Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dieu égyptien anthropomorphe ou avec une tête de faucon, Rê est coiffé du disque solaire autour duquel s’enroule un serpent (uræus). Dans sa forme naissante, il peut être représenté par un veau, un enfant, ou un scarabée. Ses aspects nocturnes lui valent d’être doté d’une tête de bélier. En tant qu’ennemi d’Apopis, il peut se manifester sous la forme d’un chat.

benbenr Livre de la vache du ciel

Grand dieu égyptien d'Héliopolis, le soleil bénéficia d'une faveur grandissante au cours de l'Ancien Empire, ainsi qu'en témoignent les noms et les titulatures des rois de cette période : de plus en plus, les souverains prennent l'habitude de se donner des noms composés avec celui de Rê et le titre de « fils de Rê » est inclus dans les titulatures royales dès la IVe dynastie, fondée par Snéfrou en 2600 av. J.-C. environ. Le roi, sous l'Ancien Empire, est le seul à ressusciter sous la forme d'une divinité. Il a également le pouvoir de se joindre au dieu Rê dans sa barque. Les pyramides sont construites selon cette conception : elles sont à la fois la colline primordiale sur laquelle Rê accomplit la création et la symbolisation des rayons du soleil, ainsi que l'escalier qui monte au ciel. Le souverain au sein de la pyramide accomplit, en quelque sorte, un retour dans la butte qui fut le point de départ de la création et c'est là qu'il trouve les forces nouvelles pour la résurrection. Le caveau, l'antichambre et, en partie, le couloir d'accès de la pyramide furent recouverts de textes à partir de la Ve dynastie, fondée par Ouserkaf en 2460 environ av. J.-C. Ces textes sont centrés sur la résurrection royale et sur l'union du souverain avec le disque solaire. À Héliopolis, on adorait aussi le symbole de la pierre sur laquelle le démiurge apparut lors de la création du monde et qui était appelée pierre benben. De la forme de celle-ci s'inspirent non seulement les pyramides, mais aussi les obélisques.

À partir de la Ve dynastie, le lien s'accentue entre le culte solaire et la nature. Ainsi, les reliefs des temples funéraires royaux sont décorés de scènes représentant les saisons. Cet aspect naturaliste se manifeste encore dans les temples solaires de la V

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle, chargé de recherche au C.N.R.S, professeur à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  RÊ  » est également traité dans :

ABU SIMBEL

  • Écrit par 
  • Christiane M. ZIVIE-COCHE
  •  • 1 965 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le grand temple »  : […] Le plus méridional des deux édifices, et aussi le plus grand, a été consacré par Ramsès II au dieu Rê-Horakhty ainsi qu'à la forme divinisée du roi lui-même, et porte le simple nom de « Maison de Ramsès aimé d'Amon ». Il est orienté vers l'est de manière telle que, deux fois par an, aux équinoxes, les rayons du soleil levant, pénétrant dans le tem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abu-simbel/#i_11321

APOPIS, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 143 mots

Apopis ( Apophis en grec) est représenté sous les traits d'un serpent gigantesque, toujours ligoté ou transpercé par des couteaux ou par une lance. La première attestation d’Apopis se trouve dans les textes de la tombe d’Ankhtifi sous la XI e  dynastie. Dans les Textes des sarcophages , sous le Moyen Empire, il est l’ennemi de Rê. Dans les Livres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apopis-religion-egyptienne/#i_11321

BASTET

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 147 mots

Déesse égyptienne, Bastet est représentée sous les traits d’une lionne ou d’une chatte, parfois allaitant ses petits. Pendant la Troisième Période intermédiaire (1069-664 av. J.-C.), elle adopte la forme d’une femme à tête de chat. Bastet tient souvent un sistre (instrument de musique) ou un panier. Le culte de Bastet apparaît à Bubastis (« le Doma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bastet/#i_11321

DUALISME

  • Écrit par 
  • Simone PÉTREMENT
  •  • 6 146 mots

Dans le chapitre « Religions antiques »  : […] On a souvent tenu pour dualiste la religion de l'Égypte ancienne. En effet, dans la religion solaire de l'Égypte, Rê, le soleil, principe de vie et de vérité, a pour adversaire perpétuel Apophis, le gigantesque serpent de l'ombre. Dans le mythe d'Osiris, Seth, dieu malfaisant, tue Osiris et s'oppose ensuite à Isis et à Horus. Cependant Rê, ou un a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dualisme/#i_11321

ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'Égypte pharaonique

  • Écrit par 
  • François DAUMAS
  •  • 12 245 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Essor de la civilisation pharaonique »  : […] La III e dynastie vit s'accentuer les progrès de la civilisation pharaonique. Le roi Djéser paraît avoir eu une forte personnalité et il sut choisir ses collaborateurs. L'un d'entre eux, le génial Imhotep, fut un architecte de premier ordre. Il conçut, pour rendre éternel le tombeau royal, une construction entièrement en pierre, matériau indéfini […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-histoire-l-egypte-pharaonique/#i_11321

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - La religion

  • Écrit par 
  • Jean VERCOUTTER
  •  • 11 361 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Contre la mort sans recours »  : […] La momification, l'aménagement de la tombe et la fourniture de mobilier et de nourriture pour maintenir la vie dans l'outre-tombe ne sont qu'un des aspects du culte funéraire. Il faut aussi mettre à la disposition du mort les moyens de se défendre des dangers qui le guettent dans l'au-delà et risquent de le faire mourir une seconde fois, mort qui s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-civilisation-la-religion/#i_11321

ÉGYPTE DES PHARAONS (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 520 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les grands cycles mythiques »  : […] Le monde des dieux est également organisé par des récits mythiques. Ce sont les grands cycles mettant en scène Rê, Osiris et Horus. Le cycle solaire décrit les démêlés d’un Rê vieillissant confronté à la révolte des hommes. Conseillé par son ennéade, il décide de diriger contre ces derniers son « œil » qui, se transformant tantôt en déesse lionne, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-des-pharaons/#i_11321

GEB, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 170 mots

Geb est un dieu égyptien anthropomorphe représenté couché sous la déesse Nout, personnification du ciel arqué au-dessus de lui. Il peut être associé à l’oie, qui est le hiéroglyphe permettant d’écrire son nom. À la Basse Époque (1085-333 av. J.-C.), il est coiffé de la couronne rouge surmontée de la couronne  atef (avec deux plumes d’autruche). Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geb-religion-egyptienne/#i_11321

HATHOR

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 590 mots
  •  • 5 médias

Divinité égyptienne féminine adorée sous la forme d'une vache, ou déesse anthropomorphe à tête de vache à Memphis, et dont l'un des principaux lieux de culte à l’époque ptolémaïque est à Dendara en Haute-Égypte , Hathor a sans doute une origine céleste. La mention d’Hathor, « demeure d'Horus », apparaît dans les textes funéraires. Elle aurait ser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hathor/#i_11321

HÉLIOPOLIS

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 452 mots

Aux environs immédiats du Caire, vers le nord, Héliopolis, la ville du Soleil, dont le nom égyptien ancien était On (mentionné dans la Bible), n'est plus aujourd'hui qu'un grand souvenir. L'urbanisme a profondément modifié cette zone : une partie du site est occupée par des immeubles populaires, l'autre est soumise à une irrigation intensive. Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heliopolis/#i_11321

HORUS, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 224 mots

Le dieu égyptien Horus est un faucon ou un dieu anthropomorphe à tête de faucon. Ses attributs (double couronne a tef , disque solaire), ses positions (faucon aux ailes déployées, faucon couché) varient suivant la fonction qu’il occupe. L’Horus d’Edfou peut être représenté comme un simple disque solaire ailé. La victoire des souverains d’Hiérakonpo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horus-religion-egyptienne/#i_11321

HYPOGÉES PHARAONIQUES DU NOUVEL EMPIRE : VALLÉE DES ROIS (Égypte)

  • Écrit par 
  • Annie FORGEAU
  •  • 232 mots
  •  • 2 médias

Les tombes des deux premiers rois du Nouvel Empire, Ahmosis et Aménophis I er , n'ont pas été à ce jour identifiées. Thoutmosis I er , troisième souverain de la XVIII e  dynastie, choisit, quant à lui, de loger sa sépulture sur la rive occidentale de Thèbes, dans le site connu sous le nom de la Vallée des Rois, appellation dérivée de l'expression a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypogees-pharaoniques-du-nouvel-empire-vallee-des-rois/#i_11321

KHONSOU ou CHONSOU, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 161 mots

Dieu égyptien à tête de faucon portant un disque lunaire ou un crocodile à tête de faucon, Khonsou est représenté à partir du Nouvel Empire, en jeune homme, souvent momiforme, coiffé de la boucle de l’enfance et d’un bandeau. Il tient les sceptres de Ptah et d’Osiris ( ouas , djed , ankh , fouet, crosse) et porte un collier  menat , symbole de prot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/khonsou-chonsou/#i_11321

MYTHOLOGIES - Premiers panthéons

  • Écrit par 
  • Jean BOTTERO, 
  • Yvan KOENIG, 
  • Dimitri MEEKS
  • , Universalis
  •  • 6 981 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Pluralité des systèmes théologiques »  : […] Le temple du dieu principal d'une ville et de son terroir (nome) pouvait aussi posséder des domaines dans d'autres régions du pays, où l'on adorait alors des formes mineures de ce dieu. En fait, la frontière entre dieux locaux et dieux cosmiques a toujours été floue. Par exemple, Rê fut d'abord un dieu local avant de connaître une popularité nation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythologies-premiers-pantheons/#i_11321

PHARAON

  • Écrit par 
  • Jean VERCOUTTER
  •  • 2 586 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Une nature divine et humaine »  : […] Pharaon est à la fois dieu et roi humain . Ces deux aspects de sa personnalité sont inextricablement mêlés. Dieu, souvent désigné par l'expression neter nefer , le « dieu parfait », est le fils charnel d'une divinité : à haute époque, du dieu-soleil Rê, d'Héliopolis, la plus ancienne capitale d'Égypte, et, à partir de la XVIII e  dynastie, du dieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pharaon/#i_11321

SEKHMET, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 154 mots

La déesse égyptienne Sekhmet est représentée sous les traits d'une lionne ou d’une figure anthropomorphe à tête de lion. Elle est parfois coiffée du disque solaire. Elle reçoit un culte à Memphis depuis l’Ancien Empire. « La Puissante » était anciennement associée à Héka, dieu de magie. À Memphis, elle est aussi la parèdre de Ptah et la mère de Ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sekhmet-religion-egyptienne/#i_11321

SOBEK, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 149 mots

Crocodile ou dieu égyptien anthropomorphe à tête de crocodile, Sobek est riche en attributs à la suite de syncrétismes subtils. Le culte du dieu est attesté depuis la I re  dynastie à Chédit, l’ancienne Crocodilopolis, dans le Fayoum. Sobek est très tôt associé à Rê, car il émerge de l’eau, de l’océan primordial. Associé à la fertilité en raison d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sobek-religion-egyptienne/#i_11321

TEFNOUT, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 188 mots

Tefnout est une déesse égyptienne représentée sous les traits d'une lionne ou d'une figure anthropomorphe à tête de lion. Elle est coiffée d’un disque solaire ou uniquement d’un uræus (cobra en fureur). Elle apparaît dans la théologie héliopolitaine. La chaude ardeur de Tefnout en fait la main d’ Atoum, créateur par masturbation ; une émanation cr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tefnout-religion-egyptienne/#i_11321

THOT, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 153 mots

Thot est représenté sous la forme d’un ibis, d’un babouin tenant l’œil  oudjat ou d’un dieu anthropomorphe à tête d’ibis. Thot est le dieu d’Hermopolis Magna (Achmounein) en Moyenne Égypte où il prend le dessus sur le lièvre divin, sur les dieux primordiaux, grenouilles et serpents, et sur le babouin dont il reprend la forme. Thot est considéré co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thot-religion-egyptienne/#i_11321

THOUÉRIS, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 196 mots

Cette déesse au corps hybride est représentée debout. Thouéris a le corps d’un hippopotame, souvent pourvu de mamelles pendantes, des pattes de lion et le dos d’un crocodile. Selon le contexte, elle peut arborer la tête d’un hippopotame, d’un crocodile, d’une lionne ou d’une femme. Elle est associée au signe  sa de protection. Pendant le Nouvel Em […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thoueris-religion-egyptienne/#i_11321

URAEUS

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 205 mots
  •  • 1 média

Ce mot, en toute rigueur du genre masculin, mais souvent employé au féminin, car il désigne un cobra femelle, est un terme d'érudits, emprunté, pendant la Renaissance, au commentateur hellénistique Horapollon ; on peut douter que la forme grecque ( ouraios ) ait été dérivée elle-même d'un terme égyptien. Le mot uraeus désigne l'image d'un cobra en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/uraeus/#i_11321

Pour citer l’article

Yvan KOENIG, «  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/re/