ESCALIER

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Escalier : forme saillante

Escalier : forme saillante
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Escalier : forme rentrante et forme mixte

Escalier : forme rentrante et forme mixte
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Escalier : forme droite et forme courbe

Escalier : forme droite et forme courbe
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Escalier : montées convergentes et divergentes (1)

Escalier : montées convergentes et divergentes (1)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


L'usage de l'escalier, extérieur et intérieur, est universel. Mais cet organe de circulation vertical connaît en Europe, à l'intérieur des bâtiments civils, un développement sans équivalent ailleurs : du xve au xixe siècle, il devient le moyen d'expression privilégié des ambitions monumentales et, par conséquent, un champ d'inventions inépuisable pour les architectes.

Jusqu'à l'apparition de l'ascenseur, l'escalier a été le moyen de circulation verticale le plus utilisé. L'échelle qui l'a précédé est incommode ; la rampe (montée dépourvue de marches) s'élève très lentement, ce qui en limite les usages.

Les escaliers se situent à l'extérieur ou à l'intérieur des édifices. Les premiers correspondent à une dénivellation du terrain ou à une disposition particulière de l'architecture (rez-de-chaussée surélevé sur un socle, premier étage directement accessible de l'extérieur). Les seconds sont toujours liés à une construction à étages dont ils desservent les différents niveaux : on les trouve donc surtout dans l'architecture civile.

Ces deux grandes catégories ont présenté pendant longtemps des caractères formels et sémantiques opposés. Les escaliers extérieurs prirent très tôt une grande ampleur parce que les hommes ont toujours attribué une valeur symbolique à la position élevée. En Chine, en Inde, au Proche-Orient, au Mexique, les temples, les palais occupent des terrasses, parfois superposées, accessibles par des escaliers. Moins vastes, les temples de la Grèce et de Rome sont également entourés ou précédés de marches. Lorsqu'il est lié à un bâtiment prestigieux, l'escalier extérieur a donc toujours un caractère monumental : sa largeur, sa pente (plus ou moins rapide), sa position (perpendiculaire ou parallèle à l'édifice) ne répondent pas à des préoccupations utilitaires mais à une volonté expressive. Aussi le grand jeu des volées disposées symétriquement apparaît-il très tôt dans les escaliers extérieurs – alors qu'il faut attendre l'époque moderne pour le retrouver dans les édifices.

Escalier : forme saillante

Escalier : forme saillante

Dessin

Les escaliers extérieurs : formes élémentaires. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Escalier : forme rentrante et forme mixte

Escalier : forme rentrante et forme mixte

Dessin

Les escaliers extérieurs : formes élémentaires. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Escalier : forme droite et forme courbe

Escalier : forme droite et forme courbe

Dessin

Les escaliers extérieurs : formes élémentaires. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Escalier : montées convergentes et divergentes (1)

Escalier : montées convergentes et divergentes (1)

Dessin

Les escaliers extérieurs : formes développées (toujours symétriques). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Escalier : montées convergentes et divergentes (2)

Escalier : montées convergentes et divergentes (2)

Dessin

Les escaliers extérieurs : formes développées (toujours symétriques). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Escalier : montées perpendiculaires puis parallèles et montées courbes

Escalier : montées perpendiculaires puis parallèles et montées courbes

Dessin

Les escaliers extérieurs : formes développées (toujours symétriques). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'escali [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ESCALIER  » est également traité dans :

BAROQUE

  • Écrit par 
  • Claude-Gilbert DUBOIS, 
  • Pierre-Paul LACAS, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 20 831 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Autriche et pays de la haute vallée du Danube »  : […] Ainsi préparée par la réalisation de tout un demi-siècle, une grande période d'art se déroula dans les pays danubiens, entre 1690 et 1720. Elle était contemporaine de la montée de l'Autriche au rang de grande puissance. À côté des Italiens (il y en avait toujours et d'excellents : les architectes Aliprandi, Allio...) les maîtres étaient désormais d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baroque/#i_84981

CLASSICISME

  • Écrit par 
  • Pierre DU COLOMBIER, 
  • Henri PEYRE
  •  • 13 795 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Portée européenne »  : […] L'ouvrage de Wölfflin L'Art classique porte en sous-titre : Initiation au génie de la Renaissance italienne , de sorte que l'art classique se trouve étroitement limité quant au temps et quant aux lieux. Mais ici l'autorité de Wölfflin n'a pas prévalu. Car le sens du mot « Renaissance », quasi-synonyme du xvi e  siècle, était beaucoup trop établi p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classicisme/#i_84981

DELORME PHILIBERT (1514-1570)

  • Écrit par 
  • Françoise BOUDON
  •  • 4 219 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'invention »  : […] L'invention, là où on peut la saisir vivante sur des œuvres conservées à Saint-Denis, à Anet , apparaît comme le maître mot de la production delormienne. Elle préside à toutes les phases du travail de l'architecte, du plan masse au dessin de la mouluration. On doit à V. Hoffmann (1973) d'avoir attiré l'attention sur cet aspect essentiel du génie de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philibert-delorme/#i_84981

ÉCHIFFRE

  • Écrit par 
  • Maryse BIDEAULT
  •  • 83 mots

Terme ayant deux acceptions. « Échiffre » désigne, dans un escalier, le mur dont la partie supérieure est rampante et qui porte les marches ; c'est le « mur d'échiffre ». Il s'applique également à l'ensemble de la charpente d'un escalier qui comprend des limons, pièces taillées en biais recevant les marches et les contre-marches, les patins, pièces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echiffre/#i_84981

FONTAINEBLEAU CHÂTEAU DE

  • Écrit par 
  • Renée PLOUIN
  •  • 846 mots
  •  • 2 médias

Situé au centre d'une magnifique forêt, le palais de Fontainebleau fut la résidence de presque tous les rois de France depuis Louis VII. L'époque la plus brillante pour le château est le xvi e siècle. François I er y réunit un groupe remarquable d'artistes italiens et français, qui agrandissent et décorent sa demeure : ils forment l'école de Font […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chateau-de-fontainebleau/#i_84981

HERRERA JUAN DE (1530-1597)

  • Écrit par 
  • Catherine WILKINSON-ZERNER
  •  • 4 877 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les palais « modernes » »  : […] Philippe II aimait beaucoup l'architecture des pays du Nord : en particulier les palais flamands et français qu'il avait vus au cours de son voyage en 1549 ; et, dès les années 1550, il obligea ses maîtres d'œuvre à s'en inspirer. Ses palais à El Pardo et Valsaín avaient de grands toits en ardoise, des galeries et des tours de style flamand. Juan B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-de-herrera/#i_84981

LOUIS NICOLAS dit VICTOR (1731-1800)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques DUTHOY
  •  • 383 mots

Grand Prix de Rome en 1755, Victor Louis séjourne à Rome de 1756 à 1759. En 1765, il voyage en Pologne où il effectue des travaux au château royal. En 1767-1768, il procède à l'aménagement du pourtour du chœur de la cathédrale de Chartres et à divers travaux dans des églises de Metz puis édifie en 1771 l'hôtel de l'Intendance à Besançon. Appelé à B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-nicolas-dit-victor/#i_84981

MANIÉRISME

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN, 
  • Marie-Alice DEBOUT
  •  • 10 194 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « L'escalier »  : […] Certains thèmes, comme celui de l'escalier, ont donné lieu à des variations pleines d'imagination. À l'intérieur de l'église de Santa Trinità de Florence (1574-1576), Bernardo Buontalenti avait créé un accès théâtral et insolite vers l'autel (aujourd'hui à Santo Stefano de Florence). À la villa Farnèse de Caprarola (dont le soubassement rappelle qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manierisme/#i_84981

MANSART FRANÇOIS (1598-1666)

  • Écrit par 
  • William Peter Jackson SMITH
  •  • 2 785 mots

Dans le chapitre « La Fronde et la dernière manière de Mansart »  : […] Après cet échec, et durant les émeutes de la Fronde, Mansart se contenta de dessiner et de transformer un certain nombre d'habitations particulières destinées à la bourgeoisie et à la petite noblesse. Dans ces œuvres, son style devint plus plastique, avec des éléments décoratifs plus simples ( hôtel de Jars et hôtel de Guénégaud des Brosses) ; il m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-mansart/#i_84981

MÉTAL ARTS DU

  • Écrit par 
  • Catherine ARMINJON
  •  • 11 119 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le fer »  : […] Des textes égyptiens datant d'environ 3500 avant J.-C. mentionnent l'existence de l'utilisation du fer. À Gerzeh, des éléments de perles fabriqués à partir de fer météorique ont été retrouvés, mais l'emploi de ces épaves de fer comme bijoux ne constitue pas un point de départ certain pour l'art du fer. Le travail de mise en forme de ce métal n'a, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-du-metal/#i_84981

NERVI PIER LUIGI (1891-1979)

  • Écrit par 
  • Stefano RAY
  •  • 1 862 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Structure et esthétique »  : […] Pier Luigi Nervi est né en 1891 à Sondrio, en Lombardie. En 1913 il reçoit à Bologne son diplôme d'ingénieur. Deux œuvres, réalisées à une trentaine d'années d'intervalle, traduisent de façon quasi emblématique les extrêmes à l'intérieur desquels se situe son activité : l'escalier extérieur du stade de Florence (1929-1932) et la coupole à calotte s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pier-luigi-nervi/#i_84981

NEUMANN BALTHASAR (1687-1753)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 1 870 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Travaux militaires et édifices civils »  : […] Balthasar Neumann est né à Eger (aujourd'hui Cheb) en Bohême, d'une famille d'artisans modestes. Ses études de géométrie et d'architecture le conduisent à devenir ingénieur militaire et, en 1717, il prend part au siège de Belgrade, que dirige le prince Eugène (c'est en officier que Giambattista Tiepolo le représentera en 1751). La grande carrière s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/balthasar-neumann/#i_84981

PERSE - Arts

  • Écrit par 
  • Pierre AMIET, 
  • Ernest WILL
  •  • 11 881 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « L'apogée de l'Élam »  : […] La seconde moitié du II e  millénaire vit l'apogée de la civilisation élamite et, en Iran du Nord, des bouleversements considérables qui préparaient l'entrée en scène des Iraniens appelés à donner leur nom au plateau. Cependant, cette époque dite médio-élamite doit désormais être divisée en trois périodes distinctes. Au xv e  siècle, la Susiane sem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-arts/#i_84981

PYRAMIDE

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe LAUER
  •  • 8 777 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les pyramides à degrés de la IIIe dynastie (env. 2700-2620 av. J.-C.) »  : […] La première pyramide et la plus connue est celle du roi Zoser ou Djéser , édifiée à Saqqarah par Imhotep , le célèbre ministre-architecte qui fut divinisé quelque deux mille ans plus tard, puis identifié par les Grecs à Asklépios en raison de ses talents médicaux, tandis que, au iii e  siècle avant notre ère, l'historien Manéthon en faisait l'inven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyramide/#i_84981

RENAISSANCE

  • Écrit par 
  • Eugenio BATTISTI, 
  • Jacques CHOMARAT, 
  • Jean-Claude MARGOLIN, 
  • Jean MEYER
  •  • 31 105 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Architecture »  : […] L'architecture, qui est liée à la peinture (l'architecte fait souvent son apprentissage comme peintre), pose des problèmes encore plus spécifiques qu'elle et possède une chronologie autonome. Ainsi, la perspective architectonique, en tant que telle, ne connut sa première application que tardivement, dans le chœur en perspective feinte de San Satiro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/renaissance/#i_84981

SRI LANKA

  • Écrit par 
  • Osmund BOPEARACHCHI, 
  • Delon MADAVAN, 
  • Éric MEYER, 
  • Édith PARLIER-RENAULT
  •  • 21 638 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La seconde période d'Anurādhapura »  : […] À partir de 432, Anurādhapura subit pendant une trentaine d'années la domination tamoule, avant d'être reconquise par un roi singhalais. Une ère d'intense activité artistique s'ouvre alors. De nouveaux types d'édifices religieux s'élaborent, d'une originalité certaine par rapport à l'ensemble de l'architecture bouddhique. Ainsi, c'est au vii e ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sri-lanka/#i_84981

ZIGGOURAT

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 1 104 mots
  •  • 3 médias

Monument caractéristique de la civilisation mésopotamienne, la ziggourat se présente sous la forme d'une tour à plusieurs étages, dont la finalité est religieuse (le terme est dérivé du verbe saqaru , « être haut »). On fixe généralement son apparition à l'époque de la III e dynastie d'Ur (env. ~ 2100/2000). Durant les II e et I er millénaires, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ziggourat/#i_84981

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean GUILLAUME, « ESCALIER », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/escalier/