BANHAM REYNER (1922-1988)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peter Reyner Banham est l'historien de l'architecture le plus intimement lié aux interrogations de cette discipline dans l'après-guerre. Né à Norfolk en 1922, il travaille quelque temps dans l'industrie aéronautique tout en collaborant à la rubrique artistique de divers journaux de l'est de l'Angleterre. Il s'établit à Londres en 1949 pour entreprendre des études d'histoire de l'art au Courtauld Institute que dirige Anthony Blunt. Nikolaus Pevsner le pousse à reprendre l'étude de l'histoire de l'architecture là où la quittait son Pioneers of the Modern Movement, vers 1910, ce que fait Banham mais à contre-pied des thèses de son maître. Son travail de doctorat, Theory and Design in the First Machine Age en 1960, s'applique à mettre en évidence les limites du rationalisme des architectes modernes, leur manque de formation aux véritables questions techniques, leur formalisme classicisant qui, estime-t-il, derrière le masque d'une théorie à caractère logique, ne permit jamais au Style international de se libérer du poids de l'émotion et du sentiment artistique.

Toute sa vie, Banham se tient dans une complicité critique à l'égard des architectes modernistes et de ses amis eux-mêmes. Il devient le théoricien malgré lui – et la mauvaise conscience – de cette génération qu'on désigne comme celle des brutalistes. Critique (à The Architectural Review de 1952 à 1964, au New Statesman puis à New Society), professeur à la Bartlett School de l'University College (au sein de laquelle règne un esprit pluridisciplinaire, attaché à l'analyse des méthodes et des processus, et où est créée pour lui, en 1969, la première chaire d'histoire de l'architecture de Grande-Bretagne), Reyner Banham tient aussi avec sa femme Mary, le dimanche matin, une sorte de salon réunissant artistes et architectes liés à l'Independant Group et au mouvement pop dont, après l'exposition collective de 1956 This Is Tomorrow à la Whitechapel Art Gallery, il apparaît comme l'un des principaux porte-parole. Son ouvrage The New [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BANHAM REYNER (1922-1988)  » est également traité dans :

ARCHITECTURE CONTEMPORAINE - Construire aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 6 516 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Architecture et environnement »  : […] Il reste enfin à se poser le problème de l'impact du cadre bâti sur les écosystèmes naturels. Comment concilier par exemple urbanisation et préservation des ressources en eau ? Sur ce plan, la thématique de l'architecture durable rejoint les interrogations beaucoup plus générales du génie de l'environnement. Ces trois types de problèmes ont beau entretenir des relations, ils n'en demeurent pas moi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-contemporaine-construire-aujourd-hui/#i_52065

Pour citer l’article

François CHASLIN, « BANHAM REYNER - (1922-1988) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/reyner-banham/