SAPHIR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Saphir

Saphir
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Talisman de Charlemagne en saphir

Talisman de Charlemagne en saphir
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie


Le saphir (de l'hébreu sappir, la « chose la plus belle ») est une variété gemme du corindon. C'est une des quatre pierres dites précieuses avec le rubis – une autre variété de corindon –, l'émeraude et le diamant. Le saphir se caractérise par une grande dureté, équivalente à celle du rubis, supérieure à celle de l’émeraude et inférieure à celle du diamant, et par sa limpidité par rapport aux corindons communs.

Saphir

Saphir

Photographie

Le saphir, oxyde d'aluminium, appartient au groupe du corindon, comme le rubis (de couleur rouge) avec lequel il représente deux des quatre pierres précieuses. Échantillon : saphir taillé à facettes de forme ovale. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Particularités du saphir

Le saphir peut présenter différentes couleurs, à l'exception du rouge qui est réservé au rubis. Toutefois, le saphir au sens strict est bleu (la couleur la plus recherchée étant le bleu bleuet pur), mais il peut prendre d'autres teintes et il convient alors de lui adjoindre un qualificatif : le saphir incolore, appelé aussi « leuco-saphir », le saphir orangé, appelé aussi « padparadscha » (fleur de lotus en cinghalais), le saphir jaune, appelé aussi « topaze oriental », le saphir vert, appelé aussi « péridot oriental », et le saphir violet.

C'est le fer et le titane qui, en se substituant à l'aluminium (Al), donnent la couleur bleue au saphir ; une teneur moindre en fer produit les saphirs jaunes et verts, le vanadium colore la gemme en violet. Le saphir est beaucoup plus répandu que le rubis ; c'est la pierre précieuse de couleur la plus vendue au monde, mais les très beaux saphirs, dont la couleur rappelle l'encre bleue qui autrefois tachait les doigts des écoliers, avec une bonne transparence uniforme, sont rares. Des inclusions de rutile donnent à la pierre son éclat soyeux.

Certains saphirs présentent le phénomène d'astérisme, laissant apparaître une étoile lumineuse à six branches qui semble glisser à la surface de la pierre lorsqu'on fait tourner celle-ci. Cela est dû à l'arrangement cristallin qui réfléchit la lumière en divergeant les rayons, comme les branches d'une étoile, selon des angles [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015

Classification


Autres références

«  SAPHIR  » est également traité dans :

COULEUR DES MINÉRAUX

  • Écrit par 
  • André JULG
  •  • 3 539 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Quelques exemples »  : […] Voyons maintenant quelques exemples qui montrent l'importance des impuretés. Commençons par le diamant, une des gemmes les plus prestigieuses, qui est du carbone pur. En l'absence d'atomes étrangers, il est incolore. La présence de bore, à la concentration de quelques millionièmes, lui confère une délicate teinte bleue qui peut aller jusqu'au bleu-noir pour des concentrations de l'ordre du millièm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couleur-des-mineraux/#i_20889

CRISTAUX - Synthèse des cristaux

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 6 270 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le rubis et le saphir »  : […] La synthèse du corindon, oxyde d'aluminium (Al 2 O 3 ), ne présente pas d'intérêt en général, car il est abondant à l'état naturel. Seules les variétés colorées méritent en effet l'attention de la cristallogenèse, car elles font partie des quatre pierres précieuses (avec le diamant et l'émeraude) : le rubis, qui est un corindon de couleur rouge (due à des atomes de chrome), et le saphir qui rasse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cristaux-synthese-des-cristaux/#i_20889

GEMMES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul POIROT, 
  • Henri-Jean SCHUBNEL
  •  • 6 256 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Rubis et saphir »  : […] Le rubis et le saphir sont des variétés de corindon, oxyde d'aluminium. Ce minéral est moins dur que le diamant (H = 9) ; sa cassure est conchoïdale. Les pierres les plus appréciées sont celles qui possèdent une grande limpidité et une teinte lumineuse et profonde : rouge « sang de pigeon » pour le rubis ; « bluet » ou « indigo » pour le saphir. Les belles teintes rose, jaune, mauve, vert, sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gemmes/#i_20889

Voir aussi

Pour citer l’article

Yves GAUTIER, « SAPHIR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/saphir/