PÉTRA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Jordanie : carte administrative

Jordanie : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Pétra: les principaux monuments

Pétra: les principaux monuments
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Triclinium aux Lions, Pétra, Jordanie

Triclinium aux Lions, Pétra, Jordanie
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Le Deir, Pétra, Jordanie

Le Deir, Pétra, Jordanie
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Tous les médias


Pétra du Néolithique à l'époque byzantine

Du Néolithique à l'Âge de fer

Des traces d'occupation datant du Néolithique ont été relevées à la périphérie du site, notamment à Beidā, au nord de Pétra, où un habitat du VIIe millénaire a été fouillé dans les années 1960. À Pétra même, la première occupation connue remonte à l'Âge du fer. Il s'agit d'un habitat en pierre sèche situé au sommet du massif d'Umm al-Biyārah qui domine le site au sud-ouest. Il est composé de longues pièces dans l'une desquelles a été trouvé un sceau portant l'inscription Qws G..., sans doute « Qōs-Gabr », roi d'Édom dans la première moitié du viie siècle.

On s'est longtemps demandé si la localité de Sela', mentionnée dans la Bible dans le deuxième livre des Rois, chap. 14, 7, parmi les prises d'Amasias, roi de Juda en Édom, correspondait au massif d'Umm al-Biyārah ou au site moderne de Sela', à trois kilomètres au nord de Buseirah, la capitale des Édomites. Le seul argument qui permettrait de faire pencher la balance en faveur du second est l'absence d'occupation sédentaire identifiée au sommet d'Umm al-Biyārah avant le viie siècle, alors qu'Amasias a régné au début du viiie.

D'où viennent les Nabatéens ?

L'origine des Nabatéens demeure un mystère. Viennent-ils d'Arabie du Sud, comme a pu le faire penser leur maîtrise de l'eau, de l'irrigation et des cultures en terrasses, qui rappellent les ouvrages des Sabéens au Yémen ? D'Arabie du Nord-Est, comme l'ont suggéré sans arguments convaincants d'éminents historiens ? D'Arabie du Nord-Ouest, où ils auraient nomadisé avec d'autres tribus avant de migrer, après les campagnes du roi néo-babylonien Nabonide en Arabie en 552, vers la région de Pétra pour des raisons qui nous échappent ? Nul ne le sait et il serait audacieux, sinon inconsidéré, dans l'état actuel des connaissances, de penser que le problème est résolu. La seule certit[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PÉTRA  » est également traité dans :

JORDANIE

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT
  •  • 19 645 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le poids du passé »  : […] leur royaume dans le pays de Moab et d'Édom et installent à Pétra leur capitale. Ses ruines, impressionnantes, découvertes en 1812, sont magnifiquement conservées. L'empire nabatéen, qui a poussé ses marchands jusqu'aux Indes, s'étend ainsi de Damas (en 87) jusqu'aux portes de l'Égypte. Devenue ensuite l'Arabia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jordanie/#i_20519

PALMYRE

  • Écrit par 
  • André LARONDE
  • , Universalis
  •  • 2 978 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Prospérité de Palmyre »  : […] un important rôle commercial et militaire, le grand commerce oriental passait surtout par l'intermédiaire des Nabatéens de Pétra. Rome, qui tenait déjà les ports égyptiens de la mer Rouge, donna le coup de grâce à ce trafic en annexant, en 106, le royaume nabatéen. L'éviction de son rival le plus dangereux permit à Palmyre de détourner à son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palmyre/#i_20519

Voir aussi

Pour citer l’article

Laïla NEHMÉ, « PÉTRA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/petra/