BUREAU DES LONGITUDES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Organisme regroupant des astronomes, des géophysiciens, des navigateurs, des spécialistes des sciences de la Terre (climatologie, météorologie, etc.), le Bureau des longitudes est, dans les années 1990, un des cinq bureaux dans le monde qui publient des éphémérides de haute précision.

L'une des tâches principales du Bureau des longitudes est de publier annuellement des éphémérides astronomiques et d'effectuer des recherches dans le domaine de l'astronomie fondamentale, et, plus particulièrement, dans celui de la mécanique céleste du système solaire. Comme les scientifiques qui composent cet organisme ne sont pas tous astronomes et que par ailleurs ils appartiennent à divers laboratoires dans lesquels ils exercent leurs activités, il a été créé un Service des calculs et de mécanique céleste du Bureau des longitudes, comportant un certain nombre de chercheurs et de techniciens particulièrement chargés des tâches spécifiques du Bureau des longitudes.

Le Bureau des longitudes a été créé pendant la Convention par la loi du 7 messidor an III (25 juin 1795). Il s'agissait de perfectionner l'astronomie pour les besoins de la navigation pendant la guerre que menait alors la France contre les Anglais. Au Bureau des longitudes furent confiées la direction de l'Observatoire de Paris (redevenu indépendant par la suite) et la publication annuelle de la Connaissance des temps, célèbre recueil d'éphémérides qui paraissait déjà tous les ans depuis 1679, et qui fut d'abord rédigé par des astronomes particuliers puis par l'Académie des sciences. Un règlement du Bureau des longitudes, adopté le sixième jour complémentaire de l'an III (22 sept. 1795), lui imposait également de rédiger un annuaire astronomique « propre à régler tous ceux de la République ».

Parmi les premiers membres du Bureau des longitudes, désignés nommément par la loi, figuraient Lagrange, Laplace, Lalande, Cassini, Borda, Bougainville, Méchain, Delambre, etc. Par la suite [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : docteur ès sciences, astronome au Bureau des longitudes

Classification


Autres références

«  BUREAU DES LONGITUDES  » est également traité dans :

ARAGO FRANÇOIS

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 636 mots

Après des études secondaires à Perpignan, Arago prépare le concours d'entrée à l'École polytechnique (Paris), où il entre en 1803. En 1805, il est nommé secrétaire du Bureau des longitudes et participe avec Biot à une expédition géodésique en Espagne, où il est fait prisonnier ; il ne revient en France qu'en 1809. Membre de la célèbre Société d'Arcueil, il succède à Monge en tant que professeur de […] Lire la suite

OBSERVATOIRE DE PARIS

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 1 395 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L’observatoire des Cassini »  : […] Dès la fondation de l’Observatoire et pendant près de deux siècles, la mesure de la Terre fait partie des attributions des astronomes . La découverte par Galilée des satellites de Jupiter laisse penser que l’on pourrait utiliser leurs éclipses dans l’ombre de la planète pour fournir une référence de temps pour toute la Terre, et ainsi déterminer les longitudes par rapport au méridien de Paris, al […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bruno MORANDO, « BUREAU DES LONGITUDES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bureau-des-longitudes/