Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

JAVA

Indonésie : carte administrative - crédits : Encyclopædia Universalis France

Indonésie : carte administrative

Île volcanique de l' Indonésie, Java est séparé de Sumatra par le détroit de la Sonde, à l'ouest, et de Bali par le détroit du même nom à l'est. Sa superficie est de 132 000 kilomètres carrés. Administrativement, Java est divisé en quatre provinces (propinsi) : Java-Ouest (Jawa Barat) – dont la partie occidentale a donné naissance en 2000 à la province de Banten –, Java Centre (Jawa Tengah) et Java-Est (Jawa Timur), ainsi que deux districts spéciaux, le Grand Jakarta, district capitale, et Yogyakarta, considérés comme des provinces. Alors que le relief suggère une division de l'île en bandes longitudinales, c'est une division transversale qu'ont imposée les autres traits géographiques.

Allongée d'ouest en est, sur 1 000 km, l'île de Java est étroite : 180 km de large au maximum, 100 km à peine dans l'isthme central entre Tjirebon et Semarang. Elle appartient entièrement à l'arc interne des guirlandes de l' Insulinde, de plissements récents et de volcanisme actuel.

Volcan Kawah Ijen, Indonésie - crédits : Rat007/ Shutterstock

Volcan Kawah Ijen, Indonésie

Volcans de Java : le Gunung Bromo et le Gunung Semeru - crédits : Mark Lewis/ The Image Bank/ Getty Images

Volcans de Java : le Gunung Bromo et le Gunung Semeru

Volcans de Java - crédits : Glen Allison/ The Image Bank/ Getty Images

Volcans de Java

Trois zones longitudinales : plaines et collines au nord, volcans récents en zone médiane, plateaux et moyennes montagnes au sud. Au nord, des terres basses bordent une mer sans profondeur ; la côte, plate, vaseuse, progresse sur la mer grâce à l'action des fleuves et des rivières. Le Solo, le plus grand fleuve, transporte, en crue, 2 750 grammes d'alluvions par mètre cube d'eau. L'axe médian de l'île, un peu décalé vers le sud, est la zone des volcans, posés sur des terrains tertiaires plastiques, plissés puis effondrés (fin du Tertiaire). Au sud, des plateaux lourds, massifs, encore que peu élevés, se terminent sur l'océan Indien et les grands fonds par une côte rectiligne, abrupte et sauvage ; les terrains miocènes, généralement résistants (roches volcaniques, calcaires), ont été ondulés, plus que plissés, au Pliocène ; ils s'élèvent, du sud vers le nord, jusque vers 750 m et dominent par des escarpements de faille la zone effondrée où sont installés les volcans.

L'île offre un aspect dissymétrique : la grande ligne de volcans est décalée vers le sud. Le réseau hydrographique, orienté presque entièrement vers le nord, présente des caractères assez aberrants parce qu'il a dû s'adapter par des « déversements » à une tectonique très récente : tracés coudés remarquables du Tjitarum, du Brantas, du Solo ; cluse du Tjitarum à Djatiluhur, cluse du Solo à Ngawi. Le nord de l'île connaît un climat tropical avec une saison des pluies de novembre à mai. Les pluies diminuent progressivement d'ouest en est, et la saison sèche devient plus marquée.

L'agriculture javanaise présente un des plus beaux tableaux qui soient : la riziculture des plaines est intensive, les rizières escaladent les flancs des volcans et sont complétées sur les pentes par des champs labourés (tegalan) où poussent maïs, soja, arachide, manioc, par des jardins ( kebun) qui portent parfois des plantes commerciales (caféiers) et par des plantations. Les sols sont bien meilleurs à l'est qu'à l'ouest : les célèbres « terres noires » des plaines, qui sont des argiles montmorillonites, lourdes mais riches en bases échangeables, ne se trouvent pas à l'ouest du Solo. Par ailleurs, si l'agriculture est beaucoup plus intensive (irrigation) et beaucoup plus rémunératrice (cultures commerciales) à l'est, c'est à l'ouest que sont situées les principales plantations d'altitude.

Les habitants de Java se composent de trois groupes principaux : les Javanais, majoritaires, les Sundanais et les Madurais, et de deux groupes plus petits, les Tenggerais et les Badui. Les Javanais constituent environ 70 p. 100 de la population de l’île. Ils vivent principalement dans les parties centrale et orientale de Java. Les Sundanais sont installés[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur ès lettres, professeur émérite à l'université de Paris-Sorbonne

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Indonésie : carte administrative - crédits : Encyclopædia Universalis France

Indonésie : carte administrative

Volcan Kawah Ijen, Indonésie - crédits : Rat007/ Shutterstock

Volcan Kawah Ijen, Indonésie

Volcans de Java : le Gunung Bromo et le Gunung Semeru - crédits : Mark Lewis/ The Image Bank/ Getty Images

Volcans de Java : le Gunung Bromo et le Gunung Semeru

Autres références

  • AGASTYA

    • Écrit par Jean FILLIOZAT
    • 511 mots

    Sage légendaire indien, Agastya a joui d'une popularité qui fut grande surtout dans le Sud de l'Inde et qui s'est propagée jusque dans l'ancienne Java. Les récits sur son origine et ses exploits diffèrent selon les époques. Dans les textes védiques il est un rishi (ṛṣi...

  • ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

    • Écrit par Pierre CARRIÈRE, Jean DELVERT, Xavier de PLANHOL
    • 34 872 mots
    • 8 médias
    ...l'Indonésie et des Philippines ; celles-ci surplombent immédiatement de grandes fosses marines, qui atteignent − 6 000 m au sud de Sumatra, − 7 450 m au sud de Java, − 10 000 m à l'est des Philippines. Ces guirlandes sont mal consolidées, encore que les séismes soient moins fréquents qu'on ne pourrait le croire...
  • ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

    • Écrit par Manuelle FRANCK, Bernard HOURCADE, Georges MUTIN, Philippe PELLETIER, Jean-Luc RACINE
    • 24 797 mots
    • 10 médias
    ...le long du détroit de Malacca, de la ceinture de l'étain et de l'hévéa, un héritage historique renforcé par la colonisation britannique. Plus au sud, l'île de Java, qui compte les plus grandes villes et pôles industriels – dont la capitale, Jakarta –, constitue le centre de gravité de l'Indonésie. Ainsi,...
  • ASIE DU SUD-EST (art et archéologie) - Les grands empires

    • Écrit par Bernard Philippe GROSLIER
    • 4 138 mots
    • 5 médias
    ...arment les empires, il faut certes des plaines, mais aussi arrosées par un fleuve puissant qui peut pallier la brièveté, ou l'insuffisance, des moussons. Java fait exception : elle le doit à la fertilité de son sol volcanique et à ses pluies équatoriales. Encore l'homme devra-t-il la remodeler entièrement,...
  • Afficher les 41 références

Voir aussi