Pierre COSTABEL

directeur d'études à l'École pratique des hautes études

BOLTZMANN LUDWIG (1844-1906)

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 1 641 mots

Physicien et philosophe des sciences, Ludwig Boltzmann est un des penseurs les plus originaux de la seconde moitié du xixe siècle. Son influence a été profonde sur le développement de la science moderne. Par son interprétation de l'entropie, qui introduit la probabilité en thermodynamique, il a inspiré les trav […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-boltzmann/#i_0

BRAHE TYCHO (1546-1601)

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 1 747 mots

C'est par son prénom que le célèbre astronome danois Tycho Brahe a été universellement cité au xviie siècle, et très souvent par la suite.Le système auquel il a laissé son nom et dans lequel le Soleil tourne autour de la Terre immobile tandis que les autres planètes tourne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tycho-brahe/#i_0

GALILÉE (G. GALILEI)

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 4 198 mots

Le nom de Galilée est plus que célèbre. Il fut – il est encore – signe de contradiction, et l'homme auquel il appartient s'estompe derrière les symboles. Symbole du martyr qui a souffert pour les droits de la raison et de l'expérience face aux dogmatismes philosophiques et qui a ouvert l'ère de la science positive. P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galilee-1564-1642/#i_0

GAUSS CARL FRIEDRICH (1777-1855)

  • Écrit par 
  • Jean DIEUDONNÉ, 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 4 898 mots

L'œuvre du mathématicien allemand Carl Friedrich Gauss (né à Brunswick, mort à Göttingen) est un monument d'une ampleur et d'une richesse sans égale : non seulement il y a Gauss mathématicien, mais il y a aussi le calculateur, le géodésien, l'astronome, et il ne faut pas oublier qu'il a pratiquement consacré les vingt dernières années de sa vie à l'étude du ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-friedrich-gauss/#i_0

HUYGENS CHRISTIAAN (1629-1695)

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 2 205 mots

Christiaan Huygens n'a pas, aujourd'hui, la célébrité qu'il mérite. Il fut en son temps la référence vivante de la physique, dont l'apparition comme discipline autonome dans l'enseignement coïncide avec sa mort. Ce qui reste de son énorme correspondance permet de mesurer la raison et l'étendue de son influence. Les traités qui sont sortis de ses mains demeuren […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christiaan-huygens/#i_0

KEPLER JOHANNES

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 3 471 mots

Les sillons de l'espace où l'on navigue sans effort sont elliptiques. Qui ne le sait aujourd'hui ? Mais combien celui qui les découvrit est méconnu !Il ne faut pas accuser trop vite l'ingratitude de l'histoire. Kepler écrivit la pièce maîtresse de son œuvre comme aucun créateur ne le fit jamais : il confia au livre imprimé les méandres de ses démarches. Il fut presque illisible. Le fruit qu'il don […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-kepler/#i_0

LAPLACE PIERRE SIMON DE (1749-1827)

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 3 292 mots

Fils d'un cultivateur, auquel l'étude fut ouverte, Laplace dut à des talents remarquables en mathématiques de s'imposer au monde savant dès les dernières années de l'Ancien Régime. Mais c'est à travers la Révolution, l'Empire et la Restauration, qui le fit pair et marquis, que se réalisa son ascension et qu'il finit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-simon-de-laplace/#i_0

MÉCANIQUE - Histoire de la mécanique

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 6 186 mots

« Au commencement était la mécanique. » Ce mot du physicien allemand Max von Laue dans son Histoire de la physique (1953 ; trad. de Geschichte der Physik, 1946) est profondément vrai.L'homo faber a multiplié depuis des temps immémoriaux les moyens d'agir en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-histoire-de-la-mecanique/#i_0

PERPÉTUEL MOUVEMENT

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 2 794 mots

Le vocabulaire et le thème du mouvement perpétuel appartiennent essentiellement à l'histoire des sciences, et, plus précisément, en Europe, à l'époque qui va du début du xvie à la fin du xviiie siècle. Le rôle important qu'ils ont tenu dans l'élaboration de la sci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-perpetuel/#i_0

PTOLÉMÉE CLAUDE (90 env.-env. 168)

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 1 727 mots

Le nom de Ptolémée n'est guère connu aujourd'hui qu'en tant qu'il désigne un système : le système astronomique qui plaçait la Terre immobile au centre du monde et dont la mise en question, de Copernic à Newton, a commandé la révolution scientifique. Ce fut pourtant le nom d'une œuvre considérable, dont l'Almageste et ses élaborations astronomiques ne sont qu'une part. Œuvre trè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-ptolemee/#i_0

ROBERVAL GILLES PERSONNE DE (1602-1675)

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 1 075 mots

L'utilité durable d'une ingénieuse balance a assuré la mémoire du nom de ce mathématicien né à Roberval et mort à Paris. Ce n'est pas dérisoire. L'instrument témoigne de ce que l'inventeur joignait le sens de l'utile à une conception savante, préfiguration du principe des travaux virtuels.Roberval eut cependant bien d'autres mérites. Professeur au Collège royal en 1634, membre de l'Académie royale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roberval-gilles-personne-de/#i_0

SCHRÖDINGER ERWIN (1887-1961)

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 3 221 mots

La notoriété mondiale d'Erwin Schrödinger ne contredit pas la conscience qu'il avait d'appartenir à un temps de la science où l'individualité du savant s'estompe comme celle des constituants ultimes de la matière. Il a eu son heure majeure lorsqu'il a, en 1926, doté la mécanique ondulatoire de la formalisation qui lui manquait, et il a ainsi manifesté, moins d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erwin-schrodinger/#i_0

THÉORIE ANALYTIQUE DES PROBABILITÉS (P. S. de Laplace)

  • Écrit par 
  • E.U., 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 364 mots

LaThéorie analytique des probabilités, commencé en 1795, publié en 1812 et réédité deux fois du vivant de l'auteur, Pierre Simon de Laplace (1749-1827), représente la pierre angulaire de l'œuvre de celui-ci.Ce traité répond parfaitement à son titre. Il définit de manière précise la probabilité en considérant d'abord, pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-analytique-des-probabilites/#i_0