MODERNE MOUVEMENT, architecture

USINES DU MOUVEMENT MODERNE (PROJETS ET RÉALISATIONS) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 651 mots

1901-1904 Cité industrielle, Tony Garnier (projet théorique). L'usine principale de la Cité industrielle, qui est aussi sa raison d'être, est une usine métallurgique, formée essentiellement de hauts-fourneaux. Elle est desservie par une gare ferroviaire et une gare d'eau, et les différents bâtiments sont séparés par des avenues […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/usines-du-mouvement-moderne-projets-et-realisations-reperes-chronologiques/#i_22739

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Notions essentielles

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 4 952 mots

Dans le chapitre « L'espace, essence de l'architecture »  : […] Cet art du compromis dont l'architecture du xix e  siècle porte fréquemment la marque va paraître insupportable aux pionniers du Mouvement moderne. C'est à une redéfinition radicale de la signification de l'œuvre architecturale que procède ce dernier sous couvert de mieux répondre aux besoins de la société industrielle. Cette redéfinition ne se pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-notions-essentielles/#i_22739

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture et société

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 5 774 mots

Dans le chapitre « Modernisation sociale et modernité architecturale »  : […] Au début du xx e siècle, le débat architectural devient plus incisif, avec l'apparition des avant-gardes qui se sentent investies d'une responsabilité autrement plus globale que le simple replâtrage des défauts de la société industrielle. Cette société change de toute manière de nature avec l'apparition de la civilisation de masse, des grandes mé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-architecture-et-societe/#i_22739

ARCHITECTURE REVUES D'

  • Écrit par 
  • Hélène JANNIÈRE, 
  • Marc SABOYA
  •  • 8 997 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « 1920-1930 : la modernité architecturale revendiquée »  : […] Des revues venues d'autres secteurs de la vie artistique contribuent à transformer les modalités de publication de l'architecture. Les revues des avant-gardes consacrent en effet dans les années 1910 et 1920 une place importante à l'architecture nouvelle : L'Esprit nouveau (Paris, 1920-1925), (Budapest puis Vienne, 1915-1926) ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revues-d-architecture/#i_22739

BANHAM REYNER (1922-1988)

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 795 mots

Peter Reyner Banham est l'historien de l'architecture le plus intimement lié aux interrogations de cette discipline dans l'après-guerre. Né à Norfolk en 1922, il travaille quelque temps dans l'industrie aéronautique tout en collaborant à la rubrique artistique de divers journaux de l'est de l'Angleterre. Il s'établit à Londres en 1949 pour entreprendre des études d'histoire de l'art au Courtauld […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reyner-banham/#i_22739

BODSON FERNAND (1877-1966)

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 391 mots

Le rôle de pionniers des architectes belges dans la genèse de l'Art nouveau européen ainsi que dans la réaction qui suivit, à la veille de 1914 — nouvelles tendances à la géométrisation, retour à la ligne droite avec l'Art déco — est bien connu. Mais la puissante stature d'Antoine Pompe (1873-1980) a quelque peu éclipsé celle de son ami Fernand Bodson, le fondateur des premières revues belges cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernand-bodson/#i_22739

BREUER MARCEL (1902-1981)

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 1 504 mots
  •  • 2 médias

Architecte « du soleil et de l'ombre », Marcel Breuer est un des principaux représentants du Mouvement moderne d'architecture et le protecteur, l'accoucheur de cette génération de grands formalistes américains qui devait s'épanouir dans les années 1960. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-breuer/#i_22739

CRITIQUE ARCHITECTURALE

  • Écrit par 
  • Valérie DEVILLARD, 
  • Hélène JANNIÈRE
  •  • 5 217 mots

Dans le chapitre « Contre la critique empirique »  : […] De 1940 à 1958, les crises doctrinales du Mouvement moderne sont, par réaction, à l'origine de la recherche d'une assise théorique pour conforter cette architecture, recherche revendiquée notamment par l'historien britannique John Summerson (« The Case for a theory of modern architecture », in RIBA Journal , juin 1957). La critique porte en priorité sur la dimension esthétiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-architecturale/#i_22739

DE CARLO GIANCARLO (1919-2005)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 804 mots

Giancarlo De Carlo aura incarné l'une des figures les plus respectées du Mouvement moderne en architecture : celui que l'historien norvégien Christian Norberg-Schulz avait qualifié de « seul représentant de la troisième voie » – choisissant de ne pas renoncer aux acquis de la modernité, tout en demeurant attentif aux notions de lieu, de territoire, et surtout de proximité avec l'usager. C'est en e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giancarlo-de-carlo/#i_22739

ESPACE, architecture et esthétique

  • Écrit par 
  • Françoise CHOAY, 
  • Jean GUIRAUD
  • , Universalis
  •  • 12 324 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'architecture moderne et l'espace-temps »  : […] L' architecture du mouvement moderne, qui s'est affirmée dans les années 1920, s'était donné pour tâche, par la voix de ses théoriciens, de créer un espace dont la nouveauté serait à la fois formelle et esthétique, mais aussi symbolique. La fin du néo-classicisme et l'éclectisme architectural de la seconde moitié du xix e  siècle, généralement con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-architecture-et-esthetique/#i_22739

FISCHER RAYMOND (1898-1988)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis AVRIL
  •  • 984 mots

Comptant parmi les rares architectes français à avoir rejoint dans les années 1920 les rangs de l'avant-garde la plus radicale, Raymond Fischer fut à la fois un ardent polémiste et un artiste inspiré. La poursuite d'une carrière plus conventionnelle, à partir de la reconstruction et jusqu'à sa cessation d'activité dans les années 1960, masque 1'originalité de son apport aux années héroïques du mou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-fischer/#i_22739

GROPIUS WALTER (1883-1969)

  • Écrit par 
  • Réjean LEGAULT
  •  • 2 517 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'expérience du Bauhaus »  : […] Au cours de la Première Guerre mondiale, alors qu'il sert dans l'armée allemande, Gropius est recommandé par Henry Van de Velde comme directeur potentiel de l'École d'arts et métiers (Kunstgeweberschule) et de l'Académie (Hochschule für bildende Künste) du grand-duché de Saxe à Weimar. Appelé à ce poste en 1919, il combine les deux écoles pour fonder une nouvelle institution : le Bauhaus d'État ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-gropius/#i_22739

INGÉNIEUR ET ARCHITECTE

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 4 251 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Collaborations ou divorce »  : […] Cette divergence ne va pas sans frictions, et l'architecte César Daly, fondateur de la Revue générale de l'architecture et des travaux publics , peut déclarer à ce propos, lors d'un banquet organisé en 1877 par la Société des ingénieurs civils de France : « Depuis le commencement du siècle, architectes et ingénieurs se regardent chez nous avec plus d'étonnement que de bienvei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ingenieur-et-architecte/#i_22739

JARDINS - De la révolution industrielle à nos jours

  • Écrit par 
  • Hervé BRUNON, 
  • Monique MOSSER
  •  • 5 661 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les expérimentations modernistes »  : […] C'est paradoxalement l'attitude historiciste, dans la mesure où elle fonde un retour à la forme, qui débouche, dans l'entre-deux-guerres, sur les innovations du modernisme. Alors que l'architecture du Bauhaus ou de Le Corbusier prône la table rase, le jardin puise son dépouillement dans ses propres traditions retrouvées. Les frères André et Paul Vera, défenseurs du jardin « architectonique », sou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-de-la-revolution-industrielle-a-nos-jours/#i_22739

LAPRADE ALBERT (1883-1978)

  • Écrit par 
  • François LOYER
  •  • 762 mots

Architecte français né à Buzançais en 1883. Après des études à l'École nationale des beaux-arts de Paris, il est appelé au Maroc par Henri Prost dont il devient l'adjoint à partir de 1916, sous les ordres du maréchal Lyautey. La dévotion qu'il porte à ce dernier se conjugua avec l'influence de son maître, l'un des premiers praticiens de l'urbanisme moderne en France. Il réalise ainsi le plan de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-laprade/#i_22739

LASDUN DENYS (1914-2001)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 839 mots

Trop traditionnel dans les années 1960 aux yeux de l'orthodoxie moderniste, trop moderne pour l'Angleterre des années 1980 rompue au postmodernisme, l'architecte Denys Lasdun ne s'est jamais voulu un porte-parole. Il a appartenu en effet à la génération qui a pris ses distances avec l'urbanisme de la Charte d'Athènes , pour renouer avec les notions de culture locale et de con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denys-lasdun/#i_22739

LODS MARCEL (1891-1978)

  • Écrit par 
  • Bernard HAMBURGER, 
  • Jean-Michel SAVIGNAT
  •  • 713 mots

« Le bâtiment de demain se fera en usine. » Cette simple phrase, qui revient dans tous les écrits et toutes les déclarations de Marcel Lods, pourrait à elle seule décrire l'état d'esprit dans lequel celui-ci a travaillé toute sa vie. Ce déplacement de la conception technique de l'architecture vers l'expression d'un type à venir de production des bâtiments découle de cet espoir que Lods ainsi que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-lods/#i_22739

PARIS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BABELON, 
  • Michel FLEURY, 
  • Frédéric GILLI, 
  • Daniel NOIN, 
  • Jean ROBERT, 
  • Simon TEXIER, 
  • Jean TULARD
  •  • 32 092 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « La recherche de la lumière »  : […] Les architectes du mouvement moderne ont plus spécifiquement fait porter leurs recherches sur la lumière, synonyme d'hygiène et de confort à la fois. Ce travail va généralement de pair avec une attention apportée plus spécifiquement à l'espace de l'habitation. Dès 1913, André Arfvidson avait, pour l'immeuble d'artistes des 31-31 bis, rue Campagne-Première ( xiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paris/#i_22739

PEVSNER NIKOLAUS (1902-1983)

  • Écrit par 
  • Monique MOSSER
  •  • 1 129 mots

Sir Nikolaus Pevsner fait partie de la génération de savants et d'intellectuels allemands chassés de leur pays par la montée du nazisme. Contrairement à Erwin Panofsky qui choisit les États-Unis, Pevsner préféra — à l'instar des Viennois Ernst Gombrich (qui devint directeur de l'institut Warburg transporté à Londres), Ludwig Wittgenstein ou Karl Popper — s'établir en Angleterre où il connut une br […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolaus-pevsner/#i_22739

PINGUSSON GEORGES-HENRI (1894-1978)

  • Écrit par 
  • Benoît CHALANDARD
  •  • 1 247 mots

Architecte et urbaniste français. Major en 1920 du concours d'admission de l'école des Beaux-Arts de Paris, il entre dans l'atelier de G. Umbdenstock. Celui-ci, en butte à l'architecture « panbétoniste », influence probablement les débuts régionalistes de son élève : de 1927 à 1928 Pingusson et son associé Paul Furiet réalisent le Golf-Club de Chiberta, le théâtre-cinéma du Colisée à Nîmes, le cas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-henri-pingusson/#i_22739

POMPE ANTOINE (1873-1980)

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 976 mots

Fils d'un modeste artisan-bijoutier bruxellois, Antoine Pompe pratique très tôt l'apprentissage de la gravure sur métaux et de l'ébénisterie. Peu satisfait de l'Académie des beaux-arts où son père l'a placé à treize ans et qui diffuse un enseignement fondé sur l'imitation académique des styles du passé, il se rend en 1880 à la Kunstgewerbeschule de Munich. Durant trois ans, il y reçoit une formati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-pompe/#i_22739

SÉCESSION, mouvement artistique

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 1 226 mots
  •  • 4 médias

Né tardivement par rapport à ses homologues européens, le style sécession, version autrichienne de l'Art nouveau, se cristallise autour d'une vingtaine d'artistes (J. Engelhart, J. Hoffmann, G. Klimt, M. Kurzweil, C. Moll, K. Moser, F. von Myrbach, J. Olbrich et A. Roller entre autres), qui unissent leurs forces contre le Künstlerhaus — vaste association d'artistes à caractère officiel, fief de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/secession-mouvement-artistique/#i_22739

STIRLING JAMES (1926-1992)

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 1 139 mots
  •  • 2 médias

Mort le 2 juin 1992, quelques jours après avoir été anobli, James Stirling est l'une des figures les plus captivantes et les plus paradoxales de la scène architecturale britannique. Né en 1926, fils d'un ingénieur de marine, il fut blessé en Normandie lors du débarquement des forces alliées. Il se forme à Liverpool dans l'atmosphère critique qui était celle de l'école d'architecture locale après l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stirling-james-1926-1992/#i_22739

TEAM TEN

  • Écrit par 
  • Christian de PORTZAMPARC
  •  • 1 267 mots

En 1954, au X e Congrès international d'architecture moderne (C.I.A.M.), quelques architectes européens s'aperçoivent qu'ils ressentent le même malaise : ils voient l'esprit de l'architecture moderne, l'« esprit nouveau » de Le Corbusier, se figer un peu partout dans l'application aveugle de principes schématiques. La charte d'Athènes cautionne une reconstruction sans rec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/team-ten/#i_22739

USINE FAGUS, Alfeld an der Leine (Allemagne), (W. Gropius)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 191 mots

Œuvre mythique et fondatrice de l'architecture moderne, l'usine Fagus, fabrique de formes pour souliers, est un ensemble de bâtiments dont l'implantation avait été conçue par l'architecte Eduard Werner. Walter Gropius (1883-1969) en reprend l'étude en 1911, en s'attachant essentiellement à la conception structurelle de l'usine. C'est dans le bâtiment de fabrication qu'il apporte l'innovation la pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/usine-fagus-alfeld-an-der-leine-allemagne/#i_22739

UTOPIE

  • Écrit par 
  • Henri DESROCHE, 
  • Joseph GABEL, 
  • Antoine PICON
  •  • 12 030 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Convergences et distances »  : […] L'acte fondateur de l'utopie, sous sa forme moderne, se situe en 1516, date de parution de l'ouvrage éponyme de l'homme politique anglais Thomas More (1478-1535). Avec cette fiction consacrée à la description de l'île et des habitants d'Utopie, More jette les bases de ce qui va devenir très vite un genre littéraire à part entière. Jusqu'à l'aube de l'ère industrielle, l'utopie renvoie à une catégo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/utopie/#i_22739

VAN DE VELDE HENRY (1863-1957)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  • , Universalis
  •  • 1 591 mots
  •  • 1 média

L'importance et la diversité de son œuvre construite, comme le nombre et la portée de ses écrits, placent Henry Van de Velde parmi les pères fondateurs du Mouvement moderne. Designer, relieur, architecte, il transmet également par l'enseignement son savoir et le résultat de sa quête de la beauté à travers l'élaboration d'un art total. Les principes en sont une conception rationnelle, sans ornement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-van-de-velde/#i_22739


Affichage 

Université de Cambridge

photographie

Université de Cambridge (Grande-Bretagne), bâtiment du département d'histoire Architecte : James Stirling 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Université de Cambridge
Crédits : Bridgeman Images

photographie