OLIGOÉLÉMENTS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Notion d'oligoélément

Les progrès de l'analyse chimique conduisirent à la mise en évidence de nombreux autres éléments et à leur détermination quantitative.

La question s'est donc posée de savoir quels étaient ceux dont l'existence dans tous les organismes, végétaux et animaux, permettrait de les envisager comme des constituants normaux. Dès 1937, Gabriel Bertrand considérait comme démontré qu'en plus des onze éléments qualifiés de plastiques (C, H, O, N, P, S, K, Na, Ca, Mg, Cl) dix-huit métalloïdes et métaux étaient trouvés d'une manière constante en petites proportions : fluor, brome, iode, bore, arsenic, silicium, fer, zinc, cuivre, nickel, cobalt, manganèse, aluminium, plomb, étain, molybdène, vanadium et titane.

C'est à ces éléments, très peu abondants mais toujours présents dans les tissus, que Gabriel Bertrand a donné le nom d'oligoéléments. Ainsi, l'arsenic étant trouvé et dosé dans tous les organismes végétaux et animaux, même dans ceux qui sont pêchés au large dans les océans, loin de toute contamination résultant des activités humaines, ce métalloïde peut être rangé parmi les oligoéléments, car son existence apparaît comme « tout à fait générale, indépendante à la fois des temps et des lieux, des espèces et des tissus ». Le terme a donc un sens précis et plus restrictif que trace elements en anglais et Spurenelemente en allemand, termes qui peuvent s'appliquer à tous les éléments-traces rencontrés « aussi çà et là, dans les deux règnes d'êtres vivants, mais pas d'une manière constante ».

Il n'implique pas qu'un rôle, ou une fonction, ait été déjà reco [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

  • : professeur honoraire au Conservatoire national des arts et métiers, correspondant de l'Académie des sciences.

Classification


Autres références

«  OLIGOÉLÉMENTS  » est également traité dans :

BERTRAND GABRIEL (1867-1962)

  • Écrit par 
  • Jean LAVOLLAY
  •  • 1 088 mots

Chimiste français, Gabriel Bertrand fut, sans doute, parmi les savants de son époque, celui dont les travaux ont, depuis Pasteur, exercé le plus d'influence dans les domaines les plus divers en raison de leurs incidences en chimie, en physiologie, en médecine, en hygiène et en agriculture. Distingué comme un remarquable chimiste par Frémy, Gabriel Bertrand s'inscrit à l'École supérieure de pharmac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-bertrand/#i_17390

BIODÉPOLLUTION

  • Écrit par 
  • Sylvain CHAILLOU, 
  • Jérôme COMBRISSON
  •  • 2 986 mots

Dans le chapitre « Deux types de polluants »  : […] Les composés chimiques sont classés en deux catégories : les métaux et les substances organiques (pesticides, hydrocarbures). Certains métaux peuvent être essentiels à la vie à très faibles doses (oligoéléments) – par exemple, le cuivre, le cobalt, le sélénium... –, car ils sont impliqués dans le métabolisme cellulaire (cofacteur enzymatique, stabilisateur de structure secondaire des protéines...) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biodepollution/#i_17390

ENGRAIS

  • Écrit par 
  • Albert DAUJAT, 
  • Philippe ÉVEILLARD, 
  • Jean HEBERT, 
  • Jean-Claude IGNAZI
  •  • 9 960 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les apports d'éléments secondaires et d'oligo-éléments »  : […] Ces apports deviennent d'autant plus nécessaires qu'augmentent les rendements et la concentration, donc la pureté des engrais. Dans les cas les plus graves, des symptômes de carence apparaissent sur la plante, ce qui permet quelquefois un diagnostic. La nature du sol (origine pétrographique et pédogenèse) joue un rôle déterminant dans l'apparition des carences. Certaines plantes sont plus sensible […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/engrais/#i_17390

MILIEU, écologie

  • Écrit par 
  • Cesare F. SACCHI
  •  • 7 840 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les ions minéraux »  : […] Parmi les facteurs chimiques, il faut surtout citer certains ions minéraux dans le sol (où ils peuvent conditionner la présence de beaucoup d'organismes, surtout végétaux) et dans l'eau (où ils exercent aussi une action indirecte sur la solubilité des gaz et d'autres substances). Parmi les anions, à part le chlore, dont l'abondance caractérise sols et eaux « salés », et l'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-ecologie/#i_17390

NUTRITION

  • Écrit par 
  • René HELLER, 
  • Raymond JACQUOT, 
  • Alexis MOYSE, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 13 665 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Minéraux oligoéléments »  : […] Le fer est essentiel en tant que constituant non seulement de l'hémoglobine des hématies (3 g sur les 4 g de fer de l'organisme), transporteur de l'oxygène, mais aussi des cytochromes cellulaires, transporteurs d'électrons dans la chaîne respiratoire mitochondriale, et en tant que cofacteur de divers systèmes enzymatiques. Bien que l'absorption intestinale du fer soit limitée, l'apport alimentair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nutrition/#i_17390

UTILISATION BIOLOGIQUE DE L'AZOTE DE L'AIR - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Claude LANCE
  •  • 603 mots

1563 B. Palissy propose que les sels (éléments minéraux) présents dans les plantes proviennent du sol ou des engrais qu'on y apporte afin d'éviter l'épuisement du sol. l804 N. T. de Saussure établit la nécessité d'une alimentation minérale pour la croissance des végétaux. 1838 J. B. Boussingault publie le résultat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/utilisation-biologique-de-l-azote-de-l-air-reperes-chronologiques/#i_17390

Pour citer l’article

Jean LAVOLLAY, « OLIGOÉLÉMENTS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oligoelements/