seront épuisées au début du IIIe millénaire. Des dates précises sont même parfois avancées, sans fournir toutefois la source des données et la méthode de calcul utilisée. Cependant, pour les géologues spécialisés dans l’étude des gisements, la plupart des ressources minérales ne seront pas épuisées dans un proche avenir. Par exemple, pour la seule région des cordillères ouest-américaines, les ressources estimées en cuivre dans une tranche de 3,3 kilomètres de profondeur devraient pouvoir alimenter les besoins de l’humanité pendant plus de cinq millénaires (Kesler et Wilkinson, 2008).

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : directeur de recherche émérite au C.N.R.S., Centre de recherches sur la géologie des matières premières minérales et énergétiques, U.M.R. GeoRessources, Vandœuvre-lès-Nancy

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Ressources métalliques - crédits : Encyclopædia Universalis France

Ressources métalliques

Production de ressources minérales dans le monde - crédits : Encyclopædia Universalis France

Production de ressources minérales dans le monde

Besoins en ressources naturelles - crédits : Encyclopædia Universalis France

Besoins en ressources naturelles

Autres références

  • CHARBON - Industrie charbonnière

    • Écrit par Michel BENECH, Pierre BERTE, Jacques BONNET, Robert PENTEL
    • 11 928 mots
    • 3 médias
    En premier lieu, le charbon est la source d'énergie dont les réserves sont les plus importantes : celles qui existent et qui sont économiquement exploitables dépassent les 800 milliards de tonnes, ce qui correspond, au rythme actuel d'exploitation, à plus de 160 années de production (valeur à comparer...
  • ENGRAIS

    • Écrit par Albert DAUJAT, Philippe ÉVEILLARD, Jean HEBERT, Jean-Claude IGNAZI
    • 9 982 mots
    • 5 médias
    La situation est différente pour les phosphates et la potasse, qui sont liées à des ressources minières et des durées d'investissement beaucoup plus longues (il faut au moins sept ans pour ouvrir un nouveau gisement et créer ses infrastructures). Pour ces deux éléments fertilisants, il n'est pas prévu...
  • GAZ DE SCHISTE

    • Écrit par Pierre THOMAS
    • 3 006 mots
    • 1 média
    Dans le monde, les ressources en gaz de schiste seraient du même ordre de grandeur que celles de gaz conventionnel. Toutefois, elles seraient mieux réparties géographiquement, puisque les roches renfermant ce gaz sont présentes dans la plupart des bassins sédimentaires. Les réserves sont difficiles à...
  • GAZ NATUREL

    • Écrit par Bernard CLÉMENT, Évrard DE FOSSEUX, François DEBIEN, Jean-Pierre PERRET, Odile PUYRAIMOND, Patrick de RENÉVILLE, Michel RICHARD
    • 16 904 mots
    • 25 médias
    ...mondiale commercialisée a été multipliée par près de 2,9, passant de 1 009 milliards de mètres cubes à près de 2 900 milliards de mètres cubes (tabl. 2). Dans le même temps, les réserves prouvées étaient multipliées par 4,5, pour atteindre 181 000 milliards de mètres cubes au 1er janvier 2007. ...
  • Afficher les 13 références

Voir aussi