Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

OLIGOÉLÉMENTS

Notion d'oligoélément

Les progrès de l'analyse chimique conduisirent à la mise en évidence de nombreux autres éléments et à leur détermination quantitative.

La question s'est donc posée de savoir quels étaient ceux dont l'existence dans tous les organismes, végétaux et animaux, permettrait de les envisager comme des constituants normaux. Dès 1937, Gabriel Bertrand considérait comme démontré qu'en plus des onze éléments qualifiés de plastiques (C, H, O, N, P, S, K, Na, Ca, Mg, Cl) dix-huit métalloïdes et métaux étaient trouvés d'une manière constante en petites proportions : fluor, brome, iode, bore, arsenic, silicium, fer, zinc, cuivre, nickel, cobalt, manganèse, aluminium, plomb, étain, molybdène, vanadium et titane.

C'est à ces éléments, très peu abondants mais toujours présents dans les tissus, que Gabriel Bertrand a donné le nom d'oligoéléments. Ainsi, l'arsenic étant trouvé et dosé dans tous les organismes végétaux et animaux, même dans ceux qui sont pêchés au large dans les océans, loin de toute contamination résultant des activités humaines, ce métalloïde peut être rangé parmi les oligoéléments, car son existence apparaît comme « tout à fait générale, indépendante à la fois des temps et des lieux, des espèces et des tissus ». Le terme a donc un sens précis et plus restrictif que trace elements en anglais et Spurenelemente en allemand, termes qui peuvent s'appliquer à tous les éléments-traces rencontrés « aussi çà et là, dans les deux règnes d'êtres vivants, mais pas d'une manière constante ».

Il n'implique pas qu'un rôle, ou une fonction, ait été déjà reconnu, ni même, à la limite, qu'un tel rôle doive être nécessairement découvert.

Cependant, certains organes, ou certaines parties d'organes, paraissaient concentrer tel ou tel oligoélément : ainsi le fer, le zinc, le cuivre, le manganèse, dans certaines régions du grain de blé, spécialement dans le germe ; le zinc dans les glandes annexes de l'appareil génital même. De tels faits suggéraient une signification fonctionnelle à la présence de ces éléments. 20 p. 100 de l'iode total de l'organisme se trouvent dans la glande thyroïde dont le poids est de l'ordre de 0,02 p. 100 du poids du corps. L'iode y est présent dans la molécule d'une hormone protéique (thyroglobuline) contrôlant l'intensité du métabolisme. Il est évident que dans tous les cas analogues à celui-ci, où un oligoélément se révèle nécessaire à la composition d'une molécule organique jouant un rôle connu dans le fonctionnement de l'organisme (hormone, enzyme), l'oligoélément considéré possède lui-même un caractère essentiel.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur honoraire au Conservatoire national des arts et métiers, correspondant de l'Académie des sciences.

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Algues marines

Algues marines

Autres références

  • BERTRAND GABRIEL (1867-1962)

    • Écrit par Jean LAVOLLAY
    • 1 092 mots

    Chimiste français, Gabriel Bertrand fut, sans doute, parmi les savants de son époque, celui dont les travaux ont, depuis Pasteur, exercé le plus d'influence dans les domaines les plus divers en raison de leurs incidences en chimie, en physiologie, en médecine, en hygiène et en agriculture....

  • BIODÉPOLLUTION

    • Écrit par Sylvain CHAILLOU, Jérôme COMBRISSON
    • 3 000 mots
    Certains métaux peuvent être essentiels à la vie à très faibles doses (oligoéléments) – par exemple, le cuivre, le cobalt, le sélénium... –, car ils sont impliqués dans le métabolisme cellulaire (cofacteur enzymatique, stabilisateur de structure secondaire des protéines...), mais ils sont tous...
  • ENGRAIS

    • Écrit par Albert DAUJAT, Philippe ÉVEILLARD, Jean HEBERT, Jean-Claude IGNAZI
    • 9 982 mots
    • 5 médias
    ...magnésienne, l'apport de magnésium se fait sous forme de sulfate soit raffiné (kiésérite à 27 p. 100 de MgO), soit cristallisé facilement soluble (sel d'Epsom à 16 p. 100 de MgO). On trouve les oligoéléments soit sous forme de sels simples ou chélatés, soit incorporés dans des engrais composés.
  • ENZYMES - Cofacteurs de l'activité enzymatique

    • Écrit par Universalis
    • 1 172 mots
    • 2 médias
    ...séléno-cystéine, joue un rôle essentiel dans l’élimination des peroxydes et le métabolisme du glutathion. On retrouve ainsi parmi ces cofacteurs la liste des oligoéléments rendus célèbres par les travaux de Gabriel Bertrand au début du xxe siècle. Ils sont invariablement associés au mécanisme réactionnel...
  • Afficher les 7 références

Voir aussi