PÉTRA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Jordanie : carte administrative

Jordanie : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Pétra: les principaux monuments

Pétra: les principaux monuments
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Triclinium aux Lions, Pétra, Jordanie

Triclinium aux Lions, Pétra, Jordanie
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Le Deir, Pétra, Jordanie

Le Deir, Pétra, Jordanie
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Tous les médias


Pourquoi les Nabatéens se sont-ils installés à Pétra ?

Les raisons qui ont poussé les Nabatéens à s'installer dans un environnement aussi inhospitalier ne sont pas évidentes : les principaux itinéraires commerciaux antiques ne passaient pas précisément par là, l'entrée dans la ville était malaisée, les communications vers l'ouest – et donc vers la Méditerranée – étaient très difficiles et les ressources en eau modestes. À ses origines au moins, Pétra ne s'est donc pas développée grâce aux facilités qu'elle offrait aux caravanes de marchands mais bien, comme le raconte l'historien grec Diodore de Sicile, en raison de son rôle de refuge : les accès, peu nombreux et étroits, pouvaient être surveillés par un petit nombre d'hommes qui annonçaient de proche en proche les attaques par des signaux de feu et par des messagers rapides. D'un point de vue stratégique, cela permettait de concentrer les troupes en un seul lieu, décuplant ainsi leur efficacité. D'ailleurs, à l'époque nabatéenne, Pétra n'était pas ceinte d'un rempart continu, elle était protégée par une série de bastions, parfois flanqués de murs, construits sur les points hauts de la ville. La localisation au fond d'une cuvette permettait enfin de recueillir l'eau de ruissellement par simple gravité, au moyen d'un réseau dense de canaux taillés dans le rocher aboutissant à plus de 200 citernes et bassins de toutes tailles.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PÉTRA  » est également traité dans :

JORDANIE

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT
  •  • 19 640 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le poids du passé »  : […] Le passé est partout présent sur les deux rives du Jourdain. C'est dans le désert de Ram, où l'on a retrouvé des sites de villages néolithiques (VI e et VII e  millénaires), que l'homme s'est d'abord fixé, menant une vie sédentaire. Au II e  millénaire, autour des points d'eau, au sud-ouest de Maan, il pratique une agricul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jordanie/#i_20519

PALMYRE

  • Écrit par 
  • André LARONDE
  • , Universalis
  •  • 2 976 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Prospérité de Palmyre »  : […] Si Palmyre jouait déjà un important rôle commercial et militaire, le grand commerce oriental passait surtout par l'intermédiaire des Nabatéens de Pétra. Rome, qui tenait déjà les ports égyptiens de la mer Rouge, donna le coup de grâce à ce trafic en annexant, en 106, le royaume nabatéen. L'éviction de son rival le plus dangereux permit à Palmyre de détourner à son profit une partie du trafic de P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palmyre/#i_20519

Voir aussi

Pour citer l’article

Laïla NEHMÉ, « PÉTRA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/petra/