LAPLACE PIERRE SIMON DE (1749-1827)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils d'un cultivateur, auquel l'étude fut ouverte, Laplace dut à des talents remarquables en mathématiques de s'imposer au monde savant dès les dernières années de l'Ancien Régime. Mais c'est à travers la Révolution, l'Empire et la Restauration, qui le fit pair et marquis, que se réalisa son ascension et qu'il finit par exercer sur le milieu scientifique français une autorité considérable et parfois pesante. On a pu lui reprocher le goût de la politique et l'habileté à composer pour profiter des changements de régime, mais il était de ces maîtres à penser qu'un gouvernement a toujours intérêt à se concilier, et son œuvre scientifique, d'une valeur et d'une ampleur exceptionnelles, avait une importance sociale.

Cette œuvre est essentiellement constituée par les applications de l'analyse mathématique dans deux directions principales : la mécanique céleste et la théorie des probabilités. Reprenant en un seul corps de doctrine tous les travaux effectués depuis Newton sur les conséquences de la gravitation universelle, Laplace s'est illustré dans l'étude des anomalies des mouvements de la Lune et des planètes et a assuré à son Exposition du système du monde la base positive qui justifie la célébrité de cet ouvrage. Il ne s'agit pas d'une simple remise à jour du vieux projet cosmologique, mais d'une élaboration de grande technicité qui est restée typique d'une science nouvelle. De même, les travaux de Laplace concernant les lois que la statistique est susceptible de révéler dans la mouvance de l'aléatoire, notamment à propos de la mortalité, ont ouvert des voies jusque-là inconnues. Ils ont permis de dépasser les discussions de principe où s'enlisait la notion de probabilité.

Mais on doit encore à Laplace des tentatives marquantes pour faire émerger de la formulation mathématique des éléments significatifs pour la physique, par exemple le rapport des chaleurs spécifiques des gaz (à volume constant et à pression constante) à propos de la vitesse du son ou les tensions susceptibles de rendre compte des phénomènes capillaires. [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  LAPLACE PIERRE SIMON DE (1749-1827)  » est également traité dans :

THÉORIE ANALYTIQUE DES PROBABILITÉS (P. S. de Laplace)

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL, 
  • Universalis
  •  • 359 mots

La Théorie analytique des probabilités, commencé en 1795, publié en 1812 et réédité deux fois du vivant de l'auteur, Pierre Simon de Laplace (1749-1827), représente la pierre angulaire de l'œuvre de celui-ci. Ce traité répond parfaitement à son titre. Il définit de manière précise la probabilité en considérant d'abord, pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-analytique-des-probabilites/#i_20624

ASYMPTOTIQUES CALCULS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis OVAERT, 
  • Jean-Luc VERLEY
  •  • 6 511 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Cas des intégrales »  : […] un nombre arbitrairement grand de termes, cela n'entraîne nullement que la série correspondante converge, comme le montre l'exemple suivant, étudié par Laplace. Considérons la fonction :(à une constante près, c'est la fonction « exponentielle-intégrale ») ; par intégration successive par parties, on obtient facilement, pour tout k, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calculs-asymptotiques/#i_20624

DESCRIPTION ET EXPLICATION

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 9 337 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'explication par le hasard et la genèse de l'ordre »  : […] veulent éviter de recourir à un architecte divin ne peuvent éviter de poser le problème. Laplace, qui estime que l'univers globalement est semblable à la petite partie que nous en apercevons, se borne à considérer la formation du système solaire, et il essaie d'expliquer par des causes physiques la disposition où il le trouve. Les périodes des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/description-et-explication/#i_20624

DÉTERMINISME

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 9 720 mots

Dans le chapitre « Atomes, forces, univers »  : […] Cette propriété avait déjà trouvé chez Laplace une formulation célèbre, bien que Laplace, strictement newtonien dans sa philosophie naturelle, n'emploie pas, et pour cause à cette date, le terme de déterminisme : « Nous devons envisager l'état présent de l'univers comme l'effet de son état antérieur et comme la cause de celui qui va suivre. Une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/determinisme/#i_20624

FONCTIONS REPRÉSENTATION & APPROXIMATION DES

  • Écrit par 
  • Jean-Louis OVAERT, 
  • Jean-Luc VERLEY
  •  • 19 539 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Subdivisions à pas constant »  : […] la formule symbolique Th = exphD. Ce calcul, ébauché par Leibniz, a été systématisé par Lagrange et Laplace ; à la fin du xixe siècle, il a été repris dans le cadre général de la théorie des opérateurs de convolution, c'est-à-dire des opérateurs qui commutent aux translations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/representation-et-approximation-des-fonctions/#i_20624

GAZ DE L'AIR - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Claude LANCE, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 276 mots

1783 Henry Cavendish, comme Antoine Laurent Lavoisier, détermine la composition chimique de l'eau (H2O) par combustion de l'hydrogène. Antoine Laurent Lavoisier et Pierre Simon de Laplace calculent la quantité de chaleur produite au cours de la respiration animale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaz-de-l-air-reperes-chronologiques/#i_20624

GRAVITATION ET ASTROPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Brandon CARTER
  •  • 8 943 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Équilibre gravitationnel et relaxation de l'énergie dans les étoiles »  : […] audacieuses qui préfiguraient la théorie moderne des trous noirs : John Michell lui-même, dès 1784, puis Pierre Simon de Laplace, en 1796, montrèrent qu'un corps suffisamment massif et compact pourrait avoir un champ gravitationnel assez intense pour empêcher même la lumière d'échapper à son attraction. Pour qu'un projectile puisse s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gravitation-et-astrophysique/#i_20624

HASARD & NÉCESSITÉ

  • Écrit par 
  • Ilya PRIGOGINE, 
  • Isabelle STENGERS
  • , Universalis
  •  • 9 586 mots

Dans le chapitre « De Laplace à Monod »  : […] Essai philosophique sur les probabilités (1814). Tout au long de son essai, Laplace traitera d'un monde incertain, à propos duquel les jugements sont indécis, et le démon qu'il introduit a pour fonction d'interpréter la différence entre ce monde, qui est celui des pratiques quotidiennes, et le monde régulier que décrivent l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hasard-et-necessite/#i_20624

NUMÉRIQUE CALCUL

  • Écrit par 
  • Jean-Louis OVAERT
  •  • 5 699 mots

Dans le chapitre « Interpolation des fonctions »  : […] donné est approfondie par Lagrange, en liaison avec celle des opérateurs aux différences finies, pour laquelle il introduit la notion fondamentale de série génératrice. Enfin, Laplace (1749-1827) étudie systématiquement ces séries et les applique dans des secteurs très variés (calcul des probabilités, équations aux différences finies, combinatoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calcul-numerique/#i_20624

PLANÉTAIRES SYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Dominique PROUST
  •  • 5 145 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Accrétion par décélération rotatoire du Soleil »  : […] « nébulaires », supposant l'existence d'une nébuleuse primitive. Même si des difficultés subsistent, la théorie de Laplace, moyennant quelques retouches, apparaît certainement comme la mieux adaptée pour interpréter les données de l'observation ; elle est aussi la plus acceptable dans la mesure où elle intègre le phénomène planétaire dans l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-planetaires/#i_20624

RISQUE ET INCERTITUDE

  • Écrit par 
  • Christian GOLLIER
  •  • 1 778 mots

Dans le chapitre « Genèse des notions de risque et d'incertitude »  : […] xviiie siècle, puis Karl Friedrich Gauss et Pierre Simon Laplace au xixe siècle prendront la relève pour peaufiner la théorie des probabilités et des statistiques, tout en dépassant l'approche combinatoire au profit des méthodes nouvelles de l'analyse. Sous l'influence de Laplace, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/risque-et-incertitude/#i_20624

SATURNE, planète

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • André BRAHIC, 
  • Daniel GAUTIER, 
  • Guy ISRAËL, 
  • Pierre THOMAS
  • , Universalis
  •  • 12 529 mots
  •  • 49 médias

Dans le chapitre «  Les anneaux »  : […] e siècles croyaient cependant que les anneaux étaient solides, et il fallut attendre 1785 pour que Pierre Simon de Laplace démontre qu'un anneau solide serait instable et détruit par les effets de marée de la planète. Laplace suggérait alors que les anneaux étaient en fait constitués d'une série de minces anneaux solides […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saturne-planete/#i_20624

SCIENCES - Science et philosophie

  • Écrit par 
  • Alain BOUTOT
  •  • 17 644 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Science et philosophie de la vie »  : […] dans son état présent. C'est le point de vue du déterminisme, que Laplace exprimait en ces termes : « Nous devons [...] envisager l'état présent de l'Univers comme l'effet de son état antérieur, et comme la cause de celui qui va suivre. Une intelligence qui, pour un instant donné, connaîtrait toutes les forces dont la nature est animée et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-science-et-philosophie/#i_20624

THERMODYNAMIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Arthur BIREMBAUT
  •  • 8 831 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les travaux de Joseph Black »  : […] En 1782, Laplace proposa à Lavoisier de construire un appareil isolé de l'extérieur, qui permettrait de mesurer les quantités de chaleur au moyen de la pesée de l'eau produite par la fusion de la glace. L'appareil fut construit et servit à effectuer les premières mesures précises de quantités de chaleur, dont les deux savants communiquèrent les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-histoire/#i_20624

TROUS NOIRS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre LUMINET
  •  • 5 561 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Physique des trous noirs »  : […] par le Britannique John Michell (1724-1793) et par le Français Pierre Simon de Laplace (1749-1827) dans le cadre de la théorie de la gravitation de Newton. Par quelques calculs simples, ils montraient qu'il pourrait exister dans l'Univers des astres tellement massifs que même la lumière ne pourrait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trous-noirs/#i_20624

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre COSTABEL, « LAPLACE PIERRE SIMON DE - (1749-1827) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-simon-de-laplace/